Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Je suis la seule à y croire

#
Profil

April

le dimanche 19 juin 2022 à 11h22

Bonjour tout le monde,

Les choses ont un peu bougé ces derniers jours, voici un petit retour…

Pour la faire courte, V. a repris contact, un petit message ni vu ni connu, « sans arrière-pensée » , pour me complimenter sur une photo que j’avais publiée sur un réseau social, et je me suis empressée d’accepter sa proposition de nous revoir, pour discuter.
Deux jours plus tard, je l’ai annoncé à mon homme, qui m’a fait part de sa colère envers V. et s’est aussitôt muré une nuit dans le silence, chambre à part. A force d’explications, de discussions, les choses se sont apaisées de part et d’autre.
J’ai l’impression d’avancer, parce que dans ces petites tempêtes, j’arrive de plus en plus à comprendre mes limites, respecter mon rythme, les exprimer tout en étant à l’écoute de ce que traverse mon homme.

Un peu d’introspection, un peu de sérénité retrouvée, malgré le temps passé à y réfléchir…les jours passent, je reviens vers V. pour le prévenir qu’on ne pourra pas se voir tout de suite, contrairement à ce que j’espérais. Il me répète souvent qu’il ne veut pas avoir l’impression de m’attendre, je ne veux pas le faire patienter trop longtemps.
V. me répond qu’il comprend parfaitement, que c’est sans doute mieux ainsi, qu’il aurait de toute façon tenu le même discours que la première fois.
Je partage ma déception avec mon homme, qui me touche tout à coup par l’ouverture dont il fait preuve.
Il comprend mon besoin d’aller discuter avec V., comprend mes interrogations (le prévenir avant ou pas de ce rendez-vous), comprend les risques aussi…
Je reviens donc vers V. pour lui proposer un rendez-vous. Qu’il décline presque aussitôt.

Est- il mal à l’aise par tout ce que je mets en place de manière spontanée pour « finalement pas grand-chose » ? ses intentions sont peut-être plus basiques et du coup, il n’a pas envie de se prendre la tête à discuter ? il a peut-être l’impression que je me rapproche de mon mari et comprend que ça ne lui donnera pas la place qu’il souhaite ?

Là, j’essaie d’accepter qu’on avance pas forcément au même rythme. L’équilibre est difficile à trouver dans tout ça. Je ressens bcp de frustration de ne pas pouvoir exprimer à V. où j’en suis. J’ai l’impression de devoir sans cesse me contenir, de peur de saouler l’autre.
Heureusement avec mon mari, on peut vivre d’autres choses, et oui, ça nous rapproche.
Je ne connais pas V. suffisamment pour savoir lorsque je peux me permettre de lui communiquer ce que je ressens. Il a par le passé déjà réagi plutôt violemment et ça ne me met pas en confiance.

cactus
Sa vision des choses semble donc être celle d'une relation "classique", sauf que les amours plurielles - du moins dans la façon dont je l'envisage - ça veut dire des relations sous une forme différente de la forme classique. Ce n'est pas avoir des relations de type monogame en parallèle, pas du tout. Et ça, ça implique vraiment un changement de vision des choses sur les relations affectives assez important (cf le dernier épisode du podcast "Amours plurielles".) Et changer sa vision des choses, en supposant qu'on le veuille, c'est long.

@cactus, je suis totalement d’accord avec tout ce que vous avez développé dans votre retour. Je pense que je dépense une énergie considérable dans cette « relation » avec V, trop basée sur des projections, des intuitions.
J’ai écouté l’épisode d’amours plurielles auquel vous faisiez référence, il y a aussi un passage qui est venu toucher un point sensible. Celui où Lauren fait référence aux traumatismes, aux violences sexuelles dont elle a été victime, elle dit grosso modo qu’en essayant de rencontrer les attentes de ses partenaires, cela finit par la remettre en quelque sorte en position de victime d’abus. (elle l’exprime mieux que moi !)

cactus
De façon générale, un truc que j'ai appris avec l'expérience des relations : éviter de se faire des films et de tirer des plans sur la comète. Quand on est attirée par qq, on aimerait que ça se passe comme-ci ou comme ça, on commence à se faire des plans du type "je le verrai x fois par mois". Mais objectivement, perso ça ne s'est jamais passé comme je l'avais "prévu", ni dans ce que j'avais imaginé, ni dans les réactions des personnes impliquées (même si ce qu'il s'est passé est bien aussi :-) )

Oui je me suis sans doute emballée là ! c’est en quelque sorte un vieux réflexe de « visualisation créative » ;-)

@Anny : j’essaie de me donner du temps ! ce qui est rassurant, c’est que je me sens par moments vraiment alignée avec moi-même, et ça fait un bien fou dans toute cette traversée.

@geraaldine : je perçois bien le risque de faire valoir mon droit à disposer de mon corps comme je l’entends, sans prendre en compte les limites de mon homme. Merci pour ton intervention pertinente.

@NorahSpinozi : ça me met du baume au cœur de lire ton témoignage !

@lau93 et @GeorgyPorgy: merci pour les pistes de réflexion que je laisse encore infuser en moi ;-) je vous lis également dans vos interventions pertinentes dans les autres post, c'est précieux !<3

#
Profil

Anny

le lundi 20 juin 2022 à 16h33

"j’essaie de me donner du temps ! ce qui est rassurant, c’est que je me sens par moments vraiment alignée avec moi-même, et ça fait un bien fou dans toute cette traversée. "

Cette sensation d'alignement est vraiment apaisante et rassurante oui ! :)

#
Profil

April

le mardi 21 juin 2022 à 18h18

Merci @Anny pour ton retour…

#
Profil

Ayna

le jeudi 23 juin 2022 à 13h50

April
je me dis que tout ça n’arrive pas « par hasard ». J’ai besoin d’affirmer mon autonomie, j’ai envie de temps seule, d’un espace à moi, de vacances seule, d’indépendance.

Je ne reprends pas ce qui a été dit, je suis assez d’accord avec les analyses. Pour moi le point d’attention numéro un est ce que je cite au-dessus : l’autonomie affective, psychique et matérielle.
Si on considère que ces deux hommes ne sont que le reflet de ton paysage masculin intérieur, on peut raisonnablement en déduire que ton psychisme appelle à la sortie du paradigme «  patriarcat ». Les red flags de ta relation avec l’un, je les vois aussi, gros comme des maisons, l’ancrage monogame exclusif de l’autre avec l’espèce de menace «  fais ce que tu veux mais tu en paieras les conséquences » est pour moi typique de l’ancien paradigme (et participer aux tâches ménagères n’est pas un changement de paradigme, je te conseille le podcast «  les couilles sur la tables » sur les masculinités). Bref, perso je me concentrerais sur ma relation avec moi-même. Tout ce qui s’alignera dans ta relation avec toi-même s’alignera de facto dans ta relation à ces hommes et aux hommes en général. C’est ma croyance. Que je te partage. Aime-toi d’amour inconditionnel ! Toutes ces conditions coupent tes ailes!!!

#
Profil

April

le dimanche 26 juin 2022 à 17h48

Bonjour @Ayna,

Merci pour tes réflexions qui nourrissent les miennes...

Je ne sais pas trop où j'en suis sur ce chemin là (déconstruction par rapport au "patriarcat") Mais c'est sûr, je m'interroge. D'abord parce qu'en tant que "jeune" mariée, travaillant à mi-temps, j'ai choisi délibérément de me mettre en situation de dépendance vis à vis de mon mari.
Sauf que j'ai l'impression que le chemin que j'ai fait par rapport à ces questions c'est plus de l'ordre de 'je m'autorise à accueillir ce que la vie m'offre comme cadeaux (avoir le luxe de travailler moins pour vivre à un autre rythme, me marier parce que ça protège le conjoint qui a le moins de revenus, en cas de décès, ...)
Ce n'est pas simple pour autant,...je me mets en situation d'insécurité d'un côté, ça m'ouvre des perspectives d'autre part (j'ai + de temps pour réfléchir à ce qui est essentiel pour moi, envisager d'autres projets, je prends soin de moi...)

ça m'interroge aussi quand je repense au discours de mon père décédé et à ce qu'il projetait pour moi (très caricatural et pas hyper bienveillant pour le coup (!) mais dans les grandes lignes: tu es fragile, hypersensible, le mieux pour toi ce n'est pas de te tuer au travail, trouve-toi un homme qui pourra t'entretenir ...) J'ai pourtant conscience que je suis bien plus que ça !

Et surtout je ne devrais pas me sentir obligée de tout foutre en l'air (quitter mon homme, vivre seule,...) pour me prouver que je sors de ces schémas...
Il y a parfois cette peur qui surgit lorsque je réfléchis à toutes ces questions...
Je n'oublie pas que j'ai dû me construire dans un contexte familial violent, insécurisant, toxique. J'ai d'ailleurs beaucoup idéalisé la vie que j'aurais adulte, la maison que j'habiterais, la famille que je construirais...
Est ce que je ne suis pas en train de recréer une situation inconfortable, dans ma vie trop calme par rapport à ce que j'ai vécu, juste pour me sentir vivante ?!

J'ai envie d'être plus douce avec moi-même, me laisser du temps,...bien comprendre les nuances dans tout ça...
ça prend du temps, ça bouge, mais doucement...
D'une certaine façon, ça m'aide aussi à prendre du recul avec les réactions de V. que je ne comprends pas, ses intentions que j'ai un mal fou à décoder, ses allées et venues (est il définitivement parti? ou en est il de son coté?) et les réactions de mon homme (que j'ai un peu caricaturées pour le coup ("fais ce que tu veux, mais il faudra assumer les conséquences"...)

Donc effectivement, me concentrer sur ma relation avec moi-même, me recentrer sur comment je me vois moi, ce que je ressens, sur ce que j'apprends de moi dans tout ce processus,...ça me paraît de bon conseil ! Au moins j'ai prise sur cet aspect là !

Message modifié par son auteur il y a 9 jours.

#
Profil

lau93

le dimanche 26 juin 2022 à 23h37

April
discours de mon père décédé et à ce qu'il projetait pour moi (très caricatural et pas hyper bienveillant pour le coup (!) mais dans les grandes lignes: tu es fragile, hypersensible, le mieux pour toi ce n'est pas de te tuer au travail, trouve-toi un homme qui pourra t'entretenir ...)

Aie aie , difficile de partir avec cette injonction dans la vie et arriver à se trouver aussi bien que tu le fais; chapeau!

#
Profil

April

le vendredi 01 juillet 2022 à 20h32

@lau93 : Je ne sais pas si je peux dire que je me suis trouvée (ce n'est pas le travail de toute une vie?), mais en tous cas, ce qui est sûr, c'est que je (me) cherche...Merci pour ton retour bienveillant et encourageant...;-)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion