Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Rupture, rebond et renouveau.

Communauté
#
Profil

colibri-bleu

le mercredi 25 mars 2020 à 18h22

Bonjour,

Je me permets un petit message, une petite bouteille à la mer en fait.

J'explique ma situation et mon problème.

Je suis en couple depuis plus de 15 ans.
Avec ma compagne, nous avons assez vite ressenti l'envie de partager notre amour.
Nous avons eu la chance de rencontrer une femme vraiment par hasard, qui petit à petit est devenue plus qu'une amie.
Notre relation a durée 7 ans.
7 ans durant lesquels nous avons partagé de nombreuses choses, surmonté de nombreuses difficultés mais aussi vécu énormément de bonheurs tous les trois.
Nous avons rompu il y a plus d'un an.

Aujourd'hui, et depuis quelques semaines nous reparlons avec ma compagne de rencontrer quelqu'un.
(il nous a fallu un peu de temps pour passer à autre chose).

Sauf que, (et voilà mon problème), comment en dehors du joli hasard que nous avons eu, comment rencontre t-on quelqu'un qui puisse partager cette envie ?
Avez vous des conseils pour nous aider à rencontrer quelqu'un, ou des pistes ?
Des forums ou des sites dédiés aux rencontres ?
Parce qu'en gros je ne suis plus sur le "marché" depuis longtemps et je suis un peu perdu, je ne pense pas que les applications type tinder etc correspondent à notre recherche.

voilà,
merci !!

#
Profil

bonheur

le mercredi 25 mars 2020 à 20h43

Le hasard, enfin ce que l'on croit en être un. On partage ou non mon opinion, mais la posture de regarder autour de soi, suffit à "provoquer" ce hasard.
Euh !? Le "marché" ??? Là, je suis dans l'incompréhension. Sans doute suis-je particulière en ne tenant pas compte de l'apparence autres.
Sincèrement, s'inquiéter de sa "capacité" à aimer, après le portrait dépeins ci-dessus !
Ne te sous-estime pas colibri-bleu et sache que la couleur du cœur passe instantanément du pâle ou vif, y compris le bleu :-D

Actuellement, les rencontres en réel, ben c'est un peu "confiné" comme méthode… du coup, le virtuel… sachant que ça ne durera pas (+)

#
Profil

colibri-bleu

le mercredi 25 mars 2020 à 21h50

Ah ah, merci pour cet optimisme ! (+)
Je vais tenter la posture alors, même si effectivement, il va falloir attendre un peu.

Quand je parlais de "marché" je voulais simplement dire qu'il y a bien longtemps que je ne me suis pas exposé au concept de la drague et je suis loin d'être à l'aise de ce côté.
Et donc, je preneur de tout conseils !
merci pour les tiens.:-)

#
Profil

Get

le jeudi 26 mars 2020 à 12h37

Bonjour Colibri-bleu,
le site de rencontre Okcupid est très inclusif et j'y ai rencontré plusieurs personnes ayant un profil "de couple" (à deux).

#
Profil

dragonphoenix

le jeudi 26 mars 2020 à 12h39

Mon conseil concernant la drague : ne pas draguer. Ne surtout pas chercher à draguer. Etre soi, c'est tout.

Ça peut paraitre surfait comme discours, mais plus ça va, et plus je suis convaincue que les plus belles relations sont celles qui se construisent dans le temps, petit à petit, en apprenant à se connaitre et à s'apprécier sans chercher particulièrement à plaire ou à impressionner l'autre.

#
Profil

colibri-bleu

le jeudi 26 mars 2020 à 13h46

Merci pour les conseils.

@Get, ok je regarderai ça.

@dragonphoénix, mais évidement qu'on espère une rencontre fruit du hasard, mais nous sommes dans une situation si peu classique, qu'il me parait très difficile de rencontrer au détour d'une rue, une personne ayant les mêmes aspirations.

Mais après...peut-être que finalement, plus de gens sont dans cette recherche que je me l'imagine.
Je vois parfois des groupes de gens dans la rue...qui ont l'air vraiment proches.
Et je me demande toujours un petit peu :
"et si ils étaient ensemble ?"
:-)

Peut-être que nous sommes déjà sans le savoir entourés de gens polyamoureux !!

#
Profil

bonheur

le jeudi 26 mars 2020 à 19h25

dragonphoenix
Mon conseil concernant la drague : ne pas draguer. Ne surtout pas chercher à draguer. Etre soi, c'est tout

Je ne dirais pas mieux. Je suis de cet avis aussi.

Pour moi, la drague c'est lourd et intrusif. C'est construit et surtout ça amène à un but, une volonté de (suivant les personnes) et je ne supporte pas ce type de comportement.

L'amour, en effet, ne s'affiche pas clairement. Bon ok, toutes mes ex-collègues de travail étaient pliées de rire à chaque fois que des signes physiologiques étaient évident, rien qu'à me regarder. Si on me connait un peu, on sait ou au moins on devine. Ces personnes qui nous font quelque chose, à chaque fois… Ces personnes que l'on ne peut considérer d'une façon commune, parce que notre réaction en présence est particulière. Et le souvenir de ces instants qui viennent faire une intrusion, naturellement, légèrement et surtout sans une volonté extérieure d'imposer ou de valorisation d'autrui. Juste l'émotion amoureuse qui se rappelle à mon bon souvenir :-D <3 .

Après, le commun et le polyamour sortant de ce commun. Comment savoir ? Ben, à part poser la question ? En revanche, je suis d'accord, l'amour se construit et commence par le renouvellement des moments en présence. Ce bien-être, etc. Vient alors l'instant de se dévoiler, de se mettre à nu, d'exprimer qui l'on est et d'amorcer une discussion, qui mènera…

Que nous soyons sans le savoir entourés de gens polyamoureux ? C'est possible. J'indiquerai que si, soi-même on ne l'indique pas, les autres non plus. La réflexion sur l'acceptation de soi à échelle non "confinée" (le mot prend un sens évident, actuellement), c'est-à-dire sans tabou et en toutes circonstances, alors plus on sera nombreux et plus un vrai débat pour s'ensuivre. Après, il y aura toujours des personnes stéréotypées. Mais quand la mentalité de la connaissance (et non des préjugés) deviendra courante, alors les exemples de vie [7 ans, ce n'est pas négligeable tout de même] seront bien reconnus, alors la liberté de vie prendra le pas sur le commun. Et puis, amener des gens qui en sont capables à percevoir l'exclusivité amoureuse comme une alternative parmi d'autres, sans tabous et sans distinction. Je suis favorable à amener à réfléchir et offrir une connaissance pour un libre-arbitre individuel.

J'ajouterai que j'ai été commune et très endormie pendant 20 ans de ma vie (j'en ai 50) amoureuse. Et un jour, l'amour… et me voilà ! Donc, si c'est évidemment compliqué de faire évoluer une personne que l'on aime, et son entourage (métamour ?) à admettre cette opportunité de vie. Aussi, le temps au temps, qui est indispensable.

Si seulement on pouvait se contenter d'un : "plus je te côtoie, plus je t'aime, je suis déjà amoureuse et cet amour n'entre pas en contradiction avec celui que je t'exprime enfin. Si tu ressens pour moi ce que tu reconnais comme étant une émotion amoureuse, ouvrons le débat"... pour que ça marche…

En cette période, j'invite à rêver d'un monde où l'humain va enfin prendre une place importante. Le bonheur des émotions libres, sans tabous ni barrières.

Comme le dit Julien Clerc : "A vos amours !" :-D <3 <3 <3 <3 <3 <3

#
Profil

dragonphoenix

le jeudi 26 mars 2020 à 20h16

J'aime beaucoup ce que tu dis bonheur. Je me reconnais dans pas mal de choses. Ton anecdote sur tes collègues m'a beaucoup fait rire, parce que justement, il y a quelques jours, en parlant avec un ami qui me connait très très bien, je lui ai dit "je suis amoureuse de untel", et il m'a répondu "c'est pas un scoop, ça, c'était tellement flagrant dans la façon dont tu en parlais" (sachant qu'il ne m'a jamais vu avec cette personne, je lui en ai juste parlé).
Il semblerait que je sois moi aussi totalement transparente (même si j'espère ne pas l'être pour cette personne justement, mais c'est un autre débat).

colibri-bleu
peut-être que finalement, plus de gens sont dans cette recherche que je me l'imagine.

bonheur
Que nous soyons sans le savoir entourés de gens polyamoureux ? C'est possible. J'indiquerai que si, soi-même on ne l'indique pas, les autres non plus.

Ce que vous dites là se rejoint un peu, et clairement, c'est difficile de savoir quelle posture adopter quand on a un mode de vie qui sort de l'ordinaire.

Mais je ne suis pas convaincue qu'il serve à grand chose de chercher "la" personne. J'ai de gros doutes sur la pertinence d'une rencontre en ligne, ou de manière générale d'une rencontre "orchestrée".
Concrètement, ce genre de rencontres se baserait sur un point commun évident, le désir de se lancer dans ce type de relation peu conventionnelle, mais est-ce que c'est vraiment ça qui fait une relation ? Est-ce qu'on cherche dans une relation amoureuse quelqu'un qui soit déjà dans cette optique au détriment de tout le reste ?
Ce que je veux dire par là, c'est qu'il me semble plus important de rencontrer des gens en fonction de ses affinités, de ses centres d'intérêt, de ses convictions, ou que sais-je d'autre qui est important pour vous, que par rapport à son apparente disponibilité.
D'abord, parce que cette disponibilité ne garantit absolument pas que la relation fonctionne pour autant.
Et ensuite, parce que ne pas afficher clairement sa disponibilité ne signifie absolument pas qu'on n'est pas intéressé et/ou ouvert à toute proposition.
Comme le dit bonheur, la plupart d'entre nous étions dans des relations tout ce qu'il y a de plus conventionnelles à la base. Et puis, un jour, le paradigme a changé. Parce qu'on s'est senti.e.s à l'étroit, ou suite à une rencontre, peu importe. Mais on s'est découvert ouvert.e.s à des opportunités qu'on avait même pas envisagé.
A l'inverse, avoir l'air disponible n'est absolument pas une garantie que la personne le soit réellement. Je suis bien placée pour dire ça : je suis actuellement célibataire, je n'ai plus aucune relation amoureuse, par choix, parce que j'avais besoin de me libérer de ça. Mais pour beaucoup de gens, célibataire veut dire disponible, et j'ai donc régulièrement des "propositions", de gens qui ne comprennent pas quand je leur réponds que je préfère rester seule. Les gens pensent qu'un.e célibataire veut forcément "se caser", ou au minimum avoir des relations "amoureuses".
Tout ça pour dire que tu peux tout à fait rencontrer quelqu'un dans ta vie quotidienne, au boulot, durant les loisirs, etc. avoir des affinités avec cette personne, et, au fil du temps, des moments passés ensemble, des discussions, te rendre compte que cette personne, même si elle n'avait jamais envisagé ce type de relation auparavant, n'y est absolument pas fermée. La majorité des gens n'y pensent même pas en fait. Et même celleux qui y pensent et sont a priori fermé.e.s à l'idée peuvent tout à fait changer d'avis. Je pense que tu pourras trouver ici même des témoignages de gens qui reconnaissent avoir dit, à une époque "je ne pourrais jamais avoir une/ des relation(s) ouvertes/polys/libres/libertines", et qui pourtant en ont aujourd'hui.

C'est pour ça que je reste convaincue que le mieux est tout simplement de rester soi-même, ne pas chercher une personne en particulier, juste être ouvert aux rencontres et aux opportunités, et si vous rencontrez quelqu'un qui vous intéresse, juste dire "au fait, on a déjà vécu tel type de relation", juste comme ça, comme une simple information, qui fera d'elle-même son chemin, ou pas. Tout comme les sentiments font d'eux-même leur chemin. Et en général, c'est quand on s'y attend le moins, ou quand on avait renoncé, ou même quand on se croit totalement fermé à la rencontre, que, justement, on fait cette rencontre.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

cactus

le jeudi 26 mars 2020 à 22h31

Bonjour colibri-bleu,

Juste une remarque, qui n'est pas une critique mais une réaction de ma part qui vaut ce qu'elle vaut : je suis toujours interpellée par les démarches "de couple".
Pour moi, les amours plurielles constitue un choix de vie individuel, le couple n'a presque rien à voir là-dedans.... (et presque, ce choix de vie le remet justement en cause, ce fameux couple...).

Pour ce qui est des rencontres, je suis plutôt partisane du laisser venir et des rencontres non programmées, des heureux hasards de la vie, et en même temps, j'ai rencontré un de mes amoureux sur un site, donc... :P

#
Profil

colibri-bleu

le vendredi 27 mars 2020 à 09h54

Bonjour,

cactus
Bonjour colibri-bleu,

Juste une remarque, qui n'est pas une critique mais une réaction de ma part qui vaut ce qu'elle vaut : je suis toujours interpellée par les démarches "de couple".
Pour moi, les amours plurielles constitue un choix de vie individuel, le couple n'a presque rien à voir là-dedans.... (et presque, ce choix de vie le remet justement en cause, ce fameux couple...).

Et bien écoute, pour le coup c'est moi qui suis surpris.
(je ne le prends pas du tout comme une critique :-) )
Avec ma compagne, nous ressentons le même désir et la même envie, ("même" sans être "exactement" hein! on est pas des photocopies).
Nous communiquons beaucoup, de il sort de cette communication que nous avons la même vision de l'amour et de construction de vie.

Dans un sens il remet en question le couple oui, parce que nous sortons du couple à 2.
Nous le transformons en quelque chose de nouveau.
Nous rêvons d'une vie à trois.
Il y a évidement des choses compliquées à traiter dans cette situation, mais c'est aussi un peu du piment.

#
Profil

bonheur

le vendredi 27 mars 2020 à 10h17

@dragonphoenix : ben moi aussi, je me reconnais dans tes propos.
Moi aussi, actuellement, je suis sans amour (extérieur à ma relation de vie).

@Colibri-bleur : Je rejoins un peu @cactus. Certes tu as une première expérience commune avec ta chérie de vie. Toutefois, il n'est pas évident que vous tombiez à nouveau amoureux d'une même personne. C'est rare, je crois. J'ai personnellement (mais là c'est mon ressenti, que l'on peut ne pas partagé) toujours une difficulté à penser que si on aime deux personnes, alors ces deux personnes s'aiment, puisque je suis un point commun. Si ça arrive, alors wahoo !
Ce que @cactus indiquait peut-être (il confirmera ou non), c'est que vous devriez vous préparer à vivre des relations "séparées". En effet, ne pas avoir d'animosité envers le/la métamour, et même être ami(e) ou proche, n'implique pas que le second membre du couple originel sera amoureux également.
J'espère être compréhensible :-/

Le piment viendra peut-être d'une autre forme de vie, que de celle à trois !

#
Profil

colibri-bleu

le vendredi 27 mars 2020 à 10h55

Oui oui !
Je comprends !
C'est sur qu'il n'est déjà pas évident de vivre un amour partagé à 2, alors à 3....
Je pense que dans un sens nous serions prêts à essayer des relations "séparées" , l'un comme l'autre nous comprendrions sans difficultés ce mode de fonctionnement.
On verra au fil des rencontres.

#
Profil

bonheur

le vendredi 27 mars 2020 à 18h59

Je crois @colibri-bleu que ce sera votre optimisme naturel, votre désolidarisation tout en étant ensemble, et oui… vivez et vivez, encore et toujours. La vie est… souvent injuste et parfois miraculeuse dans de l'exceptionnel qui dépasse l'imaginaire.

Y croire, est une bonne attitude !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion