Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Help, je suis en train de devenir polyamoureuse !

Besoin d'aide
#

(compte clôturé)

le mercredi 17 novembre 2021 à 17h53

Bonjour à tous.

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

#
Profil

Mark

le mercredi 17 novembre 2021 à 18h15

Entre envie et philosophie il y a souvent un cheminement, introspectif d'abord, puis ensemble, souvent.
Le polyA comme faire valoir de ses envies -Je ne dis pas que c'est ton cas- mène souvent tout droit au situations conflictuelles et douloureuses.

Essayer de se trouver en phase ensemble est la situation idéale avant de passer à l'acte, mais c'est la théorie.

De la communication, du temps et du courage de dire, questionner et se questionner..

Essayez de vous offrir ce temps, de ce cheminement?

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

elowine43

le jeudi 18 novembre 2021 à 13h30

Salut Milena92,

ton histoire résonne beaucoup avec ce que j'ai pu vivre personnellement. J'ai grosso modo été dans la même situation que toi, à la grande différence que je n'ai pas eu le courage et l'honnêté de parler de mon désir pour d'autres hommes à mon compagnon. J'ai refoulé toutes ces envies pendant de nombreux mois et à un moment donné j'ai craqué et ai été infidèle. Mon conjoint m'avait également déjà dit un truc du genre "si tu venais à craquer un jour, la seule solution serait que tu me le caches parce que je pourrai jamais pardonner un truc pareil".
Dans les faits, j'ai entretenu une relation amoureuse avec un autre homme pendant plusieurs mois. Une fois la phase ado surexcitée retombée (elle était géniale, faut l'avouer), je me suis rendue compte que j'avais sous-estimé une part énorme de mon mensonge : son poids. Mon conjoint n'a jamais su ce qui était arrivé parce que j'ai très bien réussi à cacher cette double vie. C'était une prise de tête constante : toujours en train de stresser qu'un message arrive, toujours à vérifier que mes paramètres de sécurité sur mon tél soient assez robustes, toujours réfléchir à des excuses valables, ... Bref, avoir cette deuxième relation m'a fait me sentir extrêmement seule paradoxalement. En décidant de me lancer dans cette voie, j'ai construis des moments de vie, des expériences que je n'ai jamais pu partager avec mon conjoint, pour des raisons évidentes. Or, ces expériences m'ont amenée à beaucoup me questionner sur ma manière de concevoir l'amour, le sexe, le couple, les désirs... et tout ce cheminement de pensée a été / est quasi impossible à expliquer à mon conjoint. Une forme de gouffre s'est crée entre nous, je me suis éloignée de lui même si je l'aime profondément. Tout cela je l'ai vécu et peut-être que ce qui est arrivé à mon couple résultait de failles antérieures et que d'autres personnes auraient beaucoup mieux géré cette double vie, donc je ne veux pas faire de généralités. Je souhaitais juste partager avec toi les possibles aspects "négatifs" du fait de suivre ses désirs même quand on ne se fait pas prendre.

Pour ces raisons, je ne te conseille pas d'avoir ces aventures en cachette. Si ton mari l'apprend, ce sera la crise de confiance énorme entre vous et tu risques de tout perdre. Si tu ne te fais pas prendre, tu vas quand même beaucoup te compliquer la vie. A ce stade, je n'ai pas du tout mentionné les sentiments des autres personnes impliquées dans l'affaire mais bien entendu cela complique davantage l'histoire, surtout que tu mentionnes le fait qu'un des hommes connait ton mari... De plus, tu précises qu'il pense que vous êtes séparés. C'est vraiment un terrain miné cette histoire :(.

Un bon conseil lecture qui te donnera peut-être des pistes pour moins culpabiliser et mieux comprendre les envies qui t'animent : "Je t'aime, je te trompe" de Esther Perel. Son livre m'aide beaucoup.

Je te souhaite beaucoup de courage pour surmonter ces épreuves et je compatis beaucoup à ce que tu ressens.

#
Profil

Topper

le jeudi 18 novembre 2021 à 15h19

Bonjour Milena92, je vais réagir à plusieurs points de ton discours avant de répondre à tes questions.

"mon mari et moi nous sommes toujours dits que son mode de vie ne nous conviendrait pas"

Il y a une chose qui est certaine c'est que nous changeons/évoluons perpétuellement dans la vie. Nous ne sommes pas la même personne à 20, 30, 40 ans, etc., et heureusement. Nous pouvons avoir des certitudes, des points de vue, des aspirations qui sont complètement différentes à un moment de notre vie et à un autre. Ce qui était valable il y a 10 ans, ne l'est pas forcément aujourd'hui.

"je sais que je ne serai jamais amoureuse de lui"

Beaucoup te diront "il ne faut jamais dire jamais". Tu dis ça aujourd'hui alors que tu es dans une relation monogame avec de nombreuses barrières qui t'empêchent d'être amoureuse. Il y a aussi une façon de se rassurer en se disant que l'attirance n'est que physique et qu'il n'y a pas de sentiments. C'est déculpabilisateur car dans un monde monogame : "On ne peut être amoureux que d'une personne. Si on est amoureux d'une autre personne, c'est que nous ne le sommes plus de la précédente." Ainsi, si il n'est pas question de sentiments, le couple est théoriquement préservé et valable.

Si vous décidez d'ouvrir votre couple, si tu es autorisée à vivre pleinement d'autres relations, si tu te rends compte que tu peux être amoureuse de plusieurs personnes à la fois, tu pourras lâcher toute retenue par rapport aux sentiments que tu peux éprouver et être amoureuse beaucoup plus facilement.

Je ne connais pas ce monsieur dont tu parles ni ce que tu ressens pour lui. Il est tout à fait possible que tu ne tombes jamais amoureuses de lui pour plein de raisons. Je tenais simplement à nuancer cette certitude que beaucoup de personnes monogames peuvent avoir, ou de couples qui débutent dans la non-monogamie. Les sentiments ne se prévoient pas et ne se contrôlent pas.

Si vous venez à discuter l'ouverture de votre couple, prenez toujours en considération cette possibilité dans vos discussions. Ne vous dites jamais "on ne tombera pas amoureux". Sinon, le jour où ça arrivera, ce sera un cataclysme dans votre couple.

"je pense que ça ne me poserait pas trop de problèmes s'il "consommait" parfois ces relations"

La mesure que tu mets dans cette phrase m'a interpellé, alors qu'il y a beaucoup de certitudes dans le reste de ton discours. "Je pense", "pas trop", "consommer parfois".

Alors, tu penses mais tu n'es pas sure. Tu as raison de ne pas être sure de ça et je t'invite à bien prendre en considération cette problématique. J'ai vu de très nombreux couples qui se sont ouverts dans des situations identiques à la tienne. La conjointe profite allègrement de cette ouverture. Le conjoint met généralement beaucoup plus de temps à développer des relations. Et tout va bien. Madame est sur un petit nuage et ne se pose pas trop de questions sur la suite. Le jour où c'est monsieur qui profite de cette liberté, c'est la dégringolade.

J'ai vu ce schéma se répéter tellement de fois que c'est vraiment quelque chose dont tu dois être consciente. Tu ne peux pas prévoir en avance ce que ça va te faire lorsque ton conjoint portera son attention sur quelqu'un d'autre que toi. Peut-être que tu vas bien le vivre. Peut-être que tu vas morfler comme jamais auparavant. Il n'y a vraiment aucun moyen de le prévoir, d'autant plus que ça peut être très influencé par ton état émotionnel à ce moment là. Par contre, être consciente que ce sera possiblement une épreuve que tu devras traverser, cela la rendra moins violente.

Autre chose, je ne sais pas trop ce que tu entends par "consommer" mais pour moi ça a une connotation assez péjorative qui laisse penser qu'une personne peut être consommée sexuellement et que ça s'arrête là. Quoi qu'il en soit, je rebondis là dessus pour attirer ton attention sur une difficulté qui peut se présenter à l'ouverture d'un couple.

Lorsque vous vous offrez la liberté de développer d'autre relations, vous ne pouvez pas prévoir quelle en sera la teneur. Déjà, vos envies relationnelles peuvent changer en fonction de vos expériences, mais surtout elles peuvent différer entre vous.

Prenons l'exemple de toi qui désire papillonner, avoir de nombreux partenaires et vivre plein d'aventures sans engagement émotionnel. Ton conjoint, n'ayant qu'une seule relation extérieure à votre couple, mais dans laquelle il s'implique beaucoup. Ces deux façons de vivre la non-monogamie vont avoir des conséquences dans le quotidien qui vont être complètement différentes. C'est quelque chose qui peut être compliqué à gérer car vos besoins ne seront pas les mêmes.

"mon mari a très mal pris que je lui propose ça"

Pour certaines personnes le "don't ask, don't tell" est quelque chose d'impensable. Ce serait renier sur la dimension de partage et de transparence dans le couple. Cela peut être vécu comme un éloignement, une mise à distance et cela se rapproche beaucoup trop de l'adultère. C'est peut-être pour ça qu'il a très mal pris ta proposition. C'est un mode de fonctionnement qui peut très bien marcher avec certaines personnes et pas avec d'autres.

Est-ce que ça va "me passer" si je le fais ?

Tu ne pourras savoir ça qu'en le faisant. Il n'y a pas de secret.

Est-ce c'est juste "hormonal" ? Est-ce que ça "me passera" quand j'aurai des enfants ?

C'est peut-être juste que tu en as envie. Cela fait plus de 10 ans que tu es avec ton conjoint. Tu n'as eu qu'un seul autre partenaire. Tu as peut-être simplement envie de séduire, te sentir désirée par d'autres, goûter d'autres corps, profiter de ce que la vie peut t'offrir.

Avoir des enfants, cela va calmer tes envies sérieusement pendant un moment. L'arrivée d'un enfant est très exigeante et consomme beaucoup d'énergie. Si vous ouvrez votre couple, et que vous avez un projet d'enfant qui arrive ensuite, ça va mettre tout ça en pause pendant une durée indéterminée. Attention à l'impact que cela peut avoir si vous avez des relations en cours à ce moment là. Ce n'est pas quelque chose qui va être simple à gérer, que vous choisissiez d'y mettre un terme ou les conserver.

Dois-je forcément lui dire que je suis déjà en couple avant de passer à l'acte ?

Si tu décides de vivre une relation extérieure à ton couple alors que ton conjoint est consentant (je rejoins à ce propos le conseil de @elowine43 à propos de l'adultère), pourquoi ne serais-tu pas transparente avec cette autre homme aussi ? C'est tellement plus serein de vivre sans cachoteries que ce soit d'un côté comme de l'autre. Tu parles de "passer à l'acte" et ça met vraiment l'emphase sur la dimension sexuelle. Cette honnêteté ne doit pas intervenir uniquement parce qu'il y a un rapport sexuel qui se projette entre vous.

D'autant plus que si c'est uniquement sexuel et que tu révèles le fait que tu es en couple libre et que tout le monde est d'accord et au courant, c'est loin d'être une barrière. Si cela en était une, c'est que l'autre s'attend à un type de relation avec toi que tu n'es pas en mesure de lui offrir, et c'est donc voué à l'échec.

Conseil personnel : il y a une quantité invraisemblable d'hommes disponibles autour de toi. Evite les complications en relationnant avec des connaissances communes à ton conjoint. Je comprends que ça puisse être frustrant car tu fantasmes sur lui et que ça stimule tes envies. Ouvrir votre couple ne se fera pas sans difficultés, alors autant ne pas en rajouter.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#

(compte clôturé)

le mercredi 01 décembre 2021 à 17h36

Bonjour,

Un grand merci pour tous vos témoignages et avis sur les questions qui me turlupinent !

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

#
Profil

Topper

le jeudi 02 décembre 2021 à 10h12

Bonjour @Milena92, je suis désolé de ce que tu es en train de vivre. Le mieux à faire est de tirer des enseignements de cet épisode.

Déjà, en ce qui concerne ton ami, tu peux être profondément triste et déçue. Qu'il réponde positivement ou pas à ta déclaration, tu ne t'es pas ridiculisée d'avoir exprimé un ressenti. Il y a toujours un risque à faire ça, celui de se vautrer lamentablement car ce n'est pas réciproque ou impossible. Tu as pris ce risque. Tu n'as pas eu le résultat attendu. C'est douloureux. Ce que tu ressens est tout à fait normal.

Maintenant, est-ce que c'était la bonne chose à faire ? Selon-moi, absolument pas. Tu étais prise dans l'urgence du départ de ton ami pour faire une déclaration sans mesurer la moindre conséquence de quoi que ce soit. Qu'est-ce qui se passe si il dit "moi aussi" ? Qu'est-ce qui se passe si il m'ignore ? Qu'est-ce qui se passe si il annule son départ à cause de moi ? Qu'est-ce que je fais avec mon mari ? Est-ce que tu as pris le temps de réfléchir à toutes ces questions (et bien d'autres) avant de faire ta déclaration ?

Aujourd'hui, ton ami n'a pas réagit, mais admettons qu'il le fasse et que ce soit réciproque, dans quelle situation à gérer cela te mettrait ? C'est vraiment mettre le doigt dans un engrenage dont il n'est pas possible de sortir sans dégâts et autant dire que ça te ferait ressentir une culpabilité bien plus dévorante et insupportable que celle que tu as en ce moment.

Que ce soit moi ou @elowine43, nous t'avons mise en garde sur les secrets lourds à porter que pourraient engendrer des actes qui brisent le contrat implicite d'un couple monogame. Si tu veux pas vivre avec cette culpabilité, tu n'as que trois solutions : ouvrir le couple, quitter ton mari ou vivre dans la frustration.

Tu as trois choix. Prends le temps de réfléchir à chaque possibilité. Pour ce qui est de la vie non-monogame, lis des témoignages, des articles, des livres sur le polyamour ou les relations multiples. Il y a également des podcasts, des vidéos qui peuvent t'enseigner énormément de choses sur ce qu'implique ce type de vie. Cela peut être une merveilleuse aventure mais ça peut aussi être dramatique pour soi ou pour les autres si l'on fait n'importe quoi.

Fais les choses dans l'ordre et proprement.

Cela pourrait commencer par exprimer à ton mari ton envie d'être polyamoureuse et le fait que tu as ressenti des sentiments pour un ami. D'ailleurs, est-ce une envie d'être polyamoureuse ou un besoin ? Une autre question à laquelle tu dois répondre. Car si tu lui en parles, il faut que tu sois non seulement honnête mais aussi extrêmement précise dans ton vocabulaire. Cela n'est pas la même portée d'évoquer une simple "envie" et un "besoin" de changer de mode de vie.

Quelques conseils supplémentaires, tu es libre d'en faire ce que tu veux : Arrête de vouloir ménager ton mari à tout prix, c'est la meilleure raison que l'on se donne pour ne pas dire la vérité. Egalement, ne pense pas à sa place et ne base pas des réflexions sur des spéculations. Si tu veux savoir ce qu'il ressent ou ce qu'il pense, demande-le lui.

Message modifié par son auteur il y a un an.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion