Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Jadis, une nouvelle de Maupassant évoquant les amours multiples et le mariage

#
Profil

gdf

le mercredi 26 juillet 2017 à 09h21

bonheur
Ca ne répond toujours pas à la question : le mariage a-t-il encore un sens ? Si oui, à quoi sert-il ?

Il a toujours eu un rôle de transmission du patrimoine et de garantie de filiation. Tant qu'on a pas aboli la propriété, tant que l'humanité continuera à se reproduire, il y a un intérêt pratique à proposer un contrat standard.
Si tu penses pas que ça ne simplifie pas ta vie, tu prends un contrat spécifique. Mais il y a plein de démarches administratives qui sont simplifiées si tu as un contrat formel. C'est comme le changement de nom, c'est un vieux reste patriarcal, et je comprends qu'on le rejette aujourd'hui. Mais en pratique, ça simplifie la vie si les deux parents portent le même nom que leurs enfants, et j'ai des amies féministes qui ont fini par prendre le nom de leur enfants, qui se trouve être aussi celui de leur mari. Rejeter l'heritage des contraintes sociétales d'autrefois, très bien, mais faut pas non plus que ça complique la vie.

Un dernier point sur l'intérêt du mariage : il défend l'époux le plus faible en cas de séparation. Lorsque les deux ont des revenus équivalents, ça ne change pas grand chose. Lorsque l'un bosse et l'autre s'occupe des enfants, celui qui ne bosse pas à tout intérêt à être marié. Perso, j'aime bien le principe des institutions qui protègent les plus faibles...

#
Profil

Camille_B

le mercredi 26 juillet 2017 à 13h58

Oui, il y clairement des avantages au contrat de mariage dans certaines situations, de même qu'il s'impose comme une contrainte énorme dans plein d'autres cas ( et souvent tout ça se mélange un peu ).

Mais est-ce vraiment le cœur du sujet ? J'ai l'impression que le problème c'est l'affiliation mariage = amour. C'est d'ailleurs le propos de "Jadis".

Qu'il puisse y avoir des contrats entre deux personnes ou plus pour gérer les histoires de patrimoines, de protection sociale en cas de séparation pour une personne dans le besoin, ça me semble être une bonne chose. Mais il faudrait que l'on puisse distinguer fortement ce type de contrat de la question de la relation amoureuse, et surtout qu'il puisse s'adapter à des situations multiples ( et non pas nécessairement de "couple à deux" ).

Le PACS allait dans ce sens, mais il ne protège pas assez et ne me semble pas assez souple.

L'autre voie, intéressante mais qui exige une révolution sociale, c'est de sortir totalement d'une société de type capitaliste/patrimoniale. C'est un tout autre sujet.

Pour l'instant il faut faire avec la société dans laquelle nous vivons.

#
Profil

bonheur

le mercredi 26 juillet 2017 à 21h00

Il est vrai que j'ai évolué dans l'optique d'en avoir rien à faire du pognon et qu'il faut être indépendant, autonome et auto-suffisant.

Ce que je ne supporte pas, dans le mariage, c'est cette énorme affiche que l'on trimballe avec soi "femme mariée" et l'interprétation faite à l'encontre de cette affiche (étiquette comme on veut).

La protection des plus faibles ? Ca veut dire quoi ? J'ai des collègues qui ont le smic et qui vivent seules (parfois avec enfants) et qui ne remettraient jamais en question leurs difficultés de vie (financière) pour avoir de nouveau un fil à la patte. Sincèrement, je les admire. C'est un choix douloureux mais audacieux. Un adulte ne doit pas toujours tout attendre des autres ou du système social (elles cumulent deux emplois). Elles font partie des "plus faibles" et s'aident elles-mêmes, avant d'attendre quoi que ce soit à qui que ce soit.

J'en suis arrivé à me poser des questions sur le rapport humain de notre société et l'argent. Mes constats ne m'emballent pas.

#
Profil

bonheur

le mercredi 26 juillet 2017 à 21h04

Oui, mariage = amour. Il suffit de demander aux nouveaux ou futurs mariés, leurs raisons, leurs motivations... et entendre si les réponses sont plus tournées vers la gestion de patrimoine et de filiations ou bien sur la nature du lien existant entre les protagonistes. Si une étude existe en ce sens dans notre pays, je serai curieuse des résultats !

Mais oui, il faut faire avec la société qui nous entoure... sans oublier que l'on est acteur de cette société. Donner à réfléchir différemment à notre entourage, c'est déjà un pas mal, je crois. Par contre, oui, toujours laisser le libre arbitre.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion