Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Bonjour ...en chemin..

Communauté
#

(compte clôturé)

le mercredi 11 mars 2015 à 15h33

Bonjour à toutes et à tous,

J'ai 33 ans et j'ai connu pas mal de types de vie de couple qui ne m'ont jamais satisfaite. J'en étais à avoir totalement renoncé au couple mais donc aussi à toute relation satisfaisante. Et ça ne me convenait pas du tout. Et puis par le 'hasard" (j'y crois de moins en moins), au détour de discussions féministes (je le suis), voila une personne qui me parle du polyamour...Ayant fréquenté pas mal le milieu libertin (auquel je l'associais shame on me...), je renâcle...la personne m'explique davantage, me donne des articles à lire...Et là, l'illumination!

Je suis polyamoureuse, je l'ai toujours été. Depuis enfant, j'aime plusieurs hommes en même temps et je me force à en choisir un...et je souffre le martyr de cet isolement affectif...car ça ne me convient pas. J'ai tenté dans ma vie d'avoir des relations multiples, mais sans un cadre de respect très précisn surtout de moi-même...ça a été le carnage émotionnel...et j'ai tellement culpabilisé. Les hommes avec qui je sortais à cette époque et mon entourage me traitaient de prostituée..et j'ai fini par intégrer cela et j'étais tellement mal que jai arrêté ma vie "volage".J'ai été violée plusieurs fois car ma réputation de "fille facile" me précédait (grngnrngnr ce qui était bien sûr entièrement faux)..beaucoup d'hommes se permettaient donc tout avec moi. J'ai donc entièrement renié mes envies et cessé d'explorer dans quoi je me sentais bien.

Pour moi le sexe n'était qu'une partie de cette expérience, certe importante, mais vraiment une partie! Moi ce que j'aimais c'était entretenir des relations affectives avec plusieurs partenaires, réllement, avec une complicité et un respect...Jusqu'à hier très exactement, j'avais fait le deuil de ma vie amoureuse (oui à 33 ans je sais mais bon je suis très consciente de mes besoins et j'ai assez donné dans le non-respect de moi)....et puis voilà que je rencontre cette personne qui m'explique cela. Wow la claque!!!

Ancienne jalouse maladie, je me suis soignée longtemps via des thérapies car pour moi la jalousie est stupide et un héritage patriarcal, lié aussi au manque d'estime de soi. Même si ça va être dur (ou pultot bizarre) au départ je me sens capable je crois de passer au-dessus, à partir du moment où je suis rassurée sur le fait qu'on m'aime vraiment. Enf ait je préfère qu'on m'aime vraiment et être poly que cmome j'ai connu, des relations mono où je n'étais pas aimée pour moi -même, pour l'être que j'étais...
Tout ça est fort nouveau pour moi...je suis sociologue de la famille (un comble), j'ai l'habitude de déconstruire tous les modèles sociaux...donc depuis longtemps j'étais "couplefree". Je n'ai pas d'enfants pour l'instant. Cela aide aussi à rester plus libre dans mes expériences.
J'avoue que la crainte de la domination masculine et d'etre utilisée comme un objet reste là. J'ai trop connu cela : oui couple ouvert mais c'est juste pour accumuler les conquêtes sur son tableau de chasse...j'ai rien à dire j'ai fait pareil un moment...et ça me rendait affreusement malheureuse. J'ai arrêté.

Voila voila je suis en questionnement mais en lisant tous les témoignages, j'ai l'impression de me lire et déjà rien que pour ça, merci, parce que je me sens moins extra terrestre d'un coup :)

Aliaendel

#
Profil

ScottBuckley

le mercredi 11 mars 2015 à 16h58

Bonjour Aliaendel,
Et bienvenue à toi parmi nous !

Chaque parcours de vie qui amène à ce forum est unique & a sa place et mérite le respect, et le tien tout autant, sache-le.
Ici a priori on ne te jugera pas, on cherche avant tout à comprendre la démarche personnelle de l'autre (pas à le faire rentrer derrière l'étiquette d'un pot de confiture) .

Si tu as des questions, des soucis, des joies à partager, des envies de juste parler ici, sache que c'est possible sur ce forum en ligne.

Il existe aussi des cafés polys discussions, avec la plupart du temps pas mal de bienveillance la plupart du temps ... et parfois des personnes en mode "lourdos de la drague" que je te recommande d'éviter car illes confondent " polyamour " avec " culture du viol / consentement passif / j'crois y a moyen de pêcho un max de 06. " .

N'hésite pas à poursuivre ces échanges avec nous en tout cas, ici ou 'dans la vraie vie' (+) , et à bientôt !

Scott

#

(compte clôturé)

le mercredi 11 mars 2015 à 17h26

Merci Scott,

C'est bien ça dont j'ai peur...j'ai trop connu ça partout.."ouaais t'es libre pas d'attache, on beeeze, comment tu t'appelles je m'en fous? Quoi t'aimes pas qu'on te frappe oui te me l'as dit mais moi j'aime trop bien...."ouais quoi moi je suis pour la liberté sexuelle mais je fais donc ce que je veux"...ARGGGH.

Donc voila je suis méfiante, vraiment très méfiante car j'imagine que pour beaucoup d'hommes, la couverture "polyamour", comme celle de "féministe" c'est pour péchooooooo! En plus en faisant semblant d'adhérer à de belles valeurs...

Le plus con hein c'est qu'il suffirait d'être honnetes ils comprendraient le nombre de femmes qui sont ok pour un coup d'un soir...et malheureusemnt pour la culture du viol (va se pendre...)

Enfin remarque, ce n'est pas mieux dans le milieu mono, pas du tout...donc hein je garde espoir, puis déjà ça fait du bien de lire des gens qui ressentent pareil que moi.... Au plaisir de discuter :)

#
Profil

ScottBuckley

le mercredi 11 mars 2015 à 17h41

Oui, tout à fait.

Il faut rester lucide sur le fait que tous les hommes ne sont pas des Crocodiles, mais que potentiellement, tous peuvent l'être si la culture du consentement passif l'emporte dans une relation .
Les fuck-up "artist" / PUA & les Crocodiles existent, mais ils ne sont pas 100% des hommes.

Peut-être que dans tout cela, une fois de plus, le mieux est de s'offrir mutuellement du temps, voire beaucoup de temps, à chacun & chacune, à chaque discussion, email, rencontre, et ne laisser personne nous " précipiter " :
plutôt ralentir, garder ses repères, apprendre à se connaître pas à pas, et voir si, peut-être, de cela peut naître de la confiance réciproque.

Bref, la patience et l'honnêteté, être autant que possible authentique, dans le respect de soi Et de l'autre en simultané .

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

PolyGone

le mercredi 11 mars 2015 à 17h42

Bonjour Aliaendel,

Ton témoignage me rappelle mon arrivée (récente) ici avec cette même joie de pouvoir mettre un nom sur ce que l'on est, enfin.

Et oui, on peut être polyamoureuse, libre sexuellement ET sélective :-) ....ce que tout le monde ne comprend pas. Il m'arrive de ressentir la méfiance de certaines femmes qui semblent me considérer comme une "voleuse de maris" potentielle. Je me marre. Et je pense très fort "mais ma pauvre amie, j'en veux pas de ton mec vautré sur le canapé et qui te prépare le petit déj' une fois par an. Mes hommes à moi, c'est du top niveau et je te rassure, tu ne risques rien !"
:-)

Au plaisir de te lire.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 11 mars 2015 à 18h11

Aliaendel

C'est bien ça dont j'ai peur...j'ai trop connu ça partout.."ouaais t'es libre pas d'attache, on beeeze, comment tu t'appelles je m'en fous? Quoi t'aimes pas qu'on te frappe oui te me l'as dit mais moi j'aime trop bien...."ouais quoi moi je suis pour la liberté sexuelle mais je fais donc ce que je veux"...ARGGGH.

Donc voila je suis méfiante, vraiment très méfiante car j'imagine que pour beaucoup d'hommes, la couverture "polyamour", comme celle de "féministe" c'est pour péchooooooo! En plus en faisant semblant d'adhérer à de belles valeurs...

Bienvenue !

- on fait ce qu'on veut, oui, mais pas sans un consentement et un échange sur ce qu'on fait, et surtout, c'est pas du tout contradictoire avec de l'engagement.
- on parle bien de non-exclusivité, pas seulement de liberté sexuelle. La liberté sexuelle, si c'était que ça, on peut l'obtenir aussi soit par omission, juste en draguant, soit en s'affichant libertin.
- oui il y a des gens qui se masquent sous les belles valeurs, et plus courant et en même temps moins flippant, des gens qui mettent des grands mots quand les valeurs de chacun sont pas tout à fait similaire... mais c'est pas spécifique au polyamour.
- je te dira pas que le mode de vie est dominationmasculine-free, il y a plein de moments où les normes sociales peuvent prendre le dessus. Mais proposer, d'emblée, un "contrat" où la partenaire a les mêmes libertés que le partenaires, c'est un outil qui permet l'émancipation. Après, ça marche pas toujours, mais ça vaut la peine d'essayer.
- un macho qui serait pas assez discret, qui ferait ça à quelqu'un que d'autres poly connaissent, se grillerait rapidement. Les nouvelles vont vite (parfois c'et un problème, mais en l'occurence là plutôt un avantage), il devrait rapidement aller prédationner ailleurs.

Quand on a commencé les cafés poly, je craignais qu'on se retrouve entre couilles.
En fait, il y a plutôt un bon équilibre, et pas mal de présence féministe.
Je me suis expliqué la chose plus tard : c'est pas le meilleur milieu pour la prédation, et les mecs ont pas un intérêt particulier à revendiquer la liberté poly, puisque dans le cadre patriarcal elle leur est déjà plus facilement donnée, tandis que pour les femmes c'est une démarche qui apporte un plus, et aussi une revendication éthique qui permet de contrer le discours "pute, fille facile etc.". C'est d'ailleurs avec cette idée de retourner le cliché qu'un des livres de référence poly s'intitule "la salope éthique".

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 12 mars 2015 à 08h36

Merci de vos réponses.
Je commence donc ma journée avec un "not all men"...je serai gentille je m'énerverai pas ;) Parce que ça a été dit d'une façon polie. Si si^^ Genre j'avais pas remarqué que tous les hommes n'étaient pas ainsi ;) Meeeuchante féministe ;)

Sans rire, j'aime bien votre lucidité. En milieu mono c'est complètement tabou. Genre je radote je ds n'importe quoi et not all, not all, ma pauvre fille c'est toi qui as pas de chance...hahaha. Non non, c'est juste que je vois plus vite...et j'en suis triste même pour ces hommes car ils ne sont pas très heureux ainsi non plus. Mais j'ai donné alors tant pis ;)

En effet, il faut s'écouter, je crois que c'est la clé. Si quelque chose cloche dans la relation et qu'on ne se sent pas respecté il faut le dire, et si l'autre ne peut entendre, partir! Tout simplement. J'ai l'impression qu'en milieu poly c'est plus 'accepté" vu qu'il n'y a pas cette exclusivité et le fat de "devoir tout supporter parce que c'est l'homme de ma vie"...(discours patriarcal bonjour).
j'ai bien ri, on dirait moi sur le "non ma pauvre fille je ne veux pas ton mec qui glande sur le canapé"...je pense ça tous les jours..quand mes amies me racontent les frasques (ou plutot l'état léthargique ) de leur compagnon...et je l'ai connu aussi. Je suis restée déjà 9 ans en couple et 3 ans..eh ben franchement..en relation mono, l'horreur...après un petit temps on dirait qu'on est acquise pour toujours....Evidemment les gens disent "c'est comme ça dans tous les couples"...eh bien duc oup je ne voulais pas de couple. Si c'est pour vivre ça autant se faire des coups d'un soir et puis aurevoir. La relation pour moi est fort importante, la communication non violente aussi, je sui spécialisée dedans. Une relation n'a pas a à être "facile" mais à être forte. Je ne dis pas non plus 'passionnée", je ne suis pas idiote (ou ne le suis plus), la passion s'émousse au bout d'un temps...mais pour faire place à une relation de qualité si les besoins des deux (ou plus) partenaire sont écoutés...C'est une aventure humaine passionnante et pas un truc qui est fait une fois pour toutes.

A bientôt

Aliaendel

#

(compte clôturé)

le vendredi 13 mars 2015 à 10h10

Je lis beaucoup depuis quelques jours, les histoires, les témoignages, et j'ai commandé des livres sur le polyamour...
en fait je me rends compte que c'est ce que j'ai toujours voulu. C'est même poruquoi je ne me suis jamais mariée, ni fixée avec quelqu'un trop longtemps, ni eu d'enfants car au fond de moi je savais qu'on pouvait toujours rencontrer d'autres personnes et je ne pouvais pas concevoir de me sacrifier pour quelqu'un à jamais, avec qui j'étais en général malheureuse de toute façon, car j'allais avec des hommes qui ne me comprenaient pas, ni ma sensibilité ni mon besoin de communiquer. Très traditionnels quoi.

Je suis vraiment SOULAGEE d'avoir mené ma barque seule...d'être bien avec moi-même...ouf. Et de ne pas a devoir faire souffrir quelqu'un vu que je suis célibataire (en tout cas de la souffrance d'un mono qui découvre son conjoint poly)....merci àv ous de tous les témoignages :)

#
Profil

LuLutine

le dimanche 15 mars 2015 à 14h20

Aliaendel
Donc voila je suis méfiante, vraiment très méfiante car j'imagine que pour beaucoup d'hommes, la couverture "polyamour", comme celle de "féministe" c'est pour péchooooooo!

Beaucoup je sais pas, mais y en a.

Ton intervention m'a fait penser à cet article de blog :
www.pimentduchaos.fr/2015/02/07/le-polymale/

(Attention second degré !) :D

#
Profil

bonheur

le dimanche 15 mars 2015 à 17h37

Aliaendel
(en tout cas de la souffrance d'un mono qui découvre son conjoint poly)

Parfois, la souffrance, amène les deux personnes à réinventer leur vie de couple et à la rendre encore plus belle saine et sereine. Evidemment, pour se faire, il faut relever ses manches et avancer ensemble en toute honnêteté, franchise et transparence. Il faut aussi admettre que chacun est une entité à part entière avec ses particularités et son unicité. Il faut également tenir compte de ses propres limites et s'inquiéter de celles de l'autre... et comme dans le polyamour, on est plus que deux, et bien il faut que chaque relation soit équilibrée suivant chacun-e...

Rompre avec le passé, sans le mésestimer, pour renaître ensemble, c'est possible, en accord avec toutes les personnes concernées.

#
Profil

Athelas

le lundi 16 mars 2015 à 09h42

LuLutine
Beaucoup je sais pas, mais y en a.

Ton intervention m'a fait penser à cet article de blog :

www.pimentduchaos.fr/2015/02/07/le-polymale/

(Attention second degré !) :D

Bonjour et bienvenue à Aliaendel !

HS : je m'incruste juste pour dire que ton article de blog LuLutine m'a ... euh... effaré ? (*Et ben ça alors, ça existe...*)
Heum, bonne continuation !

#

(compte clôturé)

le lundi 16 mars 2015 à 15h52

Merci de vos messages :) Athelas comme la plante elfique? ;)

Héhé oui oui ça existe j'en croise régulièrement depuis quelques jours...bah on les reconnait vite en même temps....ils veulent t'apprendre ce qu'est le polyamour en te formant eux-mêmes par exemple...hahaha.

L'article m'a fait bien rire car c'est tout à fait ça ;)

Je vous embrasse :)

#
Profil

alex666

le lundi 16 mars 2015 à 16h21

Je dois dire que l'article du blog m'a fait bcp rire perso (Surtout la deuxième photo :p).

En tout cas tu as déjà bien assez douillé dans ta vie pour une bonne 30 aine de personnes et je te souhaite le meilleur Aliaendel.

#

(compte clôturé)

le lundi 16 mars 2015 à 19h26

Merci Alex

#
Profil

LuLutine

le mardi 17 mars 2015 à 22h58

Athelas
HS : je m'incruste juste pour dire que ton article de blog LuLutine m'a ... euh... effaré ? (*Et ben ça alors, ça existe...*)

Comment ça ?

Tu n'as jamais croisé de "polymâle" ? ;)

(Mais ce n'est pas mon article, je ne l'ai pas écrit...par contre j'aime beaucoup le blog en question !)

#
Profil

ScottBuckley

le mercredi 18 mars 2015 à 16h38

Siestacorta
( ... )

- un macho qui serait pas assez discret, qui ferait ça à quelqu'un que d'autres poly connaissent, se grillerait rapidement. Les nouvelles vont vite (parfois c'et un problème, mais en l'occurence là plutôt un avantage), il devrait rapidement aller prédationner ailleurs.
( ... )
Message modifié par son auteur il y a 7 jours.

En théorie, cela pourrait être vrai, ce côté " très vite la personne prédatrice et/ou macho se ferait griller " ....

On pourrait rêver de personnes franches qui façon Audiard diraient ' je balance pas j'évoque ' ;) ....

.... mais dans la vie, c'est souvent Très différent de la théorie, car il y a des communautés, des intérêts et rapports de forces, des groupes qui sont solidaires "malgré eux" des actes déplacés ou conneries & coulisses honteuses des un-es et des autres.

Exemple : un mec "ambassadeur" du réseau Couchsurfing , sur son profil visible par tou-tes les membres on note une petite dizaine de messages de jeunes femmes qui se sont fait lourdement draguées par ce mec, et qui s'en plaignent sur son profil....
( et ce lâche mec qui répète inlassablement en guise de "réponse" cet énoOorme mensonge " - Mais naaaan c'était pour rire et d'ailleurs tu n'es pas mon style de fille " = bullshit de fucker )

.... mais d'autres femmes & couchsurfeuses n'ont pas toujours ce courage là et beaucoup m'ont raconté avoir vécu les mêmes avances douteuses et dragues sexuelles de mecs (notamment sur Couchsurfing), sans oser le critiquer sur son profil (par peur d'un retour de bâton sur leur propre profil, entre autres).

Bref nan : quand les intérêts d'une mini communauté ou ceux de telle ou telle personne passent avant l'éthique & l'intimité respectée, elles risquent bien de ne pas dénoncer tel acte déplacé / sexuel / viol d'intimité / menace, et même en étant au courant, certain-es préfèrent jouer le jeu du silence complice, façon Les Liaisons dangereuses ( livre & film à re-voir à ce sujet, d'après Choderlos de Laclos ) .

Bref, il n'y a pas que des crocodiles dans les relations humaines, mais il y en a, un peu partout, et pas que chez les "polys" .

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Nurja

le mercredi 18 mars 2015 à 21h38

Je confirme ce que ScottBuckley a écrit : ce n'est pas parce qu'il s'agit d'une petite communauté que les prédateurs se font griller rapidement.

J'ai eu droit dernièrement de la part d'une personne se disant polyamoureuse à un comportement pour le moins manipulateur. J'en ai parlé à une amie proche, pour le reste, je n'ai rien dit. Pas envie de m'en prendre plein la tronche. Pas envie de déballer à tout le monde ce qui m'est arrivé. Par contre, j'ai ouvert un topic sur le thème sur le forum de la communauté concernée.

Cela dit, je me souviendrai toujours du "vous devriez apprendre à vous connaitre" qu'une responsable d'un groupe m'a lancé après que je me sois plainte du comportement problématique (insultes notamment) venant d'une autre personne à mon égard. Bref, :-(

#

(compte clôturé)

le jeudi 19 mars 2015 à 12h30

Le patriarcat fonctionne toujours bien. Les victimes ne peuvent dénoncer sous peine de rejet...pff..

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion