Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'événement

Doit-on le dire ? Pièce polyamoureuse de Labiche

Le lundi 01 novembre 2010 à 20h45 à Paris en France.

» Voir la page de l'événement

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 20 octobre 2010 à 01h02

Bon, hop, j'ai mis que je vais y aller, ça m'a l'air vraiment un truc dans mes centres d'intérêt !
Même on peut dire que plus dans mon goût : littérature + poly + comédie, on peut difficilement faire plus.
Si, en mettant des zombies et du kung-fu... Mais bon.
On peut pas tout avoir.

Mais j'annonce une réserve, essentiellement une question de sous.
Je suis sur un budget vraiment serré. Des calculs de bout de chandelle. Des calculs sur lesquels je me trompe trop souvent, d'ailleurs.
Donc si je sens pas ma marge d'erreur à ce moment-là, je dirai.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 22 octobre 2010 à 19h02

Siestacorta
Je suis sur un budget vraiment serré.

Ah, toi aussi ? ^^

#
Profil

Marc

le samedi 23 octobre 2010 à 02h10

Ca passe à 10 euros via billetreduc :
www.billetreduc.com/40307/evt.htm

J'ai une amie dont un pote joue dedans et qui m'a dit que c'était très chouette. Du coup je serais assez partant pour le 1er novembre (bon et puis c'est à deux pas de chez moi aussi ;-p)

#
Profil

Goffio

le samedi 23 octobre 2010 à 07h17

Ca me fait bien envie, mais là clairement, je ne pourrai pas.

#

(compte clôturé)

le samedi 23 octobre 2010 à 11h52

ils ont bien de la chance ces parisiens, ils ont tout sous la main
nous les provinciaux rien de rien snifff

ha si, je vais aller voir le spectacle celtic légend, mais c'est pas du PA :) :-P

#
Profil

Siestacorta

le samedi 23 octobre 2010 à 14h34

10 €; ah oui, ça devient bien plus jouable.

#
Profil

Marc

le dimanche 24 octobre 2010 à 21h27

J'ai booké ma place pour le 1er.
(hope to) see you there !

#
Profil

PhaonSappho

le mercredi 27 octobre 2010 à 09h37

Nous y serons^^

#
Profil

Siestacorta

le lundi 01 novembre 2010 à 12h06

Bon, finalement, budgété (merci Billetréduc, même si je trouve leur système de résa un peu complexe), réservé.

J'y sera avec mon amie.
Pour info, il doit rester 5 places dispo sur billetreduc (mainternant que j'en ai pris 2).

Par contre, je le dis à l'intention de Marc que j'ai déjà croisé (enfin je crois, j'ai un naturel confus...) et qui me reconnaîtra probablement de vue, on pourra pas être là longtemps en plus de la pièce, donc si tu me vois juste arriver 30 mn avant et puis filer après le spectacle... C'est normal, c'est une journée pressée qu'on fait pas trop durer pour que la dame puisse aller bosser le lendemain.

Je sais, c'est moins sympa comme ça, dé-sorry...

#
Profil

Siestacorta

le mardi 02 novembre 2010 à 22h25

Yep.
Alors, ben c'était bien.
Petite salle très intime (on est à 5 m max des acteurs), ce qui donne beaucoup d'effet aux jeu de scène.
La troupe est un peu hétéroclite (c'est du propre...), il faut suspendre assez solidement son incrédulité pour accepter qu'un rôle de barbon est tenu par un (bel) homme du genre Jack Sparrow. Ou qu'un bon gros capitaine d'industrie soit joué par un garçon dont le charisme "frais" rappelle un peu "La tortue" de la Nouvelle Star (c'est pas méchant, hein, j'explique ma première impression).
Mais le burlesque l'emporte, et je chipoterai pas plus : c'était drôle, léger, prenant, et j'adore sentir le comique passer progressivement du badin à l'hystérie. Mention spéciale aux clownerie des acteurs pour les rôles que je viens de citer, d'ailleurs, dont la prestation louche du côté de Tex Avery.

Maintenant, Labiche et les amours plurielles...
Pour moi, la morale de la pièce c'est "ça peut marcher, sur un malentendu".
Au sens strict, c'est plus des moeurs libérales que du polyamour. Il y a des passages au sens ambivalent ("aimons nous à trois"), mais les personnages ne finissent pas dans une situation de transparence.
Il y a des femmes ayant plusieurs amants, des amants que l'existence d'un mari arrange, et des cocus heureux dans l'ignorance. Presque classique, sauf que le texte pousse les personnages à désirer la présence des "troisièmes" : mari, autre amant, ex... Un bon esprit hédoniste.

Ca touche au débat sur la portée de l'honnêteté et de la vérité dans le polyamour.
Faudra que je repasse sur ce thème là... Je crois que Titane en a reparlé il y a quelques jours. Autant je n'exige pas la transparence de mon amante, ni envers moi, ni envers son autre, autant je maintiens que cet horizon d'honnêteté sert la qualité des relations, et aussi la libération des moeurs...

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Répondre

Voir l'événement

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion