Polyamour.info


aimanu

aimanu

Paris (France)

Membre du site depuis le
mardi 17 février 2015

24 février 2015, tard le soir. L’envie de prolonger par écrit ma première écoute des débats du café poly est plus forte que le sommeil. Envie douce et souriante de remercier tous ceux qui ce soir nous ont offert avec tant de générosité de partager leurs confidences, convictions et questionnements. Le tout dans la bonne humeur. Merci mille fois. Vraiment. Je ne connais que depuis très peu de temps le mot polyamour. Il a tout de suite fait écho en moi : polyphonie du oui, de l’élection mutuelle, potentiellement plurielle mais sans obligation de se conformer à quelque schéma que ce soit, désir de partager, avec ou sans sexe, purement, avec justesse et différenciation, nos battements de cœurs. Désir, oui, pourquoi pas, de laisser parler les corps, ne serait-ce que pour vivre ce que veut dire embrasser au premier sens du terme…
Je rêvais depuis des années de trouver, au-delà du terme polyamoureux, une manière de dire, aux autres comme à moi-même, ce oui essentiel. Un oui émotionnel qui peut comprendre le non, le peut-être, les hélas et les aléas mais qui ne refuse ni la vie ni les sentiments qui parfois font vibrer la chair.
J’espérais beaucoup de cette première rencontre de polyamoureux. Un peu timide, je suis resté discret. Et j’avais de toute façon d’abord à apprendre. De peur d’être déçu, je m’étais refusé à imaginer par avance ce qui ressortirait de bon ou de mauvais de ce débat sur le consentement. J’avais juste une toute petite appréhension. Que derrière les mots prononcés seules les relations sexuelles soient évoquées. Merci beaucoup à Cendre d’avoir rappelé que le polyamour, à son sens, pouvait prendre de nombreuses formes. Et merci à tous ceux qui par leur intervention ont apporté leur touche de couleur à cette palette infinie des orientations.
A bientôt.
Aimanu

Connectez-vous au site pour pouvoir envoyer un message à ce membre.


Espace membre

» Options de connexion