Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Quand et comment parler d'une nouvelle relation ?

Besoin d'aide
#
Profil

Hawkeye

le jeudi 23 juin 2022 à 18h22

Bonjour,
Un rapide contexte : en couple depuis 20 ans, des enfants. Il y a 2 ans et demi, à l'initiative de ma femme, nous avons ouvert notre couple a d'autres relations d'abord physique puis physique et sentimental. Des débuts chaotiques pour moi, il m'a fallu un peu plus d'un an pour comprendre et accepter ce qu'elle vivait puis le vivre également : un parcours de mono à poly-acceptant puis polyamoureux.
La communication sur nos autres relations a été un sujet compliqué avec ma femme mais maintenant nous avons réussi, peut-être parce que je me sens mieux dans notre fonctionnement. Mais ce n'est pas mon problème aujourd'hui.

Il y a un peu plus d'un an j'ai rencontré une femme, A., nous avions longtemps échanger avant sur nos attentes et avons commencé une relation. Elle est en couple et cache notre histoire à son mari. C'est pas très poly :( mais j'ai considéré que ce n'était pas à moi de m'en occuper et j'ai toujours dit que je comprendrais si du jour au lendemain on devait arrêter notre relation pour préserver son couple. J'appréciais ce que l'on vivait, j'aimais etre aimé mais je pense que je suis resté dans la retenue côté sentiment, ou répondait aux siens en miroir. Très vite elle m'a dit qu'elle ne supporterait pas que j'aille une autre relation ou alors un one-shot sans sentiments. Ce que je n'envisageais pas ma femme et elle me suffisant.

Ces derniers mois c'est devenu compliqué de son côté, beaucoup d'interrogations sur sa vie, son couple, son travail. Elle a eu besoin de mettre de la distance entre nous, ce que j'ai accepté mais m'a fait mal. Dans ses derniers messages elle m'incitait même à trouver quelqu'un d'autre parce qu'elle n'était pas disponible pour moi. Quelques temps plus tard je commence à échanger avec une femme, C, sans arrière pensée. Elle est polyamoureuse mais des difficultés dans son couple. On discute se soutient, le courant passe plutôt bien je la trouve sympa et on se donne rendez-vous pour un verre entre ami et poursuivre de vive voix nos messages.
Vous devinez la suite ... On se rencontre et ce qui n'était pas prévu arrive, on n'en avait pas parlé, une attirance et on finit la nuit ensemble et on a continué nos échanges. On a prévu de se revoir bientôt.
Dans ma tête je me dit que la première histoire avec A. est en pause et surement fini donc ça va aller. Je vais tranquillement lui dire au revoir et vivre ma relation naissante et potentiellement courte avec C.
C'est alors que A. reprend contact, juste un petit message pour prendre des nouvelles, un ton neutre. Je ne me vois pas lui annoncer que j'ai rencontré quelqu'un par message, je préfère attendre qu'on puisse s'appeler. Les messages de A. redeviennent quotidien. Je réponds de manière neutre et on prévoit de s'appeler quand elle trouvera un moment calme. Je me prépare donc à lui parler de ma rencontre avec C. mais au téléphone j'ai droit à A. dans un état que je n'ai jamais vu et encore elle va mieux, d'après elle. Du coup après avoir encaissé ce qu'elle avait à me raconter et vécu un genre de burn out, m'a parlé d'idées suicidaires, et ses sentiments pour moi qui sont toujours là, qu'elle aurait dû se confier à moi plutôt que de m'éloigner,.. Je n'ai pas eu le courage de lui parler de C. A. Voudrait qu'on reprenne nos échanges, que ça lui manque, qu'elle a besoin de moi même si on ne va pas pouvoir se voir avant longtemps. J'aimerai pouvoir vivre ces 2 histoires en parallèle mais sereinement et honnêtement. Autant je vais parler à C. de ma discussion avec A. (C. est au courant de ma relation avec A. et de son statut en pause) et que ça ne change rien pour nous et mon envie de la revoir. Autant j'ai la désagréable impression que si j'annonce aujourd'hui à A. elle risque de replonger.
J'ai du coup l'impression de la tromper ce qui n'est pas ce que je veux. Et je voudrais vraiment qu'elle comprenne que C. n'est pas une remplaçante parce qu'elle s'est éloignée mais bien une autre histoire.
En plus je me dis que ce sera peut-être très court avec C. et que ce serait dommage de détruire ce que j'ai vécu avec A.
A. Ne m'a pas demandé si j'avais rencontré quelqu'un d'autre, je ne lui ai pas non plus menti ouvertement mais je suis coupable de mensonge par omission. Et le pire c'est que j'estime l'avoir fait pour son bien.

Donc si vous avez une idée, un conseil pour sortir de cette situation. Même m'insulter et me traiter de lache, je suis preneur.

#
Profil

Mark

le jeudi 23 juin 2022 à 20h46

Bonjour,
Pour répondre à ton titre de discussion, j'annonce une nouvelle rencontre avec un minimum de contexte quand cette envie commune devient concrète, indépendamment de ce qui peut en découler. J'accueille les questions s'il y en a. Ce mode de fonctionnement semble convenir et laisse la place à ne pas imposer trop d'informations si elles ne sont pas souhaités à l'instant T.
Voilà pour la théorie, la pratique est souvent un peu plus floue.

Sur ton partage de la situation, je te répondrai qu'il m'importe de questionner si je respecte mes valeurs et celles des autres personnes concernées. Je suis adepte des regrets plutôt que des remords. Sur papier c'est mon scénario idéal, dans la réalité ça me demande parfois de creuser et identifier un peu plus les envies et besoins de chacun et me demander si je suis en mesure d'y répondre. (Parfois les réponses ne viennent qu'après un certain temps ) (edit: Ce que ton récit illustre bien)

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

bonheur

le vendredi 24 juin 2022 à 09h59

@PolyPasLeChoix.

Le titre devrait être "comment parler à une personne qui ne veut pas savoir ?", je trouve. Enfin bref.

Sacré piège, je trouve.

Après, il y a le réel. A veut une exclusivité (sauf ta femme légitime ?) et tu lui as accordé car sur l'instant la situation était belle ainsi. Sauf qu'en polyamour, l'avenir n'est jamais écrit. Tu ouvres ton coeur au champ des possibles, donc à un avenir pluriel... Tu t'es contenté d'acquiescer car sur le court terme c'était bien ainsi, ça arrangeait tout le monde.

Après, elle demande une pause, et non un arrêt. Autrement dit cette histoire de vouloir une exclusivité allait possiblement revenir sur la table.

Vous avez cette énorme divergence en commun. Celle-ci, sans revenir sur le passé, aurait dû être explicite dès le départ. Je sais que ce n'est pas facile. L'amour est insidieux, il s'incruste là où on ne l'attend pas toujours. Et c'est là que le quand (?) fait son entrée. J'en ai fait les frais récemment, alors que c'était idiot puisque chacun(s) était ouvert à entendre. On en vient à "avoir le courage" de parler (dans mon cas aussi le "comment"). Et là, je serais mal placé pour donner des conseils. Juste tu acceptes ou non de mentir, y compris par omission.

Le mensonge est un engrenage. Il faut en avoir conscience. Si c'est le temps de faire le point avec soi-même et de trouver le courage de dire, je crois que c'est pour la bonne cause. Autrement, le mensonge demeurera. Aussi, pour la personne à qui l'on ment, plus on attend, plus la découverte du mensonge sera lourde à encaisser. Dire au bout d'une semaine, voire un mois que l'on envisageais la franchise sauf que l'on ne savait comment faire, ça s'accepte. Au bout de plusieurs mois, ce n'est plus crédible. C'est mon avis et cette temporalité n'est que mienne. D'ailleurs pour moi, ce serait plutôt en jours ou une quinzaine maximum. Au-delà, je me trouve monstrueuse.

Je crois que la situation est difficile, c'est parce que par amour tu as en amont accepté de te conformer à l'inacceptable. Tu as manqué "d'anticipation".

Concernant A. Attention, tu n'es pas responsable de sa situation de couple. Tu n'as pas à endosser ce qui ne te revient pas. Personnellement, je la soutiendrais à distance, en mettant entre parenthèses le côté autre que celui de l'amitié. Le tout étant de le pouvoir. C'est difficile quand on aime.

En tout cas, ne te flagelle pas. Tu n'es pas responsable de sa situation.

#
Profil

Hawkeye

le vendredi 24 juin 2022 à 14h02

Merci @Mark pour tes réflexions

Mark
Bonjour,
Pour répondre à ton titre de discussion, j'annonce une nouvelle rencontre avec un minimum de contexte quand cette envie commune devient concrète, indépendamment de ce qui peut en découler. J'accueille les questions s'il y en a. Ce mode de fonctionnement semble convenir et laisse la place à ne pas imposer trop d'informations si elles ne sont pas souhaités à l'instant T.
Voilà pour la théorie, la pratique est souvent un peu plus floue.

C'est ce que j'ai pu faire sans difficulté avec ma femme. En lui disant que j'allais boire un verre et discuter avec une amie et la prévenant de quand je rentrerai. Puis finalement que je ne rentrais pas.
Mais comme avec cette pause de la relation avec A. nous n'echangions plus, à sa demande, je me voyais mal l'appeler pour lui dire que j'allais boire un verre avec une amie. Encore moins par message.

...
Sur ton partage de la situation, je te répondrai qu'il m'importe de questionner si je respecte mes valeurs et celles des autres personnes concernées. ...

Non malheureusement ça ne respecte pas ma valeur d'honnêteté. J'ai suffisamment souffert des mensonges de ma femme pour ne pas vouloir reproduire le même schéma. Dans le même temps je ne me vois pas devoir justifier mes faits et gestes, avec qui je suis et en toute honnêteté même si je savais que le contexte rendait un début de relation possible, je ne pensais pas que cela arriverait.
S'il n'y avait pas eu cette rupture de communication je pense que dans nos échanges quotidien, j'aurais parlé naturellement de C. à A de cette soirée. Ce qui ne lui aurait peut-être pas plus mais je n'ai pas ouvert mon couple pour être enfermé par mon autre relation.
D'un autre côté je me rend bien compte qu' il y a quelque chose que cette pause à casser dans ma relation avec A. Je pense que j'avais commencé à me préparer à une fin lente et sereine. La voir revenir vers moi. L'entendre exprimer sa fragilité, ce qui n'est pas dans son caractère, son besoin de moi. Je n'ai pas pu lui dire dans ces conditions alors que j'en avais envie, je m'y étais préparé.
On ne pourra pas se voir avec A. avant la rentrée, peut-être même pas s'appeler donc c'est moche mais je pense attendre ce moment là pour lui parler de C. Cela me donnera du temps pour voir si la relation avec A peut reprendre, mieux connaître C. aussi.

#
Profil

Hawkeye

le vendredi 24 juin 2022 à 15h41

Merci @bonheur, pour tes réflexions.

La communication. Entre l'idéal et la réalité de l'instant. Pas simple

bonheur
Le titre devrait être "comment parler à une personne qui ne veut pas savoir ?", je trouve. Enfin bref.

Très bonne remarque. Après si la personne te dit clairement "tu fais ce que tu veux, je ne veux rien savoir". C'est une forme de liberté de couple avec des oeillères assez classique "don't ask, don't tell". Pas sûr que ce soit facile à vivre pour autant.
Concernant A. je dirais qu'elle veut savoir. Mais qu'aujourd'hui je ne l'ai pas sentie en mesure de recevoir l'information.

...
Sacré piège, je trouve.

Après, il y a le réel. A veut une exclusivité (sauf ta femme légitime ?) et tu lui as accordé car sur l'instant la situation était belle ainsi. Sauf qu'en polyamour, l'avenir n'est jamais écrit. Tu ouvres ton coeur au champ des possibles, donc à un avenir pluriel... Tu t'es contenté d'acquiescer car sur le court terme c'était bien ainsi, ça arrangeait tout le monde.

Après, elle demande une pause, et non un arrêt. Autrement dit cette histoire de vouloir une exclusivité allait possiblement revenir sur la table.

...

Non par rapport à ma femme elle n'a jamais exprimé d'exclusivité, plutôt du respect. Cela aurait été pour moi un motif pour mettre fin à notre relation.
Et tu as raison pour cette histoire d'exclusivité à rediscuter surtout que pendant cette pause elle m'a invité à chercher quelqu'un mieux à même qu'elle de répondre à mes envies et besoins de relations.

[...]

Le mensonge est un engrenage. Il faut en avoir conscience. Si c'est le temps de faire le point avec soi-même et de trouver le courage de dire, je crois que c'est pour la bonne cause. Autrement, le mensonge demeurera. Aussi, pour la personne à qui l'on ment, plus on attend, plus la découverte du mensonge sera lourde à encaisser. Dire au bout d'une semaine, voire un mois que l'on envisageais la franchise sauf que l'on ne savait comment faire, ça s'accepte. Au bout de plusieurs mois, ce n'est plus crédible. C'est mon avis et cette temporalité n'est que mienne. D'ailleurs pour moi, ce serait plutôt en jours ou une quinzaine maximum. Au-delà, je me trouve monstrueuse.

Je crois que la situation est difficile, c'est parce que par amour tu as en amont accepté de te conformer à l'inacceptable. Tu as manqué "d'anticipation".

Tu resumes bien ce qui me torture. Je ne sais pas si je vais savoir attendre et peut-être qu'attendre en espérant un contexte plus favorable aura un effet négatif pour elle.

[...]
Concernant A. Attention, tu n'es pas responsable de sa situation de couple. Tu n'as pas à endosser ce qui ne te revient pas. Personnellement, je la soutiendrais à distance, en mettant entre parenthèses le côté autre que celui de l'amitié. Le tout étant de le pouvoir. C'est difficile quand on aime.

En tout cas, ne te flagelle pas. Tu n'es pas responsable de sa situation.

C'est exactement ce que je lui ai proposé pour reprendre contact, d'y aller doucement. Mais elle a refusé disant qu'elle voulait plus... Ce que je ne pense pas être en capacité de faire aujourd'hui. Quelque chose s'est éteint pour moi et c'est lié à la pause et au silence après des mois d'échanges quotidien qu'il m'a fallu gérer. Rien à voir avec ma rencontre avec C. Puisque c'était avant. Mais j'ai tellement peur de faire du mal à A. que je ne sais plus comment réagir.

Je vais essayer de reprendre nos échanges mais en restant sur le registre amical. Je verrai bien si le besoin et l'envie de plus reviens pour moi. Je ne peux pas dire que je n'aime plus A. Mais clairement plus comme avant. Je lui ai exprimé ça par contre et j'espère qu'elle m'a entendu.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion