Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment évoluer de mes erreurs passées ?

Jalousie
#
Profil

Tineweb

le jeudi 09 juin 2022 à 07h06

Je vais essayer de synthétiser ce qui se passe dans ma vie pour vous demander un regard de polyamoureux. En effet, le polyamour me pousse dans mes retranchements pour la deuxième fois dans ma vie, sans le voir venir.

Je vais essayer de synthétiser ce qui se passe dans ma vie.

A 17 ans je rencontre mon 1er amour. Nous nous construisons et réussissons ensemble dans le travail la maison la famille et les activités. A nos 40 ans, après 10 ans de mariage, mon épouse a beaucoup évolué suite à un évènement important sur sa santé. Elle s'est senti revivre, elle s'est libérée sexuellement et a commencé à avoir des envies de découverte et de nouveaux fantasmes. En réalité elle était attirée par un ami avec lequel nous partagions des activités associatives depuis 10 ans. Pour faire simple j'étais d'accord pour qu'elle tente l'expérience. Mais je n'ai absolument pas géré, en un mois j'ai été happé dans un tourbillon de jalousie terriblement dévastateur. Plus je suffiquais, plus elle s'éloignait de moi et nos 24 ans de fusion ont explosé. 8 ans après j'ai honte de l'avoir rejetée car je l'aime toujours et que je lui ait infligé des souffrances alors qu'elle m'aimait en réalité...

Aujourd'hui, j'ai 48 ans je suis marié depuis 4 ans avec une femme plus jeune de 14 ans. Une rencontre intense et un amour sincère qui m'a permis de reconstruire un foyer. Depuis 4 mois mon épouse a décroché un travail qui a vraiment chamboulé notre quotidien de famille recomposée. Elle s'est sentie revivre, ça lui a permis de retrouver une vie sociale dans laquelle elle s'est engouffrée sans demimesure. Heureux pour elle je n'ai pas hésité à prendre le relais sur l'intendance du quotidien. Cependant durant ces deux derniers mois, j'ai accusé le coup, elle ne fait plus grand chose et j'ai le sentiment de devenir un colocataire alors qu'elle passe énormément de temps sur WhatsApp à discuter avec ses collègues et nouveaux ami.e.s allant même jusqu'à sortir au resto, faire un barbecue chez nous, aller au bowling à 15... Bref un vie qu'elle n'a pas eu, ni dans notre couple (5 garçons à nous 2 dont un en bas âge) ni avec le père de ses deux grands qui pendant 8 ans était plus un colocataire et confident car il n'y a jamais eu d'amour. Détail qui nous intéresse ici, durant ces 8 années elle revoyait régulièrement de manière platonique un ex toujours accro à elle ... Puis il y a eu notre rencontre et son tempérament étant assez exclusif, elle a tiré un trait sur sa vie antérieure et s'est engouffrée entièrement dans cette vie de monogamie. Une vie qui la faisait rêver peut-être... Mariage amour .... Elle qui n'avait connu que des aventures et une vie de jeune mère...
Donc depuis 2 mois je souffre et ai débuté un psychothérapie qui m'a permis de comprendre que je souffre de dépendance affective car j'ai peu d'estime de moi. Cet état provoque chez ma femme l'effet inverse puisqu'elle est assez indépendante et que ce j'attends d'elle ne peut pas exister car je l'étouffe. Alors je travaille beaucoup sur moi, je lis, je visionne des vidéos et j'écoute des podcasts. Et surtout je développe sérieusement une volonté de communiquer et je m'y applique du mieux possible grâce à des vidéos de coaching. Et ça marche.

Aujourd'hui, cela fait 6 jours qu'elle m'a annoncé qu'elle pensait être une polyamoureuse. Voilà pourquoi elle est si distante car elle culpabilise et a toujours cru être exclusive. Cependant il est arrivé ce qui m'angoissait, un gars du job a demandé à rejoindre un groupe WhatsApp seulement pour aborder ma femme et lui dire qu'elle lui avait tapé dans l'œil dès ses premiers jours dans la boîte. Elle aussi elle est séduite attirée et a des sentiments. Et que ce n'est que discussions pour le moment. Elle m'a avoué ce secret qu'elle ne pouvait garder.

Ma réaction a été posée mais je suis triste de revivre une deuxième fois ce traumatisme. Je dois faire le deuil de cette vie à deux. En effet une amie m'a expliqué qu'il y avait 3 solutions : 1/ pas question qu'elle voit qqun d'autre (mais impossible de vivre comme avant après ça...) 2/on se sépare (mais on s'aime tellement que l'idée nous est insupportable) 3/je suis d'accord pour ouvrir notre couple.
Dans tous les cas, plus de retour en arrière possible...
Depuis 6 jours je suis terrifié à l'idée de reproduire l'escalade dans la jalousie et je lutte pour libérer ma conscience qui se charge de situations invivables pour un monogame. Elle sera dans les bras d'un autre, elle sortira au cinéma avec lui pendant que je garderai les enfants... Etc ... L'horreur!!

Et pourtant, depuis 6 jours nous nous sommes extrêmement rapprochés pour nous soutenir avec toutes ces émotions, angoisses etc...
Depuis 6 jours, je lis j'écoute et je visionne dès que je peux des témoignages et des conférences sur le polyamour.
Par ailleurs, le jour où ma femme m'apprend qu'elle aime qqun d'autre, quelques heures après, son amoureux (marié) rompt car son épouse s'oppose à l'idée. Je me suis surpris à la consoler, à vouloir la réconforter tellement elle accusait le coup ! Elle angoisse de me faire souffrir et elle passe par toutes les émotions avec cet amoureux qui change d'avis déjà 3 fois...

Au final je suis profondément malheureux de cette situation, je me sens perdu car je veux réussir là où j'ai échoué il y a 8 ans. Le risque est l'échec de mon côté et beaucoup de souffrance...

Merci de vos commentaires es bienveillants

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 09 juin 2022 à 10h49

Bonjour,,

je suis au boulot entre deux temps moins dispo, je n'ai pas le temps de tenir compte de tout et de tout développer, mais je voudrais laisser une trace de première réaction.

Déjà merci pour le témoignage, bravo pour ta vraie capacité de décantation.

Tu as rencontré deux femmes avec qui tu pouvais te considérer "stable" :
- la première, stable parce que la première très tôt, puis stable longtemps par la construction du foyer et une certaine situation médicale. Et pour toi, pas consciemment, cela faisait des contraintes sécurisantes extérieures. Qui en réalité ne font pas tenir le couple par elles-seules, ce qui fait tenir la relation (=/= de couple...), c'est de cultiver la relation, comme un être vivant par lui-même, qui change.
- la seconde, plus jeune... je me fais l'image (et no soucy si tu me réponds que je me plante) d'une relation où tu étais le mec sécurisant qui offre à une plus jeune une occasion de croire qu'elle n'a pas foiré sa vie de femme, pourtant déjà avancée (en pratique, pas en "âge").

Je m'aventure à poser que si tu as aimé ces femmes, c'est aussi comme figures d'émancipation. Le savoir-faire pour être stable, tu l'as. Mais si tu aimes ces femmes qui sont capables de changer de vie, c'est un peu en t'émancipant par procuration. Tu leur donnes de l'espace pour le faire... Mais ça amène (la vie moderne amène, par ailleurs : te culpabilises pas) des changements qui doivent entrainer ta propre émancipation. Et dans ton amour pour elles, c'est peut-être ce que tu recherchais, voilà ma réaction.

Ca se passe "mal" (du point de vue de tes attentes actuelles au moins) pour plusieurs raisons, dont certaines sont externes à ta personnalité et à vos histoires.
Mais ce que tu écris là, ton questionnement, c'est autant le signe de ta peur de recommencer le même cycle que ta capacité à évoluer.
Je ne dis pas que le polyamour garantirait de transformer le plomb en or sur ce second mariage.
Mais que ce moment où il est une possibilité de choix peut toi te rendre capable d'aller sur un chemin qui ne soit pas la sécurité par défaut, mais celui que tu désires. Et ce, en comprenant ce que tu désires, ce dont tu as peur, ce dont tu n'as pas peur, ainsi que ce qui ne dépend pas de toi.

Tu as déjà commencé, par la thérapie. C'est un gros gros bout de ce chemin.

Bon, ça c'est juste ma première réaction, sur une facette, et encore une fois, peut-être que je me fais une image très fausse et donc que mon raisonnement tient mal.

Il y a d'autres choses à dire, je repasserai relire.

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

Tineweb

le jeudi 09 juin 2022 à 19h18

Bonsoir
Merci Siestacorta !
Merci d'avoir pris du temps sur ta pause méridienne pour me répondre. je suis preneur de tout raisonnement; et les confronter n'en sera que meilleur.
Premier écho à ton message : "cultiver la relation"... Je pense que j'ai une sacrée introspection à réaliser pour comprendre combien je suis archi mauvais dans ce domaine. Même si je suis très dévoué, agréable et pas du tout chiant, je suis un vrai nul pour les petites attentions du quotidien à commencer par les cadeaux ! C'est devenu carrément une angoisse pour moi et ça ne rate pas avec ma femme, je me plante en beauté à tous les coups. Je me déteste car je peux vraiment mieux faire.
Ensuite, l'idée de l'émancipation par procuration, je vais creuser la question... à première vue par trop d'accord dans la mesure où j'ai imaginé plutôt qu'inconsciemment je tenais le rôle du "sauveur"... Mais après avoir lu un livre sur le sujet, je ne me retrouve dans aucun des profils de sauveurs qu'ils soient "sains" ou pas...
Par contre, la seule chose que je sais c'est que je suis terrifié de ne pas arriver à vivre le polyamour de ma femme dans la mesure où je ne suis pas autonome émotionnellement (peut-être à cause de la rupture de mon premier mariage...). D'ailleurs, le témoignage de BunnyG qui mesure de plus en plus l'éloignement de sa copine pour son autre amoureux me fait paniquer. Je ne baisserai pas les bras voilà pourquoi je suis par ici entre autres... en espérant que le temps soit avec moi, mais je sature peut-être ces derniers temps. Par exemple, aujourd'hui encore, son amoureux l'a encore contactée pour lui signifier qu'il a pris une décision de raison et souhaite arrêter définitivement l'idée pour protéger ses enfants d'une séparation. Résultat, je suis rentré à 18h avec une énorme besoin de la retrouver (car au job je suis un zombi qui n'arrive plus à se concentrer, complètement oppressé) et je l'ai retrouvée cafardeuse, incapable de gérer les enfants, en boule dans le canapé et renfermée sur elle-même. Elle a souhaité s'isoler... Bon, j'attendrai, là je vais m'occuper du repas et des douches des loulous...

Repasse par ici quand tu veux alors ;-)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion