Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Bonnes relations avec des ex : romans, films ?

Culture
#
Profil

Siestacorta

le vendredi 21 février 2020 à 15h22

Hello.
Parmi mes penchants poly, il y a une tendance à garder une bonne relation avec les ex. C'est pas quelque chose qui a une forme très déterminée, et quand elles sont mono, ça peut piquer...

Pour moi, ça peut être une forme de non-exclusivité par le petit bout de la lorgnette. Ca ouvre pas sur du polyamour pour toute personne qui vit ça, mais c'est déjà un contre-pied à l'exclusivité, une ouverture sur des rapports affectifs para/post-amoureux, qui permet de remettre en cause la norme propriétaire de la relation. Même dans OKC, ça fait partie des questions "votre partenaire va voir un.e ex qui a compté, vous vous sentez comment" ?

Je dis pas que c'est bien dans tous les cas, d'être en bonne relation avec des ex. On a le droit d'être blessé.e, de vouloir passer à autre chose, qu'un des partenaires soit devenu trop autre par rapport à ce passé pour que ça fasse sens.

Bref...

On manque de références culturelles pour parler de ça, pour voir autre chose dans l'ex qu'un cousin de la belle-mère, toujours un peu diabolique.
Vous avez des souvenirs de films, romans, séries, où la relation entre ex est belle ? (si possible sans le gnan-gnan normé de "on se remet ensemble finalement").

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

artichaut

le samedi 22 février 2020 à 05h55

comme ça, et en contexte poly, je dirais :
- I Want Your Love, de Travis Mathews, 2012
- César et Rosalie, de Claude Sautet, 1972
- Les Deux Anglaises et le Continent de François Truffaut, 1971

mais sans tout à fait cocher toutes les cases demandées

et sinon :
- L'amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot, 2018

#
Profil

Siestacorta

le samedi 22 février 2020 à 16h57

Merci :-)

Les cases sont pas cochées parce que ?

A la rigueur, des histoires d'ex mono m'intéressent presque plus. J'y vois un côté proto-poly, même quand c'est pas forcément l'intention de l'auteur...
Mais en creusant google, je trouve surtout la recommandation un peu mono-normée qui dit que si tu t'accroches à une relation avec un.e ex, tu risques de te blesser et de pas passer à autre chose. Et c'est un peu là où effectivement ça dépend probablement des caractères, et où l'optique poly est quand même différente puisque des autres, c'était prévu qu'il y en ait anyway.

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

Keya

le lundi 24 février 2020 à 08h48

La série "Grace et Frankie" remplit plutôt bien les critères je pense.
Le résumé : "Grace et Frankie sont les pires ennemies du monde. Mais quand leurs maris respectifs leur annoncent qu'ils s'aiment et vont se marier, les deux femmes voient leurs vies basculer, et surtout s'entremêler."

Du coup on voit comment évolue la relation de ces deux femmes avec leurs ex maris, et ça ne finit pas en "gnangnan normé", comme tu dis ! Après faut aimé ce style de série pour apprécier ^^

#
Profil

Siestacorta

le lundi 24 février 2020 à 09h41

Keya
La série "Grace et Frankie" remplit plutôt bien les critères je pense.

Mais oui mais évidemment !
J'ai regardé que jusqu'à la moitié de la deuxième saison, mais c'est parce qu'à ce moment-là j'ai eu envie d'histoires plus bourrines pour ma vie de canapé.
Mais c'est une excellente série, toutàfait dans le sujet, je suis crétin de pas l'avoir percutée tout seul. Merci !

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#

Tutu (invité)

le lundi 24 février 2020 à 10h06

Bonjour Siestacorta
J'ai toujours eu le sentiment que si j'ai eu une relation privilégiée avec quelqu'un, pourquoi gaspiller tout ce qui a été bon simplement parce que l'expression passionnelle est finie ?
J'ai vu ensuite que ce n'est pas l'habitude de la plupart des gens que je connais, mais souvent ils m'ont dit que "c'est bien" avec un ton de regret, comme si le concept est un 'doux rêve' inaccessible. Pourtant, c'est ce que je vis, et plusieurs des mes anciennes amoureuses sont mes amies pour la vie et le sont également avec ma partenaire de trente ans.
J'ai eu la chance inouïe de n'avoir jamais été en amour avec quelqu'un qui s'est révélée mauvaise ou abusive... d'où vient mon envie de ne pas gaspiller si possible.
En relisant, ça fait 'fleur bleue'... mais c'est la réalité.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 24 février 2020 à 10h54

C'est peut-être fleur bleue, mais oui, pour moi aussi c'est du vécu, joyeusement vécu.
Moi aussi j'aurais le sentiment de gaspillage. Souvent, lors d'une rupture, les gens ont l'impression d'avoir gaspillé du temps avec la relation elle-même... Et même si je saurais pas ressentir ça, je peux l'entendre. Au moins comme expression de la peine, de la frustration.
Mais pour moi, c'est quand c'est l'histoire - qui et ce qu'on a été - est niée qu'il y a gaspillage. "C'était pas LA bonne histoire, donc c'était rien"... Bullshit.

Bon, je peux comprendre quand même qu'on laisse une histoire derrière soi, sans la nier pour autant. C'est parfois nécessaire.
Peut-être que la tristesse là-dedans, c'est que ça peut être nécessaire pour l'un et pas pour l'autre, et qu'il faut faire avec.
Mais je crois que beaucoup de gens, avec la monogamie en série (non, mon actuel.le ne saura pas faire avec mon ex), ou avec le désir d'aller de l'avant sans un regard dans le rétro (comme si on pouvait être sans avoir été...) intègrent que c'est généralement impossible et sans valeur, alors que c'est assez souvent possible et précieux.

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

artichaut

le mardi 25 février 2020 à 00h50

Siestacorta
Les cases sont pas cochées parce que ?

parce que il peut y avoir justement la tentation du gnan-gnan normé de "on se remet ensemble finalement"

Siestacorta
A la rigueur, des histoires d'ex mono m'intéressent presque plus.

Oui je comprends.
En soi ça donne envie de chercher côté mono, car c'est a priori pareil, donc +de potentialité de trouver.

Mais de fait, mon vécu, c'est que j'ai plutôt trouvé ça côté poly justement. En tout cas moi j'ai appris à me séparer en devenant poly. Avant c'était un peu cata.

J'ai le sentiment qu'en version mono, vu que t'as tout le combo qui va avec une "relation", quand ça s'arrête, et que de fait t'as plus* tout le combo, pour pas mal de monde ça veut dire que t'as plus* rien.

Alors qu'en mode poly : t'as plus* ci ou plus* ça, c'est pas grave, ça reste « une relation ».


* ces "plus" veulent dire "moins" (bizarrerie de la langue française), quand je veux utiliser un "plus" qui veut dire plusse généralement je met un "+"

#

Tutu (invité)

le mardi 25 février 2020 à 01h22

Bonsoir Siestacorta
Merci pour ta réponse, 100% d'accord !

#
Profil

Siestacorta

le mardi 25 février 2020 à 18h19

artichaut

J'ai le sentiment qu'en version mono, vu que t'as tout le combo qui va avec une "relation", quand ça s'arrête, et que de fait t'as plus* tout le combo, pour pas mal de monde ça veut dire que t'as plus* rien.

C'est pour ça que je suis curieux de récits où ça arrive dans un univers mono.

On m'a cité la série Netflix Frankie and Grace, l'amitié entre deux femmes sexagénaires qui se font plaquer par leurs maris... qui se sont casés ensemble. Du coup comme divorcées perdues dans leur repères sociaux, elles développent une solidarité (avec le côté comique classique un peu lourdingue sur le papier "alors que tout les opposent"), et surtout, elles ont une relation plutôt aimante avec leurs ex-maris. Pas forcément toute rose, mais respectueuse, essentiellement.

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion