Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Rupture et jalousie

Jalousie
#
Profil

crahu

le mardi 14 juin 2016 à 16h06

Jusqu'à il y a peu, je vivais mon Polyamour en toute simplicité et sérénité.

Mais depuis quelques jours, mon histoire avec ma relation primaire a pris fin d'un commun accord. La cause principale étant l'absence de désir de ma compagne à mon égard, et la tendresse réduite à sa plus simple expression, voire inexistante.

Mais sa libido est intacte avec son autre amoureux et envers elle même à travers la masturbation. J'ai reçu cette information violemment, même si je n'ai pas été totalement surpris, car dans les actes cela faisait déjà presque deux mois que sexuellement c'était le désert entre nous deux. Ce qui m'a choqué était d'apprendre que cela fonctionnait ailleurs. Et là, la Jalousie a montré son visage. A l'instant elle m'a laissé pour aller rejoindre son autre chéri, non son mec tout simplement puisque ma relation avec elle est finie (va falloir que je m'y fasse). Et là inutile de vous dire que c'est dur à vivre, cela fait super mal au ventre, alors que lorsque nous étions ensemble cela ne me faisait absolument pas mal bien au contraire.

De mon côté je suis heureux avec mon autre chérie qui est vraiment une Belle Personne. Et lorsque j'ai commencé cette relation qui se passe très bien sexuellement, ma libido a été multiplié, et mon désir envers ma première relation a augmenté et non diminué.

De même j'ai une autre chérie, avec laquelle je m'entends très bien et sans qu'il y ai à ce jour de relations sexuelles, mais la tendresse et la complicité sont là et se suffisent déjà très bien à elles mêmes.

Dans la salope éthique au chapitre de la jalousie, il est préconisé d'écrire une lettre à sa jalousie. Je ne m'en suis pas senti capable, j'ai préféré m'épancher ici. Car hélas mes amis ne pratiquent pas et ne comprennent pas le polyamour...

Crahu dans sa première rupture dans le Polyamour...je ne l'avais pas vu arrivé ainsi...

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

bonheur

le mardi 14 juin 2016 à 21h33

Bonjour crahu.

Quand on me demande pourquoi je refuse la sexualité dans mes relations secondaires, la plupart du temps on s'attend à ce que je réponde que je le fais par respect pour mon mari. Sauf, que, si en effet ce respect existe, je sais que je ne peux pas passer d'un corps à un autre, sauf dans un délai long entre deux (ce qui est inacceptable dans ma relation primaire)... par contre l'auto-satisfaction en autre n'est en autant cas un obstacle (si l'on considère que c'est une sexualité en dehors du couple, même si la pratique peut venir s'intégrer dans la sexualité de couple).

Les explications intellectuelles, je n'arrive pas à les exprimer (je vis en harmonie avec mes ressentis et mon instinct), mais cette incapacité existe. Donc, on peut en effet ne pas pouvoir être polysexuel, ne pas pouvoir naturellement concilié deux vies sexuelles simultanément (disons plutôt alternativement).

Pour certaines personnes, c'est un embellissement, un épanouissement et pour d'autres personnes, c'est un handicap naturel.

#

Juin (invité)

le mardi 14 juin 2016 à 22h03

Bonjour
Crahu : j'ai envie de répondre que c'est le risque... Peut être qu'il est simplement temps que ta relation (first) se termine... Même si tu as des sentiments et que t'es autres relations n'ont rien abîmé à ta 1ère relation c'est peut être pas réciproque... C'est triste mais c'est comme ça... Plein de bonheur je te souhaite en tout cas...

Bonheur : il y a un truc que je ne comprends pas dans tes relations (je lis ici depuis peu) ... Si tu n'as aucune relation sexuelle mais des sentiments très forts pour tes autres relations... Ne s'agirait-il pas tout simplement d'amitiés fortes et non pas de poly amour ?
J'ai des amitiés très fortes (qui dérapent parfois) mais il s'agit d'amitié ...
Te sens tu poly amoureuse vraiment ?

Juin

#
Profil

crahu

le mercredi 15 juin 2016 à 00h47

Merci pour vos réponses,

@ Bonheur, je comprends ton comportement, mais j'ai du mal à le calquer même en partie à mon ancien Amour. En effet nous étions libertins et le passage d'un corps à l'autre n'avait jamais été auparavant une barrière, à moins qu'elle ai changé...

Je ne me suis jamais servi de mes autres histoires comme d'un remède ou d'un substitut par rapport à cette histoire qui se termine. Mais j'avoue que de penser très fort aujourd'hui, à ces autres Femmes magnifiques qui sont dans ma Vie, m'a redonné du baume au cœur.

C'est vrai que se sentir aimé et d'aimer soi même permet de dépasser certaines choses. J'ai conscience de dire ici des platitudes et des évidences, toutefois lorsque l'on le vit, qu'on le touche du doigt cela vous remplit vraiment.

Merci à mes deux Chéries d'être là pour moi à tout instant.

#
Profil

bonheur

le mercredi 15 juin 2016 à 10h12

Pour Juin : Oui tu dois lire depuis peu ici. J'ai déjà expliqué à de nombreuses reprises que l'amour est avant tout affaire d'émotions et de ressentis. Sinon, l'expression sexfriend n'aurait même pas lieu d'exister et les libertins seraient de très grands amoureux (de très grands amoureux, sauf que voilà, les libertins ne mêlent pas sexe et sentiments).

Egalement, dire que l'on peut concevoir qu'il y ai du sexe en amitié (sexfriend) mais qu'il ne peut y avoir d'amour sans sexe... cela revient à rayer de la carte amoureuse les personnes asexuelles. Il suffit de visiter sur les forums dédiés à l'asexualité pour se rendre compte que ces personnes savent parfaitement aimer.

Egalement, tu commences une relation amoureuse avec du sexe ??? Avant, il n'y avait pas d'amour ??? Avant c'était juste de l'amitié et lors du passage à l'acte, la baguette magique transforme en amour ???

Autre chose, si le sexe était le seul ingrédient définissant l'amour. Pourquoi Crahu a aussi mal. Après tout, d'après ton raisonnement, il lui suffit de faire évoluer sa relation d'amour à amitié, puisque l'on ne supprime que le sexe. Donc, pourquoi cette impression de jalousie et de mal être ???

L'amour et l'amitié n'ont, à mes yeux, aucun rapport... les émotions révélées, les sentiments, le vécu intérieur, ne sont vraiment pas similaires.

#
Profil

bonheur

le mercredi 15 juin 2016 à 10h20

Pour Crahu, le libertinage, vous le pratiquiez en commun, pour amplifier et valoriser votre relation de couple... ou elle libertinait tout seule ?

Libertiner à deux, c'est une manière de casser la routine du couple, mais l'action se fait pour le couple, conjointement (ça arrive). Si elle n'était pas séparée de toi lors du libertinage, c'est parfaitement possible qu'elle l'est vécue en harmonie avec toi et non comme étant une offrande de son corps à un autre. Elle était là pour toi et avec toi. La tierce personne était juste là pour votre plaisir.

J'ai côtoyè le milieu libertin de suffisamment prêt pour savoir que je le vivrais ainsi, amplifier la relation mais le sexe reste dans le couple, pour le couple, ensemble. On joue ensemble, mais on ne fait pas l'amour avec autrui.

#
Profil

crahu

le mercredi 15 juin 2016 à 10h23

Oui Bonheur c'est exactement ce que tu disais:

"Elle était là pour toi et avec toi. La tierce personne était juste là pour votre plaisir. "

Nous ne nous quittions jamais et les partenaires (que des hommes) étaient là pour notre plaisir et le leur, par contre elle couchait avec tous les partenaires présents. Et une harmonie était bien là. Je ne pratique pas le libertinage autrement.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

Juin (invité)

le mercredi 15 juin 2016 à 10h37

Cela ne fait que quelques jours que je lis ici.
Je posais juste une question.
Je prends donc ta réponse pour un oui...

#
Profil

bonheur

le mercredi 15 juin 2016 à 12h24

crahu
Nous ne nous quittions jamais et les partenaires (que des hommes) étaient là pour notre plaisir et le leur, par contre elle couchait avec tous les partenaires présents. Et une harmonie était bien là. Je ne pratique pas le libertinage autrement.

Vous libertiniez ensemble mais elle ne vivait pas ces expériences comme toi. Ok, il y avait du sexe (acte concret et visible par toi) entre elle et les partenaires choisis... sauf qu'elle seule peut savoir ce qui la motivait à cela. C'était peut être simplement pour casser la routine, se divertir et sa libido était motivée, peut être, juste parce que tu étais là. Je veux dire, elle faisait peut être l'amour AVEC TOI différemment, mais pas avec la tierce personne, sauf dans l'acte concret.

La sexualité est peut être "mécanique" pour toi, mais peut être pas pour elle. Ce qu'elle avait à offrir, c'était à toi qu'elle l'offrait, pas à cette tierce personne, qui était alors seulement un "intermédiaire" et non un "acteur".

#
Profil

bonheur

le mercredi 15 juin 2016 à 12h34

Rassure toi Juin, je ne t'en veux pas d'avoir posé la question. C'est juste que la répétition devient lassante. J'espère malgré tout avoir suffisamment éclairé ta lanterne.

Pour parfaire mes explications, la libido n'est pour moi absolument pas un signe révélateur de l'amour. Je ne vis pas souvent "d'automatisme" libidonal... celle-ci a besoin de stimulations corporelles ou visuelles. Mon coeur trop grand pour moi (voir chanson Julien Clerc - 1976 - "j'ai le coeur trop grand moi"), c'est différent. L'amitié que j'échange, c'est encore tout autre chose.

Le milieu libertin est parfait (tel que je l'ai vécu) pour stimuler la libido. Très curieusement, j'ai été amené à retrouvé l'un de mes amoureux secondaire dans ce milieu, et je n'avais pas spécialement envie de lui sexuellement. Par contre, l'amour affectif était amplifié parce qu'il était vraiment heureux et super épanouie de son moment de vie.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 16 juin 2016 à 08h54

crahu

Mais sa libido est intacte avec son autre amoureux et envers elle même à travers la masturbation. J'ai reçu cette information violemment, même si je n'ai pas été totalement surpris, car dans les actes cela faisait déjà presque deux mois que sexuellement c'était le désert entre nous deux. Ce qui m'a choqué était d'apprendre que cela fonctionnait ailleurs. Et là, la Jalousie a montré son visage. A l'instant elle m'a laissé pour aller rejoindre son autre chéri, non son mec tout simplement puisque ma relation avec elle est finie (va falloir que je m'y fasse). Et là inutile de vous dire que c'est dur à vivre, cela fait super mal au ventre, alors que lorsque nous étions ensemble cela ne me faisait absolument pas mal bien au contraire.

Je vois plusieurs éléments possibles dans cette jalousie particulière. Ce sont les ingrédients ordinaires de cette émotion, mais comme ils arrivent ici bien après le choix poly, ils sont forcément différents pour ton histoire

- la tristesse. Pas tout à fait de la jalousie, mais son contexte. Vous vous quittez (au moins affectivement), et cet épisode où il n'y a plus de vie sexuelle ni de tendresse incarne ce changement. Du coup tu peux te mettre à anticiper et donc craindre une séparation durable. Une intimité, des liens peuvent survivre à ça, si chacun de vous en a besoin, mais ces changements là font généralement de la peine. Etre poly ne nous en préserve pas... Et même si ça fait pas du bien, ça peut aussi vouloir dire qu'on a un coeur qui vit. Qui a naguère battu plus joyeusement pour l'autre. Et ce passé plus tendre, on y était, l'autre aussi, et on peut être heureux de l'avoir vécu, il nous restera.

- l'envie : ta compagne et un autre amoureux vivent quelque chose que tu désirerais vivre. Tu ne veux pas empêcher ta compagne de vivre ça, mais tu n'y a plus accès... On veut ce qu'on a pas, c'est humain. Il n'y a pas de réponse à ça à part cultiver tes propres joies.

- la frustration : ta libido s'épanouissait, et paf, stop... Bon. Ca aussi, c'est humain, "I can't get no... satisfaction...". Ca te dispense pas de chercher des satisfactions ultérieurement, et t'en trouveras probablement.

Je veux dire qu'à quelque chose, éprouver la jalousie est bon.
Pas pour contraindre l'autre pour la compenser, mais pour nous connaître nous-même : si j'ai mal là, qu'est-ce que ça m'apprend sur moi ? Pas sur ce qui me manque dans la minute, mais sur la personne que je suis, sur ses besoins fondamentaux ?

Voilà mes retours.
Bon courage pour ce passage...

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

crahu

le vendredi 17 juin 2016 à 17h28

Merci Siestacorta pour ta réponse,

effectivement comme tu l'as si bien dit, à moi de profiter de ce passage pour mieux me connaître et quand au reste il n'y a rien y faire...

Depuis l'écriture de mon premier post, la situation s'est représenté une autre fois, la douleur était toujours présente, forte, authentique, ravageuse.

Heureusement j'avais pris le temps de relire le chapitre de la salope éthique sur la jalousie. Et lorsque elle est rentré de chez lui hier soir, j'ai pris le temps de parler avec elle. En disant JE et non TU (vive la CNV), en exprimant ma tristesse sur le devenir de notre histoire, mais je n'ai pas parlé de l'autre, je ne pense que cela aurait été utile alors j'ai tut ma jalousie. Mais déjà le fait d'avoir exprimé certaines choses m'avait allégé quelque peu.

Et lorsque tout à l'heure elle m'a annoncé que ce soir elle aller découcher et fêter l'excellente réussite de sa soutenance passé hier avec brio avec son autre chéri, inutile de vous dire le mal que cela m'a fait. Cette fois-ci elle a vu sur mon visage. Je lui ai dis que normalement cela aurait du se passer avec moi si nous n’avions pas arrêté notre histoire quelques jours plus tôt. Là elle m'a proposé à mon plus grand étonnement que si je le souhaitais elle était ok pour rester ce soir avec moi. Cela m'a fait le plus grand bien et je l'ai remercié pour sa proposition, mais je ne me sentais pas le droit de lui interdire de vivre ce qu'elle avait envie de vivre, et elle le méritait bien au vu de son travail fourni tout au long de l'année pour ce diplôme. Du coup, je pars de mon côté rejoindre mes enfants et elle va, là où elle avait prévu.

Je ne dis pas que je ne vais pas passer un mauvais moment ce soir, mais je sens avoir pris la bonne décision. Si elle n'avait pas eu besoin de moi pour les jours à venir je serai déjà parti et mis fin plus facilement à cette souffrance, mai sil va falloir que je patiente encore une semaine.

Ma première rupture dans le cadre du polyamour est douloureuse et difficile, mais c'est le lot de nous tout.e.s

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

Papaya (invité)

le vendredi 17 juin 2016 à 21h38

Tu dis votre histoire Crahu mais n êtes vous pas séparés ? Qu attend tu encore de votre relation ? Qu elle retrouve du désir pour toi ?

#
Profil

crahu

le samedi 18 juin 2016 à 10h05

@ Papaya

Une Histoire entre deux êtres pour moi ne se résume pas juste aux meilleurs moments ou juste à l'Amour partagé. Il y a un début, une apothéose, et autre chose.

Ensemble nous avons d'abord été amis puis amants et enfin amoureux, j’espère que nous arriverons à rester amis tout simplement et ce sera déjà bien...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion