Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

rencontre trio ...

#
Profil

Paul-Eaglott

le jeudi 19 février 2009 à 13h46

Chère Troublée, je réagis d'abord à ton premier message.

Tu te demandes "si je peux dire que j' ai ete troublée par les deux jours passes chez eux ? Ne vais je pas leur faire peur ? Vont ils garder l' envie de me revoir si c' etait le cas ?"

Je reconnais dans ton inquiétude un trait de "caractère" que je partage apparemment avec toi : l'idée que l'amour de quelqu'un puisse être reçu comme encombrant, comme un problème plutôt que comme un cadeau.
Je dis trait de caractère, mais je le vis plutôt comme un handicap, depuis toujours. C'est de l'ordre de la névrose, ou au moins du manque de confiance en soi, et je rejoins ceux qui te conseillent de travailler sur toi (ce que je fais de mon côté, exactement pour cette raison).

Mais pour raisonner "normalement : ton amour pour eux n'est pas une agression ! :-)
Et je me dis que des personnes "saines" ne peuvent pas t'en vouloir de les aimer. Le pire qui puisse arriver, c'est qu'ils te disent "c'est adorable, mais nous ne pouvons pas répondre au même niveau de sentiment. Cela dit, ça n'empêche pas une forme de compatibilité sur un autre mode (amical, sexuel...) Vivons ce que nous pouvons vivre ensemble, et laissons nous la possibilité d'évoluer en nous connaissant mieux..."

Toutefois, avant de leur dire "Je vous aime, je vous veux, revoyons-nous souvent et arrêtez d'en voir d'autres", tu peux peut-être simplement leur dire quelque chose de souriant. Par exemple, leur dire que tu as été très agréablement troublée par ta rencontre avec eux, et que si l'envie de te revoir leur vient, tu ne demandera pas mieux que de les retrouver...

De leur côté, savent-ils que tu serais prête à les revoir ? Se peut-il qu'un manque de communication entre vous les conduise à une même inquiétude que toi ? Que par exemple, de peur que tu ne les trouves lourds ils choisissent d'éviter de te relancer ? Ce serait bêta ! :-)

Et, l'air de rien, j'en suis venu à la question du polyamour. Plus j'y réfléchis, plus je me dis qu'en fait le polyamour ne définit pas des choses qu'on fait, mais une façon de les faire.
Etre polyamoureux, c'est ETRE CLAIR envers soi-même et envers ses partenaires sur ses propres attirances et sur le fait qu'on peut envisager la non-exclusivité, que ce soit en matière sentimentale ou sexuelle.

Donc, ce n'est pas le fait que tu vois d'autres couples en même temps que ta troisième et troublante rencontre qui décidera si tu es polyamoureuse ou non, c'est la façon dont tu "gèrera" cette situation qui permettra de répondre à la question que tu poses plus loin : "suis- je une polyamoureuse envers ces trois couples ?"

Si par exemple tu dis au troisième couple "vous me plaisez vraiment, je crois même qu'il y a une forme de sentiment qui m'attire vers vous, mais sachez que je ne m'interdis pas d'autres histoires", et que tes deux autres relations plus légères sont clairement informées que tu ne te réserves pas pour eux (un malentendu, ça arrive ;-) ), alors c'est du polyamour.

Mais si tu cèdes à la peur de parler de tes sentiments, si tu caches à tel ou tel partenaire ce que tu es ou ce que tu ressens, ce n'est pas vraiment du polymaour. (Et ce n'est pas une critique ! On peut très bien vivre en-dehors du polyamour :-D )

Un dernier mot, plus général et plus théorique. Comme je disais au-dessus, "polyamoureux" désigne plutôt une façon de faire. Et comme je ne crois pas qu'on puisse faire une distinction claire entre les mille façons d'aimer (la stricte attirance sexuelle est aussi une façon d'aimer, différente mais pas moins vraie qu'une passion sentimentale et chastement platonique, par exemple...), j'aurai tendance à en conclure qu'on peut être libertin de façon polyamoureuse... ou pas, selon la façon dont on communique avec ses partenaires. Et qu'on peut parfaitement être monogame d'une façon polyamoureuse. (Exemple : "Pour l'instant, je ne suis qu'avec toi parce que je n'ai rencontré personne d'autre qui me plaise, mais si un jour ça se présente, je ne m'interdis pas d'avoir d'autres partenaires en plus de toi...")

#
Profil

troublee

le jeudi 19 février 2009 à 14h12

LuLutine

Je pense que l' on ne peut pas être heureux sans cesse, mais on a plus de petits moments de bonheur (plus ou moins longs) durant sa vie ... et qu' il vaut mieux saisir ces moments là lorsqu' ils se présentent à soi, même si ils ne durent pas bien longtemps et que l' on sait que l' on retombera dans une vie monotone qui ne vous procure rien .

#
Profil

Noemi

le jeudi 19 février 2009 à 14h17

Si ce que tu vis est du polyamour ou pas, ça ne devrait pas avoir de grande importance pour toi en ce moment.
Dans tous les cas, tu peux puiser des informations et de l'inspiration dans les valeurs du polyamour, sur des sites comme celui-ci et en discutant avec des polyamoureux.

Tu as été ou tu es libertine, tu es en train de pencher vers le polyamour. Il y a des libertins qui découvrent que "juste du sexe" ne les satisfait pas à long terme, ou ils tombent amoureux, comme toi.
Tu sais maintenant ce qui tu cherches (c'est bien, non?) :
"je cherche un couple a voir le plus souvent que possible et partager avec eux des moments de la vie de tous les jours, pas que des plaisirs charnels. Si nous avons une passion commune ce n' en est que mieux"

(citation de "troublée":) "je vais les laisser me contacter... hier ai laissé un message demandant si on peut se voir pour mon anniversaire, puis ... je laisse les laisse venir."
Hm, c'est un signe fort de vouloir passer avec eux ton anniversaire. Tu craignais qu'ils vont fuir si tu leur montres trop à quel point tu tiens à eux.
Je pense (comme Siestacorta) qu'il te faudrait plus de patience. Ce qui n'empêche pas que tu les contactes "juste comme ça" et/ou en leur disant que tu as apprécié le week-end avec eux.

PS: je viens de voir le commentaire de Paul Eaglott, il a mieux exprimé ce que je voulais dire à la fin (et a ajouté des reflexions intéressantes). Reprendre contact avec le couple qui t'as troublé sans les étouffer, sur un ton léger mais sans cacher complètement tes sentiments.

#
Profil

troublee

le jeudi 19 février 2009 à 14h21

Noemi

Il est vrai que j' ai ete libertine et c' est dans ce monde là que j' ai rencontré les deux autres couples (et le nouveau aussi).Et je vise le polyamour .... mais eux, je ne sais pas s'ils sont de réels libertine ...

>>> a propos du message pour mon anniversaire (fin du mois), oui effectivement si l' on ecrit a des personnes qu 'on aimerait passer cette soirée avec eux, il y a des signes à lire ... ils sont intelligents, mais doivent aussi avoir le temps et le moment (chacun a ses occupations familiales et professionnelles à préserver avant le reste).

Mais ce message, comme je le leur ai laissé il y a à peine deux jours, je ne peux pas me permettre à nouveau, maintenant de leur dire que j' ai apprécié ces deux jours etc ... de toute façon, ils le savent déjà ;-)

re re >>> wait and see

#
Profil

troublee

le jeudi 19 février 2009 à 14h31

Paul

Leur dire que j' ai agréablement été troublée par ces deux jours passé chez eux et que si l' envie de me revoir se faisait sentir, que c' est avec un bonheur évident que je les reverrais ... je n' ai pas encore eu l' occasion de leur reparer, puis ... ils ont déjà "compris" je pense.

Les aimer ? Non ... avor été très bien avec eux OUI !!! Et avoir envie de poursuivre ... OUI !!!
>>> mais qu' a t'il pu se produire pour que je sois aussi attirée par elle ? Alors que je ne suis pas bi ? Je suis autant attiré par lui et elle . Ce n' est pas tant sa sexualité qui m' attire, mais la personne, l' être humain qu' elle représente .

S' ils me disent un jour qu 'ils ne peuvent répondre au même niveau de sentiment que moi, mais que la relation trio ne s' arrête pas pour autant, je les remercierai de leur honnêteté.
Et OUI ils savent que je suis prête à les revoir et NON , je ne pense pas que de leur côté ils hésitent à me dire lamême chose. Seulement en ce moment bcp d'occupations ... donc patience .

Paul ... donc je laisse la relation s' installer (ou pas) et évoluer (ou pas). Elle évoluera s' il le faut au fil de la connaissance lorsque nous aurons appris à nous connaître.

Et pour faire un résumé GENERAL de la situation hem hem ... nous n' avons pas encore eu l' occasion de nous reparler de la situation, juste un ephrase ou deux échangées en vitesse , mais lorsque je tentais de parler du reste ... pas de réponse.

Re ... Wait and see.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 19 février 2009 à 14h45

troublee, je ne vais pas développer beaucoup plus mon point de vue sur le bonheur, mais je ne saurai te conseiller mieux que le livre d'Etienne Jalenques...(il y a sans doute d'autres ouvrages sur le sujet, à voir dans la littérature de développement personnel par exemple, mais je n'ai pas d'autre référence en tête).

Comme certains disent "le bonheur est un état d'esprit", et bien moi, même lorsque je me sens triste, en colère etc. je ne perds pas cet état d'esprit.

Ma vie n'est pas monotone parce que je profite de chaque situation de bien-être (et ce n'est pas si difficile d'en trouver au moins une par jour). Alors oui, je suis heureuse et je ne cesse pas de l'être parce que je rencontre des difficultés ou des contrariétés.

Ce matin je me suis levée tôt pour quelque chose d'important, j'arrive au lieu prévu et j'apprends que c'est reporté dans un mois, en plus un jour qui ne m'arrange pas du tout (où j'ai déjà d'autres engagements incompatibles avec ce que je devais faire aujourd'hui)...
C'est une sacré contrariété et certaines personnes se plaignent à moins...
J'ai notamment un ami qui ne se serait pas gêné pour se plaindre et se faire plaindre et maudire sans fin les éventuels responsables de la situation (bon j'avoue je peste un peu contre eux, mais je n'en fais pas un drame :-)).
Je ne dis pas que ce serait ton cas, je ne te connais pas.

En ce qui me concerne je profite du temps libéré ainsi pour me reposer (ça tombe bien j'ai un peu de migraine) et faire des choses utiles (lessive, ménage etc) en même temps que je discute sur le net.
Puis, je vais envisager des solutions pour la nouvelle date qui est dans un mois : est-ce que j'annule ma participation, est-ce que j'annule mes autres engagements, est-ce que je trouve un compromis (qui est un peu complexe et me contraindrait à 10h de trajets imprévus + perte d'une centaine d'euros pour payer lesdits trajets...).

En gros, je fais avec ce que j'ai ("vouloir uniquement ce qui dépend de nous", cf. les stoïciens), et je vois le positif, je m'adapte...et ça m'évite d'être trop "lestée" par les soucis du quotidien.
Je pense que cet état d'esprit permet de mieux vivre sa vie, c'est pourquoi je l'applique. C'est comme tout, ça met du temps, ça fait des années que je travaille sur ça, et j'y arrive de mieux en mieux.
Peut-être aussi que le fait d'avoir vécu des situations vraiment difficiles par le passé, et d'avoir alors pu compter sur la seule ressource qui ne me fait jamais défaut : moi-même, m'a montré que ce dont je faisais parfois un drame n'était pas si grave, et m'a aidée à atteindre l'état d'esprit que j'ai aujourd'hui...

#
Profil

troublee

le jeudi 19 février 2009 à 14h52

LuLutine

Tu n' es certainement pas la seule a avoir vécu des difficultés dans le passé.
Mais je me dit , oui j' ai aussi connu de grosses difficultes et j' en ai peut être encore, mais lorsqu' un moment de bonheur se produit ...je le vis à 100 % , je le bouffe même (si je peux me permettre cette expression) et comme je suis de nature , comment dire ... passionnée, c' est souvent fortement exprimé ;-)

#
Profil

LuLutine

le jeudi 19 février 2009 à 14h55

"mais qu' a t'il pu se produire pour que je sois aussi attirée par elle ? Alors que je ne suis pas bi ? "

Peut-être que tu l'es, mais que statistiquement, tu es attirée par moins de femmes que d'hommes, et tu n'avais encore jamais rencontré de femme par qui tu puisses être attirée...
J'ai lu un homme (que je ne connais pas personnellement) qui dit sur son blog qu'il est attiré à 75% par les filles et 25% par les garçons (à peu près).
En gros, il est plutôt orienté "filles", mais s'il rencontre quelqu'un qui le touche, peu importe que ça soit un homme ou une femme...

Peut-être aussi que tes aventures avec des couples ont fait évoluer ta sensibilité, ta propension à tomber amoureuse ou être attirée par des femmes.

Moi, je suis convaincue d'être 100% hétéro, car n'ayant jamais eu de sentiments ou d'attirance pour une femme, mais si jamais je tombe amoureuse d'une fille, je changerai d'avis ;-) !

#
Profil

troublee

le jeudi 19 février 2009 à 15h02

LuLutine

moi aussi peut importe que ce soit une femme ou un homme qui me touche, même si je suis hétéro. je me dit une main une langue n' a pas de sexe.
Mais dans les echanges tiors que j' ai eu avec d'autres, et avec les deux autres couples, même si j' ai des échanges tres très légers avec les deux autres femmes, je ne suis pas ATTIREE par elles deux, alors qu' avec (...) oui je me sens attirée par elle. Et j' ai fait plus on va dire dans le partage qu' il y a eu et avec bcp d'envie et de plaisir de donner et de recevoir.

>>> pour en revenir aux trios, je ne peux réellement donner de moi et accepter de recevoir que si je suis attirée fortement physiquement et qu' il y a ce "petit plus qui donne envie de ...". Certains couples en trio n' acceptent pas que l' homme embrasse une autre, ou la femme soi disant tres bi ne fait strictement rien ... ou toi tu es juste la pour leur plaisir et eux ne font rien. Les duex premiers il y a des tabous , des choses qu 'ils ne desirent pas donner ou recevoir.
Le troisième couple , c' est tout a trois, sans retenue aucune , une réelle osmose.
Je ne POURRAIS PAS avec un aute couple être pareillement qu' avec eux, tout simplement.

Echanger avec d'autres oui pk pas , mais en restant totalement passive. Car sans amour ou désir je ne peux rien faire.

#
Profil

Paul-Eaglott

le jeudi 19 février 2009 à 15h08

"mais qu' a t'il pu se produire pour que je sois aussi attirée par elle ? Alors que je ne suis pas bi ? "

Peut-être est-ce simplement que le sexe d'une personne n'est pas un critère si absolu que ça. Je ne suis pas bi, mais il n'est pas impossible que je tombe amoureux ou éperdu de désir pour un homme un jour ou l'autre.

Une de mes amies continue à se dire absolument hétéro (et pas bi) même après avoir vécu une passion amoureuse avec une femme pendant deux ans...

Chaque personne est unique, et peut te toucher à sa façon, t'attirer, t'attendrir... Et il n'est pas nécessaire d'être homo ou bi pour se sentir troublé(e) par quelqu'un du même sexe.

Souvent, chez un hétéro, ce qui bloque le rapprochement avec quelqu'un du même sexe, c'est l'idée d'une sexualité, et l'éventuel dégoût (héritage de notre culture, en général) que ça peut susciter. Or, dans ton cas, Troublée, tu as déjà connu la sexualité avec d'autres femmes, lors de tes aventures avec des couples (sans attirance pour elles, mais sans dégoût, je suppose), et ce blocage ne te concerne donc pas. (Tant mieux pour toi ! )

A partir de là, même si ton attirance va en général vers des hommes, il n'est pas impossible et pas incompréhensible que tu te sentes attirée par la personnalité de quelqu'un qui, par ailleurs, est de sexe féminin...

Ne t'inquiète pas, en tout cas, ce n'est pas grave du tout ! ;-)

#
Profil

LuLutine

le jeudi 19 février 2009 à 15h08

"lorsqu' un moment de bonheur se produit ...je le vis à 100 %"

C'est vrai qu'il y a des moments plus forts que d'autres, tellement plus forts.
Mais je pense qu'on peut accepter que les choses soient moins intenses par moments (voire pas intenses du tout, franchement quand je fais la vaisselle, ça ne me fait pas sauter au plafond ;-)), sans pour autant se plaindre qu'elles soient "monotones" et par là inintéressantes, tristes...

Pour revenir à l'exemple des tâches quotidiennes, rien n'empêche par exemple de les faire en pensant à quelque chose qui nous rend heureux, et moi, cela me fait me sentir bien (je pense à un événement que j'ai vécu, et je ressens au moins en partie ce que j'ai alors ressenti, ou alors j'envisage un événement futur...).

Lorsqu'il arrive quelque chose qui cause en nous de la tristesse, on peut se rendre compte qu'on a de la chance : par exemple, parce que des amis sont là pour nous soutenir. Moi, ça me permet de me sentir heureuse.
Lorsque mon grand-père, à qui je tenais beaucoup, est décédé il y a quelques années, j'ai pleuré dans les bras de mon ami. Oui, je me sentais triste, mais j'étais heureuse que quelqu'un soit là pour moi dans ces moments. La mort de mon grand-père : ça ne dépendait pas de moi. Prendre ce que mon ami me donnait en me laissant consoler par lui : ça, ça dépendait de moi (à partir du moment où lui, il était là pour moi).
Je crois que tout ça se résume en deux mots en fait : acceptation et gratitude. Ce sont pour moi les clés du bonheur.

L'ami dont je parlais plus haut dans un autre message (pas mon ami/copain, mais un simple ami) est du genre à se plaindre que personne ne l'aide, mais quand quelqu'un essaye de l'aider, il l'envoie balader...c'est typiquement le genre d'attitude que je ne comprends pas (enfin, je sais comment il fonctionne, j'ai fonctionné comme ça à une époque, ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi il s'obstine à *continuer* de fonctionner comme cela et ne se remet pas en question...).

On peut agir de façon à maximiser notre bien-être (même si par moment "bien-être" signifie plutôt "mal-être minimal") et c'est ce que je voulais dire.

#
Profil

troublee

le jeudi 19 février 2009 à 15h11

LuLutine

la conversation dévie , mais ne me déplait pas pour autant.
Lorsque mon frère est mort , heureusement que j' ai eu une petite dizaine de ses collegues de bureau qui etaient presents et que trois d'entre elles s 'etaient occupée de mon frere , car j' habitais trop loin pour le faire .
Lorsque mon pere est mort ... il y a une personne d'un organisme d'entre aide qui l' aidait dans sa vie et lui rendait visite (sinon il n' en aurait pas eu), j' abitais trop loin. Et lui on n' etait que deux a lui dire au revoir.
Mais j' ai ete contente d'avoir ces personnes avec moi et on peut dire "heureuse" de ne pas êtr eseule.

Pour le reste, maintenant, j' essaie de vivre au mieux chaque petit moment de bonheur qui se présente ... et si une porte s'entrouvre par lequel j' appercois ce que je recherche, je FONCE . Je n' ai plus envie d' attendre que le bonheur, le vrai arrive... même si il y a toujours un risque potentiel que je me casse la figure .

#
Profil

troublee

le jeudi 19 février 2009 à 15h25

Paul

oups, je n' avais pas lu ton intervention
Mais je SUIS hétéro, je n' aime pas les femmes sexuellement.
Seulement je suis attirée par une .... et dans le partage il y a eu fusion ... et quelque chose en moi qui s'est produit (que je ne pourrais et n' ai pas envie de reproduire avec une autre femme). !!!

Les deux autres femmes des deux autres couples que je connais, je ne suis pas attirée sexuellement par elles mais joue juste legerement, même si avec un des deux couples il y a une amirie qui s'est forgée et que plus d ' une fois j' ai séjourné chez eux. C' est plus le mari qui est tres gourmand et la compagne partageuse ;-)

#
Profil

LuLutine

le jeudi 19 février 2009 à 15h28

Là je suis 100% d'accord avec toi (je parle du message juste avant).

Tant de gens passent leur temps à dire "lorsque j'aurai mon nouveau boulot/ma voiture/ma maison/l'Amour de ma vie/ etc. je serai heureux".
Il ne faut pas attendre d'être heureux mais prendre tous les bonheurs petits ou grands qui s'offrent à nous chaque jour.
Apparemment c'est ce que tu fais et ça me semble une bonne approche !

#
Profil

troublee

le jeudi 19 février 2009 à 15h31

LuLutine

donc on peut commencer à comprendre l' attrait que j' ai pour qui ??? ... pour ce troisième couple avecqui je partage une réelle passion ;-)
une porte s'est entre ouverte :D

#
Profil

LuLutine

le jeudi 19 février 2009 à 15h34

Je comprends parfaitement ça mais dans cette relation il y a des choses qui ne dépendent pas de toi.

Alors il ne faut pas que ça t'empêche d'être heureuse le reste du temps aussi ;-) et de trouver d'autres "sources de bonheur".

#
Profil

troublee

le jeudi 19 février 2009 à 15h43

je garde bien évidement cela à l' esprit aussi

en tout cas ces diverses interventions m' éclairent pas mal .... je vous remercie tous.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion