Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le poly-Amour aux Temps de Colère...à pleurer?

(Hors sujet)
#
Profil

Amati

le dimanche 26 avril 2020 à 17h25

Comment vivez-vous et vivrez-vous votre poly-amour dans ces temps 'zoonostiques'?

Notre couple trouve que nos élans polyamoureux se confrontent à un paradoxe de taille en pensant au déconfinement à venir.
Nous avons, tous les deux, un âge considéré comme 'à risque' face au Covid-19 et en plus, nous sommes tous les deux immunodéficients (grave risque). Comment oser retrouver nos autres amours ... amoureusement? Par exemple, ma métamour (amie à nous deux) est enseignante et reprendra bientôt son travail dans un quartier à population défavorisée, donc avec l'impossibilité de garantir qu'elle ne nous apportera pas cette fichue infection.
Nous ne nous plaignons surtout pas! nous vivons bien dans un bel endroit et c'est déjà superbe de se savoir aimé par cette partenaire (qui vit ailleurs). Nous sommes également assez bien informés sur les réalités médicales actuelles et les probabilités de leurs évolutions.

Voilà! Ceci est plutôt une témoignage et un questionnement un brin philosophique ... comment bien vivre les retrouvailles avec cette autre partenaire, tout en s'interdisant de prendre le risque de passer une maladie mortelle à l'autre? Chasteté? Distance de deux mètres? Skype?...

Vos témoignages, vos pensées, vos humours ... tous bienvenus, merci ! :)

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

bonheur

le dimanche 26 avril 2020 à 17h43

Une bonne question. Je n'ai aucune réponse. C'est plus le baiser qui me manquerait si j'étais actuellement concernée. Pour l'instant, entre mon renard et moi, c'est de toute façon via Skype, puisque des milliers de kilomètres nous séparent.

Je pense que la sexualité elle-même ne permet pas de transmission. C'est plus la proximité "respiratoire" et les baisers qui sont à surveiller. Peut-être qu'il existe des "masques sexy" :-D

Quand le risque est vraiment à ce point sérieux, j'imagine que la cogitation se fait. Continuer à tenir aux autres et prendre soin de soi, de ceux-celles que l'on aime. Après, la sexualité, y compris en période de non Covid doit aussi être impactée, quand on a une immunologie délicate.

Faites au mieux et aimez-vous !

#
Profil

Minora

le dimanche 26 avril 2020 à 18h21

Bonjour,
Je n'ai pas tellement de suggestions concernant les précautions à prendre en revanche, je ne te cache pas que la relation de cause à effet que tu fais entre travailler dans un quartier populaire et "cette fichue infection " me pose un vrai problème...

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

bonheur

le dimanche 26 avril 2020 à 20h04

Il est vrai que ce virus "ne sélectionne pas". Je n'avais pas relevé. Qui dit enseignement dit présence d'enfants. Ceux-ci peuvent être, si j'ai bien compris, des porteurs sains.

#
Profil

Mark

le dimanche 26 avril 2020 à 20h41

Amati
Nous sommes également assez bien informés sur les réalités médicales actuelles et les probabilités de leurs évolutions.

Ceci est plutôt une témoignage et un questionnement un brin philosophique ... comment bien vivre les retrouvailles avec cette autre partenaire, tout en s'interdisant de prendre le risque de passer une maladie mortelle à l'autre? Chasteté? Distance de deux mètres? Skype?...

Vous êtes sûrement mieux informés que moi. Il est vrai que dans une ville comme NY, l'impact du virus est un peu supérieur auprès de la population défavorisée par rapport à l'accès aux soins, si c'est bien ce que vous entendez par populaire.
source: https://www.nytimes.com/2020/04/08/nyregion/corona...

En France, l'accès au soin est garantie à tous et une statistique qui est valable la-bas ne me semble pas l'être dans un pays reconnu pour avoir un des meilleurs système d'accès aux soins au monde. Il est ici appelé à la responsabilité individuelle des personnes à risque au delà de la période de confination. (edit: confinement, en français dans le texte ;-)

Accessoirement, qu'en dit vôtre métamour?

concernant mes pensées, entre les rdv reportés en début d'année à cause des grèves de train et un weekend annulé pour cause de risque de transmission, ça fait de longs mois. Nous faisons contre mauvaise fortune bon coeur, les moyens de communication électroniques modernes sont indiscutablement nos alliés.

Confinément vôtre

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

Amati

le dimanche 26 avril 2020 à 22h45

Bonsoir @Minora
J'ai modifié la phrase, Mark propose "population défavorisée" et c'est sans doute plus exact (le Français n'est pas ma langue maternelle).
Je connais bien le quartier et je partage l'enthousiasme de mon amie pour son travail dans sa ville de naissance.
Il n'y a absolument rien de péjoratif dans mes mots, aucune critique des citoyens de cette ville. C'est malheureusement le cas que "cette fichue infection" s'attaque plus facilement aux gens pauvrement logés (état des logements, surpopulation...), dans l'impossibilité de maintenir des distances de sécurité, avec les difficultés à obtenir des vivres de qualité dans les obligatoires grands surfaces etc etc etc
Je ne mets rien en doute concernant le comportement ou sens de responsabilité des habitants etc
Mais mon amie travaille dans une situation loin de l'idéal (pour elle, pour les enfants qu'elle aime, pour leurs familles) où les risques pour la santé sont élévés, et elle en est bien consciente.
S'il y a une 'rélation de cause à effet' elle est subie par les habitants et travailleurs, et n'est surtout pas de leur création.
J'espère que ceci enlève tes doutes? (sinon, merci de m'écrire en MP stp)

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

Minora

le dimanche 26 avril 2020 à 23h18

Amati, je te remercie pour cet éclairage qui en effet ôte mes doutes. Je vis dans une très grand ville populaire où la population est bien souvent dans une grande précarité sociale, économique et je souffre très régulièrement de voir combien ils sont trop souvent montrés du doigts, pour tout, pour rien... surtout pour rien d'ailleurs.
Et en cette période de.confinement, je trouve particulièrement injuste de voir combien les conditions de vie pour certains d'entre eux sont dégradées alors même qu'ils subissent insidieusement de plein fouet, la maladie et les écarts de traitement en terme d'accès aux soins, au travail, à la nourriture et combien l'avenir s'assombrit et pour autant, combien ils sont facilement dénigrés...une sorte de triple peine en somme.
Alors excuse moi d'avoir réagit aussi promptement et merci de ne pas t'en être offusqué.

#
Profil

Amati

le dimanche 26 avril 2020 à 23h27

Bonsoir @Mark
J'ai adopté tes mots, merci, de "population défavorisée", sûrement plus exacts de nos jours.
Bien sûr, en France "l'accès aux soins est garanti à tous" ... mais les soins ont peu d'effet sur le taux d'infection dans ces difficiles conditions de vie, le Covid-19 a une periode d'incubation entre une et trois semaines et surtout des jeunes peuvent facilement porter le virus tout en étant asymptomatiques.
Les 'personnes à risque' comme nous deux prendront toutes les précautions possibles (masques, distances etc) mais mon amie travaille en école maternelle!! comment peut-elle (et ses collègues et les enfants) faire pour éviter l'infection?
Qu'en pense mon amie? Nous n'en avons pas beaucoup parlé pour le moment, mais je sais qu'elle appréhend beaucoup la reprise à l'école.
****
Merci pour tes infos et pensées, c'est vrai que nous avons l'immense avantage des communications performantes aujourd'hui! (je pense à mon grand-père paternel, mort de la 'grippe espagnole' en 1919...)
Bonne et heureuse santé! :)

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

Amati

le dimanche 26 avril 2020 à 23h47

@Minora,
Merci pour ta belle réponse, je partage entièrement ton indignation, mon amie aussi!
Bonne santé! :)

#
Profil

Mark

le lundi 27 avril 2020 à 00h51

@Amati

merci pour ton retour,
du choix des mots justes, toujours un délicat sujet. Je me prend régulièrement les pieds dans le tapis, je ne sais pas si celui ci est du reste plus approprié.
Et dans le doute, je préfère demander. Quand il manque la partie contexte et communication non-verbale, c'est tout de suite plus ouvert aux interprétations, et la loi de murphy n'est jamais loin ^^

Je vis dans un quartier populaire, mais pas défavorisé au sens de l'action sociale. C'est une ville très active sur ce plan là. Je plussoie ce que @Minora dit, une partie de cette population vit "en première ligne" de part leurs emplois, précaires, nécessaires, ou l'option "mise en retrait" n'est pas une option en réalité. Il a fallu l'injonction d'un tribunal assortie de forte contraintes financières pour faire plier un amazon. La grande distribution, pendant ce temps, ne regarde que ses profits et de la régulation des flux des premiers jours, il ne reste qu'un simple panneau avec le sens des entrées /sorties. Lamentable.

Le sujet de la rentrée des classes divise avec justement une grosse levée de boucliers de la part des personnes liées à la scolarité de la petite enfance. il semblerait que les directives soient peu adaptables à la fois à la tranche d'age et les configurations des lieux. Je comprends les parents qui hésitent à remettre leurs enfants en classe avant la rentrée prochaine. J'ai souvenir de débats houleux avec ma belle mère sur la justification de la vaccination massive des enfants à l'époque du H1N1-je crois sans en être sur-. La situation actuelle m'y a fait repenser, en terme de prise de responsabilité des parent ce n'était pas une décision facile à prendre compte tenu des potentiels effet secondaires. Bref, je digresse, pardon.

Nous attendons avec impatience mi-juin pour nous retrouver. Mails, sms, liens de lectures, musiques et autres clin d'oeils partagés ainsi que les petits coups de fils surprise accompagnent nos quotidiens à distance. Vivement bientôt, mais mon premier rdv déconfiné sera sans hésitation avec la coiffeuse :)

ps: au sujet de ces petits partages, justement, en voilà un qu'elle m'a envoyé ce soir: https://youtu.be/kB_pM_jHKKg
(pas évident de parler de *mon* amoureuse sans employer de pronoms possessifs. ça passe nettement mieux en anglais ou dans mon batave maternel) Je suis preneur de vos pirouettes linguistiques ;-)

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

Amati

le lundi 27 avril 2020 à 08h28

Merci @Mark
Voici une nouvelle chanson en anglais, très belle, en pensant aux retrouvailles avec ses ami.e.s et proches (les paroles sont jointes) :
https://youtu.be/8isMSg0Tpe4
Bonne écoute :)

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

Mark

le lundi 27 avril 2020 à 09h11

Cheers!

#
Profil

Amati

le lundi 27 avril 2020 à 09h15

Merci @bonheur
Effectivement, même par temps sans Covid, avec nos immunodéficiences nous avons un regard très vigilant sur la sécurité de nos relations. Mais cela n'a jamais créé une situation négative avec un.e partenaire, la bienveillance et transparence étant primordiales en polyamour. Ça demande un peu d'imagination parfois... et ces recherches peuvent être des bonus !!
:)

#
Profil

bonheur

le lundi 27 avril 2020 à 10h08

Oui, l'imagination est un plus et l'humour en particulier, en toutes circonstances (+) .

#
Profil

Intermittent

le lundi 27 avril 2020 à 15h40

je ne te cache pas que la relation de cause à effet que tu fais entre travailler dans un quartier populaire et "cette fichue infection " me pose un vrai problème...

C'est pourtant bien le cas .....

La Seine-Saint-Denis est un des départements les plus touchés par l’épidémie  : décès en forte hausse, manque cruel d’équipements sanitaires, surpopulation dans de nombreux logements. L’Etat doit s’engager.

Covid-19, miroir des inégalités territoriales et sociales dans le 93

#
Profil

Minora

le lundi 27 avril 2020 à 19h08

Ah mais que l'État doive s'engager on est bien d'accord! Et oui, clairement les inégalités sociales pèsent encore plus lourdement en temps de pandémie ! Je voulais juste être sûre que c'est bien cela que l'on mettait en avant et pas une accusation d'incivilité, d'irresponsabilité coupable des habitants des quartiers, comme c'est trop souvent le cas. Ce n'est pas ce que sous-entendait Amati, alors je suis rassurée.
Ce qui n'enlève rien aux inégalités insupportables et persistantes qui sévissent dans notre pays.

#
Profil

Juliejonquille

le mardi 28 avril 2020 à 15h45

Moi, je suis séparée de tous mes amours et je le vis mal... Encore un peu de courage à tous les amoureux ! <3
Et tous les confinés seuls.

L'univers est dépeuplé en ce moment pour moi, j'ai beau avoir une fille adorable, des chats poilus réconfortants, mes amoureux et ma famille de coeur me manquent beaucoup. Allez, encore un effort, on a peut-être fait le plus dur !

Et mon amoureux à longue distance qui ne doit surtout pas attraper le Covid (danger fatal pour lui = asthme et surpoids), quand pourrai-je le revoir sans le mettre en danger ? Mais la solitude lui fait du mal aussi...

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

Mark

le mardi 28 avril 2020 à 17h52

@Juliejonquille

Courage, on trouve tous nos ressources de différentes manières pour faire face.

un peu d'humour, -un brin grincant certes- à la sauce brassens?

https://youtu.be/VHUqVfpo_Vk

et pour les métalleux.ses, y'a aussi:

https://youtu.be/Zs6owPWjMDI

edit: après avoir entendu le dernier discours sur le déconfinement du gvt cet aprèm, une chose est claire: c'est flou.

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

Mark

le mercredi 29 avril 2020 à 15h24

Pour cell.eux qui cumulent télétravail et enfants à la maison:

https://grumeautique.blogspot.com/2020/04/chroniqu...

Bonne lecture, son blog est une perle ;-)

#
Profil

bodhicitta

le samedi 02 mai 2020 à 14h53

Pour une réponse qui commence par l'humour (quoique) pour les embrassades je pense que vous ne prenez pas de risques si vous vous rincez la bouche avec du vin (plus agréable j'imagine que du gel l'hydroalcoolique)si vous voulez y mettre la langue gardez en un peu dans la bouche... Et se laver les dents après...

Pour les caresses, se prendre dans les bras, sous la douche en se frottant avec du savon (aussi efficace que leur hydrotruc), j'pense que vous limitez les risques très franchement ! (Quitte à garder les masques jusqu'à la douche...)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion