Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'article

Quelques réflexions sur la sécurité des relations

Engagement

Qu'est-ce qui fait qu'une personne se sent en sécurité dans une relation, et qu'une autre ne s'y sent pas en sécurité ? (Traduction d'un billet du journal de Franklin Veaux sur la jalousie, la sécurité et le bonheur du partenaire dans une relation.)

Qu'est-ce qui fait qu'une personne se sent en sécurité dans une relation, et qu'une autre ne s'y sent pas en sécurité ? Pourquoi est-ce que des gens sont parfaitement à l'aise avec l'idée que leur(s) partenaire(s) peuvent dîner, avoir des relations romantiques ou du sexe toride avec d'autres…

» Lire l'article

#

(compte clôturé)

le mardi 23 décembre 2008 à 14h29

C'est au cours d'un long travail de développement personnel que j'ai révolutionné ce que je croyais être ma route. Cette révolution a engendré:

- une prise de conscience que j'étais maîtresse de ma vie
- personne ne pouvait être accusé de mes échecs
- mes échecs étaient autant de leçons
- les exploiter au maximum me demanderait encore le reste de ma vie
- que si la liberté est une chose ardemment désirée par tous, elle se mérite
- qu'être libre ne signifie pas être heureux, mais le devenir et le rester en y travaillant, avec des hauts et des bas, car s'extraire du modèle demande beaucoup d'efforts et en continu (quoiqu'au bout d'un moment, l'entraînement au lâcher-prise porte ses fruits!)
- et plus récemment, une reconversion professionnelle...
- et plus récemment encore, le puzzle semble avoir réuni ses pièces maîtresses: en partant de la question éthique, j'ai cheminé vers le polyamour, pressentant que le sexe remettait à lui seul en question tellement plus en matière de relations humaines... je débarque là, et je percute sur pas mal de choses déjà formulées, mais en gestation en moi depuis longtemps
- et en effet, pour me raccrocher à l'article en question: garder pour soi ses besoins, c'est une forme d'insécurité (peur de baisser la garde) qui se transforme en pouvoir (JE satisfais tes besoins, car j'ai besoin qu'on ait besoin de moi)
- donc... il est plus que temps, normal, adéquat... que je cesse mes premières activités de soignante, et que j'embrasse pleinement ma nouvelle profession, pétrie de curiosité, de découvertes - parfois douloureuses! - sur mon nouveau moi, un monde relationnel qui m'était invisible il y a peu encore.

Oh que je suis contente d'être tombée sur vous!

#

attirante (invité)

le mardi 23 décembre 2008 à 15h24

Chère Clémentine,
J'adore votre texte,vos prises de conscience, votre compréhension de la Liberté !
Vive les femmes !

#
Profil

longuesjambes

le mardi 23 décembre 2008 à 15h26

"l'invité" ci dessus,, c'est moi, Longuesjmaes qui avait oublié de se connecter.

#

(compte clôturé)

le mercredi 24 décembre 2008 à 13h36

Merci, Longuesjambes! Je suis arrivée sur le polyamour comme une évidence, une mise en mots d'une solution encore informulée, depuis que je me sens mal à l'aise avec l'idée d'une relation unique. (Depuis toujours, en fait!!!)

D'autres arrivent, à travers la pratique, sur la possibilité de grandir émotionnellement, de remettre en question des valeurs qui ne sont pas immuables, mais protègent les liens sociaux en mettant des freins multiples.
Le mariage traditionnel est dur à trangresser, sans doute est-ce un bastion extrêmement important pour cimenter notre monde. Il faut trouver comment faire tenir cela tout ensemble autrement, ma foi!

Répondre

Lire l'article

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion