Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Rencontres dans le Var

Communauté
#
Profil

LoloVar

le mardi 26 février 2019 à 12h01

Bonjour,

Inscrit récemment sur le blog, je suis à la recherche "désespérément" d'un point de rencontre dans le Var (idéalement dans l'aire toulonnaise).

Mes motivations : apprendre à nous connaitre, partager nos expériences et, pourquoi pas, faire de belles rencontres. Tout du moins, les favoriser.

Si ces points de rencontre existent aujourd’hui, leur discrétion déjoue, à ce jour, toutes mes tentatives de repérage!!! S'ils n'existent pas, j'aimerais vous proposer de provoquer quelques événements (type café-poly ou autre, soyons imaginatifs!!!).

Je m'appelle Laurent, 47 ans, hétéro, pacsé (ma conjointe ignore mes tendances polyamoureuses - c'est un choix sur lequel le débat pourra s’engager), père de 2 garçons et polyamoureux depuis toujours (je crois). J'ai la chance de vivre 2 autres belles relations.

En espérant vous rencontrer rapidement...

Pour être complet : Page FB "Lolo Varpoly"

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

bonheur

le mardi 26 février 2019 à 12h35

hihihi Madame n'est pas au courant et tu indiques être polyamoureux ?

Ou j'ai mal compris, ou c'est toi !

Je veux bien des explications tout de suite :-D

Ce sujet qui t'apporterait et t'offrirais à la fois de l'information et ce côté découverte d'autrui
/discussion/-bSQ-/Contraception-masculine-RDV-a-To...

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

LoloVar

le mardi 26 février 2019 à 13h56

Bonjour #bonheur,

et non Madame n'est pas au courant. Je vais essayer de te présenter mes arguments, en espérant, je l'espère, avoir quelques conseils et/ou retours d'expérience. Rien n'est définitif, n'est-ce-pas ?

J'ai fais le choix hier, et le réitère aujourd'hui, de ne pas exposer mes tendances polyamoureuses à ma compagne. 3 arguments qui me semblent liés les uns aux autres :
- ce type de relations lui semblerait inacceptable (voire incompréhensible),
- je l'aime et, de fait, ne veux en aucun cas la faire souffrir,
- je n'ai pas envie de la perdre car elle me donne beaucoup de bonheur et partage mon quotidien (CQFD). Ce qui peut ne pas être une chance... c'est un débat.

Mes 2 autres partenaires sont, à contrario, informées de l'existence des unes et des autres, des limites propres à chacune (sachant que Madame à toute mon attention, toutes mes intentions...et pour autant...).

Bref, je suis assez au clair avec mes sentiments, mes attentes. Je vis dans le romantisme d'une relation amoureuse fulgurante de simplicité, de partage, d'amour (bien que ce terme embrasse beaucoup de concept), une autre plus charnelle, moins intense sentimentalement mais tout aussi riche

Au-delà des mots (polyamour ou tout autre définition de ce que je ressens, est-ce bien important ?), ma vie amoureuse se résume ainsi : concomitance de sentiments amoureux, besoin de les partager avec d'autres partenaires, dans le consentement, mais dans mon cas, sentiments discrets et non-avouables pour l'une des femmes qui m'accompagne sur mon chemin de vie.

Ah j'oubliais, toujours dans une expression sincère, sans forcément en attente d'un retour à la hauteur de la vigueur de mes propres sentiments (nous serions presque face à un amour "Agapé").

J'espère que cela ne contrevient pas à "l'ambiance" du blog. Je te fais confiance, #bonheur, pour me donner quelques impressions.

#
Profil

bonheur

le mardi 26 février 2019 à 14h19

Merci. Je te confirme donc que le polyamour n'est pas uniquement entretenir DES relations mais demande une bonne dose de transparence et d'acceptation de TOUTES les personnes aimées. D'où ma réaction qu'il y a usage d'un mauvais vocabulaire. Je préfère m'amuser de ce qui souvent me désole. Ta tendance n'est pas polyamoureuse. Trop souvent, ce terme est utilisé pour se dédouaner du mot adultère. Ce terme gênant avec connotations négatives.

Je préfère aussi @bonheur à #bonheur, s'il te plait. Tu vois, pour moi le # s'assimile à "porc". Je t'invite à lire la charte de discussion ainsi que la définition du terme polyamour, qui nous rassemble ici, faute de nous définir complètement et réellement.

Je reprend sur la notion de tendance polyamoureuse. Le fait de cacher à ton épouse ne semble pas perturbant. Donc en quoi pourrions t'aider ? Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Je laisse le loisir de comprendre si mon impression contrevient à "l'ambiance" ou non de ce forum clairement dédié.

Le polyamour consiste soit à définir dès le départ le type relationnel dans lequel on s'épanouit, qui nous rend heureux, soit à exprimer à la personne que l'on aime, notre amour pour une autre personne et dans les deux cas, que les personnes évoluent dans la franchise par rapport à notre vie sentimentale-amoureuse (parfois sexuelle) plurielle

Egalement, si ce site existe toujours, aller lire un peu, afin de comprendre en quoi tu n'es pas poly.
www.amours.pl

Ce qui m'amène à me demander les raisons de ta présence, puisque tout est clair et heureux. Que tu es en paix avec toi-même, bien dans tes baskets. On fait rarement cette démarche comme ça, juste pour passer le temps.

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

LoloVar

le mardi 26 février 2019 à 15h08

Merci @bonheur pour ta réponse et pardonne-moi si mes codes ne sont pas ceux de la Charte. Nul envie de te froisser. Je vais faire attention.
Vais-je sûrement évolué sur ce point d'importance. Il me faut un peu de temps je pense. Le terme d'adultère (on pourrait me l'opposer) ne me convient pas intellectuellement puisque je ne suis pas dans une démarche pour faire nombre mais bien de vivre mes amours concomitantes. Entendons-nous bien, je ne fuis pas mes responsabilités.
Je suis conscient que cette transparence manque, à tout le moins pour ma compagne.
J'enfonce peut-être une porte ouverte mais ce partage relationnel n'est pas simple à vivre (c'est un peu égoïste de le dire ainsi) et les jours peuvent être alternativement heureux, enlevés et douloureux et lourds. Ma présence ici est peut-être une forme de réassurance.
Aussi, lire vos témoignages, vos impressions me permettent d'avancer. Enfin, c'est comme çà que je le ressens.

#
Profil

bonheur

le mardi 26 février 2019 à 16h13

Le polyamour, en tout cas la philosophie que j'en retire, et cette philosophie est plus importante que le "nombre" de relation que j'entretiens. En l’occurrence actuellement une seule dans le concret et un certains nombre dans mon cœur.

Pour moi, et c'est mon point de vue perso, dont incontestable à mes yeux et à ma perception, l'adultère consiste à concilier amour (ou pas, ça peut être juste du jeu sexuel) et cachoterie. Et puis, le mensonge vient souvent s'initier, obligatoirement.

En terme de résultante, il en va que faire une transition mono-mono à mono-poly (en évolution première évidemment) sera moins douloureux si cette transition n'a pas pour origine une situation adultère. Non pas que sur le côté multi-affection se puisse être divergent, mais quand on supplément, il faut affronter le fait que d'avoir été tenu à l'écart, d'une chose qui me concernait, puisque m'impactant directement.

En fait, parfois, quand on ne veut pas dire, c'est que l'on n'accorde pas à l'autre une possibilité de réactivité. On prive l'autre de sa capacité à savoir, déjà, à réagir, ensuite. En plus, on se prive soit d'une évolution commune avec l'autre. N'est-ce pas déjà une phase d'éloignement ? Pas dans les faits, mais dans l'évolution !

Evidemment, c'est plus aisé pour moi, à ce jour de tenir ce discours, qu'à l'époque où j'ai annoncé à mon chéri de vie (mon mari) que j'aimais un autre homme que lui (en préambule de tout acte et en parallèle à un message d'amour à ce tiers)

Aussi, un vécu n'a pas valeur de réalité. Toutefois, l'adultère en guise de période de préambule, ça m'a toujours paru rajouter une complication.

D'autre part, combien d'adultères ne sont jamais découvert ?

#
Profil

LoloVar

le mardi 26 février 2019 à 16h27

J'entends @bonheur. Je ne m'interdis pas d'évoluer vers cette transparence que je sais essentielle. Affaire de méthode que je dois appréhender. Je ne veux pas la faire souffrir mais je me demande si cela est après tout possible.

Rencontrer d'autres personnes, au-delà de nos échanges écrits qui me sont fort profitables, me permettrait sûrement de maturer la question. Et d'avancer.

J'y travaille en tout cas.

#
Profil

bonheur

le mardi 26 février 2019 à 17h39

LoloVar
Je ne m'interdis pas d'évoluer vers cette transparence que je sais essentielle. Affaire de méthode que je dois appréhender. Je ne veux pas la faire souffrir mais je me demande si cela est après tout possible.

Cette évolution se fera ensemble. Pour l'instant TU évolues de ton côté, dans ton coin.

Je crois qu'il n'y a pas de méthode. En tout cas aucune "bonne" méthode, si ce n'est admettre qu'un deuil sera à faire, celui du passé et du confort lié au conformisme qui nous guide plus qu'il nous permet de nous réaliser et de nous épanouir. La preuve en est.

Laisser le temps au temps. Je ne veux pas dire par là qu'avec le temps ça passera. Je veux dire par là que ce deuil demandera du temps, mais aussi comme à chaque situation pénible, de l'attention, de l'écoute, de la compréhension, de la qualité relationnelle comme de la qualité en communication. Il a souvent été constaté ici que les transitions demandaient parfois des mois, mais plutôt des années. Un long processus dédié à une déconstruction (la perte de toute référence normative) et à une reconstruction qui sera unique à chaque cas.

LoloVar
Je ne m'interdis pas d'évoluer vers cette transparence que je sais essentielle. Affaire de méthode que je dois appréhender. Je ne veux pas la faire souffrir mais je me demande si cela est après tout possible.

Aller à un café poly dans le dos de sa relation principale ? C'est un peu contre principe, non ?

Est-ce possible d'impacter une vie faite de "bien comme il faut" et de "routine" (ce n'est pas péjoratif, on est heureux ainsi, juste redéfinir ces deux expressions) ? Je ne crois pas. De la souffrance, on peut sortir grandi. Les grands tournants de notre vie sont ceux qui ont nécessité une forme "d'effort".

Je t'invite à entendre la chanson de Julien Clerc "j'ai le coeur trop grand pour moi" (elle date de 1976). Pour moi, elle est très parlante de l'instant où on comprend que l'on aime ET que l'on aime et de ce flou qui vient, souvent ce mal-être qui oblige à partir vers le hasard. Tu trouveras cette chanson (et ses paroles) facilement sur le net.

#
Profil

klimb

le mardi 26 février 2019 à 23h07

Une seule question LoloVar, si ta compagne te disait brusquement qu'elle est elle même polyamoureuse, qu'elle vit une relation amoureuse et sexuelle avec 2 collègues de bureau depuis plusieurs années et qu'elle s'est inscrite dans un café pour faire un maximum de nouvelles rencontres, est ce que tu aurait toujours un sourire en forme de banane ?

#
Profil

LoloVar

le mercredi 27 février 2019 à 06h56

Bonjour @klimb,

Dans un 1er et passé l'effet de surprise, ce serait une belle découverte qui nous faciliterait tout 2 la tâche.

Pour ce qui pourrait être de ses relations, je ne peux prôner ma liberté et renoncer à celle des autres. Il fait être cohérent n'est-ce pas ? Mes partenaires sont libres de vivre leurs propres relations et cela est entendu entre nous.

Et pour ses desirs de faire des rencontres, même réponse. Irions-nous sûrement ensemble.

Avoir la banane ? Je n'aurai pas cette prétention immédiate, je pense, puisque ne pouvant jouir d'un tel schéma etven explorer les conséquences emotionnelles. Avec des si....

Poir répondre à la question qui se cache un peu derrière ton post, je precise que mon envie de rencontres se fonde avant tout sur le partage des expériences. Je ne chetche pas à élargir un éventuel tableau de chasse. Jai besoin de comprendre pour avancer.

J'espère avoir répondu à ta question.

#
Profil

bonheur

le mercredi 27 février 2019 à 07h59

Le polyamour n'est pas "je fais ce que je veux, quand je veux, avec qui je veux". C'est offrir à l'amour une place autre.

Je préfère ne pas développer mon aversion viscérale pour ce qui est des cachoteries mensonges... je sais que ça ne concerne que moi. Certaines personnes "pardonne" facilement. Sauf que le pardon est une façon de faire la leçon : "tu ne recommenceras plus". Le polyamour ne peut pas s'intégrer dans ce schéma. Et la réciproque non plus. Ce n'est pas une course.

En tout cas, LoloVar, je ne te perçois pas du tout dans une optique poly, mais alors pas du tout.

J'ai été très modérée, mais je soutiens l'intervention de @klimb. Devenir poly est un long process et le fait que ta femme te trompe elle aussi ne ferait certainement qu'ajouter aussi des complications autres.

Imagine alors, mais met toi réellement en situation, qu'elle t'annonce cela alors que toi tu es dans une configuration mono et que tu es persuadé que ta femme ne peut aimer en dehors de votre couple. Ce qu'elle est sans doute. Inverse les rôles !

Je suis la première à indiquer qu'avec des si... mais fais cette démarche. Ou alors, que ce soit un-e de ses collègues qui, langue de vipères, se mêlant de ce qui ne le-la regarde pas, te révèle la vérité.

Je ne crois en effet pas que tu mesures l'impact de la situation.

Pour ce qui est des cafés poly, commence par converser ici, sans pensée de faire des rencontres. De toute façon, nombreuses sont les femmes poly qui détestent les hommes adultères. Moi la première. Situation à fuir !

#
Profil

LoloVar

le mercredi 27 février 2019 à 08h20

@bonheur, @klimb,

je comprends parfaitement votre point de vue. N'ai-je sûrement pas aborder cela de la meilleure des manières. Je ne suis par le parangon de la relation amoureuse pure et sans tâche. J'en conviens.

Je ne souhaite que progresser pour le bonheur de ma conjointe, de mes partenaires.

Je comprends la nécessité d'intellectualiser la démarche pour que chacun y trouve sa place, pour la plus grande transparence et la liberté de chacun de faire, ou non. Pour ce qui me concerne, je ne vois pas l'incongruité d'en discuter de vive voix avec des hommes et des femmes qui sont passées, surement immanquablement, par ces 1ères étapes. Quoique, chaque parcours est unique.

Peut-être que l'environnement d'un café-poly (que je ne connais absolument pas), ne s'y prête guère. Bref, j'ai le sentiment assez désagréable d'être catalogué après 3 posts. Je trouve cela un peu rapide. Comme quoi, les mots, l'écriture peuvent laisser la place à une interprétation erronée des idées, ce qui, je vous l'assure, est mon cas.

J'avance à petits pas, je vous le concède. Je laisse le soin au(x) modérateur(x) de faire le nécessaire me concernant si d'aventure mon profil devrait contrevenir au blog, à sa charte, à son esprit.

Dans tous les cas, je vous remercie pour vos interventions, un peu musclées convenons-en.

#
Profil

bonheur

le mercredi 27 février 2019 à 08h40

Peut-être fais tu partie @LoloVar, de ses personnes (et ce n'est pas une critique) qui prennent avec humour ce qui est sérieux.

Un humain n'est pas parfait. Et l'humain, ici, on l'observe... moi en tout cas. Aussi, dans ma vie courante.

Prendre avec humour, relativiser, dénaturer pour mieux vivre, est une attitude qui, d'après mon observation, te reviens en pleine face un jour ou l'autre.

Dans mon imperfection, des boomerangs, j'en ai lancé aussi dans ma vie. Alors je peux dire combien ils font mal quand ils nous reviennent dans la tronche à l'improviste (ben oui, sinon, c'est pas drôle). Les miens, n'avaient rien à voir avec celui que tu me décris.

De mon vécu, il y a une chose essentielle que je peux dire sur l'imperfection humaine. Que ce soit en matière d'addiction qu'en matière d'adultère, c'est qu'il faut en tout premier reconnaitre pleinement et entièrement son attitude, sa réflexion et l'impact de nos actes, de notre façon d'être sur autrui.

Pour passer d'une situation mono-adultère à mono-poly, je crois qu'il ne faut pas progresser. C'est insuffisant. Il faut poser sur la table et faire une réelle introspection. J'ignore ce qui t'a amener ici, mais pour moi, tu ne réagis pas comme il le faudrait.

Commence déjà par utiliser les bons mots. Moi j'y suis attaché, je le reconnais. Ensuite, si tu ne veux pas répondre à la question de Klimb sérieusement, peut être pourrais tu lister à la fois ta volonté de réinvention de ta vie, à la fois les moyens.

Personne ne peut être à ta place. Et oui, on ne te connait que peu. D'ailleurs, ton épouse non plus, ne te connait pas. En tout cas, tu lui laisse croire, sauf que c'est faux. Tu te confies certainement plus à tes maitresses, qu'à ta femme. Et ça, ça va être difficile à encaisser, pour elle en tout cas.

Le reste de ma semaine prof va être chargée, je reviendrais ici suivant mes possibilités, par petites touches. Il faudra que j'aborde aussi la notion de "grand écart", à moins qu'un autre membre le fasse.

#
Profil

LoloVar

le mercredi 27 février 2019 à 09h53

@bonheur,

j'ai bien compris que l'attitude juste, c'est la communication. En 1er lieu avec ma compagne. Sur ce chemin, j'avance à petits pas, essayant de me convaincre que c'est cela qu'il faut faire. Non, en vérité, j'en suis convaincu. Me manque surtout le courage (je suis lucide) et la méthode que je n'ai pas encore identifié (l'opportunité, une stratégie bienveillante...). La lecture de témoignages glanés ici ou là sur le blog est l'une de mes premières motivations.

Je n'ai pas envie de vivre dans le mensonge indéfiniment, même si, par facilité sûrement, j'ai emprunté cette voix. C'est certes une facette de ma personnalité, une fraction de ma vie qu'elle ignore. J'en ai conscience. Dire que je le vis parfaitement bien est un raccourci.

Bref, je persévère.

#
Profil

bonheur

le mercredi 27 février 2019 à 13h52

@LoloVar. Ne cherche pas de baguette magique, ça n'existe pas. Tu sais déjà : la communication. C'est de ce côté là que tu dois chercher maintenant. La tienne est mauvaise, je confirme. Après toute notre discussion, tu n'admets toujours pas la vérité de ta situation. En tout cas tu préfères faire l'impasse. Tu es une anguille et cette attitude sera nuisible.

La preuve :

LoloVar
C'est certes une facette de ma personnalité, une fraction de ma vie qu'elle ignore. J'en ai conscience. Dire que je le vis parfaitement bien est un raccourci.

au lieu de dire, par exemple :

"C'est vrai, je cache des choses à la personne qui pourtant compte le plus à mes yeux. Elle devrait être ma meilleure amie et je l'ai exclue d'une part non négligeable de mon existence. C'est fait, mais oui, c'est dommage. J'ai vraiment manqué de courage. J'ai conscience que cela nous éloigne et je vais nous faire du mal, plus de mal que je ne l'aurai voulu. Je ne peux pas revenir en arrière et j'ai réellement cette volonté aujourd'hui, d'impliquer les personnes que j'aime, toutes les personnes que j'aime, pour m'épanouir et contribuer à leurs épanouissements. Il faudra du temps et je serai à la fois, l'origine et le réconfort de la souffrance de ma femme. Je devrai être présent, attentif. J'accepterai d'entendre cette vérité qui viendra me frapper également. Un retour de bâton que j'encaisserai, sans volonté de justification ou de minimisation. Je vais assumer tout ça, ferait de mon mieux, sans colère, sans reproche à autrui. J'exprimerai de mon mieux, tout ce qui s'est passé en moi, qui n'était pas destiné à faire le mal, et qui l'a fait malgré tout.
Mon amour, dit moi ce que tu ressens. Ne garde pas pour toi, la preuve, c'est mauvais et ça sépare. Si tu ne peux pas maintenant, dis moi que tu désires en préambule digérer, un silence remplace parfois justement des paroles inutiles. Viens dans mes bras si tu veux. Ne viens pas si ce n'est pas l'instant. Traite moi de connard si ce mot se loge dans ton esprit. Tu verras, bientôt, je ne le serais plus. Je ne peux faire l'impasse sur mon avenir et sur mes sentiments.
Je les aime et je t'aime, sincèrement."

Tu vois @LoloVar, assumer reviendrait à cela. Et puis, toujours offrir à autrui la possibilité d'encaisser à sa convenance.

Pourquoi je fais le taffe ? Je l'ignore ! J'ai un sens instinctif assez aiguisé. J'ai plus l'impression d'être en connexion avec elle, qu'avec toi. C'est pour elle, que j'écris tout ça. Toi, tu dois saisir, (ou pas) une juste compréhension. Après, ne pas reprendre mots pour mots. Si ce n'est pas ton reflet, il y aura à nouveau supercherie.

#
Profil

klimb

le mercredi 27 février 2019 à 14h14

Bonjour à tous et toutes,
Je voudrais préciser mes interrogations et mon intervention auprès de LoloVar
La situation de polyamour m'est tombé dessus il y a quelques mois. Je ne l'ai pas cherchée, elle s'est abattue sur moi comme un cancer généralisé .....
Pour moi, aimer 2 femmes ce n'est pas du bonheur mais une souffrance abominable.
Ce n'est que source de problèmes pour rester poli, de souffrances pour 3 personnes et le risque énorme de se retrouver seul en ayant perdu les 2 femmes qui se sentent toutes 2 bafouées. Ma nouvelle compagne n'a pas arrêté de me dire "pour toi, j'ai été une roue de secours" Comment lui faire comprendre que les sentiments amoureux n'ont rien à voir avec le sexe et que même si ça se passe super bien avec elle, ce n'est pas que pour ça que je l'aime .... que je l'aime et que j'ai eu beaucoup de mal à tourner la page d'une relation et de souvenirs exceptionnels de 25 ans !
Alors pour moi rechercher les enm.... avec la recherche volontaire de nouvelles compagnes, c'est un peu comme si je partais faire de l'escalade sans corde et sans matériel !
Je suis venu sur ce site pour essayer de comprendre car sur les sites type Doctissimmo Psychologie de couple, je me suis fait "pourrir" par des féministes structurelles qui ne comprennent pas mon comportement amoureux alors que j'ai exposé les faits avec la plus grande franchise.... Je pense que sur ce site, les réponses seront plus mesurées et plus objectives ....

#

HermèsNC (invité)

le mercredi 27 février 2019 à 14h32

Pas de conseil mais une définition et un témoignage.

J'étais pour la première fois à un café poly hier, les définitions sont claires sur la notion de transparence vis à vis des partenaires. Sans transparence c'est de l'adultère et une double vie, pas du Polyamour.

Ma femme que je n'imaginais pas du tout aller dans ce sens m'a parlé en mai de son besoin de liberté sentimentale tout en insistant sur son attachement à notre relation. Comme quoi... Nous avons beaucoup discuté, j'ai accepté, j'ai souffert notamment le premier week end qu'elle a passé avec son premier amant, mais la jalousie et le travail sur la jalousie fait partie intégrante du Polyamour.

#
Profil

LoloVar

le mercredi 27 février 2019 à 14h40

Bonjour @klimb,

je comprends mieux ton intervention (me permets-tu de de tutoyer ?). Effectivement, nous vivons cet état de manière assez différente. Je vais méditer ton point de vue. Mais encore une fois, je ne suis pas à la recherche de nouvelles compagnes (je ne suis pas un collectionneur, loin s'en faut) mais bien d'hommes et de femmes qui peuvent, à travers leurs expériences, me faire entrapercevoir quelle peut être ma voix sur mon chemin d'amoureux multiples (je n'ose plus parler de polyamour).

Je perçois bien les risques (pour chacun) de ce manque de transparence, de consentement. Pour ma part, ma compagne est directement concernée puisque étrangère à mon choix de vie. Comme évoqué dans nos échanges croisés avec @bonheur, je vais travailler à rétablir l’égalité des situations. Au risque, de perdre la femme que j'aime depuis 11 ans. J'en ai pleinement conscience et l'accepte avec humilité. C'est une situation que j'impose, je m'impose donc les conséquences.

C'est ici que je te rejoins @klim sur la notion de souffrance.

#
Profil

klimb

le mercredi 27 février 2019 à 15h22

Pourquoi veut tu prendre le risque de perdre ta femme si tu l'aimes si fort que ça ?
Pour moi, ton raisonnement n'est pas compréhensible !
Perso, la femme que j'aime, je préfèrerais qu'elle aille "tirer un coup ailleurs" plutôt que de savoir qu'elle AIME une autre personne.
Pourtant, je serais malade de penser à ça, je ne sui plus fait pour le polyamour, comme expliqué plus haut, je l'ai subi et non voulu !
Tu sais, un jour, je n'arrivais pas à expliquer à ma nouvelle compagne pourquoi j'aimais les 2 dans mon subconscient et pourquoi, je l'ai trahie à 3 reprises en retournant chez mon ex ... Je lui ai dit, tu as 2 enfants, imagine que dans une prise d'otage, un extrémiste te dit "on va tuer un des 2, à toi de décider " Je me trouvais dans ce cas là !

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

LoloVar

le mercredi 27 février 2019 à 16h12

@klimb,

j'aime ces 2 femmes de manière très différente mais d'un amour sincère et passionné. Je sens que l'amour est polymorphe et se décline sous plusieurs aspects.

Perdre ne serait-ce que l'une d'entre elle me semble aujourd'hui peu concevable. C'est un sentiment bien égoïste, je te le concède. Je ne m'explique pas cette concomitance que je n'ai pas provoqué mais à laquelle j'ai succombé.

Je précise que ma relation hors couple est purement romantique bien que les attirances charnelles existent. Mais nous nous refusons ce saut pour le moment.

Je comprends ton point de vue. Peut-être que ma situation et ma réflexion sont moins matures que les tiennes.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion