Polyamour.info

ptitgars49

ptitgars49

Neufchâteau (Belgique)

Participation aux discussions

Discussion : Plus dur de le partager que de se partager ?

Profil

ptitgars49

le vendredi 14 novembre 2014 à 22h36

Je ne saisis pas bien ce que tu veux dire par là Galimba, tu peux m'éclairer un peu plus ?

Voir dans le contexte

Discussion : Plus dur de le partager que de se partager ?

Profil

ptitgars49

le mercredi 12 novembre 2014 à 13h08

Pour répondre à ta question Treza, c'est quelque chose auquel je m'étais déjà préparé auparavant, mon compagnon avait prévu une rencontre avec une autre personne à notre domicile, mais finalement ça ne s'est pas fait et il ne l'a jamais vu. De plus, de mon côté, c'est comme cela que je vis mes rencontres, donc j'émets la possibilité que le fait de vivre nos rencontres de façon similaire puisse m'aider à dédramatiser la situation.

En effet Shamal, le dialogue est primordial au sein de notre couple, la moindre contrariété, le moindre doute est immédiatement abordé afin de ne pas laisser une situation s'empirer. J'ai cette chance immense d'avoir un compagnon à qui je peux tout dire, c'est aussi pour cette raison que malgré ma réaction j'ai envie de continuer d'essayer, pas seulement pour moi mais aussi pour lui.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour et homosexualité ?

Profil

ptitgars49

le mercredi 12 novembre 2014 à 00h13

Ok et bien je me lance alors ^^

Je voudrai d'abord revenir sur un point assez important selon moi, c'est la différenciation que je fais entre le polyamour et la sexualité libre. Certes il y a de nombreuses similitudes (et la sexualité libre fait partie du polyamour je pense), mais la grande différence, toujours selon moi bien évidemment, c'est l'arrivée de sentiments amoureux au sein de la nouvelle relation. Quelques explications plus en détail...:

Je suis en couple homo depuis un peu plus de 6 ans. Nous avons démarré notre relation de manière traditionnelle, c'est à dire monogame. Assez rapidement (approximativement 1 an je dirai), nous avons entamé les prémices d'une sexualité plus libérée, à savoir des expériences à 3 (plan à 3, triolisme, vous choisirez le terme qui vous convient ^^). Comme cela a déjà été exprimé dans les premiers posts de cette discussion, ce n'est pas forcément évident car il faut trouver un partenaire qui plaise aux deux protagonistes, et inversement que les deux protagonistes plaisent au tierce partenaire. Mon compagnon et moi étant diamétralement opposés physiquement, et ayant des goûts diamétralement opposés, vous imaginez sans peine que les occasions de s'amuser avec un troisième monsieur se faisaient plutôt rares...

Deuxième étape de notre libération sexuelle : les lieux de rencontres gays. Et plus particulièrement un lieu de détente et de rencontre, le sauna. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un peu le même principe qu'un centre thermal, avec des équipements tels que jacuzzi, hammam, sauna,... à la différence près que c'est exclusivement masculin, que le port du maillot est tout sauf obligatoire :-) et qu'il ne faut absolument pas être gêné de voir deux hommes (ou plus parfois) s'amuser sans tabou devant vos yeux !

Là encore je soulèverai une question déjà reprise dans les posts précédents, celle de la tolérance parmi la population homo : elle existe, certes, mais les plus jeunes sont étonnement les plus réfractaires (voire réactionnaires) quant à cette libération sexuelle. Bon nombre de jeunes gays considèrent ce genre d'endroits comme des "baisodromes" ou des lieux de débauche glauques et bourrés de maladies de toutes sortes. La prévention par rapport au sida et aux IST en général y est pourtant de rigueur (remise d'un préservatif gratuit lors de la remise de votre clé de vestiaire, préservatifs supplémentaires à disposition,...)

De ce fait, la tranche d'âge moyenne de l'établissement que nous fréquentions ne correspondait pas vraiment à nos goûts, et nous ne nous y rendions qu'à de rares reprises, principalement pour le côté détente, avec malgré tout parfois une rencontre sympa.

Puis il y a un peu plus d'un an, nous avons voulu tenter l'expérience du "couple libre". Après bien des discussions et d'établissement de règles, c'est mon compagnon qui a eu son premier rdv. Et là, le drame, je me suis senti submergé par une angoisse indescriptible, l'impression de l'avoir perdu, d'être seul au monde, bref l'une des pires expériences de ma vie. Une fois rentré de son rdv, mon compagnon m'a confié qu'ils n'avaient fait que parler pendant des heures sans passer à l'étape sexuelle. Malgré mon "soulagement" mais devant l'ampleur de mon angoisse, nous avons décidé de ne pas renouveler l'expérience couple libre.

Environ 9 mois plus tard toutefois, nous avons de nouveau abordé ce sujet, et nous avons convenu de retenter l'expérience, en espérant que ce serait moins difficile à vivre pour moi que ce le fut la première fois. Cette fois ci, je fus le premier à me lancer. Si du côté de mon compagnon cela ne posait aucun problème et qu'il ne ressentait pas l'angoisse que j'avais ressenti auparavant, de mon côté malheureusement ce fut tout autre chose : les rares rencontres que je fis étaient totalement dénuées d'intérêt, que ce soit sur le plan relationnel ou sexuel. Bref, une sorte de faux démarrage au goût amer pour moi. De nouveau, après discussion, nous décidons d'en rester là concernant le couple libre.

Une nouvelle étape vient s'ajouter peu de temps après : l'échangisme. Un autre couple, correspondant assez au nôtre, dont nous faisons la connaissance le temps d'un après-midi, et avec lequel "nous échangeons les partenaires". Expérience plutôt agréable au demeurant, malheureusement nos 2 partenaires ne s'étant pas mis d'accord l'un avec l'autre sur les règles qu'ils voulaient imposer, nous nous sommes tout simplement fait prier de ne plus jamais leur adresser la parole. Là encore une expérience à ne pas renouveler pour nous...

Et puis finalement, la dernière étape, à cette époque je l'ignorais encore mais j'allais entrer dans le polyamour. Lors d'un dialogue sur internet, je fais la connaissance d'un homme très charmant, approximativement mon âge. Nous discutons beaucoup. Il est également en couple, mais contrairement à nous lui et son compagnon ont décidé dès le début de leur relation de partir sur le modèle du couple libre. Rapidement, nous convenons de nous voir tous les 4 et nous sommes invités à partager un repas chez eux. Avant cette rencontre, j'aborde pour la troisième fois avec mon compagnon le sujet du couple libre, et nous décidons pour la troisième fois de faire un essai (et oui je perds pas le nord ^^)

C'était le 13 juillet dernier. Un dimanche. J'ai fait la connaissance de celui qui allait devenir un véritable révélateur pour moi. Après avoir dîné en sa compagnie ainsi que celle de son compagnon, nous décidons tous 4 de nous rendre au sauna afin de profiter d'une après-midi de détente. Une fois sur place, lui et moi nous nous retrouvons rapidement seul à seul. Et là, magie. Une alchimie incroyable se produit. Elle avait déjà commencé dès nos premiers mots sur internet, dès notre première rencontre sur le pas de sa porte. Mais là, elle prenait toute son ampleur. Pour la première fois depuis presque 6 ans, je ressentais au fond de moi ces picotements si agréable que je n'avais ressenti que pour mon compagnon. De rendez vous en rendez vous, notre relation est devenue plus forte. Une confiance s'est installée entre nous, des souvenirs sont venus se greffer à tout cela, et finalement l'amour est apparu comme une évidence, assez simplement d'ailleurs. Aujourd'hui encore, nous continuons à nous voir, et à partager ces moments de délice.

Pour mon compagnon, ça a été assez difficile à vivre au début. Il me voyait regarder un autre homme que lui d'une manière particulière, et il a eu beaucoup de mal à l'accepter, il a fallu énormément de dialogue, il a fallu que je tente sans cesse de le rassurer. Le côté sexuel n'est pas en reste, puisque mon amant était le premier depuis mon compagnon à qui je me sois donné "entièrement", ce qui ajouta à la difficulté pour mon compagnon à l'accepter. Aujourd'hui tout va beaucoup mieux, il accepte tout à fait notre relation, son intensité, sa particularité, et voit à quel point cela a changé ma vie, et paradoxalement, changé notre vie, puisque je profite d'autant plus des moments passés ensemble en me concentrant non plus sur ce qu'il n'est pas, mais bel et bien sur ce qu'il est.

Voilà, j'espère que mon témoignage pourra aider certaines personnes, pourra les rassurer, si vous avez des questions n'hésitez pas, j'ai peut être omis des détails, je suis encore novice du côté du polyamour mais si je peux apporter ne serait ce qu'une petite lumière, j'en serai ravi ^^

Voir dans le contexte

Discussion : Plus dur de le partager que de se partager ?

Profil

ptitgars49

le mardi 11 novembre 2014 à 23h31

Merci beaucoup pour tes réponses Shamal ! Cela me rassure énormément, aujourd'hui a été une journée particulièrement difficile car l'angoisse accumulée hier a finalement finie par s'évacuer mais sous forme de larmes, d'où une grosse remise en question de la situation et beaucoup de discussion avec mon compagnon. J'ai clairement songé à retourner à une vie de couple "traditionnelle", sans toutefois prendre de décision sur le coup de l'émotion, ça n'est jamais vraiment un très bon moteur. Mais tes paroles me rassurent et me poussent à continuer d'essayer, même si ce ne sera pas forcément évident. Par ailleurs, nous nous sommes rendus compte que je ne rencontrais jamais ses conquêtes, et qu'il se pouvait que cela contribue à mon angoisse, à cette sensation d'abandon et d'exclusion. Nous avons donc convenu que chaque première rencontre se ferait chez nous, afin que je puisse rencontrer son éventuel partenaire et qu’inversement ce dernier fasse également ma connaissance. J'ignore pour le moment si cela aura un réel impact sur ma façon de vivre les choses à l'avenir, mais je pense que cela vaut le coup d'essayer...

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour et homosexualité ?

Profil

ptitgars49

le mardi 11 novembre 2014 à 02h47

Je veux bien apporter mon témoignage sur la question s'il y a des poly que ça intéresse ^^

Voir dans le contexte

Discussion : Plus dur de le partager que de se partager ?

Profil

ptitgars49

le mardi 11 novembre 2014 à 02h30

Bonjour/Bonsoir à tous,

Voilà je viens vous demander conseil (ou du moins éclaircissement) sur une situation dans laquelle je ne m'étais plus trouvée depuis un ptit bout de temps.

Mon compagnon et moi même sommes poly depuis quelques mois (début juillet pour être plus précis). Si la transition concernant moi-même n'a pas vraiment posé de problème, en revanche j'ai toujours du mal lors de ses rencontres à lui. A l'heure actuelle, il est en compagnie d'un autre homme, et c'est plutôt difficile à vivre pour moi.

Ma question est la suivante : est ce que ça s'atténue avec le temps, cette sensation d'angoisse, voire même légèrement d'abandon ? Avez vous une idée de l'origine de cette sensation ?

Afin que vous puissiez mieux comprendre, je tiens à préciser qu'en temps normal il est convenu qu'il ne parte pas pour batifoler passé minuit. J'ai malgré tout tenu à ce qu'il aille à son rdv malgré tout, sachant que ses rencontres sont plutôt rares (la dernière datait de fin juillet).

Cette disparité dans ses fréquences de rencontre pourrait elle jouer un rôle là dedans ? Peut être que je ne peux pas m'y habituer étant donné que ce n'est justement pas habituel ?

Je vous remercie d'avance pour toutes vos réponses.

Voir dans le contexte

Discussion : P'tit nouveau qui se présente !

Profil

ptitgars49

le dimanche 26 octobre 2014 à 14h20

Effectivement je vais éviter d'utiliser cette métaphore à tout va ^^ je privilégierai celle de la maison !

C'est vrai que c'est un ressenti très agréable maintenant, mais je dois bien avouer qu'au début j'étais totalement perdu, et que plus d'une fois je me suis demandé s'il ne valait pas mieux faire machine arrière et retourner à une vie de couple classique. Mais une fois tous les questionnements et les interrogations passées, c'est que du bonheur ^^

Voir dans le contexte

Discussion : P'tit nouveau qui se présente !

Profil

ptitgars49

le mercredi 22 octobre 2014 à 10h15

J'aime beaucoup cette image Siestacorta ! Récemment je me suis fait une réflexion assez similaire. Quand je compare "avant" et "après", je me rends compte que je vivais dans une maison entourée de barrières, une très belle maison, mais entourée de barrières que je n'osai pas franchir. Une sorte de cage dorée en somme. Maintenant que j'ai fait tomber ces barrières et découvert une nouvelle liberté, ça ne m'empêche pas de revenir chaque soir dans cette même maison, non pas parce que j'y suis obligé, mais bel et bien parce que j'aime et que j'ai besoin d'y revenir. Et ce que beaucoup appellent "la routine", qui m'apparaissait comme quelque chose d'insupportable et était source de tension dans mon couple, a aujourd'hui totalement changé de visage, pour devenir quelque chose d'agréable et de rassurant ^^

Voir dans le contexte

Discussion : P'tit nouveau qui se présente !

Profil

ptitgars49

le mardi 21 octobre 2014 à 11h56

Oui c'est vrai, désolé encore une résurgence de mes anciens principes ^^

Le pire c'est que je ne me considère absolument pas comme étant infidèle, comme vous l'avez fait remarquer je suis avant tout fidèle à moi même, fidèle à la confiance que me donne mon compagnon,... :-)

Voir dans le contexte

Discussion : P'tit nouveau qui se présente !

Profil

ptitgars49

le mardi 21 octobre 2014 à 00h32

S'il est vrai que, concernant la liberté sexuelle, mon orientation a largement favorisé ce choix, concernant la liberté amoureuse c'est tout autre chose... Il m'a d'ailleurs fallu pas mal de temps pour réussir à savourer pleinement cette nouvelle façon de vivre. Les premiers temps furent pour le moins troublants, oscillant entre culpabilité, sensation de renouveau, honte de moi, regain de confiance,... J'ai toujours eu en tête le modèle parental de l'amour fidèle, et il est vrai que jusqu'à récemment je n'imaginais pas pouvoir aimer une autre personne que mon compagnon. Je dirais même que j'y étais très réfractaire, et que si mon homme me l'avait suggéré, j'aurai trouvé cela tout simplement incongru. C'est l'effet pervers de la différence, on cherche à la gommer et donc à rentrer dans le moule que la société nous montre. Tout cela du moins, c'est mon avis, je peux me tromper évidemment ^^

Voir dans le contexte

Discussion : P'tit nouveau qui se présente !

Profil

ptitgars49

le mardi 21 octobre 2014 à 00h05

Bonjour à tous !

Voilà je me présente, ptitgars49, j'ai 29 ans depuis 2 jours (dernière ligne droite avant la trentaine ^^) et j'ai donc décidé de rejoindre vos rangs après avoir fait une simple recherche google sur le polyamour. Je suis tombé sur l'article "Badinons donc avec l'amour" et j'ai vraiment eu la sensation que toute ma philosophie de vie actuelle y était décrite...

Mais commençons par le commencement : tout d'abord il faut savoir que le polyamour, pendant longtemps je n'y ai absolument pas cru. J'ai toujours gardé en ligne de mire le modèle parental, à savoir celui où amour rime avec fidélité absolue. Mais ça, c'était avant...

Je suis en couple depuis un peu plus de 6 ans maintenant avec celui que je considère comme le plus merveilleux des hommes. Nous avons eu des débuts plutôt difficiles, ayant pas mal souffert amoureusement par le passé, il a pas mal ramé pour que je parvienne à lui faire confiance. Une fois ma confiance accordée, nous sommes rentrés dans le schéma traditionnel de l'amour fusionnel et exclusif.

Puis le temps faisant, nous avons eu envie de nous libérer de plus en plus. Tout d'abord, nous avons tenté les "trios", mais vu nos goûts différents en matière de mecs, ça n'a jamais été très transcendant. Nous avons tenté l'échangisme, mais là encore ce ne fut pas vraiment une réussite. Puis l'idée du couple libre nous est venue. Très restrictif au début, beaucoup de règles visant à encadrer tout cela. Nos deux premiers essais furent infructueux, surtout de mon côté, je ne parvenais pas à m'y épanouir.

Puis j'ai fait la connaissance de celui qui a totalement changé ma philosophie amoureuse. Un homme incroyable, passionné, beau comme un dieu (si si je vous assure !). C'est avec lui que j'ai découvert que je pouvais aimer deux personnes en même temps. Au début, c'était plutôt fun, on se voyait à 4, lui et son homme et moi et mon homme. Nous nous éclipsions lorsque nous avions l'envie de nous retrouver seuls à seuls. Puis retrouvions nos compagnons une fois nos ébats finis. Puis vint un jour où nous nous sommes vus sans nos compagnons pendant toute une après-midi. Et c'est là que je me suis rendu compte qu'il était beaucoup plus pour moi que ce que je n'avais imaginé. J'étais tombé amoureux de lui...

Forcément, des tas de choses se sont bousculées dans ma tête après son départ. C'était une situation tout à fait inédite, et j'étais tiraillé entre la culpabilité et le désir très vif d'être à nouveau dans ses bras. Pendant quelques temps j'ai continué à vivre cette relation de cette manière, ne sachant pas si j'avais raison ou tort de poursuivre, si je prenais des risques vis à vis de mon couple... Ce n'est que récemment, après beaucoup de réflexion, et surtout une franche et sincère discussion avec mon compagnon, que j'ai accepté le fait que j'étais polyamoureux. J'aime mon homme, sincèrement, et je n'imagine pas ma vie sans lui. Mais j'aime aussi mon amant, différemment certes, mais je l'aime vraiment. Mon homme a été formidable puisqu'il m'a écouté et a réellement voulu comprendre ce que je ressens, ce que je suis, sans me juger. Il accepte la situation, car pour lui seul mon bonheur est essentiel. Mon amant quand à lui vit les choses de la même façon que moi, simplement, en appréciant juste la situation telle qu'elle est... Je pense que lui aussi est polyamoureux, même s'il ne l'a jamais dit en ces termes.

Voilà mon histoire et mes débuts dans le polyamour, si vous avez des questions, des remarques, des conseils, n'hésitez pas, je suis tout ouï !!

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion