Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

« Le couple ne passera pas par moi ! »

Médias
#
Profil

Dreltak

le lundi 24 février 2014 à 10h38

#

(compte clôturé)

le lundi 24 février 2014 à 16h02

Merci pour ce lien.

A part que je ne me retrouve nulle part dans les propos évoqués par les uns et les autres, que ce soit en terme de sexualité comme en terme d'affectivité. Perso, je vis bien en couple, malgré les aléas que ma polyaffetivité peuvent occasionnés. Je n'oublie pas que ce sont ces aléas qui me font comprendre et avancer. Le 100% liberté, même pour les célibataires n'existe pas. Il y a dans toute vie les bons moments et les moins bons.

J'ai l'impression (cela n'engage que moi) que les médias n'abordent pas les vrais questions. Au lieu de s'obstiner encore et encore a vouloir savoir comment régir les vies (culturellement et politiquement) pour ne pas tout simplement s'interroger sur comment redonner de la liberté individuelle à chacun.

Encore une fois, on ne tient pas compte de l'évolution de l'individu, de son auto-découverte au fil du temps et des ajustements que cela impliquera nécessairement (alors que la plupart des témoins en ont fait l'expérience). Encore une fois, l'on nous dit qu'il est facile d'être libre tout en nous montrant que ce n'est pas possible. Je m'explique : cette femme qui explique la pression qui lui ai mise parce qu'elle fait le choix de vivre seule. Chacun s'accorde à dire que l'on est libre de choisir sa manière de vivre mais il faut sans cesse justifier, expliquer,... dès que l'on sort du choix "culturellement" reconnu qu'est le couple (exclusif et monogame évidemment et si possible hétéro puisqu'il faut des enfants avec un papa et une maman).

D'autre part, partir du principe que la spiritualité sert uniquement à faire face à sa future mort. C'est à mon sens hyper réducteur et un grand n'importe quoi. La spiritualité, la découverte de son soi intérieur, est à mon sens indispensable. Je ne vois pas le rapport avec l'acceptation de la fin de vie.

C'est une bonne chose que l'asexualité soit abordée comme pouvant être positif.

Par contre, dire que les amours plurielles sont une réponse à notre société de consommation qui jette facilement (alors que la plupart des poly que je connais sont de vrais écolos), ça m'agace. Les poly (affectifs et/ou sexuels) sont généralement au contraire dans la relation pérenne.

Bref, cette émission n'aidera pas à me sentir mieux reconnu par la société, bien au contraire. Je reste une extraterrestre y compris aux yeux de ces extraterrestre.

Et puis, pourquoi faire un tel foin sur le couple, alors que le divorce existe ? Puisque l'on veut être con et insinuer que c'est facile de se sentir libre dans ses choix de vie. Finalement c'est simple, je vis en couple par choix, je reste en couple donc je valide mon choix, sinon, je me sépare.

#
Profil

LuLutine

le lundi 24 février 2014 à 19h14

gcd68
Par contre, dire que les amours plurielles sont une réponse à notre société de consommation qui jette facilement (alors que la plupart des poly que je connais sont de vrais écolos), ça m'agace. Les poly (affectifs et/ou sexuels) sont généralement au contraire dans la relation pérenne.

Je n'ai pas écouté l'émission, mais je suis d'accord sur ce point.

#

(compte clôturé)

le mercredi 26 février 2014 à 11h34

Il n'y a pas plus de réactions que cela :-/

#
Profil

LuLutine

le mercredi 26 février 2014 à 13h22

J'ai écouté l'émission mais je n'ai rien de spécial à en dire...

#
Profil

Green-Man-Outside

le mercredi 26 février 2014 à 20h42

gcd68
Il n'y a pas plus de réactions que cela :-/

Je n'ai pas écouté l'émission et en le ferai pas : trop de bullshit sur franceinter. De plus, rappelons que Service Public a longtemps été animée (et produite ?) par Isabelle Giordano... la reine de "ménages" (voir pour cela Les Nouveaux Chiens de Garde). Avec un tel passif, prétendre faire du "service public". Non mais allo quoi.

Sinon, comme Lulutine je suis d'accord avec toi quand tu t'agaces. J'en discutais encore hier soir via facebook : on peut se fuir partout. Pour certains, les relations multiples sont une manière de ne pas s'impliquer (ou au contraire de se noyer dans l'émotionnel). Pour d'autres, ce sont les relations exclusives qui permettent cela. Bref, une opposition stupide et une étrange caricature quand on sait que la famille "nucléaire" est l'unité consumériste de base autant que l'individu seul, et que l'amour est devenu un bien de consommation (comme le bonheur) qui fait le bonheur des émissions pour bonnes femmes, des coachs pour hommes et autres "psychologiesmagasazine".

PS : mais je connais aussi des nymphos qui n'assument pas et se cachent derrière l'appellation "polyamour". Ce qui pour moi est autant une imposture que d'être en couple et infidèle. Bref, on peut se fuir partout, se perdre ou se nier partout.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

KittyN

le jeudi 27 février 2014 à 03h01

@gcd68
non, tu n'es pas une extraterrestre, lol
de nombreuses personnes sont comme toi.
par exemple, je ne me sens ni garçon ni fille, ni hetero, ni gay et encore moins bi. Metazet me trouve gay, au vu de notre dernière rencontre hihihi, mais je le suis pas, flirter avec des mecs et avec des louloutes est tout aussi cool.
je me sens asexuel depuis plusieurs années, je peux très bien rester devant une personne super sexy toute une soirée et en se quittant, on se fait même pas une bise. mais si cette personne sait me satisfaire et me charmer selon mes envies, le feu en moi peut se rallumer.
mais au fond, le plus important reste de vivre en harmonie avec soi même, en toute situation, le calme intérieur est la clef zen du bonheur sur le long terme, cette impression personnelle de plénitude et satisfaction.
enfin, perso je suis assez pour les relations sur long terme avec les gens que j'aime.

@gmo
je connaissais une nympho ainsi, slit disant poly, mais tout ce qu'elle cherchait était la domination et le plaisir charnel.

#

(compte clôturé)

le jeudi 27 février 2014 à 10h48

Je crois KittyN que tu es panaffectif et que tu ne conçois pas (comme moi) le lien amoureux à travers l'excitation sexuelle. Nous avons cela en commun. MetaZet te dirait qu'il y a une différence entre ne pas ressentir systématiquement une excitation sexuelle en présence (ou non) d'une personne que l'on aime et être asexuel. J'ai quelque peu dialoguer sur www.forum-asexuel.fr et il y a une différence.

#
Profil

KittyN

le jeudi 27 février 2014 à 11h50

gcd68
Je crois KittyN que tu es panaffectif et que tu ne conçois pas (comme moi) le lien amoureux à travers l'excitation sexuelle. Nous avons cela en commun. MetaZet te dirait qu'il y a une différence entre ne pas ressentir systématiquement une excitation sexuelle en présence (ou non) d'une personne que l'on aime et être asexuel. J'ai quelque peu dialoguer sur www.forum-asexuel.fr et il y a une différence.

heu...c'est quoi panaffectif ?

#

(compte clôturé)

le jeudi 27 février 2014 à 12h09

D'après mon dico : le préfixe grec "pan" entrant dans la composition de mots français signifierait "tout".
Pour moi, panaffectif ou pansexuel, veut dire que l'on ne tient pas compte du genre (masculin ou féminin) mais de l'individu en lui-même. Donc, traduire par je me fous de savoir ce que tu as entre les jambes, c'est toi, dans ta particularité, que j'aime.

#
Profil

KittyN

le jeudi 27 février 2014 à 12h55

merci pour le lien.
je me retrouve pas mal dans certains articles, mais effectivement, je ne suis pas tout le temps ainsi non plus.
mon manque de désir est toujours passager, parfois quelques jours, parfois quelques mois, la période la plus longue fut 2 ans, mais finalement le désir est revenu, avec la découverte du polyamour, mais là encore, il faut vraiment me forcer.
par contre, je peux me sentir hyper amoureux envers une personne sans avoir forcément envie de l'avoir au lit. Mais je sais que l'avoir au lit serait un plus car je l'aime...et que cela lui ferait plaisir.
comme je dis toujours comme autodérision, je suis prêt à coucher juste pour que la personne aimée ne me laisse pas seul. Et tu vois, si elle ne fait rien ou n'exprime rien, alors les relations peuvent prendre jusqu'à 10 ans pour évoluer.
dans mon mariage, chérie fut toujours hyper sexy et active surtout, donc je me suis toujours laissé bien faire...un tel rôle de dominé collant bien avec l'intensité de mes désirs, lol.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 27 février 2014 à 13h07

KittyN
je peux me sentir hyper amoureux envers une personne sans avoir forcément envie de l'avoir au lit.

Ah oui tiens, moi aussi !
Et pareil, ça reste un plus mais pas "nécessaire".

#

(compte clôturé)

le jeudi 27 février 2014 à 13h19

Y aurait-il plus "d'adeptes" à la polyaffectivité que je l'imaginais ?

Je pense qu'il faut admettre que certaines relations sont sexuelles et ne peuvent perdurer sans sexe et d'autres où le sexe serait "facultatif" puisque basé sur l'affectif ou tout simplement sur le bien être que la relation procure réciproquement. Evidemment, s'il y a les deux (+)

Par contre, se forcer pour l'autre... je crois que je n'aimerais ni l'imposer, ni le subir :-/ même par amour

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion