Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin de conseils

Besoin d'aide
#

Unpeuperdue (invité)

le mardi 26 avril 2022 à 14h29

Bonjour,
J'ai besoin d'aide et je ne sais pas vers qui me tourner.
Pour le contexte : j'ai 40 ans je suis en couple depuis 20 ans, mon mari a été ma toute première expérience sexuelle et nous avons 3 enfants.
Jusque là cela me convenait amplement. Puis j'ai rencontré un collègue il y a 5 ans avec lequel j'ai noué une relation assez forte, au départ je n'y voyais rien de mal juste amical puis on s'est mis à flirter et ça m'a beaucoup plu, nous étions en couple tous les deux à l'époque nous savions que ça resterait tel quel. Nous parlions beaucoup et son point de vue sur le couple et la sexualité a pas mal changé ma vision des choses. Puis il est séparé et nous avons fini par coucher ensemble, nous avons toujours eu une relation assez passionnelle avec des hauts et des bas mais pour moi ça n'était pas grave c'était juste mon amant et je m'accomodais des situations parfois fortement désagréables qu'il me faisait subir. Je n'ai jamais envisagé de quitter mon mari, j'aimais cette situation d'avoir des moments rien qu'à moi où je me sentais femme et libre. C'est peut être étrange et vous allez peut être me juger mais je n'ai jamais eu la sensation de tromper mon mari, ça n'a jamais remis en cause les sentiments que j'avais pour lui.
Puis mon amant s'est lassé de notre relation et à commencer à être froid et distant ça m'a fait beaucoup de mal et je me suis rendue compte à ce moment que j'avais bien plus de sentiments pour lui que ce que j'avais bien pu me l'avouer. Je vis très mal cette situation.
En parallèle j'ai traversé une crise dans mon couple et mon mari m'a parlé un jour de couple libre, j'ai sauté sur l'occasion je rêvais de pouvoir agir librement et en toute transparence. Il m'a dit qu'il comprenait que j'ai envie de connaître autre chose (j'ai toujours été claire à ce sujet), que je n'étais pas sa propriété et que j'étais libre, qu'il ne voulait pas que je sois frustrée de ne pas avoir d'autres expériences, bref je n'en croyais pas mes oreilles !! Au final après qu'il se soit rendu compte que j'allais facilement trouver des amants et que pour lui ça allait être bien plus compliqué il a fait machine arrière (après avoir tenté de toutes les manières possibles, il a même eu une expérience avec une prostituée) et m'a dit qu'il ne supportait pas l'idée que j'aille voir ailleurs. Il est d'ailleurs devenu possessif et jaloux ce qu'il n'était absolument pas avant !!
C'est très dur pour moi à vivre, j'y ai cru et finalement je n'ai plus rien.
Pourquoi est-ce que j'ai cette envie de pouvoir flirter, pouvoir jouer en toute liberté ? Pourquoi je n'arrive plus à me contenter de ma vie classique de femme mariée ?
Bref je suis perdue...

#
Profil

PolyPasLeChoix

le mardi 26 avril 2022 à 17h05

C'est la classique midlelife crisis.
Tu as eu ta vie bien rangée ton mari, tes enfants, un travail et tout d'un coup la claque : est-ce que je ne suis pas passée à côté de quelque chose dans ma vie, une jeunesse que je n'ai pas pu vivre ? un besoin de liberté, d'un autre chose que ce quotidien sans pour autant vouloir tout balancer parce que c'est confortable.
J'ai la même à la maison! Heureusement pour elle, pour nous, sans avoir été à l'initiative de l'ouverture du couple j'ai réussi à être plus persévérant que ton mari.

Il va falloir que tu expliques à ton mari que oui c'est injuste mais à part pour une minorité d'hommes dotés de caractéristiques séduisant les femmes, c'est plus difficile pour un homme en couple libre de plus de 40 ans de trouver une amante que pour une femme et en plus la concurrence est rude. Maintenant il a ouvert cette porte puis l'a refermé mais il va falloir que tu lui expliques que ce n'est plus possible pour toi et que tout ce qu'il va obtenir en se montrant jaloux et possessif c'est que tu vas t'éloigner de lui, que tu as besoin de souffler, de quelques heures de liberté totale pour être épanouie et bien avec lui.

P.s : est-ce que tu lui as avoué ton infidélité ? Et si oui avant ou après votre tentative d'ouverture ? Comment l'a-t'il pris ?

#

Unpeuperdue (invité)

le mardi 26 avril 2022 à 17h24

Oui j'imagine que c'est la fameuse crise de la quarantaine en effet...
Malheureusement mon mari n'est plus ouvert à la discussion sur le sujet. Il ne supporte pas l'idée que je puisse aller ailleurs et le sujet est clos pour sa part. Je ne vois pas trop comment lui en reparler sans qu'il se braque.
Bravo à vous d'avoir réussi à franchir le cap pour elle, elle a de la chance !! :)
Et non je ne lui ai rien dit, je n'ai pas pu lui avouer je crois qu'il ne le supporterait pas et je ne veux pas le détruire.

#
Profil

PolyPasLeChoix

le mardi 26 avril 2022 à 18h13

Donc tu vas devoir te résigner soit à recommencer en cachette, soit à mettre de côté tes envies. Est-ce ce que tu veux ? C'est quand même nul de la part de ton mari d'avoir eut ce revirement surtout que s'il a été a l'initiative c'est qu'il en avait envie. De ton point de vue c'est parce qu'il n'a pas réussi à le vivre, autrement qu'en allant voir une prostituée, qui lui a fait mettre fin à tout ? Est-ce que tu as eu des relations pendant cette période qu'il n'aurait pas supporté ? Avez-vous essayé longtemps ? A te lire j'ai l'impression qu'il a vite abandonné son désir d'ouverture pour se recentrer sur toi. Les 2 années écoulées n'étaient pas idéales pour faire des rencontres.
Peut être sera-t-il à nouveau réceptif dans quelques temps.

Pour le coup de la révélation de l'amant, je comprends ta réticence ma femme ayant eu la même :(. Je ne l'ai eu qu'un peu plus d'1 an après qu'elle m'ait exprimé son désir d'ouverture, malgré mes interrogations répétées au début. Il a fallu que celui-ci la menace de tout me révéler parce qu'il ne supportait pas qu'elle mette fin à leur relation pour qu'elle m'avoue qu'elle m'avait trompé pendant un peu plus d'1 an avant d'utiliser l'ouverture du couple pour ne plus avoir à se cacher. Ça n'a pas été un moment facile et reste un sujet de tension entre nous. Mais c'est le passé et nous sommes maintenant honnête sur nos relations.

#
Profil

Unpeuperdue

le mardi 26 avril 2022 à 21h56

Pour le moment je t'avoue que je me dis que je vais (je dois) mettre mes envies de côté et tant pis pour moi, mais j'ai peur de ne pas tenir et de finir par péter un plomb.
Ça n'a pas duré longtemps quelques mois tout au plus pendant lesquels il s'est mis sur tous les sites de rencontres qu'il a pu !! Mais il a très vite stressé et eu peur que je franchisse le cap, je n'ai pas eu de rapport avec d'autres hommes durant ce temps, je n'ai pas fait de rencontres mais il était devenu parano... Et oui il s'est vite recentré sur moi mais dans l'excès, il est devenu oppressant et étouffant.
C'est indiscret de te demander comment tu as réussi à passer la cap et à ne plus stresser de laisser ta femme fréquenter d'autres personnes ? As-tu également eu d'autres fréquentations ? Est ce que ça t'as aidé ?

#
Profil

PolyPasLeChoix

le mercredi 27 avril 2022 à 14h36

Unpeuperdue
Pour le moment je t'avoue que je me dis que je vais (je dois) mettre mes envies de côté et tant pis pour moi, mais j'ai peur de ne pas tenir et de finir par péter un plomb.

C'est compliqué quand on goûte à la liberté, la nouveauté de se retrouver à nouveau enfermé. Mais il convient de prendre soin de ta relation historique et effectivement c'est raisonnable, tant que cela reste supportable pour toi, de mettre en pause tes envies de découverte. Par contre vous avez clairement quelque chose à résoudre.

[...]
Ça n'a pas duré longtemps quelques mois tout au plus pendant lesquels il s'est mis sur tous les sites de rencontres qu'il a pu !! Mais il a très vite stressé et eu peur que je franchisse le cap, je n'ai pas eu de rapport avec d'autres hommes durant ce temps, je n'ai pas fait de rencontres mais il était devenu parano... Et oui il s'est vite recentré sur moi mais dans l'excès, il est devenu oppressant et étouffant.

Je ne sais pas comment l'idée lui est venu, quels informations, témoignages il a pu consulter pour se dire que cela pouvait lui convenir mais dans ce que tu racontes on dirait un coup de tête et toi tu t'es engouffrée dans la brèche puisque ça correspondait à un besoin. On ne passe pas du jour au lendemain d'un couple monogame de plusieurs années a poly / ouvert avec tout ce que cela implique en transparence et communication de façon. Je trouve son attitude assez violente par rapport à toi surtout si tu n'as officiellement pas profité de cette ouverture.

[...]
C'est indiscret de te demander comment tu as réussi à passer la cap et à ne plus stresser de laisser ta femme fréquenter d'autres personnes ? As-tu également eu d'autres fréquentations ? Est ce que ça t'as aidé ?

C'est à minima personnel et ce qui m'a permis d'évoluer n'est pas forcément valable pour quelqu'un d'autre.
Déjà le besoin a été exprimé à une période où ma femme était en souffrance, elle s'était renfermée sur elle-même et s'éloignait, évitant tout geste intime. n'arrivant pas à l'atteindre, à communiquer avec elle. Nous n'étions plus que coparent, colocataires et j'étais en train de réfléchir à comment mettre fin proprement à notre relation. Quand je l'ai mise au pied du mur de me répondre devant son attitude, sa proposition d'ouverture comme solution me semblait une issue à essayer pour sortir d'une situation qui n'était plus vivable. Le simple fait d'accepter d'essayer, d'en parler a créé un déclic et nous avons rapidement retrouvé cette complicité, cette intimité.
Pour autant je n'étais pas serein et pas seulement quand elle partait s'offrir cette parenthèse qu'elle m'avait demandé. Je le suis plus maintenant mais les premiers mois étaient très compliqués. J'ai été voir une psy histoire de pouvoir en parler avec quelqu'un de neutre, de travailler un peu sur moi, apprendre à m'affirmer et plus vivre pour moi et pas pour faire plaisir aux autres. . Rien de transcendant mais ça m'a un peu aidé. J'ai convaincu ma femme de voir ensemble une thérapeute de couple afin de m'aider à comprendre la situation, de pouvoir parler du sujet avec un tiers pour nous guider sur notre fonctionnement en tant qu'individu et en tant que couple mais le courant n'est pas passé avec ma femme. J'ai lu de nombreux articles sur le sujet du couple libre pour essayer d'accepter que c'était une voie possible. J'ai eu aussi l'occasion d'échanger un peu par mail avec son actuel amant et cela a un effet d'humanisation de l'Autre qui est positif. Et au final je pense qu'il n'y a que le temps, l'expérience, le fait de voir que ma femme est heureuse à mes côtés quand elle revient qui m'aide à accepter ses autres relations. Ce n'est pas de la compersion mais je ne ressens plus ce pincement au coeur, cette souffrance des débuts.
De mon côté j'ai voulu pour équilibrer essayer de rencontrer d'autres femmes. Ce n'est pas quelque chose d'évident pour moi étant plutôt d'un naturel discret et réservé. J'ai essayé, comme ton mari, les applications de rencontres pour augmenter mes chances et j'ai surtout eu des échanges plus ou moins intéressants, certains ayant abouti sur un rendez-vous en vrai mais sans plus jusqu'à ce que je rencontre il y a 1 an mon amoureuse avec qui nous nous offrons 1 journée par mois off de notre quotidien. Je pense que le vivre aide mais je fais bien attention à ce que mon acceptation ne repose pas dessus car je sais que tout peut s'arrêter très vite.

#
Profil

Unpeuperdue

le mercredi 27 avril 2022 à 21h44

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me répondre 😊
L'idée d'ouvrir le couple lui est venu parce qu'un couple d'ami tentait l'expérience et il m'en a parlé je lui ai juste dis que c'était quelque chose que j'aurais bien envie aussi et il a foncé. J'avoue que c'est assez difficile à gérer ce revirement de situation du tout au tout. Je pense qu'il faut que je me dise que cette expérience que j'ai pu avoir était super même si elle m'a fait et me fait encore beaucoup souffrir et que j'ai pu avoir la chance de goûter à cette impression de liberté quelques temps.
Merci beaucoup pour ton retour d'expérience très touchant ça m'aide un peu à y voir plus clair et je crois malheureusement que mon mari n'est absolument pas près à faire ce genre de chose, à comprendre mes envies, il m'a dit récemment que c'était quand même bizarre que j'ai envie d'aller voir ailleurs, il ne comprend pas du tout. Je crois que je suis dans une impasse.
En tout cas c'est très agréable de pouvoir se confier et ne pas se sentir jugée.

#
Profil

PolyPasLeChoix

le jeudi 28 avril 2022 à 11h53

J'aurai aimé que tu puisses avoir d'autres point de vue. J'ai reconnu dans ton histoire certaines similitudes qui m'ont donné envie de partager avec toi mon expérience. Quelque part je continue à douter, dans un coin de ma tête (était-ce la bonne solution ? N'aurais-je pas du tout envoyer balader ? ) Et échanger sur le sujet, se confronter au ressenti d'autres personnes vivant des moments similaires m'aide.
Pour le jugement, le polyamour étant vraiment plus tourné vers la transparence, le prendre soin de toutes les relations, l'adultère est forcément mal vu. Mais la société ne nous ayant pas où peu montré d'autres formed de relation que le couple monogame ou le célibat, c'est souvent une étape quand le besoin de liberté et de découverte, de nouveauté se fait sentir. Même si tu ne révèle jamais à ton mari ta première aventure, j'espère que tu sauras si l'occasion se représente le faire dans un contexte de transparence vis à vis de ton mari.
J'ai d'ailleurs un dernier étonnement par rapport à votre tentative d'ouverture du couple. Tu sembles avoir bien vécu la recherche effrénée de ton mari pour "tirer un coup ailleurs", allant jusqu'à accepter qu'il paie une femme pour ça. Je lis donc un profond déséquilibre quand tu ecris qu'il ne comprends pas que toi tu aies envie d'autres expériences. Tu pourrais peut-être creuser ce point avec lui. Pourquoi lui était légitime dans son envie d'aller voir ailleurs et pas toi ? Parce que tu es une femme et lui un homme ? 🙄
C'est un sujet compliqué.
Une des alternatives mais qui ne répond peut-être pas à vos envies pourrait être de regarder du côté du libertinage, de l'échangisme. Plus orienté sexualité libre que relations libres.

#

Nana12 (invité)

le jeudi 28 avril 2022 à 13h37

Bonjour Unpeuperdue.

J'ai envie de te raconter un peu ma vie. Mon histoire est complètement différente de la tienne, mis la finalité y ressemble finalement.

Moi aussi je suis mariée, heureuse et amoureuse de mon mari, de plus en plus chaque jour. ( cette phrase est bateau, mais elle est tellement vraie... )

Nous sommes ensemble depuis toujours, nous aussi. Et nous avons décidé il y a 2 ans d'ouvrir notre couple pour découvrir de nouvelles choses. Nous avons choisi le libertinage pour ça.

Nous avons fait de belles rencontres, basées sur le sexe, sans sentiments. Sauf que les sentiments ça ne se contrôle pas, et j'ai fini par tomber amoureuse d'un partenaire libertin. On se voyait régulièrement, lui sa femme, mon mari et moi. Mon mari a compris avant moi que j'étais amoureuse de cet homme. Et autant faire l'amour à un autre homme sans sentiment, ça ne lui pose aucun problème, autant les sentiments, c'était hors de question pour lui. On a donc coupé les ponts avec eux. On a beaucoup parlé de tout ça et même s'il est très ouvert d'esprit, et qu'il comprend que je puisse être amoureuse de plusieurs hommes, c'est inconcevable pour lui de me partager. Et je peux le comprendre parfaitement.

J'avais alors 2 voire 3 choix devant moi:
- choisir la liberté et quitter mon mari, ma famille, et vivre le polyamour tranquillement, libre et heureuse. ( dans l'utopie...)
- choisir de rester avec mon mari, et vivre cachée ce besoin de liberté en le trompant et lui dissimulant cette double vie
- choisir mon mari, et ma famille. Rester avec eux, pour eux, et pour moi.

J'ai choisi Le dernier. J'ai choisi de mettre de côté cette petite part de moi qui aimerait être un peu plus libre, qui aimerait vivre ces amours. Et même si c'est vrai, parfois c'est difficile, parfois je pense encore à cet homme ( qui aura toujours une petite place dans mon cœur), je suis sûre que j'ai fait le bon choix. Pour moi et pour ma famille.

Alors voilà, tout ça pour dire que la vie est faite de choix. Ton mari a pris peur quand il a compris que tu pouvais aimer quelqu'un d'autre, avoir des relations avec d'autres. Tu as maintenant des choix à faire, rester avec lui malgré tout, parce que tu l'aimes, partir parce que tu sens que tu ne peux plus faire machine arrière, ou alors continuer à lui mentir et entretenir cette double vie. Quel que soit ton choix, ce sera sûrement Le Bon. (Et loin de moi l'idée de te juger quand je dis "continuer à lui mentir" j'aurais aussi pu faire ce choix )

Ça fait un an maintenant que cette histoire est terminée, j'y pense encore très souvent. Et je vis dans l'espoir qu'un jour mon mari change d'avis sur le polyamour. Mais ça ne m'empêche pas d'être heureuse.

#
Profil

Unpeuperdue

le jeudi 28 avril 2022 à 15h53

@PolyPasLeChoix je comprends et j'imagine facilement que le doute des choix que l'on puisse faire subsistent toujours un peu et qu'il doit être rassurant de pouvoir échanger avec d'autres personnes qui vivent la même chose.
Je n'ai pas dans l'idée de retromper un jour mon mari, j'aurais aimé pouvoir avoir la porte ouverte et que si un jour l'occasion se présentait à nouveau que je puisse en profiter librement. Mais je ne cherche pas du tout à trouver d'autres aventures.
Pour ce qui est de notre tentative d'ouverture de couple en effet je l'ai bien vécu car je suis quand même en "tord" dans cette histoire j'en ai profité sans lui dire et je trouvais ça normal qu'il puisse également en profiter. Je ne saurais dire pourquoi mais ça ne m'a jamais vraiment inquiétée, peut être aussi parce qu'il n'a pas eu de vrai rencard ou de coup de coeur... Je n'en sais rien... Et oui c'est vrai qu'il y a un déséquilibre que je vis assez mal d'ailleurs je n'ai toujours pas compris pourquoi il s'est précipité pour faire du sexe avec une autre femme alors qu'il avait si peur que je franchisse le cap de mon côté.
Pour l'alternative couple libre ou échangiste il ne veut pas d'echangisme et ça ne m'attire pas non plus, et je ne me sens pas du tout de faire du sexe avec des personnes qui ne me sont pas un minimum intimes, j'ai besoin d'un minimum de sentiments (je ne sais pas vraiment comment l'expliquer) mais aller avec des inconnus je ne m'en sens pas capable et ça ne m'attire pas non plus. Et quand on en parlait il trouvait ça plus rassurant finalement que je puisse envisager de coucher avec des potes que d'aller avec des inconnus...

#
Profil

Unpeuperdue

le jeudi 28 avril 2022 à 15h53

@Nana12 merci beaucoup pour ton beau témoignage et ta bienveillance, en effet les sentiments ne se contrôlent pas j'en ai fait l'expérience, je pensais gérer la situation avec mon amant et au final je souffre parce qu'en plus notre relation était toxique et j'ai mis bcp trop de temps à m'en rendre compte.
Je fais aussi le choix de ma famille et de mon mari. Je ne veux plus avoir à lui mentir. Je pense que j'ai vraiment aimé deux hommes en même temps et je trouve vraiment ça beau les personnes qui arrivent à accepter ça et à l'accueillir de leur conjoint.
Je peux te demander si vous avez continué le libertinage ou si vous avez tout stoppé tous les deux suite à ça ?

#
Profil

Fredbo4

le jeudi 28 avril 2022 à 19h47

Bonjour Unpeuperdue

C’est plus dur d’entretenir une bonne relation lorsqu’on est marié que lorsqu’on est simplement en couple en raison de toutes les idées reçues qu’on se fait à propos du mariage:

- On pense qu’on a un tas de devoirs et d’obligations.
- On pense que l’autre nous appartient.

La solution de l’auteur est d’oublier qu’on est marié et d’agir avec le cœur et non pas par sentiment de devoir.

Aimer quelqu'un c'est le contraire de le posséder. Aimer c'est laisser à l'autre sa liberté.

Aimer quelqu’un, c’est vouloir son bonheur.

C’est une définition courte et simple mais elle implique beaucoup plus de choses que l’on peut imaginer à première vue.

Voilà ce que je pense de l'amour.

Belle fin de journée

#
Profil

Unpeuperdue

le jeudi 28 avril 2022 à 20h48

@Fredbo4 c'est une très belle définition merci.
Et au départ quand on parlait de couple libre avec mon mari c'est ce qu'il m'avait dit entre autre et j'avoue que j'avais trouvé qu'il n'y avait pas plus belle preuve d'amour que ça, ça m'avait vraiment beaucoup touchée.

#

Geraaldine (invité)

le jeudi 28 avril 2022 à 22h38

Aimer quelqu’un, c’est vouloir son bonheur, oui mais pas au détriment du notre.

#

Nana12 (invité)

le vendredi 29 avril 2022 à 08h33

Je t'ai résumé mon histoire très rapidement.
Je vais rentrer un peu plus dans les détails
Au départ c'était une envie de mon mari, le libertinage. Après plusieurs mois à m'en parler j'ai fini par me dire pourquoi pas. Je ne m'attendais à rien. Je ne savais pas ce que j'allais ressentir, j'ai pris ça comme une expérience à faire.

On s'est inscrit sur des sites libertins, et on.sest rendu compte que pour beaucoup c'était juste du sexe pour sexe. Et j'avais du mal avec ça. On a échangé avec un premier couple. On a discuté pendant des semaines avant de passer à l'action. Je savais que j'étais attirée par cet homme, physiquement, mais surtout mentalement. Il me plaisait et je ressentais quelque chose pour lui. Mais à cette époque je ne connaissais pas le polyamour et je n'arrivais pas à mettre des mots sur mes sentiments. Après plusieurs rencontres j'étais hyper attachée à lui, et c'était réciproque. Tellement que c'est eux qui ont voulu mettre un terme à notre relation. Ils ont sûrement eu peur des sentiments qu'il y avait entre lui et moi. Mon mari a ce moment là était OK avec tout ça, il.vivait la même chose de son côté avec cette femme ( en moins intense ). J'ai vécu ça comme un chagrin d'amour. J'ai pas compris ce qu'il m'arrivait. Je n'arrivais pas à me dire que j'étais amoureuse de cet homme. C'était pas possible.

Nous avons rencontré d'autres couples, avec lesquels il n'y avait pas d'alchimie, c'était du sexe pour du sexe et pas du tout ce que je recherchais. Même mon mari n'a pas trop apprécié.

Puis on a rencontré un autre couple. Et il y a de nouveau eu un lien qui s'est créé entre l'homme et moi. De nouveau j'étais embarqué dans des sentiments que je ne contrôlais pas. C'est eux qui nous ont appris le polyamour. Elle était polyamoureuse, elle avait un autre chéri. Lui non. Mais la porte était ouverte de son côté et on a bien compris qu'avec moi il y aurait pu avoir un truc fort. Et c'est à ce moment là que tout s'est mis en place dans ma tête, dans celle de mon mari. J'étais moi aussi polyamoureuse, capable d'aimer plusieurs hommes. Et désireuse de passer du temps avec un autre.
Après beaucoup de discussions, mon mari souffrait de plus en plus de la situation et on a mis un terme à tout ça, non sans mal de mon côté.

Aujourd'hui je suis toujours en contact avec le premier homme. On se donne des nouvelles de temps en temps, dans l'espoir qu'un jour mon mari change d'avis.

On a mis de côté le libertinage pendant 8 mois. Je ne voulais plus revivre ça, tomber encore amoureuse et souffrir encore de la situation.

Et puis depuis quelques semaines, nous avons repris. Mais nous faisons différemment. Nous allons en club. Séduction, attirance, mais coup d'un soir. Pas de sentiments. Ce n'est pas ce que je préfère mais c'est comme ça...

Je vais rebondir sur ce que dit Geraaldine. C'est vrai qu'il faut avant tout penser à son bonheur à soi. Mais mon bonheur passe par celui de mon mari. Nous sommes heureux, je suis heureuse avec lui, c'est indéniable. C'est juste qu'il me manque un tout petit truc pour être vraiment vraiment completement accomplie. Et encore, je me dis que vivre vraiment le polyamour ça a l'air tellement difficile à en lire les différents témoignages, que finalement je suis sûrement plus heureuse maintenant avec ce petit manque, que si j'avais continué ces relations et eu des difficultés à le mettre en place dans mon couple.

#
Profil

Unpeuperdue

le vendredi 29 avril 2022 à 13h12

@Nana12 merci de m'avoir partagé ton histoire en détail je trouve ça très intéressant d'avoir des retours sur les différents vécus de chacun.
Et au vu de tout ce que j'ai pu lire, j'ai l'impression que le polyamour est une chose vraiment pas simple à mettre en place dans un couple, très belle lorsqu'elle est établie et permettant un rapprochement et une complicité dans le couple. J'aurais aimé pouvoir vivre ça un jour mais je pense que ça n'est pas à ma portée, enfin surtout à la portée de mon couple.
Je souffre actuellement d'être tombée amoureuse d'un autre et que ça soit terminé, j'espère que c'est qu'une question de temps et que ça va finir par s'apaiser.
Encore merci à tous pour vos réponses à mon appel.

#
Profil

GeorgyPorgy

le vendredi 29 avril 2022 à 14h53

Bonjour @Unpeuperdue
Ton histoire resonne pas mal avec la mienne à te lire. J'ai également noué une relation et suis progressivement tombé amoureux d'une femme. J'ai mis du temps a comprendre, admettre intellectuellement et émotionnellement cela, tout en admettant que je pouvais aussi continuer à aimer ma compagne.

La vie et nos socialisations ne nous apprennent pas cela, que c'est possible tout simplement, et pas anormal. C'est tout un travail qui a pris des mois et des mois de mon côté de l'admettre en moi même, puis d'être capable de le formuler aux principales intéressées...

Je précise qu'à l'époque, dans mon couple, differents evenements de vie ont pu me faire penser à tort que l'amour pour ma compagne avait disparu (quotidien chargé, problème de santé, évenements familiaux, toute une source de tensions...). Tu mélanges ca avec nos représentations "classiques" de l'amour romantique et une liaison adultère et tu as vite fait d'en tirer la conclusion qu'il faut quitter l'ancienne histoire pour la nouvelle. Seulement j'ai compris que ca n'etait pas aussi simple ou binaire.

Au final, ma relation s'est également éloignée de moi, les ponts sont coupés, pour des raisons qui forcément lui appartiennent, mais que je n'ai pas le sentiment d'avoir reçues de sa part. Avec le recul, cela a été brutal émotionnellement pour moi - mais en même temps c'est surement le propre de la rupture...

Je voulais arriver à créer une forme de relation forcément atypique mais qui aurait permis à cette histoire de vivre (car les sentiments étaient réciproques me semble-t-il) tout en ne détruisant pas mon autre amour et ce qui s'etait construit autour.

Je parviens à avancer malgré tout.

Le fait que cette histoire (qui m'a fait prendre conscience de mon polyamour, déconstruire des schémas romantiques potentiellement absurdes ou toxiques) se soit arrêtée dans la douleur ne m'a par contre pas éloigné du polyamour. Car, sans avoir plusieurs relations, on peut quand même appliquer cette ethique au quotidien (dans le care de ses relations, dans le refus de perpetuer des visions toxiques de l'amour - notamment auprès de ses propres enfants...). Cela peut etre plus intellectuel que pratique, même si une douleur émotionnelle persiste suite à la rupture.

J'ai pris l'habitude d'envisager mes émotions sous la forme d'une assemblée (genre le Senat) où plusieurs sensibilités (émotions) peuvent coexister avec des importances relatives en fonctions de périodes. Tout n'est pas blanc ou noir. Apprendre à les entendre toutes régulièrement à hauteur de leur % respectif me permets d'y voir plus clair.

Sans jugement aucun @Geraaldine : je pense que les gens qui cherchent de l'aide ici (qu'ils soient poly ou "subissant") cherchent à denouer des noeuds de complexité et ont l'intuition que ce qu'ils traversent ou font traverser à d'autres se situe au delà de constats évidents comme celui de ta phrase. La recherche du bonheur de certains ici je pense (c'est mon cas) passe par le depassement du tout ou rien amoureux / relationnel qui s'infiltre en nous dès le plus jeune âge et guide nos actes / décisions d'adultes ...Evidemment que se sacrifier, nier ses propres emotions par amour pour l'autre est dangereux que ce soit en situation poly ou mono :)

#
Profil

Unpeuperdue

le vendredi 29 avril 2022 à 20h43

Merci @GeorgyPorgy pour ton témoignage. En effet beaucoup de similitude entre nos deux histoires.
C'est encore assez frais la rupture pour moi et j'ai beaucoup de mal à avancer, malheureusement je crois que les sentiments n'ont jamais été réciproques entre mon amant et moi et je réalise qu'il s'est beaucoup joué de moi ce qui fait d'autant plus mal. Ma question va te sembler sans doute un peu bête mais tu as mis longtemps à t'en remettre de cette histoire ?

Mon quotidien est compliqué aussi et ma vie de couple également même si on fait tout pour s'en sortir.

Dis moi si c'est pas indiscret : as-tu eu d'autres relations depuis ? As-tu parlé de polyamour à ta femme ?

#
Profil

GeorgyPorgy

le samedi 30 avril 2022 à 02h37

@Unpeuperdue

Pour répondre à ta question, je ne pense pas m'en être encore "remis". Je ne suis même pas sûr que ce soit un horizon envisageable, cette histoire m'ayant "transformé" je dirais... Je pense à cette personne tous les jours, malgré l'absence totale de contact quelconque entre nous. Cette histoire fait partie de moi désormais, j'imagine. Simplement, j'avance dans l'acceptation de la situation... Je suis progressivement moins frustré par l'absence de contact, de communication, de gestes, de signes. C'est un chemin difficile mais qui n'est pas propre au monde poly, c'est une rupture, voila tout. J'assimile cela a une sorte de deuil fait de pas en avant, de pas en arriere, d'effets de boucle emotionnelle qu'il faut apprendre a voir venir pour les desamorcer.

J'ai essayé d'entretenir un lien ne serait-ce que platonique à un moment mais je me suis heurté à beaucoup de froideur, d'indifférence ( à dessein je suppose) donc j'ai décidé d'accepter. C'est dur, mais avec le temps on vit avec, on fait en sorte en tout cas.

J'ai trouvé une thérapeuthe qui m'a beaucoup aidé en ce sens, je lui suis d'une infinie reconnaissance pour cela.

Voir un thérapeuthe en couple, quand on arrive a trouver quelqu'un qui "fonctionne" pour les 2 peut aussi être d'une grand e aide...

A tes autres questions :
- non je n'ai pas eu d'autres relations depuis. Je ne cherche pas a le faire dans l'absolu. La vie m'a fait croiser la route de quelqu'une dont je suis tombe amoureux, voila tout....

- oui, j'ai clairement posé le mot de polyamour sur la table avec ma compagne. J'ai ete honnête sur l'expression de mes différents sentiments auprès d'elle, a partir du moment oú j'ai réussi a me l'avouer "interieurement". Ca n'a pas été une partie de plaisir de recevoir une telle info pour elle, mais je reste convaincu que c'etait une bonne chose de le dire vraiment. C'est un des trucs que j'ai tiré de cette expérience : taire sciement ou inconsciemment ses propres émotions dans une relation est dangereux, stérile... au final, ca n'avance a rien, et ca ne rend pas une image fidele de la personne qu'on est en realite aupres du partenaire. J'ai fait ca toute ma vie, car dans la fratrie j'etais l'enfant "raisonnable". Mais maintenant, j'essaie de ne plus le faire et de dire les choses telles que je les ressens.

On dit pouvoir s'aimer dans le meilleur et dans le pire, dans la santé ou la maladie... qu'est ce qui justifierait que l'amour "disparaisse" si le partenaire développe des sentiments, un attachement pour un tiers? C'est absurde de mon point de vue.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion