Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polybéral #2— le style d'attachement et les metamours

#
Profil

Loou

le dimanche 17 février 2019 à 17h47

bonheur
En terme de "relations romantiques" indiques tu les personnes qui ne veulent pas sexualiser leurs relations ?

Non, pas du tout ! :) Bien au contraire même... Je parle des gens qui n'accordent de l'importance qu'aux relations où il y a de la sexualité, notamment.

Pour le reste, ce que j'ai voulu dire ce que le fait de cloisonner les relations ou d'être égoïste n'est pas l’apanage des évitants/polybéraux. J'ai pas voulu dire que cloisonner les relations = être égoïstes. Justement je trouve que c'est aller un peu vite en besogne de les associer, il peut y avoir plein de raisons de le faire.

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

bonheur

le dimanche 17 février 2019 à 17h56

J'avais mal compris, merci de ces éclaircissements (+)

#
Profil

artichaut

le mercredi 20 février 2019 à 19h39

bonheur
En terme de "relations romantiques" indiques tu les personnes qui ne veulent pas sexualiser leurs relations ?

"relations romantiques" c'est juste une autre manière (inspirée de l'anglais) de dire "relations amoureuses"

#
Profil

artichaut

le mercredi 20 février 2019 à 20h55

Loou
J’ai un peu de mal avec le rapprochement entre le polybéral et le style d’attachement évitant. Je trouve le rapprochement des deux un peu stigmatisante pour le coup. Pour moi, polybéral ça évoque un choix qui a une dimension politique alors que le style d’attachement n’est pas vraiment un choix et est d’ordre plus psychologique.

Ce que j'essaie de nommer c'est que le polybéral serait certes politique, mais le +souvent de l'ordre d'un non-choix politique (comme la monogamie).
Du coup psychologique et politique peuvent tout à fait se rejoindre, il me semble.

Loou
Ah oui, je voulais ajouter aussi, puisque on parle de style d'attachement, que je crois qu'en termes de reproduction de la norme monogame, je trouve que le style anxieux y est pour beaucoup aussi, si ce n'est plus que l'évitant. Je pense aux stratégies de contrôle du partenaire par exemple ou le fait de mettre les relations romantiques sur un piédestal...

Oui c'est intéressant. Ce n'est peut-être pas le cas du polybéral donc.
Mais ça dessine un autre profil intéressant (même si tout ça reste très schématique ou caricatural bien sûr).

D'un côté un anxieux qui reproduirait des stratégies d'enfermement (plutôt que de contrôle) de la monogamie (attachement, sur-valorisation du lien…).

D'un autre côté un évitant, et même distant-évitant, qui reproduirait le supposé apolistisme (car norme de pensée dominante) de la monogamie. Il semble plus facilement s'écarter de la monogamie. En réalité il utilise tout autant des stratégies de contrôle, mais d'une manière plus invisible. À la manière des « société de contrôle » à la Deleuze.

#
Profil

artichaut

le mercredi 20 février 2019 à 20h58

et donc dans les deux cas il pourrait y avoir de "l'égoïsme", du cloisonnement, etc

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion