Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin d'aide

Témoignage
#
Profil

Queen77

le samedi 25 mai 2019 à 01h45

Bonsoir,

Je vous écris afin d'avoir un certain nombre d'éclaircissements de la part de personnes neutre vis à vis de ma situation. Je suis régulièrement triste et confuse face à la "relation" que je suis en train de "vivre". J'essaie d'y voir plus clair et je suis intéressée par les retours de personnes bienveillantes et avec une certaine expérience des relations polys. Je ne veux pas être reconnue et vais taire certains détails ou certaines explications trop factuelles.

Voila j'ai eu un coup de coeur pour un homme il y a maintenant plusieurs années. Lorsque je l'ai connu il était en couple depuis de nombreuses années et moi célibataire. Je n'ai jamais eu de relation vraiment épanouissante. Je n'intéresse pas beaucoup les hommes.
Cet homme est très séducteur. Je pense que son couple battait de l'aile et j'ai passé une nuit chez lui, quelques temps après l'avoir rencontré, sans qu'il ne se passe rien. J'étais beaucoup trop impressionnée par lui à l'époque et sans doute un peu naïve (oui oui je pensais que même si on un homme m'invitait à passer la nuit chez lui ça ne voulait sans doute rien dire...)
Disons qu'il y avait une vague ambiance de drague entre nous mais suite à ça je me suis dit que je ne l'intéressais pas. Je suis amenée à le côtoyer régulièrement socialement et je m'étais dit qu'il ne se passerait rien entre nous. Je dois bien avouer que même s'il ne se passait rien, je pensais beaucoup à cet homme. Je ne sais pas comment expliquer. Je n'ai pas besoin de beaucoup de choses concrètes pour ressentir des émotions très intenses. Je m'étais un peu montée le bourrichon. Bon, je continue.

La personne qui vivait avec lui a mis fin a une très longue relation de couple. Une fois célibataire, il a commencé à papillonner. Je dois dire que déjà à cette époque j'ai pu me sentir un peu jalouse de certaines femmes avec qui il sortait (il a enchainé).
Et puis il y a environ un an et demi, il a commencé à me séduire plus sérieusement on va dire. En fait, ce n'était pas moi en particulier. J'ai appris qu'il avait couché avec un grand nombre de filles de mon entourage. Donc je me suis laissée séduire. Il a annoncé la couleur dès le départ, me disant qu'il était poly, libre, qu'il ne voulait pas d'engagement. Mon attirance pour lui était énorme et nous avons passé la nuit ensemble. J'étais tellement heureuse, je veux dire, après toute l'attente qu'il y avait eu et moi me disant que c'était impossible.
Cette période est assez floue dans mon souvenir mais nous n'avons pas poursuivi plus loin cette relation à l'époque. C'est à dire que je pensais qu'il avait juste voulu coucher avec moi et qu'une véritable relation ne l'intéressait pas. Le fait d'apprendre qu'il avait couché avec de nombreuses filles de mon entourage me semblant être une confirmation de ce sentiment.

Je n'arrivais pas à oublier cet homme. J'étais toujours très attirée par lui. Je n'arrivais pas à m'en défaire. Je ne le connaissais pas très bien à l'époque, assez superficiellement. Et les circonstances font que nous nous croisions souvent.
Puis, le temps est un peu passé et nous avons refait l'amour quelques mois plus tard. Lui revenant vers moi. Mais quelques jours après nous nous sommes recroisé et il m'a complètement ignorée, passant la soirée avec une autre femme. Cet épisode m'a complètement anéantie. 3 jours après il était passé à autre chose... J'ai mis fin très sèchement à notre "relation" lui disant que je ne voulais plus que l'on se voit. A ce moment je lui ai avoué mes sentiments. Il a été assez dur en retour. Réaction que je n'ai pas compris.
Ca a été très dur durant des mois (du fait que je suis amenée à le croiser très régulièrement et qu'il m'évitait totalement). J'étais très déprimée. Et j'ai mis du temps à remonter la pente.

Au moment où j'allais mieux et m'étais faite à l'idée de ne plus le vouloir dans ma vie, il est revenu vers moi. Et j'avais toujours terriblement envie de lui. Nous avons passé une nuit ensemble et avons décidé de nous revoir. Nous avons discuté beaucoup plus que lors des épisodes précédents. Lui maintenant sa position, sa rupture l'a rendu trop malheureux, il ne veut pas avoir de relation "exclusive". Il m'a toutefois dit qu'il n'excluait pas de reprendre ce type de relation un jour mais qu'il n'était pas prêt pour le moment. Il parle beaucoup de son ex et de la rupture qu'il a vécu très douloureusement.
Il m'a dit qu'il était très attiré par moi mais aussi par d'autres personnes, et que de mon côté je pouvais coucher avec qui je voulais.
Nous nous sommes vus pendant plusieurs mois.

Moi, toujours heureuse de le voir, passant de formidables nuits dans ses bras, mais ressentant toujours un certain malaise. Une certaine peur.
Je crois que quand j'ai recouché avec lui je me suis dit que ce serait uniquement pour le sexe (sexfriends améliorés quoi) et que j'allais très bien gérer ça. Je crois surtout que je me suis bien menti à moi-même.
J'ai dit que j'acceptais ses autres relations. Il a une relation très forte avec une personne que je ne connais que de loin dont il m'a un peu parlée. Mais il en a également beaucoup d'autres dont il ne m'a absolument pas parlé. Et parfois je les découvre comme ça sans être au courant et c'est très violent pour moi. Je me mets à le suspecter d'avoir une relation dès qu'il parle à une femme. Je suis très insécure.
Je pense que cette insécurité vient bien sûr de fragilités personnelles mais également de cette relation.
J'ai un peu parcouru le site et je crois que pour lui je suis une relation très très secondaire. Il n'a presque jamais le temps de me voir alors que je sais qu'il fait cet effort pour d'autres femmes. Du coup, je me sens encore plus minable que d'ordinaire (c'est un cercle vicieux).

Je ne vois aucun autre homme. Je peux être attirée par certaines personnes mais les circonstances ont fait qu'il ne s'est rien passé.
Cette situation me fait beaucoup souffrir. Les relations amoureuses sont très compliquées pour moi.
Vis à vis de cet homme, j'ai de plus en plus l'impression de ne pas être qqn d'intéressant, je me sens en concurrence avec les autres femmes qu'il voit (et me sens bien évidemment inférieure à elles). Lorsqu'il me fait des signes, qu il m'envoie un texto, j'ai vraiment la sensation que c'est pour me garder sous le coude au cas où il ne saurait pas quoi faire un soir.
Je me suis ouverte à lui et lui ai dit ce que je ressentais (ce malaise et cette peur). Il dit ne pas vouloir me faire souffrir et m'a proposé d'interrompre la relation (ce que j'ai vécu comme un rejet). Il ne me dit rien de ses sentiments. La seule chose qu'il m'ait dite c'est qu'il est attirée par moi. Et il finit toujours par parler de sa douloureuse rupture.

Voila. Je suis bien malheureuse. Je ne suis vraiment pas sur d'être qqn de poly. Et d'ailleurs je n'aime pas trop les étiquettes. Là seule certitude que j'ai c'est que je voulais cet homme à en crever.
J'ai cru réussir à surmonter ma jalousie car je pensais que je pouvais faire partie d'une des relations qui comptaient pour lui. Mais franchement j'ai vraiment l'impression de ne pas compter. Il me dit qu'il n'y a pas à se comparer mais je sens que quelque chose ne va pas. Je sais bien que je suis peu sure de moi et fragile (et peut être que j'en demande trop?). Mais, je crois aussi qu'il me met dans une position insécure.
J'ai fait énormément d'efforts pour pouvoir essayer de comprendre et accepter son mode de fonctionnement actuel. Mais j'ai l'impression qu'il en fait très peu pour moi...
Je ne sais pas quoi faire. Je n'arrive pas à rompre pour le moment. Je me dis que je n'ai pas assez bien compris sa façon de fonctionner. Et ça me fait très mal (comme physiquement). Mais je me sens vraiment comme la cinquième roue du carrosse.

Je pense que de toute façon il va se lasser de moi et de mes réflexions puisqu'il doit sans doute fréquenter des femmes plus ouvertes d'esprit qui ne l'embêtent pas avec toutes ces histoires.

Il dit être très attentionné et très communiquant mais je ne me sens ni aimée ni aimable dans cette relation. J'ai pensé : OK il aime plusieurs personnes. Essayons. Mais est ce qu'on peut vraiment aimer autant de femmes? Est ce qu'on n'est pas forcément désespérée quand on se rend compte qu'on est pour lui une relation peu importante (et ça ça veut dire qu'il ne prend presque aucun temps pour moi alors qu'il fait des efforts et passe des weekends avec d'autres femmes)? Je me demande ce que je fais de mal... On est très attirés tous les deux du coup je me dis que ma personnalité n'est vraiment pas intéressante...
Pourquoi est-il revenu vers moi?
Quand je suis avec lui je me sens bien mais là il n'a plus l'air d'avoir envie de me voir...

Je ne comprends pas et me sens vraiment malmenée. Je suis incroyablement triste.

Merci de vos avis extérieurs.
On m'a dit à de nombreuses reprises de le laisser tomber mais je n'y arrive pas...
Est ce que je suis dans une impasse?
Je me demande s'il a autant de relations parce qu'il le souhaite ou si c'est par dépit?
je suis vraiment perdue.

#
Profil

HeavenlyCreature

le samedi 25 mai 2019 à 09h39

Bonjour Queen, et merci pour ce témoignage.

D'après ce que je lis et de ce que j'en comprends, il y a un déséquilibre entre ce qu'il ressent et ce que tu ressens, tes attentes et les siennes. Tu le décris comme "polyamoureux", or dans ce terme, il y a le mot "amoureux" et ce n'est vraisemblablement pas son cas à lui (du moins avec toi). C'est un amour à sens unique que tu entretiens là. Attention, ça ne veut pas dire qu'il ne te respecte pas (il a tjs été très honnête envers toi) et ne te désire pas/ne t'apprécie pas (apparemment il a bcp d'opportunités, pourtant, il revient vers toi.. Quant à ses motivations profondes, seul lui les connaît).
Mais cette relation à sens unique ne peut que détruire le peu d'estime que tu as pour toi même. Le plus sage serait de prendre la tangente et de s'attacher à déconstruire cette croyance : "je n'intéresse personne".

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

Queen77

le samedi 25 mai 2019 à 13h06

Merci beaucoup d'avoir pris du temps et de m'avoir lue!

Je pense que ta lecture est très juste.
Je dis "polyamoureux" car c'est ainsi qu'il s'est présenté à moi et parce qu'il entretient plusieurs relations (dont je ne sais pas effectivement si elles relèvent d'une histoire d'amour ou non...).
C'est tout à fait possible que mon amour soit à sens unique (la difficulté étant qu'il revienne vers moi alors que je lui ai avoué mes sentiments et qu'il ait parfois des comportements ou des paroles assez ambivalentes et qui pourraient me laisser de l'espoir...). J'ai du mal à comprendre sa façon de faire car je pense que face à un homme qui m'avouerait ses sentiments, et alors que ce ne serait pas réciproque, je ne pourrais pas entretenir une "relation", sortir avec lui, coucher avec lui, cela me gênerait. Mais ce n'est pas forcément pareil pour tout le monde.
En tout cas, je pense que l'essentiel n'est pas le fait qu'il entretienne d'autres relations mais plutôt la relation insatisfaisante que j'entretiens avec lui.

Merci de ces éclairages, j'arrive à prendre un peu de recul, quelle que soit la suite de l'histoire...

#
Profil

Loou

le samedi 25 mai 2019 à 15h42

HeavenlyCreature
Tu le décris comme "polyamoureux", or dans ce terme, il y a le mot "amoureux"

Pas du tout d'accord avec ça. Le polyamour c'est la possibilité d'entretenir plusieurs relations, amoureuses ou pas.

Personnellement l'idée d'avoir une relation pas tout à fait symétrique (l'un amoureux/l'autre pas) ne me choque pas, mais à voir comment tout le monde peut y trouver son compte.

Queen77
En tout cas, je pense que l'essentiel n'est pas le fait qu'il entretienne d'autres relations mais plutôt la relation insatisfaisante que j'entretiens avec lui.

Voilà... Je le pense aussi.

Et je suis d'accord avec HeavenlyCreature sur la nécessité de déconstruire ce schéma de pensée comme quoi tu n'intéresse personne. Je crois que ce genre de croyance peut parfois nous troubler la vue en quelque sorte et nous empêcher d'analyser la réalité... Par exemple, s'il est aussi bien entouré que ça pourquoi il continue à revenir vers toi ? C'est certainement que tu est intéressante pour lui.

#
Profil

bonheur

le samedi 25 mai 2019 à 16h00

En page d'accueil, je fais un copier-coller :

"polyamour. nom commun, masculin.
Relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires simultanément."

#
Profil

Loou

le samedi 25 mai 2019 à 17h06

"Les mots « polyamour » (souvent d’usage en français) et « polyamorie » – que je lui préfère – sont en réalité deux traductions différentes du même néologisme américain « polyamory » (formé du grec πολύ et du latin amor) qui signifie, non pas le fait d’être amoureux de plusieurs personnes en même temps, mais : la possibiltié de vivre des relations plurielles éthiques dans lesquelles l’amour, s’il se présente, est libre de se développer.
Et la nuance est importante."

#
Profil

bonheur

le samedi 25 mai 2019 à 19h14

Soit, cet homme est en polyamorie et pas en polyamour suivant la définition indiquée ici. La précision étant faite, on va pouvoir aider Queen77, autant que possible.

Et ceci offre justement une réponse à sa demande d'aide. Elle le pensait polyamoureux (sentiments) et ellr le découvre polyamoriste (sans sentiment possible). Autrement dit, dans deux univers différents confondus sous un "même" mot.

Et du coup, savoir comment se situer ? C'est le coeur de la vrai question ?

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

laurent59

le lundi 27 mai 2019 à 10h55

Bonjour,
@Queen77, est ce que tu as lui a déjà demandé ce qu'il ressentait pour toi ?
Est ce qu'il dit t'aimer ?
La langue française est bien pauvre en mots pour ce sentiment qui peut qualifier bien des situations et ressentis.
Je te conseille de lire le livre 'La salope éthique' de Dossie Easton et Janet W Hardy (en faisant abstraction de la partie sexuel si ça t'encombre). A l'intérieur je me souviens de quelques passages qui déconstruisent le mythe de l'amour romantique, éternel, exclusif. J'ai aussi souvenir d'avoir apprécié que le mot 'amour' y soit dépossédé de hiérarchie, ce qui permet d’appréhender d'autres manière d'aimer de manière plus sereine.
Sur ce sujet la BD 'Les Sentiments du prince Charles' est bien aussi.
Peut être ne mettez vous pas le même sens sur le mot 'amour' (ce qui n'est pas grave en soit, mais mérite d'être mis au clair pour que vous puissiez vous comprendre et moins souffrir).
Et de fait, peut être que ce qu'il peut t'offrir ne correspond pas (complètement) à ce dont tu pourrais avoir envie/besoin dans ta vision de l'amour.
Je te conseil de lui parler de tes ressentis, tes limites, tes sentiments et aussi de tes désirs et besoins.
S'il t'écoute il aura en mains pas mal d'informations pour pouvoir contribuer à ton bonheur (ou t'expliquer en quoi ça lui est difficile dans sa situation de vie actuelle).
Dernier mot: Queen77, le problème ne vient pas de toi ou de lui. Vous pouvez avoir chacun vos propres forces et faiblesse, vos blessures personnelles qui influent sur votre relation. Cela peut générer des problèmes. Mais chacun de vous a ses responsabilités, sans être coupable. La magie viendra de ce que vous ferez ou non (je n'aime pas les obligations) pour composer avec vous mêmes et chercher ensemble (ou pas, cf autre parenthèse) le bonheur.

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 27 mai 2019 à 13h59

Queen77
Est ce que je suis dans une impasse?
Je me demande s'il a autant de relations parce qu'il le souhaite ou si c'est par dépit?

Il m'a l'air assez honnête avec toi : Il a plusieurs relations, ne s'en cache pas. Il a une relation avec toi qui lui est importante, vu qu'il revient vers toi. Par contre, il ne cherche pas plus, et je ne pense pas que votre relation évoluera beaucoup au delà de ce qu'elle est actuellement.
Le fait que tu l'aimes n'a aucun impact sur sa manière de vivre votre relation. Dans le fond, pourquoi est-ce-que ça devrait en avoir ?

Pour moi, il faut que tu commences à croire ce qu'il te dit et à agir en conséquence, plutôt qu'à chercher des raisons pour lesquelles il réagit comme ça. Si impasse il y a, c'est toi qui t'y es mise toute seule, lui ne t'a forcé en rien.
Quant à te comparer aux autres femmes, ça n'est pas utile. Si elles n'existaient pas, votre relation ne serait pas différente. Si votre relation est ce qu'elle est, c'est parce qu'il ne souhaite pas plus avec toi. Toutes les relations ne doivent pas finir en couple.

Pour moi, plutôt que de penser à lui, pense à toi :
- Est-ce-que cette relation t'apporte du bonheur/plaisir ? Si non, il vaut mieux l'arrêter.
- Qu'est-ce-que tu aimerais qu'il fasse pour augmenter le plaisir/bonheur que tu acquières dans votre relation ? Et est-ce-que tu peux décemment lui demander ? Vous pouvez par exemple convenir de ne pas interagir quand il est avec une autre femme, tu peux aussi lui demander ce qu'il aime chez toi, tu peux lui demander de te complimenter un peu. Les polyamoureux, habitués à avoir plusieurs relations, sont en général plus aptes à s'exprimer que les monoamoureux. Plutôt que de chercher à lui faire des reproches, vous pouvez vous "allier". Par exemple, tu as des difficultés avec ton estime de toi. Or, un amoureux est tout ce qu'il y a de meilleur pour doper ton estime.
En gros, tu l'aimes, lui ne t'aime certainement pas autant. Pour si peu, il peut se soucier suffisamment de toi pour avoir plaisir à te voir grandir émotionnellement.

A mes yeux, tu peux retirer beaucoup de ce genre de relations. Tu as du mal avec les relations amoureuses, et c'est en expérimentant qu'on peut grandir, apprendre à se connaître, et acquérir la confiance en toi et le soutien qui te permettra d'aborder tes prochaines relations.

#
Profil

bonheur

le lundi 27 mai 2019 à 14h55

Je n'ai pas retrouver le passage, donc je ne pourrai citer les mots exacts. D'ailleurs je ne sais plus dans quel livre je l'avais lu. Toujours est-il qu'il m'est resté, car il m'avait marqué.

Un homme expliquait qu'une femme avec laquelle il était en relation était malheureuse car il ne disait pas qu'il l'aimait. Il expliquait qu'il ne voulait surtout pas lui mentir. Il était bien avec elle et c'est tout, mais il ne l'aimait pas. Bon ok, je ne dis pas que c'est le cas.

J'en avais retiré, à mon étonnement, que certaines personnes peuvent entretenir des liens que l'on peut assimiler à de l'amour, alors que ça n'en n'est pas. Pour moi, c'est incompréhensible. Sauf que je me suis rendu à l'évidence, dans mon vécu aussi, c'est viable et naturelle pour certaines personnes.

En sachant cela, je mets désormais un point d'honneur a vouloir faire la lumière sur ce point avant de poursuivre une relation si de mon côté, l'amour est l'invité d'honneur... pour ne pas qu'il devienne mon passager de l'horreur.

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 27 mai 2019 à 15h27

bonheur
Je n'ai pas retrouver le passage, donc je ne pourrai citer les mots exacts. D'ailleurs je ne sais plus dans quel livre je l'avais lu. Toujours est-il qu'il m'est resté, car il m'avait marqué.

Un homme expliquait qu'une femme avec laquelle il était en relation était malheureuse car il ne disait pas qu'il l'aimait. Il expliquait qu'il ne voulait surtout pas lui mentir. Il était bien avec elle et c'est tout, mais il ne l'aimait pas. Bon ok, je ne dis pas que c'est le cas.

J'en avais retiré, à mon étonnement, que certaines personnes peuvent entretenir des liens que l'on peut assimiler à de l'amour, alors que ça n'en n'est pas. Pour moi, c'est incompréhensible. Sauf que je me suis rendu à l'évidence, dans mon vécu aussi, c'est viable et naturelle pour certaines personnes.

En sachant cela, je mets désormais un point d'honneur a vouloir faire la lumière sur ce point avant de poursuivre une relation si de mon côté, l'amour est l'invité d'honneur... pour ne pas qu'il devienne mon passager de l'horreur.

Il n'existe pas une unique définition de l'amour, mais une par personne. Ce que certaines personnes appellent amour, d'autres l'appellent affection ou désir. Et puis, on éprouve pas les choses de la même manière.
Pour moi, ce besoin d'être "aimé" est un peu étrange. Pourquoi avoir besoin que l'autre éprouve précisément certaines émotions ? Si quelqu'un est heureux avec moi, je ne vois pas pourquoi j'aurais besoin qu'il soit en plus amoureux.

#
Profil

bonheur

le lundi 27 mai 2019 à 15h55

bidi...
Si quelqu'un est heureux avec moi, je ne vois pas pourquoi j'aurais besoin qu'il soit en plus amoureux.

Et si moi je suis amoureuse, je désire savoir le ressenti de l'autre. Ainsi, je me situe justement dans la différence de l'autre et je ne m'enlise pas dans une croyance qui est fausse.

Il n'y a rien de bien et rien de mal, juste une harmonie permet l'échange. Je n'ai rien contre le mélange des genres à condition que celui-ci soit annoncé. J'adore l'opéra-rock, enfin quand mes oreilles sont en osmose avec la musique et que je sais ce que je vais entendre.

Ai-je besoin de savoir et que ce soit clairement annoncé, assumé : OUI !

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 27 mai 2019 à 16h05

bonheur
Ai-je besoin de savoir et que ce soit clairement annoncé, assumé : OUI !

Je trouve ça hyper violent...

#
Profil

bonheur

le lundi 27 mai 2019 à 16h25

Je dois savoir où je me situe. Si l'amour est présent, il est essentiel que je le sache. Mon ressenti, c'est à moi de l'exprimer. Par contre, autrui me doit de le faire également : il m'est important de savoir.

Ce n'est pas violent, mais clairvoyant. Ca évite justement les malentendus, les mauvaises perceptions et une future violence des mots, des gestes...

Une personne dans le doute, dans le flou, je le comprend. Je ne suis pas dans le tout blanc ou tout noir. Par contre, l'harmonie demande une avancée, une évolution dans la vérité émotionnelle. Une personne qui n'est pas amoureuse de moi ne fait rien de mal. Par contre, si elle me laisse exprimer l'amour (le mien, on est d'accord) et qu'elle l'enjolive tout en sachant que l'amour n'est pas réciproque, alors c'est moi qui trouverait ça "hyper violent".

Je ne vis désormais plus de relations amoureuses sans qu'elles soient dites clairement et assumées. Est-ce une protection ? Certainement !

D'ailleurs, je ne demanderai pas des "dis moi que tu m'aimes" mais plutôt "quels sont tes ressentis pour moi ?". Je demanderai désormais toujours plus une description possible plus qu'une communication classique.

Ca peut paraitre idiot, mais c'est ainsi.

Egalement, une volonté d'un investissement minimum. Je ne suis pas un doudou que l'on sort du fond d'un tiroir ou un passe-temps.

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 27 mai 2019 à 16h35

C'est peut-être toi qui a raison. Disons que la question "Quels sont tes sentiments pour moi ?" je la ressens comme assez violente. Face à une telle question, on peut se sentir au pied du mur. Dans le fond, pourquoi aurait-on besoin de connaître avec précision les sentiments de l'autre tant qu'il est heureux d'être avec nous ?

#
Profil

bonheur

le lundi 27 mai 2019 à 16h47

Il n'est pas de dire si j'ai raison ou pas. Ton optique et la mienne sont différentes. Personne n'a tort ou raison. Ma vie, mon vécu et mes constats m'amènent à cela.

Je suis d'accord avec toi :

bidi...
Il n'existe pas une unique définition de l'amour, mais une par personne.

N'est-ce pas important, si on désire une communication authentique, de connaitre à la fois notre propre définition de l'amour ET celle des gens avec qui l'on est en interaction. J'aurai même tendance à dire que mes amis, je parle aussi avec eux de cela, alors que ça n'impactera pas le lien. Alors une personne que j'aime, qui me transforme, qui me transporte... je suis plus à l'aise avec justement l’atterrissage si je peux savoir que mon parachute ne sera pas défaillant.

Est-ce prévoyant ? Ben oui ! Peut être parce que l'expérience m'a montré que JE ne peux pas vivre de relations amoureuse pour moi et flou pour autrui. D'ailleurs, c'est plus la fluctuation, l'inconstance, qui me déroute. Je peux me plaire si les murs sont flexibles, mais pas si les fondations sont mouvantes.

Je crois que l'on sort du sujet :-/ (ou pas, je ne sais plus)

#
Profil

bonheur

le lundi 27 mai 2019 à 17h33

Afin de ne pas parasiter, je demande le temps de rajouter sur un fil que je viens d'ouvrir dans l'apm, ici :

/discussion/-bXN-/L-autre-homme-de-ta-vie/

#
Profil

Loou

le lundi 27 mai 2019 à 18h27

bidibidibidi
Pour moi, ce besoin d'être "aimé" est un peu étrange. Pourquoi avoir besoin que l'autre éprouve précisément certaines émotions ? Si quelqu'un est heureux avec moi, je ne vois pas pourquoi j'aurais besoin qu'il soit en plus amoureux.

(+) (+)

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

bonheur

le lundi 27 mai 2019 à 18h54

Être heureux, n'est-ce pas une émotion :-/

Loou
Personnellement l'idée d'avoir une relation pas tout à fait symétrique (l'un amoureux/l'autre pas) ne me choque pas, mais à voir comment tout le monde peut y trouver son compte.

Il ne faut pas confondre les émotions et le degré d'implication dans le vécu.

Je pense qu'il peut être légitime de ne pas vouloir s'engager avec une personne que l'on aime, et qui ne nous aime pas (même si l'émotion de joie est présente).

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

Queen77

le jeudi 30 mai 2019 à 21h35

Merci de vos réponses.
Effectivement il a toujours été honnête avec moi et m'a toujours dit qu'il éprouvait une très forte attirance pour moi. Il ne dit pas être amoureux (contrairement à ce que j'ai pu lui dire), avoir besoin de temps pour tomber amoureux...
C'est compliqué pour moi car j'ai une envie d'aimer et d'être aimée en retour (que je ne pense pas négociable).
C'est clair qu'il faudrait que j'essaie d'arrêter d'analyser sa façon de penser et que j'essaie de me focaliser sur mes envies, besoins et limites.
Je crois en tout cas que cette relation me fait beaucoup souffrir. Il dit ne pas vouloir me faire de mal... Je ne sais pas peut être que je suis vraiment maso?
Si je suis sincère avec moi-même, son fonctionnement ne me convient pas, notre relation ne me convient pas, la place qu'il me laisse ne me convient pas...
J'ai pensé un moment que je pouvais juste prendre les bons moments et bien le vivre mais c'est très compliqué, trop compliqué.
Alors je me suis dit que je pouvais être une relation plus importante pour lui (et accepter ses autres relations), mais apparemment il ne veut pas me mettre à cette place.
Après c'est quelqu'un qui est là quand j'ai besoin de lui, qui a été patient avec moi. Tout n'est pas noir. J'aime passer du temps avec lui. J'aime avoir son avis. Mais je ne comprends pas pourquoi perdre son temps avec qqn que l'on n'aime pas? Pourquoi? Et s'il a d'autres relations qui durent depuis plus longtemps et qui sont plus enrichissantes, pourquoi poursuivre avec moi s'il ne m'aime pas? Et s'il sait que moi je suis amoureuse? Encore une fois je me demande ce qu'il ressent...
Et oui je crois que nous avons surement des idées très différentes de l'amour (c'est un sujet que nous avons un peu abordé).

Merci de m'avoir lue. Je crois que rien n'est simple.
Je ne sais pas pourquoi c'est aussi difficile pour moi de renoncer!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion