Polyamour.info

JoliMatin

JoliMatin

(France)

Participation aux discussions

Discussion : Polyamoureuse ou femme adultère ?

Profil

JoliMatin

le mercredi 12 décembre 2012 à 09h11

Bonjour à tous
Bien d'accord avec Bergère.
La pire des vérités est toujours préférable aux plus beaux des mensonges.
Ne serait ce que parce qu'il existe une communication non verbale entre les êtres, qu'on la maitrise peu ou pas et qu'in fine, l'autre ne comprend pas le décalage entre ce qui est dit et ce qu'il ressent.

Sans vouloir proposer de recette, j'adopterais une stratégie qui mènerait vers la vérité.

La première étape serait de le rassurer affectivement. A mon sens c'est la première des conditions a respecter afin d'établir un dialogue fructueux. Un dialogue qui puisse faire appel aux sphères de l'esprit plutôt qu'a celles de instinct.
Et lorsque je dis rassurer, c'est lui apporter un trop plein d'amour, d'affection que façon à ce que cela dégouline de partout. Il faut aller bien au delà de sa demande ou de ses besoins. C'est une terre sèche qu'il faut mouiller à l'excès pour la rendre boueuse.
Cela aura plusieurs avantages.

La seconde comme le propose Lulutine, remettre sur le tapis les arguments des relations Poly. En discuter avec lui, que l'un et l'autre vous vous construisiez un modèle viable.

J'ai bien conscience que c'est un chemin que vous aviez déjà fait ensemble il y a quelques temps, mais j'ai ce sentiment que c'est le seul possible.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Offrir la liberté, la plus belle preuve d’amour….

Profil

JoliMatin

le samedi 27 octobre 2012 à 23h45

Bonjour Anna
18 mois que je suis également dans une situation qui me laisse beaucoup de temps de libre et peu de temps avec celle que j'aime. Mes réflexions me portent vers les mêmes horizons que toi…
Aujourd'hui je ne veux plus trop théoriser et ne plus définir de stratégie que je puisse regretter un jour.
Et comme elle et moi sommes ouverts à l'idée que je puisse faire d'autres rencontres (avec de l'affect) ; alors je veux me laisser guider par le vent et surtout mes envies de l'instant. Même si je me rends compte que lorsque l'envie n'est pas là, les occasions existent peu ou pas.

Voir dans le contexte

Discussion : Images, illustrations et allégories

Profil

JoliMatin

le mardi 23 octobre 2012 à 07h59

Bonjour à tous

Au cours d'une réunion poly, j'ai fait référence à une image que j'utilise parfois pour illustrer cette idée que l'amour ne se divise pas, mais qu'il se multiple. Je l'ai comparé plus plutôt à du feu qui se propage qu'à un volume d'eau qui se divise.

J'aimerai lancer un fil pour décrire ces images qu'on utilise les uns et les autres, pour mieux faire comprendre autour de nous, une idée qu'il est parfois difficile de définir. Et comme nous sommes sur un forum où l'on parle beaucoup d'amour et de relations poly, il serait chouette de rester dans le thème. Qu'en pensez vous ?

Je me lance avec une seconde idée.

Une relation entre 2 êtres est une terre, un terreau. L'amour pousse sur cette terre, et pour qu'il grandisse dans de bonnes conditions, elle doit être ni trop sèche, ni trop humide.

Passer du temps ensemble, échanger, donner ou recevoir de la tendresse, c'est arroser notre terre…
Une terre trop sèche, c'est le manque parfois jusqu'à la douleur,
Une terre trop mouillée, serait plutôt l'ennui, la lassitude

Bien évidement toutes les terres ne sont pas aux mêmes latitudes et leur ensoleillement n'est pas le même...

Voir dans le contexte

Discussion : Rencontre autour de la question du polyamour (22 octobre, Paris)

Profil

JoliMatin

le mardi 23 octobre 2012 à 07h15

Et si tout simplement on se disait que de 19h30 à 21h, est réservé au(x) débat(s) et que la suite est réservé aux conversations informelles ?
Je verrais bien aussi plusieurs débats autour de quelques themes. Les motivations des uns et des autres sont si différentes... Ainsi chacun pourrait une source pour sa soif.

Cela s'est il déjà fait ? Avec succès ?

Voir dans le contexte

Discussion : Quelle limite entre "relation" et "amitié"?

Profil

JoliMatin

le lundi 22 octobre 2012 à 00h56

Même si l'idée du curseur est particulièrement adaptée et pratique pour un certain nombre d'analyses, il n'est pas nécessaire de rejeter l'idée des étiquettes ou de sa variante "les cases".
Le concept reste intéressant, il a ses limites bien sûr, mais il aide à appréhender le monde de manière efficace et rapide et permet de communiquer efficacement avec autrui. Mon dieu qu'il serait difficile de s'exprimer s'il fallait à chaque fois que l'on veut parler d'un arbre réexpliquer ce que j'entends par le mot arbre. Autre exemple, certains d'entre nous ne se définissent ils pas comme étant des poly ? Ne se colle t-on pas une étiquette ?

Mais ce concept souffre d'un piège, c'est de penser que je cerne un individu en face, parce que je lui ai posé une étiquette ou que j'ai pu le ranger dans une case à l'instant T… Grossière erreur.
L'autre est en mouvement perpétuel, il faut être apte à retirer l'étiquette, réviser son jugement aussi rapidement que l'on a pu la mettre.

Bon c'était juste une réflexion en passant

En ce qui concerne la réflexion de départ et toujours dans cet esprit de cerner les choses de manière grossière dans un premier temps, puis de les affiner et outre le fait que l'amitié est une forme particulière de l'amour, j'ai souvent pensé que lorsque l'on est amoureux, la séparation physique est longue, pénible, douloureuse etc…
Dis autrement : Je sais que je suis amoureux, si je veux être avec l'autre tout le temps….Ce qui est pas forcement vrai avec mes amis, ou avec la famille, dont le lien est encore une forme particulière de l'amour.
Je trouve que cette résistance à l'absence permet un bon diagnostic et peut même le cas échéant servir de thermomètre.

Voir dans le contexte

Discussion : Rencontre autour de la question du polyamour (22 octobre, Paris)

Profil

JoliMatin

le lundi 08 octobre 2012 à 20h15

Bonjour à tous !
Sauf si l'organisatrice s'y opposait, je serai parmi vous ce lundi là.
Une première pour moi aussi, et beaucoup d'envie...
:-)

Milou : assez compliqué à organiser, mais en dernier ressort pour un bout de canapé assez inconfortable...

Voir dans le contexte

Discussion : Quelle place pour une amante?

Profil

JoliMatin

le dimanche 07 octobre 2012 à 23h49

Bonjour Sonja

Je vis une relation d'amour depuis plus de 18 mois avec une femme mariée. Comme vous, j'accepte sans difficulté excessive son autre vie et avec plaisir son amour pour son époux, ressentant intimement que l'équilibre et l'épanouissement de cette femme (que j'aime profondément), se construisent dans cette situation.

Pour ma part je ne suis pas un fervent défenseur du "tout dire" en tout cas "pas tout... tout de suite".
Selon moi, il faut chercher à infléchir les itinéraires, et ne pas bousculer trop vite les équilibres. Pour preuve, alors que votre équilibre s'est construit sur plusieurs mois, celui de l'épouse de votre ami s'est rompu en quelques heures. Et c'est bien de leur coté que c'est la "panique".

Aujourd'hui de toute façon le sort en est jeté :
Bien évidement, la situation la plus rassurante pour elle est certainement un retour à la "normale", à la situation "d'avant".
A mon sens votre ami, se doit de lui expliquer, de lui faire comprendre qu'un autre équilibre est possible. Qu'ils doivent mettre en place de nouvelles règles de vie dans lesquelles elle pourra sans doute aussi trouver aussi des satisfactions. Peut être le bon moment pour mettre en oeuvre certaines de ses aspirations mises en veille par exemple.
Son explication doit être douce, patiente et bienveillante, mais il me semble important qu'il lui fasse bien comprendre que l'abandon (même pour un temps court) de votre relation à vous deux est non "négociable". Sinon c'est la fin de votre histoire.
Comme vous, j'ai ce sentiment que la "discontinuité" (je ne veux employer le mot de rupture, même temporaire) n'est pas une solution parce que justement c'est le fruit d'une négociation qui envisage une solution dans laquelle vous êtes exclue.
Quant à votre attitude vis à vis de votre ami, j'ai peur que votre destin soit un peu entre ses mains. Vous pouvez seulement l'aider à garder le cap et l'empêcher de choisir un jour ou l'autre la facilité d'une rupture.

Bon courage et bons dialogues

Voir dans le contexte

Discussion : [Lexique] Amour libre et polyamour ?

Profil

JoliMatin

le samedi 06 octobre 2012 à 11h25

J'avais ce sentiment que Polyamour concernait le sentiment amoureux, celui d'accepter de son partenaire, la possibilité d'aimer un tiers, alors que l'amour libre concernait plus une liberté sexuelle, celle d'accepter de l'autre la possibilité d'avoir des relations sexuelles sans engagement affectifs.
Mais peut être est-ce là une vision personnelle ?

Voir dans le contexte

Discussion : Dépasser la trahison

Profil

JoliMatin

le samedi 06 octobre 2012 à 11h16

Curieux !
Je vois surtout un moment de faiblesse, peut être un moment de doute, de la part de votre conjoint dans une période qui n'est pas facile pour lui non plus. Votre grossesse et le passage du couple au couple avec enfant.
OMG, vous vous sentez trahie ? Une ligne blanche a été franchie avec le non respect de son engagement ? Mais reconnaissez que son engagement s'est fait sur quelque chose que vous vous autorisiez l'un et l'autre avant votre grossesse. Cela en diminue fortement la portée.

A mon sens l'envie d'un enfant avec vous est un engagement bien plus fort, que celui de ne pas avoir d'aventures extra "couple" pendant une période donnée.

Pour soigner votre douleur, orientez différemment votre regard sur l'évènement et acceptez l'idée que c'est une faiblesse qui a guidé votre ami, et non la volonté de fuir ou de nuire.

Puisse le soutien d'un inconnu vous réconforter.

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion