Polyamour.info

Oliiiv

Oliiiv

()

Participation aux discussions

Discussion : Polysexuel.le ? Je fais souffrir l'amour de ma vie

Profil

Oliiiv

le jeudi 23 avril 2020 à 23h46

Bonsoir,
Merci pour vos réponses!

L'idée serait de construire ça sur la base d'un accord commun, sachant que pour le moment, et même si elle dit "je ne suis pas fermée" elle n'en a pas envie...
J'essaie au jour le jour de la rassurer, de lui montrer à quel point je l'aime et je pense que j'y arrive pas trop mal... mais c'est bancal à mon avis, précaire. Je ne sais pas comment la rassurer car sa plus grande peur est qu'un jour je cesse de l'aimer et que je m'en aille.... J'imagine que ça prendra du temps pour qu'elle reprenne confiance en mon amour, sachant que, n'ayant de base pas du tout confiance en elle, elle a toujours eu la crainte, dans un coin de sa tête, que je cesse de l'aimer, comme si elle "n'en valait pas le coup"... Cet aveu ébranle donc le très peu de certitudes qu'elle avait...

Je précise aussi que notre histoire est d'autant plus forte et puissante que nous avons traversé de lourdes épreuves ensemble: j'avais une grande sœur polyhandicapée qui a eu un cancer des ovaires et est décédée le 30 décembre dernier à l'âge de 36 ans, après plus d'un an de maladie. Mon amoureuse a été forte, présente malgré ses maladresses, et s'est parfois "oublié elle-même" pour me soutenir.
Mais du coup, j'ai d'autant plus de mal à la voir souffrir comme ça à cause de moi, quand je me rappelle à quel point elle a été formidable et tout ce qu'elle a enduré à mes côtés.

Siesta, comme je le dis, l"idée serait d'arriver à la solution numéro 4, mais je pense que ça prendra du temps...et si je constate que ça ne marche pas car elle le vit trop mal, alors j'envisagerais de m'en tenir à une solution numéro 3...mais j'ai peur qu'avec un 3, à terme, j'en arrive à faire un 2... Et ce n'est vraiment pas ce que je veux faire car je crois que si elle l'apprenait ça lui ferait encore plus de mal...

Voir dans le contexte

Discussion : Polysexuel.le ? Je fais souffrir l'amour de ma vie

Profil

Oliiiv

le mardi 21 avril 2020 à 01h04

Bonjour à tou.te.s !

Alors voilà,
Je suis en couple lesbien (perso je suis afab non binaire et ma chérie est une femme cis).
Nous sommes ensemble depuis 5 ans et vivons ensemble depuis 2 ans.

Je suis dingue de ma femme, je l'aime comme je n'ai jamais aimé personne et nous avons des projets ensemble (mariage, bébé...). Il a toujours été clair que nous étions un couple monogame et monoamoureux.

Depuis quelques temps je me sens malheureux.se car j'ai des pulsions sexuelles envers d'autres personnes. Pas forcément une personne en particulier, mais je sens bien que je m’intéresse physiquement à d'autres femmes, même si j'ai toujours envie de ma chérie. C'est peut-être d'autant plus prégnant que elle et moi ne faisons plus beaucoup l'amour, et ce depuis au moins un an. Elle prend un traitement pour son endométriose qui la «  coupe » beaucoup sexuellement. Et de mon côté j'avoue avoir parfois moins envie d'elle qu'à nos débuts (mais j'imagine que c'est normal, et j'ai quand même envie ! Mais hors de question de lui mettre la pression)

Bref, il y a 2 semaines, je lui ai dit que j'étais peut-être «  polysexuel.le » (??) et que j'avais des envies de pouvoir «  coucher ailleurs » si l'occasion se présentait. Il m'a fallu beaucoup de courage pour lui dire ça. De son côté elle m'a toujours dit que le pire pour elle dans un couple, c'était le mensonge. Moi, je sais qu'un jour, je risque de succomber à la «  tentation ». Car selon moi, penser qu'un couple peut durer toute une vie sans qu'il y aie des envies d'aller «  voir ailleurs » ne serait-ce que sexuellement, c'est illusoire. Mais hors de question pour moi de lui mentir et de la tromper un jour. Je dis «  tromper » car si je fais quelque chose sans lui dire, sans qu'elle le sache, tout en sachant pertinemment qu'elle serait contre, pour moi, c'est là qu'il y a tromperie, et je ne veux pas.

Bref, je lui ai dit ça, et ça a été très dur. Elle a dit ne pas être fermée à ce qu'on «  construise ça en couple » mais que c'était un déchirement pour elle de comprendre qu'elle ne serait jamais «  la seule ». Par la suite elle a beaucoup pleuré cette nuit-là, elle sanglotait «  pourquoi tu ne m'aimes pas ? Pourquoi je ne te suffit pas ? ». C'était affreux, car je l'aime tellement !!

Le lendemain matin, j'étais tellement mal que je suis revenu.e sur ce que j'avais dit : que même si j'avais des fantasmes, je ne voulais pas les acter, etc... Elle a été soulagée, mais toujours très secouée. Moi pareil.
Juste après ça, nous avons fais l'amour deux soirs d’affilé et c'était merveilleux ! Bien que maladroit d'un côté comme de l'autre car nous ne savions plus trop «  comment faire » peut-être (?). Mais merveilleux. J'avais peur qu'elle se soit forcée, elle m'a juré que non.

Bref, même si je sentais bien que le «  problème » n'était pas réglé, je me suis dit «  c’est mieux comme ça, c'est plus cohérent, nous avons des projets, je l'aime, je ne veux pas mettre tout ça en péril ...»

Finalement, il y a 3 jours, j'ai senti qu'elle me «  poussait » en posant des questions appuyées sur mes fameuses envies d'ailleurs, sur ce que je lui avais dit deux semaines plus tôt, etc... comme si elle voulait tester ma parole. Et j'ai craqué, je suis à nouveau revenu.e sur mes paroles, j'ai redit que oui, j'avais parfois vraiment envie de coucher avec d'autres filles. Que je ne cherchais personne, qu'il n'y avait personne en particulier mais que ça pouvait m'arriver d'avoir vraiment envie à l'occasion même si je ne l'avais jamais jamais fait.

C'est très compliqué tout ça. J'aime ma chérie, à la folie, jusqu'au soleil aller-retour, mais ne souhaitant pas lui mentir, j'ai préféré parlé de ces envies...
Elle me redit qu'elle n'est «  pas fermée » mais elle pleure beaucoup, me répète sans cesse «  ne me mens jamais, je veux tout savoir AVANT qu'il se passe quoi que ce soit » etc... Souvent elle dit qu'elle pense que je ne l'aime plus vraiment, qu'elle a peur que je finisse par m'en aller, que peut-être je n'ose pas simplement pas rompre...

Mais je l'aime tellement ! Je souffre tellement de la faire souffrir, je me dis que je suis une connasse qui veut le beurre et l'argent du beurre, que je ferais mieux de la quitter pour lui permettre de vivre une autre vie avec quelqu'un qui saura la rendre vraiment heureuse puisque moi je lui fais tant de mal... Mais je l'aime tellement !

Avez vous des conseils à me donner ?? Je suis perdu.e, j'ai mal de voir mon amoureuse si malheureuse, je me sens coupable...
Mais je sais aussi qu'à long terme, je ne serai pas capable de ne pas avoir de relations charnelles ailleurs...et je ne veux pas lui cacher des choses, la tromper, la flouer, car ce serait une trahison...

Je ne me sens pas polyamoureux.se, je ne pense pas avoir un cœur assez grand pour ça et je ne pense pas pouvoir aimer autant quelqu'un que comme j'aime ma femme. Mais la «  nature » me rattrape et j'ai des envies sexuelles prégnantes et réelles avec d'autres...
Peut-être suis-je «  polysexuel.e », je ne sais pas comment dire, mais je ne sais plus quoi faire pour redonner de la confiance et du bonheur à l'amour de ma vie.. Pardon pour le pavé...

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion