Polyamour.info


Rimes

Rimes

Montpellier (France)

Membre du site depuis le
samedi 30 avril 2016

Je ne suis pas en couple, ni particulièrement "en recherche" de quelqu'un. Je suis théoriquement polycurieuse. Ni monogame, ni polyamoureuse, ni "in the box" ni "out of the box" (d'ailleurs où est la box ..^_^...). J'aime toute relation amicale ou plus intime quand elle est à long terme, impliquée et dans la liberté d'être.

Je suis "tombée" par hasard sur le polyamour en 2007/8. Moment où j'ai appris, une fois la relation que j'avais avec mon ami bien consolidée au bout de qq mois, que cet "ami" là en fait souhaitait vivre des relatons concomitantes.

Comme toujours, prête à comprendre et à être ouverte d'esprit, n'ayant jamais vraiment été dans des "cadres" et d'ailleurs n'ayant jamais senti le besoin de suivre le statut quo de la "société" et ne m'étant jamais sentie influencée par elle, j'ai voulu comprendre, pour pouvoir accepter.. ou non.. mais la relation était déjà très - trop - proche.

C'est donc même moi qui lui ait annoncé que peut être il était polyamoureux. Une piste qu'il m'a laissé prendre pendant quelque temps. Pendant qu'il tissait une toile sombre entre copines en Amérique du Sud, Paris et ailleurs, si possible pays de l'est. Une toile où il bâtissait son poulailler où j'avais le rôle principal, sa "valeur sure" comme il disait.

Car bien sûr il n'a jamais été polyamoureux. Personne d'autre que moi était au courant de ce qu'il tissait. Les femmes dans les pays étrangers attendaient avec impatience la bague au doigt. Et bien sûr il n'était pas question que je fasse pareil que lui, cela n'entrait pas dans son plan, ni n'était concevable pour lui. La question du libertinage qu'il a également "étudiée" n'était envisageable que si personne - exceptée une femme - ne me touchait. lol

Après avoir passé pleins d'orages, lui avoir fait prendre la tasse aussi pas mal de fois - quand même - et avoir réussi, évité de me noyer, je suis sortie du bateau.

J'ai bien compris, après avoir beaucoup parcouru les sites web américains et canadiens sur la question du polyamour, qu'il y a aussi ceux qui s'en servent pour "objectiser" les relations, par tous les moyens possibles, même celui de faire semblant d'être ce qu'ils ne sont pas.

J'ai compris aussi que les polyamoureux sincères existent. Que les choix ne sont ni mieux ni moins bien que les autres choix à partir du moment où tout le monde concerné est au courant et les accepte. Dans le respect et l'empathie véritables, bien évidemment.

Connectez-vous au site pour pouvoir envoyer un message à ce membre.

Discussions Toutes les participations

Dernières participations


Espace membre

» Options de connexion