Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment rassurer mon mari?

#

(compte clôturé)

le jeudi 09 septembre 2010 à 20h33

Bon,
j'ai pas tout suivi, mais j'ai l'impression qu'on oublie un peu le probleme de monoamour.
Je suis super mal placé pour les conseils mais je vais quand meme essayer de restituer la substantifique moelle des conseils que je n'ai pas suivi quand j'etais à ta place.
-d'abord pourquoi commencer le PA en se mettant à 3 direct: ça me semble vachement compliquer les choses a priori pour rassurer ton mari meme si tout le monde ne fonctionne pas pareil.
- ensuite, le fait que ton amant ait quitté sa copine pour avoir plus de temps avec toi, ça fait pas trop poly comme demarche de sa part et c'est pas du tout rassurant pour ton mari, la aussi a priori vu de loin.
- mais le plus important pour faire des nego "propres", c'est peut etre de ne pas les faire avec le feu aux fesses et en pleine phase passionnelle: parceque ce genre de choses, c'est comme la peur, ça se sent à des kilometres pour qui a du nez: il faut pouvoir se projeter avec un minimum de serenité à 1 an deux ans peut etre beaucoup plus parce qu'on ne rassure pas quelqu'un en quelques heures...

Mais il n'y a pas de consensus la dessus; Eric te dirait au contraire qu'il faut "transiter" le plus vite possible: moi ça me parait casse gueule dans cette situation en tout cas.

Quant à l'horloge biologique (un desir d'enfants avec ton amant, c'est ça?), ça me parait un moyen tres sur de flinguer direct des negociations en superposant un epineux probleme sur une douloureuse question: mais la aussi tout se discute...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 09 septembre 2010 à 21h50

D'accord avec tigre sur à peu près tout ce qu'il dit...

Ne rien précipiter.

Mais, en gros ça rejoint ce que j'ai déjà dit (laisser du temps à ton mari, être patiente...sans remettre en cause ton autre relation mais sans y foncer tête baissée non plus, ce qui pourrait t'amener à être moins attentive à ton mari).

#
Profil

Cavalier_de_pique

le mardi 14 septembre 2010 à 11h52

Bonjour

Il me semble que pour simplifier la réflexion de ton mari (pas forcement le rassurer !) tu peux faire les choses suivantes :

- Définir clairement et profondément ce que tu vis avec lui, ce que cela apporte à ta vie et quels sont tes projets (et tes engagements) avec lui, et quelle place il peut tenir dans ce projet. Il peut être bon pour lui aussi de ce poser ces même questions, car, au final, s'il maintient sa relation avec toi il sera préférable que se soit en rapport avec des réponses à ces questions et en faisant sa propre vie, plutôt qu'en acceptant simplement la tienne...

- Définir clairement et profondément ce que tu vis sans lui, ce que cela apporte à ta vie (et à ta vie avec lui) et quels sont tes projets en dehors de lui. Comment et pourquoi, ce que tu vis en dehors est (ou pas) différent, complémentaire, essentiel, secondaire etc

- Il me semble que répondre sincèrement et pleinement (donc pas en cherchant forcement a le rassurer) à toutes ces questions, peut lui permettre d'avoir une grande confiance en toi. Répondre à toutes ces questions, mais parfois avec un peu de recul et de réflexion de ta part, pas forcement immédiatement après la formulation. Et surtout en demandant des formulations ouvertes et non dégradante de ta vie, quitte à reformuler les questions toi même depuis un point de vue qui te sembles plus juste.

En lui montrant une image claire, belle et cohérente de ta vie, tu peux lui permettre de comprendre mieux qui tu es et qui tu cherche à être. Ensuite il peut choisir de t'aimer plus justement c'est a dire en sachant mieux qui tu es.

Chaleureusement
Laurent

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Romy

le mardi 14 septembre 2010 à 15h12

C'est bien dit ça, Cavalier de pique.
Surtout que, normalement, définir toutes ses choses pourrait finir par le rassurer de toutes façon.

#
Profil

Drya

le mardi 14 septembre 2010 à 18h28

Ca suppose aussi qu'il ait le courage d'écouter et de comprendre. Quand je parle de "courage", en fait ça n'a rien de dévalorisant, c'est seulement que quand quelquechose fait horriblement peur, écouter et comprendre jusqu'au bout n'est pas forcément possible , malgré la bonne volonté au départ - du moins tout de suite. Il me semble que donner les grands principes qui te poussent vers l'idée du PA (et pas forcément concrets) fait moins peur. La théorie avant la pratique.

#
Profil

Cavalier_de_pique

le mercredi 15 septembre 2010 à 17h49

Bonjour

Pour ma part, je préfère, et de beaucoup, le concret au moment de résoudre les tensions. Les théories, cela se discute, se contredit, s'oppose avec d'autres théories, surtout dans un domaine ou l'enchainement logique n'est pas résolutoire. Ma vie, au contraire, je n'en discute pas, j'en témoigne et il n'est pas possible de me dire que je ne la vis pas !

De plus la théorie laisse place à un imaginaire, presque toujours souffrant car la personne, confrontée aux théories, souffre et projette ces souffrances. Dans le concret de ma vie, il y a des choses qui sont et d'autres qui ne sont pas, il y a des choses concrètes que je souhaite et des choses concrètes que je ne souhaite pas. Il est plus facile de faire la part des choses entre l'imaginaire de l'autre et le concret de ma vie si le concret et mit sur le devant.

Chaleureusement
Laurent

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion