Polyamour.info

NATURE2

NATURE2

(France)

Participation aux discussions

Discussion : Besoin de vos lumières

Profil

NATURE2

le vendredi 02 septembre 2016 à 00h41

PhilipK je ne sais si c'est de la maternelle ou non...as-tu lu les précédents fils ? Dans mon cas, mono, à la base, comme toi, j'ai essayé de vivre avec l'idée, la présence, du deuxième amour de mon mari (il n'est pas du tout "cavaleur") qui ne venait pas écraser le notre. Cela n'a pas été simple. Et comme toi, je l'entendais parler, se réjouir, revivre, s'éveiller à la vie grâce à son amoureuse, et aussi, rebooster également notre propre vie, sur le plan intimité mais aussi relationnel...Pour moi, nous qui pen(sait) (sions) que nous étions notre propre source d'énergie, nous étions très bien surtout les plans à 2, que l'on se développe par soi-même, par nous-même,...oui. Par le biais d'une tiers personne, même si elle était plus présente en pensée, en "connaissance de cause", c'est autre chose,...surtout au lit, oui, m'handicapait, du moins au début. Avec le temps, son absence, bien que toujours présente...Seulement, il y a eu des heurtes, des non réactions qui font qu'au fils du temps, notre couple s'est perdu. Comme une maladie génétique...plus tu la soignes moins elle guérit, en maladie tu perds ton argent, en amour, tu te perds, tu perds ton couple. Et au regard de ce que je vis, que l'on soit mono, bigame, poly ou autres, personne ne devrait traverser ces tourments, par, pour et dans l'amour.
J'ai été + ou - libre d'accepter de le suivre ou non dans cette aventure. S'y adapter, du moins essayer, pour, lui, pour elle, pour moi, pour nous tous, pour nous en tant que couple, et individu, nous a surpris sur nos propres personnalités et notre capacité à apprendre, se découvrir dans une situation donnée.
J'aurai aimé que cela fonctionne...tout ces efforts réduits à néant...Seulement, il y a des étapes à franchir, il faut de la patience, de l'écoute, des échanges, rassurer, se rassurer, s'épauler...une fois qu'elle est partie, il est tombé au fond du gouffre, le faire remonter a été difficile...je crois que j'ai essayé de me faire mal, pour le faire réagir, cela n'a pas fonctionné...c'est à lui, à notre couple que j'aurais selon lui, dû toucher, comme ici avec le divorce...seulement, ce n'est pas le seul problème...
Tu parles de différentes civilisations, moeurs, mais comme la monogamie, nous vivons selon ce que nos coutumes, et sainte éducation nous apprend. Retire à ces peuples leur manière de pensées, d'agir que restera-t-il ? Comment s'adapteront-ils ?
Je ne jette la pierre à personne.
Ici, personne n'a joué au critique, ni conseilleur, il n'y a qu'un échange d'informations, de liens qui m'a également éclairé sur ce que je vivais depuis des années. Et suite à ça, ces personnes qui me suivent depuis bientôt 5 ans, ne sont que restées fidèles à elles-mêmes, comme elles l'auraient fait avec n'importe quel autre participant, elles se sont montrées présentes et n'ont été avant tout que soutien.
Je n'ai jamais enfermé mon mari, il avait toute liberté...lui ne me l'aurais pas permise.
A ce jour, je le libère d'autant plus. Si ce n'est que j'ai découvert sa personnalité, et que je crains fort, qu'il ne jette son dévolu sur une autre, sur une "idée de l'amour" plus que par amour, j'en serais plus heureuse et pourrais le vivre plus facilement, avec moins de déchirements, très certainement. Mais, le principal est que lui comme elle (sa nouvelle amie) soient perduadés de leur amour. Mon avis importe peu.
Je me libère, doucement mais surement, je n'ai pas été un mouton ou un âne. J'ai réagi comme peu de personnes l'aurait fait, par, pour, et avec amour. Avec une ouverture d'esprit, qui m'a surprise...guidée par l'amour certainement et ne voyant pas le "mal" de plus, tout a été avoué dès le premier geste intime.
Je n'ai pas fuit dés le moindre petit bobo, comme les couples d'aujourd'hui, on claque la porte et l'on s'en va, agir ainsi n'est pas avoir de l'ouverture d'esprit, c' est qu'il y a 1 problème à la base même du couple. Selon moi.
Donner de la liberté aux autres, c'est être libre soi-même. C'est écrasant, car il faut s'y adapter, partager, se réjouir alors que l'on a mal, de l'absence de l'autre, qui reviendra prêt à partager sa joie de vivre et à nous enrichir, nous remercier de l'avoir laissé vivre, d'être libre. Il faut être réceptif, en accord avec soi-même et l'être aimé et que la réciprocité soit présente, quelque soit le type de rencontre que nous pourrions faire, amitié, + si affinité. C'est en cela que réside la liberté. effectivement 1 autre défi ...que tu as toi-même, peut-être à traverser ?

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de vos lumières

Profil

NATURE2

le jeudi 01 septembre 2016 à 22h57

Bonsoir à tous, et à toutes,

Je reviens vers vous pour vous donner quelques nouvelles. J'ai essayé, en début de semaine de publier un fils mais soit je l'ai mal expédié, (j'étais effondrée, il est vrai) soit, il a été censuré. C'est vrai qu'il parlait plus de mes états d'âmes devant mon vécu que de poly ou autres. Je tiens à rassurer les administrateurs, ma situation n'est pas facile, mais, je tiens la route.

A ce jour, je sors du psychiatre. Je ne suis ni folle, ni malade. Est-ce que j'en doutais ? Il y a des jours...c'est bien possible. Je suis seulement une femme qui a eu énormément de patiences et est à saturation. D'où ma colère, ma fureur, mon hystérie, mon amertume, mon manque de confiance. Étant suivi par un psy, il ne voit pas l'utilité de confronter leur 2 profession.
Pour ma psy, je ne suis qu'une boule d'amour qui a été trop éponge...
J'ai besoin d'espoir, de regagner confiance, d'aimer, la vie, d'en profiter, de me reconstruire. J'aimerai que cela soit accompagnée...pour l'instant de mes enfants...mais, d'un véritable amour...l'avenir nous le dira.

J'ai appris à cerner le père de mes enfants aux travers des liens que vous avez laissé. Ca fait mal d'avoir raison et d'avoir osé entreprendre le divorce. La conciliation a eu lieu. Lui, pour éviter tout tracas financier à chercher pour un toit l'amour. Il semblerait qu'il ait trouvé les 2 deux. Comme c'est encore assez récent, on est "colocataire". Je ne vis et ne respire que lors de ses absences. De sa part, j'ai autant d'encouragements, d'attention (refuse de me laisser dans l'embarras financier, veut m'épauler dans tout les domaines, que nous ayons une relation cordiale, gag ! si je ne réponds au téléphone ...il note mon désintérêt pour les enfants) que de discrédits et de restrictions outils de télécommunications, carburant...il ne va pas assurer mes déboires amoureux. (je ne sors que pour m'aérer, et je bloque mes WE que je sois accompagnée ou non, pour l'instant seule, mais qui sait ? 1 ami(e), ou plus si affinité, une présence positive est un plus que j'apprécierai. Vous connaissez les traits d'un tel personnage, j'entends, il me suggère les pires choses que l'on peut lui attribuer et tout ce que l'on peut entreprendre se retourne contre moi, comme consulter un spécialiste.
Voilà, qui est plus positif et mieux formulé...il est vrai que je suis un peu plus positive et pourtant le ciel est encore gris...mais quelques rayons de soleil s'infiltre et cela fait du biens.
Vous pouvez laisser vos commentaires en MP, le tout est sécurisé.
Et sinon, je consulte régulièrement,
Bonne soirée à bientôt

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion