Polyamour.info

lau93

lau93

(France)

Participation aux discussions

Discussion : [Presse] Amour : que faire si on aime deux personnes en même temps ? Medisite, mai 2022

Profil

lau93

le vendredi 13 mai 2022 à 05h08

@GeorgyPorgy: merci pour cette proposition qui me donne une piste intéressante dans cette nuance que tu décris
J'ai l"impression peut-être erronée que la sortie concerne plutôt les poly-catapultés (leur zone de confort étant pulvérisée il vaut mieux en sortir le temps des travaux de reconstruction :-D ) et que l'extension concernent d'abord les poly-révélés qui ont besoin d'étendre leur assiette amoureuse
(je remercie au passage le roi des polyneologismes j'ai nommé @JackHaddy :-) )

Voir dans le contexte

Discussion : De nouveau mots pour mieux s'y retrouver?

Profil

lau93

le vendredi 13 mai 2022 à 04h49

Bonsoir, ou bonjour, je n e sais plus trop a cette heure pas encore diurne masi proche des lueurs de l’aurore, comme en atteste les chants d'oiseaux
Merci @Fredbo4 pour ce partage de la vision du père de la cnv
Je ne suis pas sure d’arriver a tout comprendre, ce que je crois saisir c’est que sa vision de l’amour est de s’ouvrir à l’autre en lui exprimant ce qu’on ressent pour lui, sans rien attendre d’autre qu’une écoute de ce ressenti et une compréhension, avec la possibilité qu’il réponde à cette expression par la propre expression de son ressenti ? Qu’il puisse entendre le besoin de l’autre pour le comprendre sans pour autant se sentir obligé de le remplir ? Ce qui demande une hauteur d’amour qui me rappelle celle que propose K GIbbran que vous connaissez sans doute et dont je mets cis dessous une des traductions. Je pense que cela renvoie comme je l’avais évoqué à l’amour dit universel qui est un objectif magnifique mais qui me parait loinnnnnnnnnn ☹

@océan merci pour tes mots qui me touchent beaucoup ; j’avais gardé précieusement dans mes tablettes ton post de nov 21 dans lequel tu décrivais les sensations physiques d’amours plurielles ; je l’avais fait lire à mon amoureux ; il était proche de toi dans ce ressenti et en te lisant ce soir/matin j’ai le sentiment qu’il aurait pu écrire ces lignes aussi et que « intégrer ces deux amours dans une vie non fractionnée’ est aussi son élan actuel ; même si moi j’ai du mal a l’y suivre pour tout un tas de raison, je comprends et aspire a vivre cela aussi.
Et oui je cherche le verbe qui pourrait dire « Un 'je vous aime toutes les deux en étant au près d'elle ce soir' » qui me permette en ces nuits qui les rassemblent de me sentir toujours vivante dans sa vie. Peut-être est ce vain et devrais je accepter que ces moments ne sauraient m’appartenir, que je ne peux y avoir de place. Place que pourtant me garde d’une certaine façon mon amoureux lorsqu’il me dit que je suis toujours avec lui.

J’ai essayé @bonheur ton idée d’ile déserte mais j’avoue qu’il dois me manquer un truc car je n’y arrive pas ; ce n’est pas faute de capacité d’imagination mais plutôt comme si sur une ile déserte forcement tout est différent et mon ressenti n’a plus lieu d’être. Mais peut-être que je n’ai pas bien compris ce que tu voulais dire.

Et pour finir place à Gibbran :

Alors al-Mitra dit : Parle-nous de l'Amour.
Il leva la tête et regarda la foule sur laquelle un grand silence s'était abattu. D'une voix assurée, il dit:
Quand l'amour vous fait signe, suivez-le,
Bien que ses chemins soient raides et ardus.
Et quand il vous enveloppe de ses ailes, cédez-lui,
Même si l'épée cachée dans ses pennes vous blesse,
Et quand il vous parle, croyez en lui,
Même si sa voix brise vos rêves comme le vent du nord dévastant un jardin.
Car si l'amour vous couronne, il vous crucifie aussi. Et s'il est pour votre croissance, il est aussi pour votre élagage.
De même qu'il s'élève à votre hauteur pour caresser vos plus tendres branches frémissant dans le soleil,
Il descend jusqu'à vos racines et les secoue de leur adhérence à la terre.
Telles des gerbes de blé, il vous ramasse et vous serre contre lui.
Il vous vanne pour vous dénuder.
Il vous tamise pour vous libérer de votre enveloppe.
Il vous pile jusqu'à la blancheur.
Il vous pétrit jusqu'à vous rendre malléables;
Puis il vous assigne à son feu sacré afin que vous deveniez pain sacré au festin sacré de Dieu.
Tout cela, l'amour vous le fait subir afin que vous connaissiez les secrets de votre coeur et, au travers de cette connaissance, deveniez fragment du coeur de la Vie.
Mais si, pusillanimes, vous ne recherchiez que la paix de l'amour et sa volupté,
Mieux vaudrait pour vous couvrir votre nudité et sortir de l'aire de l'amour,
Pour pénétrer dans le monde sans saisons en lequel vous rirez, mais pas de tout votre rire, et pleurerez, mais pas de toutes vos larmes.
L'amour ne donne que de lui même et ne prend que de lui-même.
L'amour ne possède pas et ne saurait être possédé.
Car l'amour suffit à l'amour.
Lorsque vous aimez, vous ne devriez pas dire : "Dieu est dans mon coeur", mais plutôt: "Je suis dans le coeur de Dieu."
Et ne croyez pas qu'il vous appartienne de diriger le cours de l'amour, car c'est l'amour, s'il vous en juge dignes, qui dirigera le vôtre.
L'amour n'a d'autre désir que de s'accomplir.
Mais si vous aimez et ne pouvez échapper aux désirs, qu'ils soient ceux-ci:
Vous dissoudre et être comme l'eau vive d'un ruisseau chantant sa melopée à la nuit,
Connaître la douleur d'une tendresse excessive,
Recevoir la blessure de votre conception de l'amour,
Perdre votre sang volontiers et avec joie,
Vous réveiller aux aurores, le coeur ailé, et rendre grâces pour une nouvelle journée d'amour,
Vous reposer à l'heure du méridien et méditer l'extase de l'amour,
Revenir à votre foyer le soir, avec gratitude,
Puis vous endormir avec au coeur une prière pour l'être aimé et sur vos lèvres un chant de louange.

Voir dans le contexte

Discussion : [Presse] Amour : que faire si on aime deux personnes en même temps ? Medisite, mai 2022

Profil

lau93

le mercredi 11 mai 2022 à 13h40

GeorgyPorgy
tout ça me fait aussi penser qu'il est très difficile d'avoir une discussion (et pas une dispute, ou un argumentation / contre-argumentation) sur le sujet avec des personnes qui n'ont pas fait l'expérience émotionnelle d'une telle situation. Je le ressens souvent comme un dialogue de sourds, comme si les langages étaient incompatibles, les cadres de référence trop antagoniste pour que les paroles respectives puissent s'entendre...

mais TELLEMENT!

D'où l’intérêt de décrypter la langue de l'autre et de pouvoir envisager ses représentations a l'aide de ce nouveau vocabulaire mais il y a du taf... Le parallèle que je fais c'est que le deux se baladent dans un paysage grandiose mais le mono a un caillou dans sa chaussure, ils ne voit plus trop bien le paysage à cause de ce caillou qui le belsse à chaque pas et le poly, lui, ne voit pas en quoi un caillou pourrait empêcher d’apprécier le paysage: "enfin, regardes tu vois bien que c'est magnifique!, profites!"

Voir dans le contexte

Discussion : [BD] A polyamorous person’s guide to coming out to your monogamous partner

Profil

lau93

le mercredi 11 mai 2022 à 13h32

sinon @Aki merci pour cette traduction qui me semble très fidèle!

Voir dans le contexte

Discussion : [BD] A polyamorous person’s guide to coming out to your monogamous partner

Profil

lau93

le mercredi 11 mai 2022 à 13h26

" Plus important encore, accorde-lui du temps pour intégrer, soigner, réflechir et apprendre. Souviens-toi que notre société est radicalement monogame, nous entendons et voyons beaucoup de choses sur les relations monogames. Tandis que la non-monogamie reste invisible ou mal représentée. Il y a beaucoup de croyances négatives que les gens propagent, comme "c'est malsain" ou "voué à l'échec"."

ben oui.... et ça c'est VRAIMENT compliqué :-(

Voir dans le contexte

Discussion : De nouveau mots pour mieux s'y retrouver?

Profil

lau93

le mardi 10 mai 2022 à 23h12

Bonsoir @Fredbo4
J'avoue que j'ai un peu de mal a saisir la formulation même si j'ai le sentiment se saisir le sens: un élan de la part de X vers Y pour contribuer a nourrir les besoins de Y et que les sentiments ressentis par X vis a vis d'Y lui permettent ( à X) de nourrir ses propres besoins? Et du coup ça marche quelque soit ce que ressent Y vis a vis de X?
ça ressemble aux représentation de l'amour inconditionnel ou universel des courant new-age? Comme si le fait d'aimer Y se suffisait à lui même ?
ça me plait comme utopie mais j'ai l'impression que ça ne prend pas en compte toute les parties très humaines et reliées aux différentes blessures et peurs diverses qui elles ont plutôt envie de dire "aimez moi" que " je t'aime"
LA fameuse question cachée qu'évoque JJGoldman:
"Il y a mourir dans "je t'aime" Il y a "je ne vois plus que toi" Mourir au monde, à ses poèmes Ne plus lire que ses rimes à soi Un malhonnête stratagème Ces trois mots là n'affirment pas Il y a une question dans "je t'aime" Qui demande "et m'aimes-tu, toi?"
On peut aspirer à devenir pur amour et se rendre compte comme dit isaa padovani qu'on est pas des girafes.Et qu'on doit faire avec nos faiblesses humaines.
J'avoue ce soir je me sens très faiblesse humaine plutôt que pur amour :-(
bonne nuit

Voir dans le contexte

Discussion : [Presse] Amour : que faire si on aime deux personnes en même temps ? Medisite, mai 2022

Profil

lau93

le mardi 10 mai 2022 à 20h38

Le récit que fait ce "spécialiste" est emprunt d'idéologie et de représentations normées; pas très étonnant. J'ai quand même réfléchi au coté "impossible d'aimer 2 personnes( et a
fortiori plus de deux)de la même façon dans la même temporalité". SAns doute que la fusion initiale est difficile à partager tant on est envahi d'hormone a l’évocation de l'être dont on est "tombé' amoureux.se. Mais que cela n'empêche pas d'avoir des façon d'aimer différentes sans hiérarchies. Là encore on peut comparer avec l'amour qu'on porte à nos enfants. En tous cas moi je sens à quel point j'aime hyper fort mes 2 filles et pour autant ce n'est pas le même type d'attachement que j'ai avec chacune d'elle.
Bref à lire , ou pas :-)

Voir dans le contexte

Discussion : Parler à sa compagne ?

Profil

lau93

le dimanche 08 mai 2022 à 16h02

Je plussoie sur la proposition de ce livre très bienveillant ( si on peut dire cela d'un livre :-))
LAu

Voir dans le contexte

Discussion : De nouveau mots pour mieux s'y retrouver?

Profil

lau93

le dimanche 08 mai 2022 à 16h01

merci @Balthazard04!
Je suis assez d'accord avec l'idée du mot qui vient révéler de l'informulé , et certes chacun mettant toutes ses représentations mentales derrière les mots on peut ne pas se comprendre avec les même mots au sens de locutions ( la première fois qu'une copine québéquoise m'a dit qu'une pièce de théâtre que "c'tait écœurant c'qu'elle était débile" je me suis dit que ça devait être une grosse daube jusqu'à ce que j'ai compris que c'était comme si moi j’avais dit que c'était une expérience incroyable et démente.
Je suis intéressée aussi pour ton idée du langage du corps , mais là encore si tu veux communiquer sur ce que tu ressens dans ton corps et que tu n'as pas les mots c'est compliqué. Un jour un jeune patient ado me disait "j'ai mal au ventre" quand j'essayais de l'aider à caractériser cette douleur pour avoir plus d'élément clinique en lui demandant de me décrire cette douleur il me répondait "ben je sais pas, j'ai mal au ventre". Ou un jour une dame me disant "c'est pas vraiment une douleur c'est juste que j'ai mal"
De plus il n'est pas toujours aisé de traduire dans notre propre sémantique le langage corporel de l'autre, qu'on peut projeter des attentes " il m'a regardé comme ci comme ça je l’intéresse" et en fait non il m'a regardé , point :-))
Je continue à réfléchir.
BOn dimanche à tous
lau

Voir dans le contexte

Discussion : [Annecy] Café Poly - "Asymétrie des besoins et équilibre au sein d'une relation poly-amoureuse"

Profil

lau93

le jeudi 05 mai 2022 à 22h24

ça fait envie cet événement!
Je me demandais s'il ne pourrait pas y avoir des enregistrement des réunions comme celle si pour qu'on puisse les réécouter quand on ne peut pas y participer?
Bonne soirée

Voir dans le contexte

Discussion : Metamours

Profil

lau93

le samedi 30 avril 2022 à 17h23

caoline
Décidément, ton amoureux et moi sommes souvent d'accord ;-)

:-D
:-D
:-D

je vais lui dire ça va le faire rire :-)

Voir dans le contexte

Discussion : De nouveau mots pour mieux s'y retrouver?

Profil

lau93

le samedi 30 avril 2022 à 17h21

caoline
N'as tu pas d'ailleurs cette peur pour lui parce que tu l'as pour toi ?

hummm tres interessant cette piste! je vais réfléchir! Merci Caoline

Voir dans le contexte

Discussion : Reprise relations sexuelles

Profil

lau93

le samedi 30 avril 2022 à 16h45

salut à toi @X
J'avais écouté ça https://amoursplurielles.com/tendresse-calins-et-s... : Ateliers Câlin comme le suggère @bonheur :-)
Pour en faire un job, il faut en faire une "thérapie": à mon avis c'est beaucoup plus bénéfique que la guérisiologie ^^ . La seule limite est de créer une charte pour évacuer les chelou pourraient manipuler pour obtenir des faveurs sexuelles.
Peut-être oser demander à tes rencontres " seulement un câlin"? Il n'y a pas de normalité sexuelle c'est la bonne nouvelle, être en connexion par un câlin ce n'est pas "anormal", le sexe n'a pas besoin de passer forcément par toutes les étapes "classiques" diffusées par un système très patriarcal: les émotions et sensations partagées lors de câlins sont déjà hyper positives. Sans doute une réminiscence de ceux qui prenaient soin de nous tout bébé?
Je vous rejoins donc toute les deux sur l’intérêt des câlins, j'ai la chance d'avoir un amoureux qui les apprécie autant que moi :-)
Vive les câlins!
Bonne aprem
Lau

Voir dans le contexte

Discussion : Metamours

Profil

lau93

le samedi 30 avril 2022 à 16h24

Oh la la comme j’aimerais arriver à ça @Caoline! Ma métamour est un amour de fille je le sais mille fois, et j'ai d'abord tenté de créer une relation au delà de l'amitié de bonne collègue qui nous liait déjà. Et puis la réalité de leur relation m'a comme rendu de plus en plus difficile la proximité physique avec elle. J'en suis vraiment très triste car je sais que ça l'impacte aussi. Mon chéri me dit qu'il lui semble à lui aussi que nous retrouver tous les trois pourrait dédramatiser ce que je vis en voyant qu'il ne se passe aucune catastrophe. Je ne suis pas encore prête :-(
J'espère l'être un jour
Bises
Lau

Voir dans le contexte

Discussion : De nouveau mots pour mieux s'y retrouver?

Profil

lau93

le samedi 30 avril 2022 à 16h17

Merci à vous trois pour ces réponses!

artichaut
Alors peut-être, …mais tu parles quand même avec une des personnes (moi-même) qui a le + participé à alimenter ce forum sur des questions de vocabulaire, de mots et de concepts (!)…

Oups! j'espère ne pas avoir fait d'impair , je ne connais pas toute la biographie du forum ^^ :-)
J'ai toutefois gardé précieusement tes propositions concernant le changement de la polyamorie pour la métamorie et elles m'avaient bien aidées pour me positionner vis a vis de mon "ex metamour"!
J'aime beaucoup ta métaphore de l'arbre , je me rends compte qu'en effet sous l'hypertrophie de la monogamie se cache des manières diverses d'entrer en relation. Je bloque toujours, malgré ce que m'explique mon amoureux qui rejoins bien ce que @Caoline et toi dites à propos du parallele avec les relation amicales ou filiales. C'est une question récurrente entre nous pourquoi ce n'est pas pareil quand c'est Elle qu'il rejoint et pas un rv avec son frère, sa mère, une copine ou un collègue? Est ce la présence en filigrane de la sexualité qui vient interférer? Est ce une qualité relationnelle qui n'existe pas vraiment de manière identique avec un.e ami.e et un.e amoureu.x.se? Mon chéri me parle de curseur qui se positionne plus ou moins vers la proximité physique. Moi je me dis qu'il y a aussi des messages +/- subliminaux permanents autours de nous qui disent que c'est différent et que ça ne se partage pas,quand c'est avec un.e amoureu.x.se, pas quand c'est un.e ami.e. ( je pense à ça car deezer me passe en ce moment même une play liste française: toutes des chansons d'amour mono qui disent la honte d'aimer ailleurs/trahir et l'importance de tout donner à "son" amour, la fin du monde si on est quitté, etc) C'est là que je me dit que le langage dominant efface ou cache celui qui pourrait exprimer une autre réalité.
Et je remercie là la reformulation de@Mark "Découvrir le polyA signifie souvent se retrouver en terre inconnue relationnelle, avec un besoin d'identifier, nommer, s'approprier et trouver de nouveaux repères. "
@Caoline merci beaucoup d'avoir répondu aussi et de partager avec moi ton vécu, tu as bien entendu mon inquiétude. Tu racontes, comme mon amoureux, l'harmonie différente et incomparable, qui ne retire rien à personne. Je finis par me dire comme certains me l'ont dit plusieurs fois que pour vraiment comprendre tout cela il faudrait que j'arrive à passer de l'autre coté de la paroi vitrée pour ressentir par moi même ce qui semble si facile une fois qu'on l'a compris ( n'est ce pas @JackHaddy 😉 !)
Il me reste de gros freins , sans doute la peur de mes neurones à l'idée de devoir reconfigurer de nombreuses représentations bien ancrées, et aussi la peur de me tromper et de me rendre compte que n'ayant pas la fameuse polymutation, que j’arrête d’aimer mon chéri en tombant amoureuse d’un autre parce que mon cœur ne sait pas faire ☹
Je ne désespère pas pour autant et reprend mon bâton de pèlerine au pays poly...
Merci pour votre bout de chemin à mes côtés!
Bonne journée
Lau

Voir dans le contexte

Discussion : De nouveau mots pour mieux s'y retrouver?

Profil

lau93

le vendredi 29 avril 2022 à 21h27

Bonsoir @artichaut je crois entendre derrière cette liste de question" mais pourquoi donc enfermer dans des mots et des concepts ce qui se vit". Ou pas.
Sans doute comme le dit une de mes amies devrais je plus écouter mon âme que mon esprit cartésien qui a besoin de cadre pour comprendre, dessiner ,contempler.
Un autre ami me dit que le public de ma question est plutôt celui des apprentis poly que celui des pratiquants qui eux vivent sans forcément avoir besoin de mettre des mots sur ce qu'ils vivent.
Je me dis que les humains ont besoins de représentations mentales pour se représenter leur monde, leur réalité de la réalité; et d'autre part je me souviens d'un chercheur expliquant que si on n'a pas les mots pour désigner on a du mal a comprendre, a se comprendre à se faire comprendre. Or tout les vocabulaire de l'amour, des relations amoureuses est défini par le modèle monogame. Je me dis donc que si les polyA mettent en mot ce qui se vit dans leur modèle ça permettrait de mieux comprendre. Un peu comme Françoise Simpere qui a décidé de parler de lutinage , de lutin et de lutine parce que c'était plus précis pour elle pour décrire le modèle de relation des amours plurielles. Comme le terme polysecure, qui ne peut s'appliquer que pour des relations plurielles. COmme le terme relationner que j'ai découvert chez les poly et que je n'avais jamais entendu chez les mono
Je reste en quête de mon coté :-)
ça me donne des envie de recherche qualitative pour aller m'entretenir avec des poly pour savoir comment ils nomment et désignent ce qu'ils vivent
Mon coté un peu trop intello sans doute
bonne soirée à tous!
Lau

Voir dans le contexte

Discussion : De nouveau mots pour mieux s'y retrouver?

Profil

lau93

le jeudi 28 avril 2022 à 18h51

Merci @Artichaud mais un mono adultère peut dire la même chose, non? Alors que ce que j'aimerais c'est faire apparaitre la notion de permanence des relations quelques soient les interactions avec les unes ou les autres relations. le côté " à la fois " de l'amour poly. Car je crois comprendre qu'il n'y a pas extinction des sentiments voire qu'il peut y avoir synergie des sentiments éprouvés pour les un.e.s et les autres. Ce qui ne semble pas envisageable dans le modèle exclusif?

Voir dans le contexte

Discussion : De nouveau mots pour mieux s'y retrouver?

Profil

lau93

le jeudi 28 avril 2022 à 01h03

Bonsoir à tous,
Depuis quelque temps je viens sur le forum, je lis et je fuis. La souffrance de ceux qui viennent parler de leur expérience renforce mon désir de fuir. A croire que tous ces mois ne m’ont rien a appris en définitive. Je sens que je suis devant une paroi de verre qui refus se de céder, que je ne sais pas comment détruire ou contourner. Et je sens les peurs qui reviennent s’installer, triomphantes, avec leurs yeux de « on t’l’avais bien dit pauvre cruche ». Je patine dans la semoule, je m’englue et ai l’impression de me débattre sans fin.
L’avenir était pourtant tout tracé, j’avais accepté sans réticence, en conscience bien qu’avec une certaine anxiété, que mon amoureux reprenne sa relation avec cette fille si sympa et si mignonne… et que je côtois chaque jour…
J’allais me servir de mes compétences toute neuves de poly-acceptante, ayant dépassé le stade des poly catapultés comme dit JackHaddy, et devenir une Co partenaire sans peur et sans reproche et me réjouir du bonheur de mon amoureux et de sa nouvelle relation. Et poursuivre la relation amicale précédemment engagée avec elle.
Mais le réel et son intrusion, pas seulement le fantasme de la jolie histoire racontée, mais la concret le partage d’agenda, leur rencontres régulières, les lieux partagés, leurs échanges de messages, bref leur histoire qui s’installe dans la mienne /la nôtre, pour de vrai, et la sensation que ce qui me faisais sentir spéciale est grignoté peu à peu ; et là ma limite me revient en boomerang ; inapte à faire la mutation, inapte à devenir celle que je voulais devenir. Bref plus qu’à tout recommencer.
Pourtant je ne mentirai pas, des points restent positif : les échanges que j’ai avec mes amis poly actifs ou poly hésitants, leurs conseils, leur reformulations leur écoute, je ne suis pas tout à fait seule avec les dragons et je les en remercie mille fois.
Pour rester positive j’en viens à ce que je voulais aussi partager avec vous : ma recherche d’un nouveau vocabulaire pour désigne les actions poly
J’ai, grâce à une belle rencontre dans un café de la Nation, réfléchi au fait que tout devait s’inventer et s’improviser dans les relations poly puisqu’il n’y a de référentiel socioculturel que les concepts monos.
J’ai le sentiment tenace que si j’avais accès à des représentations mentales de ce qui se passe, qui ne soient pas filtrées par la vision mono, je serai plus en mesure de comprendre et d’accepter les situations où les émotions me dépassent.
Un exemple concret, factuellement une scène où une fille voit son chéri s’éloigner, elle sait qu’il va rejoindre son autre amour. IL lui dit qu’il ne cesse pas de l’aimer. Elle se retrouve seule dans son lit et ils sont deux dans le leur. Si la scène est traduite et commentée dans le langage mono il n’y a que « il la quitte » «  il la trompe » « il la manipule » « il profite d’elle(s) » « c’est une victime » etc.
Quel vocabulaire pour dire « rejoindre son autre relation tout en restant amoureux.euse de la première » ? Des mots pour décrire cette même scène et que les gens se représentent « son amour s’expend » « leur amour inclue une nouvelle personne » « Elle vit tranquillement ses moments seule en sachant que leur amour est toujours présent » « Ils l’incluent dans leurs sentiments positifs quand elle n’est pas là » . On a pensé mon chéri et moi au verbe « consteller avec » dérivé de constellation qui voudrait exprimer l’action d’aller rejoindre un autre membre de son « polycule » sans pour autant oublier /désaimer le.s autre.s
Ex : « ce soir je constelle avec bidule »= « ce soir je dinerai en tête à tête avec bidule et je continuerai de t’aimer pareil ».
Quelqu’un a t-il déjà pensé à cela ? un peu comme ont été développées la hiérarchie ou l’anarchie relationnelle qui ne peut exister que dans le système poly ? Je suis curieuse de vos trouvailles.
Bonne nuit,
Lau.

Voir dans le contexte

Discussion : Comment vivre avec un mono svp

Profil

lau93

le vendredi 08 avril 2022 à 11h11

NorahSpinozi
Il m'a dit qu'il fallait le vivre pour le comprendre et qu'il me comprenait mieux à présent

Donc il comprend mieux, mais pour autant n'accepte pas. Et la proposition de mentir est elle-même "mensongère" parce que comme il te connait bien il sait quand tu mens, donc ça devient compliqué.

NorahSpinozi

J'aimerai enlever cette insécurité chez lui. Mais je ne sais même pas si c'est possible ou envisageable.

Je pense que s'il doit changer c'est qu'il aura choisi de changer mais que toi tu ne peux que voir ce qui peut ou pas être changé de ton côté. Mon amoureux tente de toute ses forces de me retirer l'insécurité en m'assurant de son amour , de la force de ses sentiments etc. et parfois il désespère de voir que ça ne marche pas à certains moments. Mais je sens bien que la vrai sécurité viendra quand j'aurai fait le chemin vers une estime de soi plus forte qui me permettrait de ne pas avoir besoin de sa réassurance pour être tranquille car sinon c'est un gouffre sans fond ;-(

Plein de courage à toi pour la suite!
Bonne journée
Lau

Voir dans le contexte

Discussion : Comment vivre avec un mono svp

Profil

lau93

le jeudi 07 avril 2022 à 18h42

bonjour @NorahSpinozi
quand tu dis "Sinon il m'a proposé de lui mentir. Il m'a dit que s'il n'était pas au courant, ça lui allait" je sens une vraie ambivalence.
S'il propose : je ne veux pas savoir mais je te laisse vivre ce qui te convient c'est pas pareil que " je te demande de me mentir et de te cacher".
Au bout de combien de temps le moindre retard ou conversation téléphonique deviendra source de souffrance car en lien imaginaire avec ta vie ailleurs? Il a intégré ta particularité relationnelle et si elle est souffrante pour lui le fait de te cacher n'empêchera pas la souffrance.
COmme dit @PolyPasLeChoix cela met la charge mentale de tout cacher de ton côté. C'est lourd à porter je pense.
A t il pu identifié ce qui le rendait malheureux? y a t il eu une évolution de son ressenti au cours u temps? Comment a t il vécu son autre relation?
Désolée j'ai surtout des questions :-)
Bon courage
Lau

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion