Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Puis-je choisir les partenaires de ma partenaire ?

Engagement
#
Profil

Maxence_Lascombe

le jeudi 29 août 2013 à 11h31

Question simple, réponse complexe ?

Puis-je choisir les partenaires de ma partenaire ?

Suis-je en droit de dire si oui ou non j'agréer telle personne, ou telle personne dans le cercle intime de ma femme, de ma compagne, de ma poly-amoureuse ?

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 29 août 2013 à 12h17

Maxence_Lascombe
Question simple, réponse complexe ?

Puis-je choisir les partenaires de ma partenaire ?

Suis-je en droit de dire si oui ou non j'agréer telle personne, ou telle personne dans le cercle intime de ma femme, de ma compagne, de ma poly-amoureuse ?

Comme dirait LuLutine : "Ça dépend".

Si vous êtes tous les deux d'accord sur ce principe là, pourquoi pas ? Mais pour conserver l'esprit égalitaire du truc, j'ose imaginer qu'il était implicite dans ton discours que ta femme serait aussi en droit d'agréer/choisir ou non tes partenaires, n'est-ce pas ?
Sinon, vous faites bien entendu ce que vous voulez... mais à mon sens, s'il n'y a que toi qui a le droit de regard sur les partenaires de ta femme, et pas elle sur les tien(ne)s, ce n'est plus du polyamour. Le polyamour est fondamentalement égalitaire dans le principe.
Déjà, le simple fait que chacun ait cette possibilité d'agréer ou non tel ou tel partenaire de l'autre, ça me semble vraiment aux limites du polyamour... Je ne sais pas ce qu'en pensent mes petits camarades...
Je n'aimerais pas qu'on me dise quels sont les amis que je peux avoir et ceux que je ne peux pas avoir. Du coup, j'applique ça aussi aux "amours". Pour moi, fondamentalement, le polyamour, ça revient à étendre à l'"amour" et à la sexualité la liberté et l'autonomie dont chacun jouit dans ses autres types de relations (amicales par exemple), sans que ça soit remis en cause par la société.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 août 2013 à 12h33

Bonjour ML. Je visualise ton profil et constate que tu viens de t'inscrire. Je ne sais pas si ton profil (et photo) est à prendre au premier degré ou au second. J'aimerais que tu précises ton opinion générale sur ta relation de couple et sur les relations affectives entre humains en général.
Perso, j'ai un bon sens de l'humour mais là... j'aimerais que tu précises. Merci

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 29 août 2013 à 12h51

en attendant ta réponse à gcd68, je vais te donner mon avis, tu ne parles pas de sentiments, tu demandes si tu peux controler les sentiments de ta chérie?

#
Profil

Len

le jeudi 29 août 2013 à 13h47

"Puis-je choisir les partenaires de ma partenaire ? "

Je vais dire non à ta question, car je pense que ta partenaire est comme toi, elle sait ce qui est bon pour elle.

C'est en théorie, si on part du principe qu'elle est en pleine possession de ses moyens, bref qu'elle ne fait pas confiance au premier venu et ne se met pas la plupart du temps en danger.

Après si la question est, est-ce que je peux donner mon avis sur les relations de mon/ma partenaire je dirais oui si c'est fait de manière à l'aider à y voir plus clair dans son évaluation de sa relation.

Je pense qu'il faut lui poser la question à elle "Est-ce que je peux t'aide à mieux comprendre cette personne ?" si c'est une demande de sa part ou bien lui faire part de tes inquiétudes si tu sents qu'une relation peux lui être néfaste par exemple en lui expliquant pourquoi.

Après, voir avec le temps ce qu'l se passe et ne jamais mettre une pression, juste dire les choses une fois, sans nécessairement focaliser sur ça.

Après je ne connais pas avec précision la situation, alors mon avis n'est peut-être pas adapté.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 août 2013 à 14h15

Certains polyamoureux, en général dans une relation primaire, se donnent mutuellement un droit de veto par rapport aux partenaires de l'autre.

Pour ma part je n'accepterais pas ce genre de chose (même si j'avais une relation primaire avec quelqu'un) et je ne me verrais pas l'imposer à un partenaire.

Mais si les deux sont d'accord sur le principe, why not ?

Il existe bien des couples exclusifs où chacun a un droit de veto sur les amis de l'autre (si si, ça existe). Alors pourquoi pas sur les amoureux(ses) dans un couple poly ?

#
Profil

aviatha

le jeudi 29 août 2013 à 14h22

Je vois deux possibilités : un, pouvoir donner un avis consultatif (ça arrive qu'on ne "sente" pas quelqu'un, on a l'impression qu'il est nocif ou quoi ou qu'est-ce); deux, vouloir s'opposer à l'arrivée de quelqu'un qu'on connait et avec qui les relations sont tendues (du style, un collègue de travail qui nous rend la vie insupportable au boulot).
Hormis ça, je vois pas trop l'intérêt en fait...

#
Profil

sielane

le jeudi 29 août 2013 à 14h32

Parfois aussi on peut ne pas souhaiter qu'il y ai une relation dans un cercle que l'on trouve trop intime tel que famille ou amis proches. Pour ma part c'est un sujet que j'aborde pour connaître le sentiment de ma partenaire quant a la possibilité d'une telle relation.

#
Profil

Cendre

le jeudi 29 août 2013 à 14h34

Comme Lulutine, je supporterais pas.

Qu'on me dise des truc du genre "tu sais, je trouve qu'untel a une mauvaise influence sur toi, que t'es de sale humeur quand tu le vois, tu ferais mieux de prendre tes distances, etc..." oui, je pourrais entendre ce type d'argument (que cela vienne d'une relation « principale » - qu'est-ce que je déteste ce mot - d'un amoureux ou de n'importe qui de mon entourage proche)
Mais droit de véto ? brrrr
ça me rappelle cette carte de relation secondaire qui m'a fait dire un jour :
« Si un jour je te traite comme une relation secondaire, je compte sur toi pour prendre tes cliques et tes claques et m'abandonner à mon triste sort »

Après, hein, chacun gère sa vie privée comme ça lui chante, hein, du moment que ça va à tout le monde...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Deneb

le jeudi 29 août 2013 à 15h18

Metazet
Déjà, le simple fait que chacun ait cette possibilité d'agréer ou non tel ou tel partenaire de l'autre, ça me semble vraiment aux limites du polyamour... Je ne sais pas ce qu'en pensent mes petits camarades...
Je n'aimerais pas qu'on me dise quels sont les amis que je peux avoir et ceux que je ne peux pas avoir. Du coup, j'applique ça aussi aux "amours". Pour moi, fondamentalement, le polyamour, ça revient à étendre à l'"amour" et à la sexualité la liberté et l'autonomie dont chacun jouit dans ses autres types de relations (amicales par exemple), sans que ça soit remis en cause par la société.

OUI

Aviatha
Je vois deux possibilités : un, pouvoir donner un avis consultatif (ça arrive qu'on ne "sente" pas quelqu'un, on a l'impression qu'il est nocif ou quoi ou qu'est-ce); deux, vouloir s'opposer à l'arrivée de quelqu'un qu'on connait et avec qui les relations sont tendues (du style, un collègue de travail qui nous rend la vie insupportable au boulot).

Oui, demander un avis si on en a besoin à un amoureux au sujet d'une autre relation intime, pour moi c'est du domaine de l'échange personnel, pas du contrôle.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 août 2013 à 17h04

Je constate que ML ne souhaite pas développé ma question de ce matin.

Dans le socle de valeurs communes de nos amis belges il y a une rubrique "relations au(x) partenaire(s) très bien faite. Je renvoi également à l'article "erreurs courantes en polyamour". Il existe certainement encore de nombreuses autres sources d'info que ML peut consulter...

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 août 2013 à 17h09

gcd68
Je constate que ML ne souhaite pas développé ma question de ce matin.

Il n'est peut-être pas encore repassé pour lire les réponses...?

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 août 2013 à 17h28

Sans doute, Lulutine, sans doute...

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 août 2013 à 18h04

Que l'on ne s'y méprenne pas, je veux juste dire que ML vient de s'inscrire (par curiosité, par intérêt propre,...) et que sa première préoccupation est de savoir s'il peut choisir les partenaires de l'autre ??? Je m'interroge sur les motivations de ML et surtout sur ce qu'il sait et ce qu'il entend par polyamour. Perso, je commencerais pas là, mais en effet, je ne suis pas lui. Je veux juste des éclaircissements car la question me parait incomplète ou pas la bonne. Pourquoi, je m'interroge ainsi ?

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 août 2013 à 18h08

gcd68
je veux juste dire que ML vient de s'inscrire (par curiosité, par intérêt propre,...) et que sa première préoccupation est de savoir s'il peut choisir les partenaires de l'autre ?? ?

Peut-être qu'il a lu l'intégralité du forum (oui bon disons, ou alors une bonne partie) et que ses autres questions ont trouvé réponse ?

Après tout, on a déjà traité d'à peu près tout ici...et les mêmes sujets reviennent souvent, par des gens qui n'ont pas vu qu'il y avait déjà plusieurs fils sur leur sujet...

Au moins ML pose une question plus originale que la moyenne :P

Bref, pour la réponse à ta question, on peut attendre qu'il revienne...

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 août 2013 à 18h42

Lulutine
Au moins ML pose une question plus originale que la moyenne :P

??? pour une fois, nous ne sommes pas d'accord...
Pour moi, posée ainsi sans contexte, la question n'a rien à voir avec du polyamour. En lisant le profil de ML, j'ai peur que celui-ci parle plus de sexe que de sentiments. Tu comprends donc mon interrogation et pourquoi je ne réponds pas immédiatement...
Perso, le mot jouir relève plus de l'orgasme sexuel que de l'affectif, après je peux me tromper.

Lulutine
Bref, pour la réponse à ta question, on peut attendre qu'il revienne...

Evidemment !

#
Profil

bouquetfleuri

le jeudi 29 août 2013 à 18h53

Je trouve cette question vraiment intéressante, pour deux raisons.
Premièrement elle pose la question du choix des partenaires
Deuxièmement, ce n'est pas une question.

En tout cas, ce n'est pas une question qui s'articule sur la reconnaissance des partenaires. En effet, quelle serait la procédure, madame tombe amoureuse et demande ensuite la permission de tomber amoureuse, ou monsieur demande à madame de tomber amoureuse de telle ou telle personne ?
On le voit bien, l'absurde l'emporte sur toute autre considération.
J'ajoute que le choix est une illusion pleine de dangers et heureusement qu'il n'existe pas de moment où l'on fabrique la cible de sa relation. Pour être plus précis, j'ajouterais qu'en dehors du libertinage, on ne peut pas "fabriquer" une relation, une relation qui ne soit pas du théâtre.

En revanche, si on veut bien admettre que la vie est un continuum et que ce que l'on vit est le produit de notre histoire, même surprenante, la question ne se pose plus en ces termes. C'est bien aussi en fonction de ce que vous vivez ensemble que madame peut, veut, désire, va ou a besoin de tomber amoureuse d'un ou d'une autre partenaire (je ne parle pas de volume, ni de contentement, ni même d'expérience différente, je parle du chemin que l'on poursuit ensemble et qui mène et l'un et l'autre sur sa propre voie). Ainsi, tu fais partie de la structure, le surmoi du couple encadrant sa relation, même inconsciemment et un élément d'autant moins négligeable qu'elle t'inclut dans son histoire. Et là, ni toi ni elle n'avez le choix.
Vous pouvez délibérément faire l'inverse de ce que vous sentez bon ou moins bon pour vous, mais vous ne pouvez pas changer le cadre à partir duquel vous évoluez, c'est vous qui l'avez mis en place, quel qu'il soit.

S'il y a un choix possible, et à mon avis c'est le seul réaliste, c'est de vous accorder la liberté de vous épanouir, toi à ta façon qui ne pourra jamais être la tentation de régenter sa vie, et elle à sa façon.

Mais on ne peut pas choisir les partenaires de son partenaire. Je ne suis déjà pas très sûr que l'on choisisse vraiment ses propres partenaires...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 août 2013 à 18h58

Bouquetfleuri
Je ne suis déjà pas très sûr que l'on choisisse vraiment ses partenaires...

Ben oui, sauf si l'on ne parle pas de sentiments...

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 août 2013 à 13h57

En fait moi curieusement cette question ne me choque pas.
Dans une relation ouverte, finalement, on s'applique à inventer d'autres règles - pas à supprimer toute idée même de règle. Que pour certains couples ce soit important de fixer une limite, soit sur le nombre de partenaires, soit sur leur nature, après tout pourquoi pas ?
Du moment que ça se fait de façon consensuelle et égalitaire et réciproque, bien entendu.
Je ne crois pas vraiment au "on ne peut pas s'empêcher de tomber amoureux", au sens où ça justifierait d'interdire toute limite. Il y a plein de situations dans l'existence où tomber amoureux arrive et où pourtant on ne va pas entamer une relation parce que pour plein de raisons ça n'est pas possible. Un professeur peut s'interdire des relations avec ses élèves mineurs, un juge avec une accusée, une collègue avec un autre collègue dans une entreprise où c'est interdit... Et dans le cadre d'un couple établi (sachant que le poly ne concerne pas uniquement les couples mais là il me semble qu'on est dans un cas de ce genre), on peut imaginer qu'on s'interdise des relations avec des personnes déjà mariées, des personnes de la même famille etc. Pas pour le plaisir de soumettre l'autre mais parce qu'on ne se sent pas de gérer les situations que ça entraînerait. L'amour n'est pas un truc désincarné, ça entraîne des conséquences très concrètes - autant y penser avant, les anticiper et dire clairement à l'autre : attention, ma limite est là, voyons si elle est là aussi pour toi.

Moi je n'accepterais pas que mon mari entame quelque chose avec quelqu'un de ma famille ; lui m'a déjà dit qu'il souhaitait que rien n'arrive avec ses amis très proches. Ce n'est pas de la domination pour autant.

Donc pour répondre à la question : on ne peut pas choisir les partenaires de son partenaire (sauf éventuellement jeu de domination mais là on sort du cadre de la question je crois), mais on peut circonscrire un cadre hors duquel la relation sera mal vécue.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 30 août 2013 à 14h06

Janis
on ne peut pas choisir les partenaires de son partenaire (sauf éventuellement jeu de domination mais là on sort du cadre de la question je crois), mais on peut circonscrire un cadre hors duquel la relation sera mal vécue.

(+) (+) (+)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion