Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Je t'aime telle que tu es en ce jour... OU telle que j'aimerais que tu sois plus tard ?

#
Profil

Semeur

le jeudi 23 avril 2015 à 23h57

Siestacorta
L'une des deux option posées dans le sujet de départ est un "homme de paille" : on la propose pour pouvoir la brûler simplement en faveur de la première, ce qui fait apparaître celle-ci comme plus solide, par comparaison.

Ta sagesse et ton recul me brûlent la paille, comme à chacune de tes réponses depuis que je suis inscrit sur ce site.

Je ne sais pas si c'est agréable de vivre avec toi (ah ah, question cachée !), mais c'est toujours un plaisir de te lire :-D

Je suis trop en forme je vais finir par dire des bêtises, y a pas un modérateur pour me désactiver le compte un moment ?

Bon je suis trop content d'être de retour sur le site, aussi.

Vous m'aviez manqué !

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 24 avril 2015 à 01h10

Semeur
Je ne sais pas si c'est agréable de vivre avec toi (ah ah, question cachée !), mais c'est toujours un plaisir de te lire :-D

Merci du compliment. Je suis toujours preneur pour ça.
Je pense pas être difficile à vivre, mais entre les moments où je me prends le choux version Diogène versus Kierkegaard pour choisir entre les haricots ou la purée, et ceux où j'arrive à peine à savoir comment cuire les pâtes, je peux être bien boulet, à ma façon.
Mais les charmes de l'écriture en ligne me mettent plus à mon avantage. Arf.

#
Profil

Apsophos

le vendredi 24 avril 2015 à 02h07

C'est cruel de brûler un homme de paille sans chercher à savoir si il ne contient pas de quoi nous aiguiller vers un chemin peu fréquenté.

Seistacorta, je te proposerais bien de la purée de haricots, mais je ne t'aiderai pas à choisir entre purée de haricots rouge ou de flageolets.

#
Profil

Semeur

le vendredi 24 avril 2015 à 11h18

Apsophos
C'est cruel de brûler un homme de paille sans chercher à savoir si il ne contient pas de quoi nous aiguiller vers un chemin peu fréquenté.

Ça m'inspire la cristalisation du coup de foudre. Je m'explique (par rapport à mon vécu, l'année dernière) :

Lors d'une rencontre coup de foudre, on peut tomber amoureux — donc aimer ? excusez le raccourci, c'est pour les besoins de l'explication — d'une personne telle qu'on croit qu'elle est.

Je suis tombé amoureux d'une personne parce que je pensais qu'elle pouvait répondre à certains besoins, ou combler certains désirs que j'avais qui étaient importants. Autrement dit, je serais tombé amoureux de la femme que je pensais qu'elle pouvait être, puisque je ne savais pas si dans les faits elle allait combler ces désirs ou répondre à ces besoins. Donc je n'étais pas amoureux de la femme en face de moi, mais de la projection que je faisais d'elle.

Donc l'homme de paille a bien un existence réelle, mais elle doit être transitoire et la plus courte possible (voire évitée si possible, me concernant ; mais en avoir conscience est déjà un pas dans le bon sens). Je pense que l'enjeu consiste à passer très rapidement à l'état d'aimer la personne pour ce qu'elle est réellement.

Je dois rapidement confronter mes désirs, mes besoins avec les siens, pour savoir si c'est possible ou pas. Et même dans le cas où ça ne le serait pas, rien ne m'empêche d'aimer cette personne, mais pour ce qu'elle est vraiment. Pas pour ce que je m'imagine qu'elle est.

L'aimer pour ce qu'elle n'est pas, me semble malsain (pour moi). C'est m'accrocher à quelque chose d'irréel. C'est m'éloigner de cette personne.

C'est bien différent d'aimer une personne absente ou une personne avec qui on est pas en relation, comme ça a pu être déjà explicité dans cette discussion.

Après, le côté malsain est relatif. Donner un peu de temps à un espoir, à un désir, ça ne fait de mal à personne. Au contraire ça peut faire du bien aussi. Mais lui consacrer trop de temps ou lui laisser trop d'emprise sur ma vie me coupe de ce que je suis en train de vivre ici et maintenant, ou de ce que je pourrais me préparer à vivre dans mon futur immédiat.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 24 avril 2015 à 11h36

bodhicitta8

siestacorta
A voir si ça se résout en disant "ben si l'autre est content comme ça se passe, je m'en mêle pas" ou si on sent la responsabilité de devoir dire à l'autre : je sens que ça va vers une déception pour toi, j'en suis trop conscient pour continuer.


J'y pense, en réagissant comme ça tu enlevés à l'autre la possibilité d'évoluer.
D'aprés moi il y a tjs négatif et positif, donc tu enlèves le positif aussi... ?
Tu choisis à la place de l'autre si il peut supporter ou pas cette déception...?

Oui, dans la mesure où cette façon de m'aimer finit par me faire du mal (des moments de malentendu, de mises au point, des moments où je sais comment ma décision pourrait être prise sans le faire, et où je laisse faire les choses alors qu'elles ne se passent pas bien), et que pendant tout ce temps je finis moi par même plus aimer aussi bien qu'avant (en faisant souffrir l'autre, en nous laissant dans des dialogues contradictoires).

Une rupture, c'est très souvent choisi à la place de l'autre. Le côté douloureux et inique n'en fait pas une mauvaise décision. Et c'est seulement dans la relation, que quelqu'un a perdu une possibilité d'évoluer - pour ce qui vient après la rupture, cette évolution est encore plus probable.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le vendredi 24 avril 2015 à 12h00

Siestacorta
Menfin quand même, la question est un peu biaisée depuis le début, hein ?
C'est comme si on demandait : "alors, vous préférez les gens ouverts d'esprit ou plutôt égocentrés ?"

L'une des deux option posées dans le sujet de départ est un "homme de paille" : on la propose pour pouvoir la brûler simplement en faveur de la première, ce qui fait apparaître celle-ci comme plus solide, par comparaison. Mais ça ne démontre pas forcément
- que la première option est si évidente à tenir (ne pas projeter ses propres attentes, c'est tout sauf simple, et peut-être même pas si souhaitable, parce qu'avoir des attentes fait de nous une personne spéciale, différente de l'autre, donc fait qu'on est aimé... pour soi. CQFD),
- ni que derrière la seconde, il n'y avait pas de contenu.

C'est un peu pour ça que j'ai tenté de répondre à côté, l'autre jour.


Message modifié par son auteur hier à 22h.

Ouaip !

D'ailleurs j'avais aussi envie de partir dans un chemin de traverse, entre les deux proposés, ou juste ailleurs.

Je pense que je peux dire que j'aime quelqu'un pour ce qu'elle peut faire. Pas forcément pour ce qu'elle fait là tout de suite, mais je sais qu'elle peut le faire, et d'ailleurs elle le fait de temps en temps - ça peut être toute une variété de choses, tout un ensemble de choses.
Et dans cet ensemble de choses il y a aussi la surprise, l'inventivité, le truc auquel je m'attendais pas, qui peut-être me la fait voir d'un autre œil.
Et puis le truc qu'on crée ensemble, auquel on s'attendait pas non plus, parce qu'on y a apporté chacun de notre créativité.
Bon, me voilà parti !

#
Profil

ScottBuckley

le vendredi 24 avril 2015 à 15h43

Nurja

vous aimez alors la personne "telle qu'elle est" c'est à dire avec son absence d'amour pour vous.

Une bien belle phrase ! De qui est-elle Nurja ?
( avec son absence d'amour, Ou "meme si parfois l'amour disparait au profit d'un autre sentiment " ? )

Excusez-moi si ma phrase & questions de depart n'etait pas asez limpides, en fait il n'y a surtout pas de "bonne réponse" entre "A ou B", il n'y a pas de piège, pas de reponse "A ou B en paille" pour vous manipuler a voter de facon binaire uniquement pour l'une ou l'autre :
> c'est l'ensemble de nos ressentis reflexions et questionnements lies a cela qui m'intéressent, qui me touchent, moi & les personnes avec qui je vis cela, et-ou avec qui je partage ces questions & émotions-la …

En tout cas merci pour vos premieres reactions, riches ! Cela m'aide & je vais revenir vers vous bientôt des que possible pour poursuivre cet echange (+)

Il y aurait a parler notamment de ' projection sur & de l'autre ' , d'attentes + ou - inconscientes, de pari fait sur l'etre aimée, de passerelle de confiance entre present & futur ….

A suivre !

( ah, cet ordinateur n'a pas tous les accents du clavier de la langue francaise, sorry )

#
Profil

Nurja

le samedi 25 avril 2015 à 10h36

de pseudoi, tout simplement (il a réagi à qqch que j'ai dit avec cette phrase)

#
Profil

bodhicitta

le samedi 25 avril 2015 à 13h00

Siestacorta
Et c'est seulement dans la relation, que quelqu'un a perdu une possibilité d'évoluer - pour ce qui vient après la rupture, cette évolution est encore plus probable.

Seulement dans une relation qu'on perd la possibilité d'évoluer? :-/
la possibilité d'évolution ne dépend pas de relations ou non à mon sens. Notre disponibilité, notre état d'esprit au moment est la seule chose qui compte je pense.
Tes 2 hypothèses sont discutables, oui ça dépend...
Je pense aussi que tu as raison, mais je ne le présenterai pas comme vérité absolue

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 25 avril 2015 à 13h31

bodhicitta8
Seulement dans une relation qu'on perd la possibilité d'évoluer? :-/

Seulement dans cette relation que l'autre à décidé d'arrêter avant toi parce qu'il estimait qu'elle pourrait plus être bénéfique - pas dans "une" relation ni les relations en général.

Ce que je dis, c'est qu'après une rupture, on a très souvent une occasion d'évoluer et que ça peut être bénéfique. Occasion qu'une situation stable, effectivement en relation ou sans, donne moins facilement.
Je me sens à la limite de la tautologie, mais c'est quand même l'argument que je met en face de "on donne pas le choix à l'autre de pouvoir évoluer, en rompant".

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

LuLutine

le samedi 25 avril 2015 à 22h02

Siestacorta
Ce que je dis, c'est qu'après une rupture, on a très souvent une occasion d'évoluer et que ça peut être bénéfique.

On a l'occasion, mais je pense qu'on connaît tous des personnes qui ne la saisissent pas...

Pour certains, une rupture est aussi parfois un prétexte pour ne pas évoluer.

Mais sur le fond, je te rejoins, ça peut être une formidable opportunité même.

#
Profil

Nurja

le samedi 25 avril 2015 à 22h41

Il est aussi possible d'évoluer dans une relation parce qu'on se sent bien, en confiance, accepté.e pour ce qu'on est et donc libre de le devenir plus.

#
Profil

pseudoi

le dimanche 26 avril 2015 à 13h28

Pardon de m'autociter, mais je tiens à souligner que

pseudoi
vous aimez alors la personne "telle qu'elle est" c'est à dire avec son absence d'amour pour vous.

est tout sauf une phrase bisounours, c'est la conclusion d'un très long vécu avec exemples et contrexemples qui ont étayé cette conclusion : j'ai parfois cru à tort être en amour, mais pour les cas auxquels je me référais, j'ai essayé plein d'autres mots à plaquer sur ce sentiment avant de conclure que rien à faire, "amour" était la meilleure approximation de la réalité.

Enfin dans ces deux cas, la position de la personne en face est très différente : l'une était une mono absolue, je ne la reverrai jamais et j'espère qu'elle n'a désormais plus d'amour pour moi car elle a trop souffert ; l'autre n'a jamais été amoureuse de moi et me considère comme un de ses meilleurs amis (et je n'ai pas l'intention de la détromper).

#
Profil

LuLutine

le dimanche 26 avril 2015 à 17h36

pseudoi
l'autre n'a jamais été amoureuse de moi et me considère comme un de ses meilleurs amis (et je n'ai pas l'intention de la détromper).

Je suis tombée amoureuse de l'un de mes meilleurs amis et le lui ai dit. :)

Ca ne s'est pas fait en un jour, mais depuis nous sommes encore plus proches :)

#

Remove (invité)

le mercredi 29 avril 2015 à 09h33

Et si la question de font n'était finalement pas là ...

Peu être que nous aimons quelqu'un pour ce qu'il nous apporte et non ce qu'il est ? Peu être que finalement l'amour que l'on porte à l'autre ne dépends pas de ce qu'il est ou sera mais de l'image qu'il nous donne de nous même ... ? ( par exemple : avec cette personne je me sens terriblement importante parce qu'il met en avant une partie de moi qui me rend épanoui ..)

Ce ne sont que des pistes de réflexions ... qu'en pensez-vous ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion