Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.


Cette page est étiquetée ICRA pour la protection des enfants.

Le polyamour comme soupape de sécurité après un AVC

Sexualités
#

(compte clôturé)

le dimanche 06 novembre 2011 à 07h54

Bonjour à tous
Voici mon témoignage et j'aimerais avoir vos réactions.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

tanguy31

le dimanche 06 novembre 2011 à 12h27

Très très intéressantes tes réflexions, Gipey. Je ne suis absolument pas dans le même cas que toi mais j'ai la même problématique que toi sur la sexualité du couple de base et chez moi, cela provoque des clash énormissimes avec des menaces de rupture (pas plus tard qu'hier).
J'attends avec beaucoup d'impatience les réponses des autres.

#
Profil

eolemuse

le dimanche 06 novembre 2011 à 13h41

bonjour

Nous sommes touchés par ce sujet...malgré toutes sortes d'expériences et d'accidents de la vie nous ne sommes pas sûrs de pouvoir beaucoup aider?

pas vraiment de "technique" ou de réponse en boite là, plutôt de nouvelles questions...tout dépendra des acteurs déjà en présence?

il arrive à beaucoup de personnes de ne pas avoir de relations intimes et pour autant conserver un foyer commun et beaucoup d'amour...que ça revienne plus tard parfois ou par des tournants inattendus...on a vu plusieurs témoignages dans ce sens dans le sujet en dessous de celui ci "la sexualité avec un A" et d'autres ici et là

Pas certains que la nouveauté puisse vraiment changer les choses dans le couple de base...il faut tenter peut être? puisque vous arrivez à communiquer quand même (note très très positive)...ça peut être une chance de découverte entre vous et surpasser "l'accident"?

se laisser beaucoup de temps? Vous en laisserez vous en le sachant? des mois des années? l'AVC est relativement récent et ce n'est pas rien comme choc dans un quotidien et une intimité? Vous revenez de très loin et votre femme a du faire son propre AVC émotionnel, un quasi deuil? apprivoiser vos peurs communes et individuelles pour renaitre à vous mêmes sous une autre forme qui sait?

Vous avez l'air de vouloir vous battre pour elle et vous...On a vu bien des sportifs ou autres personnes revenir au plus haut de leur santé morale et physique, voire de la compétition, après des accidents dantesques et auxquels on jurait qu'ils ne marcheraient plus jamais ou quoi d'autre encore?

tous nos souhaits de plénitude et de courage à vous deux!

#

Mezrahi (invité)

le dimanche 06 novembre 2011 à 14h09

Bonjour Gipey, bonjour tout le monde.

Pour ce que je vois de superposable ente ta situation et la mienne, voici.

Il y a deux ans, on est tombés amoureux avec X, célibataire comme moi, mais en virtuel: 250 kilomètres entre nous.
Pour diverses raisons, le sexe est resté absent de notre relation, alors qu'en "bons" polyamoureux, nous avions chacun de notre côté une autre relation ou du moins la perspective que si une autre relation se nouait, cela ne poserait pas de problème pourvu qu'on s'en parle.

Maintenant, je peux dire que l'absence de sexe a été l'échec à l'origine de la rupture: X a louvoyé pendant des mois, tout en restant d'une ouverture remarquable sur le fait d'en discuter si cela devenait difficile; alors que de mon côté, les crises successives ont sonné le glas de l'histoire; il n'y avait bien sûr pas que ça, mais l'absence de possibilité de se prendre aux bras, câliner, rassurer pour passer par-dessus les désaccords de plus en plus fréquents, ça a fait péricliter le truc.

Se fier seulement à la beauté de la rencontre ne faisait que faire perdurer l'illusion que cette histoire pouvait exister.

Comme sa position ne variait pas, et que X voulait continuer en virtuel, j'ai dû user d'un artifice pour faire bouger les choses et cesser d'entretenir le leurre : me faire haïr- pas intéressant de vous raconter comment, mais ça a marché. C'est moche, mais je suis en paix de mon côté.

Maintenant, une petite question: avez-vous aussi envisagé que tu puisse nouer une autre relation, comme tu es à présent? Ce n'est pas inenvisageable, ni impossible.

#
Profil

eolemuse

le dimanche 06 novembre 2011 à 14h34

si on peut se permettre la relation de couple de Gipey est très différente d'une rencontre en cours de route avec un mode assumé de poly amour depuis longtemps...

il y a un couple de base avec une vie intime riche...un accident qui survient...et puis l'après choc à gérer et une rupture avec le passé...des désirs latents, des blocages

beaucoup de questions ouvertes et d'incertitudes...une vraie crise ...reprise ou pas reprise, rupture définitive? petit choc passager? aller voir ailleurs pour conserver l'unité d'origine? comment se repositionner l'un par rapport à l'autre, à d'autres?

Je ne sais absolument pas comment nous réagirions nous mêmes dans cette situation même en se sachant polyamoureux depuis longtemps et malgré tous les bons sentiments et vœux pieux

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

Mezrahi (invité)

le dimanche 06 novembre 2011 à 14h48

Eolemuse, je te propose de voir les choses sous l'angle suivant: en reprenant les questions que Gipey se pose, textuellement, et sans éliminer d'entrée de jeu le superposable de nos deux situations - c'est lui qui décidera ce qu'il en fait :-)

"Les questions qui me tracassent sont les suivantes :
- le couple polyamoureux peut-il souffrir que le couple "de base" n'ait aucune relation sexuelle ?
- le couple (ou foyer) de base peut-il se résumer à une "cohabitation platonique" quand le sexe est pratiqué par ailleurs ?
- Sans attirance physique réciproque, le couple peut-il perdurer ?"

On y est en plein.

#
Profil

eolemuse

le dimanche 06 novembre 2011 à 14h56

pas de soucis ;-)

Nous dirions oui à tout

tout est possible entre deux/trois personnes

tout dépend de la relation de base et du degré de communication, d'acceptation et de capacité d'adaptation

#

Mezrahi (invité)

le dimanche 06 novembre 2011 à 15h15

J'avoue que je ne vois pas bien le rapport avec la superposition entre la situation de Gipey et la mienne, eolemuse. :-)

Mais pour ne pas squatter un fil qui a d'autres demandes, pouvons-nous en débattre ailleurs? Il y a sûrement d'autres topics concernant ce dont tu parles.

#
Profil

eolemuse

le dimanche 06 novembre 2011 à 16h47

ben? pour le coup théoriquement tout est possible et pour gipey aussi malgré leur situation actuelle? le débat est pile dans le bon axe justement, vous résumez les bonnes questions on le reconnait malgré des situations qui n'ont rien à voir...

- le couple polyamoureux peut-il souffrir que le couple "de base" n'ait aucune relation sexuelle ? oui possible

- le couple (ou foyer) de base peut-il se résumer à une "cohabitation platonique" quand le sexe est pratiqué par ailleurs ? oui possible

- Sans attirance physique réciproque, le couple peut-il perdurer ?" oui possible

en y pensant ce sont des questions valables pour tous et régulièrement pratiquées au quotidien dans toutes sortes de couples poly mono etc...théoriquement on trouve tout dans la nature

on l 'a déjà vu chez certains en réel, par exemple dans des couples avec des différences d'age très importants , des couples avec des hommes "impuissants" ou des femmes "frigides" mais qui continuaient à s'aimer , chez certains candaulistes où des hommes ne touchaient plus leur femme alors que bien portants et excités de voir leur femme avec d'autres (ou inversement mais beaucoup plus rare)...dans des couples asexuels aussi

j'ai moi même (monsieur) eu une relation avec une femme frigide sans aucun rapport pendant + 2 ans et l'ai profondément aimée...en ayant des relations intimes ailleurs...la cause de la rupture n'a pas été le sexe pourtant et j'ai toujours une relation amicale avec des années après

et rien ne dit que gipey ou sa femme resteront dans leur état actuel?

paradoxalement ça peut leur ouvrir de nouvelles dimensions...ou plomber leur relation durablement comme ils le craignent?

en espérant voir d'autres avis plus éclairés et pratiques que le notre pour gipey ;-)

#

(compte clôturé)

le dimanche 06 novembre 2011 à 16h53

Merci à vous eolemuse et Mezrahi. j'apprécie vraiment votre intérêt pour mon histoire.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

Mezrahi (invité)

le dimanche 06 novembre 2011 à 17h04

Alors c'est bien, parce que c'est le but, Gipey. :-)

Eolemuse, OK. Explicité comme ça, ça devient clair.

Nos cas respectifs me semblent tout aussi éclairants et pratiques pour Gipey que toute situation relatée par quiconque sentira que son histoire peut apporter un éclairage avec chacune des superposabilités différentes... Les différents cas de figure, relatés jusqu’ici semblent dire, justement, que comme tout est possible, ça tient aux personnes en présence plus qu’au polyamour comme concept.

Gipey, à part ça, je repose ma question, parce que sinon il me semble qu’il manque une dimension à ce que tu découvres du polyamour et de ses facettes multiples : avez-vous aussi envisagé, avec ta femme, que tu puisses, toi, nouer une autre relation?

On parlait ailleurs de gérer les besoins différents au sein d’un couple, et je pense que le fil en question pourrait être intéressant à cet égard : /discussion/-ou-/Comment-gerez-vous-les-ecarts-ent...

#

Loulou (invité)

le dimanche 06 novembre 2011 à 20h52

bonsoir,

votre message me touche beaucoup car il est un peu le reflet de ce que je vis,...mon mari a fait un AVC grave il y a 5 ans avec hémiplégie gauche; il en a gardé de lourdes séquelles, boite continuellement, son bras gauche ne fonctionne plus du tout et il est très souvent fatigué ou agressif. Notre vie a littéralement explosé....

Je l'ai énormément aidé à récupérer pendant des années et du coup, je suis devenue son infirmière et de moins en moins sa femme....je n'ai plus aucun désir de lui dépuis ce drame...nous avons tenté d'avoir des rapports mais son handicap me bloque.

J'ai rencontré un homme il y a 2 ans avec lequel je vis une très belle histoire; mon mari n'en sait rien et je ne veux pas lui avouer de peur de lui faire de la peine. J'ai donc 2 vies et je n'envisage pas de le quitter car j'éprouve une immense tendresse pour lui. Mon ami me donne ce bonheur de me sentir aimée, de ressentir du désir et du plaisir, ce qui me donne la force et l'énergie d'affronter les tristesses et les souffrances de mon mari qui a envie de moi mais ne peut plus m'aimer...

Ce n'est pas évident tous les jours mais je ne sais pas combien de temps il reste à vivre à mon mari et je veux que les années qui viennent soient douces pour lui.
Voila mon témoignage....peut-être va-t-il sembler choquant à quelques personnes bien pensantes mais cela m'indiffère.

#

(compte clôturé)

le dimanche 06 novembre 2011 à 23h26

bonsoir loulou,
Désolé pour le drame que tu traverses.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

Loulou (invité)

le lundi 07 novembre 2011 à 21h20

bonsoir Gipey
je suis très heureuse de ta réponse et cela me fait du bien à moi aussi de pouvoir enfin exprimer mon ressenti à quelqu'un qui, malheureusement, vit ces même parcours; tout comme toi et ta femme, nous parlons beaucoup mon mari et moi et nous parlons aussi facilement de sexualité. Le fait est qu'il a énormément de désir de moi mais il exprime ce désir de manière tellement brusque et crue que cela produit l'effet inverse chez moi. Et comme je le disais précédemment, je n'arrive plus à désirer son corps coupé en deux....son bras mort fait barrière entre nous, sa jambe gauche le fait souffrir, sa bouche n'a plus le goût que j'aimais....toute son "enveloppe" corporelle est autre....et je ne m'y reconnais plus...et pourtant j'ai encore une infinie tendresse pour lui que je ne peux exprimer que par des mots.
Devant mon incapacité à être sensuelle avec lui, il me traite de frigide lorsqu'il n'arrive plus à contenir sa frustration...et je sais que je suis tout le contraire d'une femme frigide. Alors quoi faire ?? lui avouer que je désire un autre homme, que j'ai un plaisir immense avec lui ?....
Mon mari me dit souvent qu'il pense à une relation avec une autre femme quand il me voit insensible à ses avances et je lui réponds que je ne peux pas faire obstacle à son envie.
donc, nous verrons....ce qui est capital, c'est d'expliquer les choses, de dialoguer encore et encore...
bon courage à toi !

#
Profil

Polipolo

le jeudi 26 mai 2016 à 09h02

Ok pour accepter la charte

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion