Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

"Construire" avec deux personnes?

Famille
#
Profil

monamour

le vendredi 05 novembre 2010 à 21h47

Bonjour.

J'aime deux hommes, celui avec qui je suis mariée, avec qui j'ai deux magnifiques enfants, et mon amoureux depuis 10 mois. Les deux sont au courant l'un de l'autre, il y a eu des vagues, des tempetes, mais je crois que ça s'appaise un peu (ouf, je n'en pouvais plus...)

Je vois ici beaucoup de témoignages de personnes en ménage qui ont un/d'autres amours sans briser leur couple "de base". J'ai lû Françoise Simpère et ses conseils pour conserver un couple de base, avec ou sans enfants, tout en ayant des amoureux.

Mais comment faire si on a besoin/envie d'une vie de famille avec LES DEUX hommes qu'on aime? Pour un homme, c'est assez aisé de faire des enfants à plusieurs compagnes. Pour une femme, on fait comment? (non, merci, techniquement je sais comment on "fait les bébés, pas besoin de détails ;-)

Y en a-t-il ici qui font cohabiter leurs deux familles, ou qui se partagent entre deux foyers?

Merci.

#
Profil

LuLutine

le samedi 06 novembre 2010 à 01h13

Je commencerais par dire que 10 mois, c'est une relation plutôt courte, et que tu peux peut-être laisser encore un peu de temps à cette relation, tout en réfléchissant au sujet avec chacun de tes hommes....

A part ça, je me suis déjà posé la question (même si pour ma part, je n'ai actuellement de projet d'enfant qu'avec un seul homme).
Je me dis que dans l'idéal, les deux pères ne devraient pas habiter trop loin de chez la mère.
L'un des deux peut habiter avec elle.
Par contre, les faire cohabiter tous les deux, je pense que ça peut passer comme ça peut casser.

Voir par exemple un couple avec deux enfants dont l'un a pour père un autre homme qui habite un peu plus loin, ça ne me choquerait pas. En somme, c'est très proche dans sa structure des familles recomposées que l'on peut voir aujourd'hui : la mère vit avec les enfants et l'un des pères, l'autre père vit ailleurs.

Il y a aussi l'option : chacun vit seul et chaque enfant vit chez l'un de ses deux parents.

Et il y en a bien d'autres...et ces choix peuvent aussi évoluer au long de votre vie, en fonction des âges et des besoins des enfants par exemple...

Mais pour le moment, je n'ai pas expérimenté, je ne peux pas parler d'expérience !

Je me permet de citer quelques idées de Guilain en rapport avec le sujet (même s'il n'évoque pas l'éventualité de deux pères et une seule mère, on peut très bien s'en inspirer) ; je précise qu'il n'a pas d'enfants non plus :

Guilain
Cela fait longtemps que j’ai dans la tête une cellule familiale idéale : 2 apparts séparés, sur le même étage d’un immeuble. Une coloc de 4 ou 5 personnes dans chaque appart. La mère dans l’une des colocs, le père dans l’autre. Les chambres des enfants donnant sur les 2 appartements ! Avantages : les enfants ont plusieurs adultes référents, la pression sur la relation entre les parents est moindre (ils n’habitent pas vraiment ensemble)…

(Source : lautresexe.com/2009/12/31/guilain-omont-porte-paro... )

Enfin, je pense que si Tentacara passe par là, elle te répondra. Il me semble qu'elle est déjà intervenue sur le sujet, ou sur un sujet approchant.

#
Profil

tentacara

le dimanche 07 novembre 2010 à 11h13

Bien vu, Lulu :)

Bonjour, monamour (ça fait drôle, quand même de t'appeler "mon amour" :D).

J'ai un peu le même rêve que toi : fonder une famille avec mes deux amoureux et vivre tous les trois sous le même toit avec nos futurs enfants. Mais cela est MON rêve. Mes amoureux n'ont entre eux qu'une relation amicale et n'envisagent pas de partager le quotidien de quelqu'un dont ils ne sont pas amoureux. Je comprends ça parfaitement.
A l'heure actuelle, je partage mon temps entre leurs deux appartements ce qui est très fatiguant pour moi puisque je passe beaucoup de temps dans les transports avec un gros sac qui ne me quitte plus.
Notre projet à court terme est que j'achète un espace suffisamment grand avec Th avec qui je suis pacsée (oh! les copains! je vous ai dit qu'on était pacsés??) pour vivre sous le même toit tout en préservant notre indépendance. En clair, un espace de vie pour chacun de nous plus un espace pour la vie familiale.
A., mon autre chéri cherche à louer un appartement dans le quartier où nous voulons acheter pour être le plus proche possible de moi et que l'on puisse continuer à se voir aussi souvent qu'aujourd'hui (la moitié de la semaine en moyenne).

A plus long terme, je garde en tête la possibilité d'avoir un enfant avec A. aussi et pourquoi pas qu'il vienne vivre avec nous. Mais pour le moment, nous allons essayer avec Th de trouver nos marques dans tous ces bouleversements, appartement, bébé, etc.., et de réfléchir à la suite une fois que nous aurons stabilisé notre mode de fonctionnement.

Dans ton cas, tu as déjà construit une première famille avec ton mari. Vous avez fondé un foyer mono et tu voudrais le faire évoluer vers une polyfamille. (A la différence de nous qui sommes poly dès le départ). Cela ne peut se faire qu'avec le plein assentiment de ton mari et de vos enfants. Peut-être peux-tu commencer par demander à ton deuxième chéri de passer plus de temps chez vous avec votre famille, pour voir comment tout le monde s'entend. Peut être qu'il peut trouver un logement proche du vôtre pour commencer. En tout cas, c'est une opération très délicate et je trouverais très dangereux de brûler les étapes. Donc, à ta place, je commencerais par opérer un rapprochement progressif de tes deux hommes avant même d'évoquer le projet d'une vie commune.
Bonne chance :)

#
Profil

LuLutine

le dimanche 07 novembre 2010 à 13h35

tentacara
Mais pour le moment, nous allons essayer avec Th de trouver nos marques dans tous ces bouleversements, appartement, bébé, etc.., et de réfléchir à la suite une fois que nous aurons stabilisé notre mode de fonctionnement.
[...]
En tout cas, c'est une opération très délicate et je trouverais très dangereux de brûler les étapes.

Très juste, je n'aurais pas dit mieux.
Ne pas vouloir se précipiter, ne pas brûler les étapes, tâter le terrain...
Opérer par petits changements et voir comment les choses se stabilisent, et dans quelle direction elles se stabilisent, aussi.

#
Profil

Gin

le dimanche 07 novembre 2010 à 13h53

quoi ?! t'es pacsée et on n'a même pas eu les dragées ?!

ah ma brave dame, tout se perd !
;)

#
Profil

monamour

le mercredi 10 novembre 2010 à 10h40

Bonjour et merci pour vos réponses.

Bon, je ne vois pas encore la solution, mais pour "10 mois"...il était mon ami depuis 5 ans avant que ça ne se transforme, je savais déjà comment il fonctionnait et ce que je découvre au quotidien me conforte dans cette envie-partagée-d'avoir un enfant ensemble.

Pour l'instant je fais comme toi Tentacara, valise toujours préte et je suis entre les deux maisons, parfois avec, parfois sans mes enfants. Comme il habite à 45 km et que mes enfants sont scolarisés c'est assez difficile, et j'essaie de ne pas trop "léser" mon mari en partant trop longtemps.

Si on avait les moyens, j'aurai mon appart avec les enfants et mes amours viendraient mais là ce n'est pas possible.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 10 novembre 2010 à 15h40

Effectivement les questions financières viennent souvent s'en mêler, et c'est une difficulté de plus.
Ma foi, il faut faire avec.

Si tu avances avec la certitude qu'il existe une (voire plusieurs !) solution(s) convenable(s), je suis certaine que tu trouveras le mieux pour vous trois.
Avec l'aide et la coopération de tes amours, bien sûr !

Je me suis souvent rendue compte que dans des situations où je croyais ne pas avoir de solution viable, j'ai fini par en trouver une parce que je n'avais pas le choix. Parfois, cette solution ne tient pas aussi bien la route que la solution "idéale" (celle que l'on choisirait si l'on avait plus de temps / plus d'argent ; ou bien si telle ou telle personne était plus coopérative/compréhensive, etc.). Mais ce qui compte, c'est qu'elle tient la route ! Et c'est tout ce qu'on lui demande !

Pour ce qui précède, on peut s'entendre très bien avec un ami mais je pense que nos rapports et nos comportements peuvent parfois être modifiés par une histoire d'amour. Prendre le temps n'est donc pas forcément inutile. Cela ayant été dit, c'est évidemment toi qui sens si c'est trop tôt ou pas pour envisager tel ou tel projet.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion