Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

rencontre trio ...

Témoignage
#
Profil

troublee

le mardi 17 février 2009 à 15h00

Bonjour,

ce thème va peut être faire doublon car j' y aborderai sur un sujet auqel j' ai repondu en tant qu' invitée.
je suis assez troublée par une relation trio que j' ai eue il y a très peut de temps.
Je m' explique . J' ai eu des relations libertines ces 5 dernières années avec au début des hommes seuls puis, comme je m' appercevais que la plupart confondaient libertinage et "abattage", j' ai voulu essayer les trios et ... sans être bi, sans être attirée sexuellement par les femmes.
C' est par le biais de sites spécialisés dans ce type de rencontre que j' ai fait plusieurs connaissances de couple, sans en faire une consommation excessive comme la plupart de ceux qui s' y trouvent aussi et ne recherchent que du sexe et rien d'autre. J' ai toujours aimé et préféré un suivi .... plus ou moins régulier pour justement apprendre à connaître le couple et à pouvoir se laisser completement aller lors de jeux. En 3 ans, j' ai rencontré en tout et pour tout 8 couples. Je ne peux pas échanger si je ne me sens pas attirée physiquement et aussi intelectuellement par les gens. Donc les premiers trios se passaient bien, on va dire ca ainsi; mais je les considéraient surtout comme un jeu ... surtout avec la femme du couple vu que je ne suis pas bi. Mes approches avec les femmes dans ce cas restent très légéres, même si elles peuvent me faire plus ...
La je ne vois que deux couples avec qui j' ai juste du sexe mais on s' entends bien ... il n' y a pas de sentiments amoureux. Et je ne les vois que peut souvent 2 ou 3 fois par an .

Je suis aussi jalouse dans mes relations avec les gens. Lorsque je connais un couple sexuellement et qu' ils voient une autre personne sexuellement , j' ai pas envie de le savoir. J' ai souffert de trahison avec un homme dans le passé et depuis je suis devenue assez jalouse. >Donc pas envie de savoir que tel jour les gens que j' aime bien en voient une autre. Car j' imagine que avec elle ... il se passe les memes choses que avec moi et came fait MAL . Je sais juste que les gens que j' aime bien ont la possibilite de voir d'autres personnes , ce qui me parait normal, mais ca doit s'arrêter là. Alors ma relation avec eux est agreable.

>>> il y a quelques années j' ai parlé avec un ancien couple d' amis qui avaient une relation polyamoureuse avec une femme. Ils avaient eux 3 enfants et elle 1. Au départ j' ai ete un peut heurtée, surtout car il y avait des enfants, mais l' on m' a précisé que lorsque leur amie commune venait passer quelques jours chez eux à paris puis aussi en weekends à la campagne, rien d'ordre sentimental ne passait devant les enfants. Ils attendaient tjrs qu' ils soient couchés et ils n' avaient pas acces à la chambre, cela restait tabou ou interdit pour eux. Mais ils sont petits ... je me demande comment ils reagiront lorsqu' ils seront grands.

Je reviens sur ma dernière relation trio que j' ai eue récemment. Il est vrai que j' ai déjà un peut flashé sur lui ... mais chose étrange pour moi , elle me plait beaucoup aussi. Lors de notre échange il s' est passé quelque chose en moi que je ne parviens pas à expliquer et qui me trouble profondément. J' ai pu lui donner non pas par jeu mais par envie réelle et avec bcp de plaisir, car elle me plait. Avec lui j' ai echangé comme avec un homme , mais elle et moi en jouant avec et sur lui on avait une réelle complicité de partage ... comme si c' était naturel. Il y a eu partage équitable à trois. Dans une douceur, une complicité , une telle sensualité ...
Depuis 15 jours où je suis revenue à paris, je ne cesse d'y penser, je pense à cet échange qui a été très tardif ... bjrs les yeux et les cernes le lendemain ... je revois sans cesse les images de ces deux jours passés la bas. Lorsque j' ecoute une certaine musique ... j' ai souvent les larmes aux yeux. Bref, je ne sais pas ce qui m' arrive ni où j' en suis.
>>> mais j' ai un énorme problème, je ne parviens que difficilement à maîtriser la force de mes sentiments ou de mon attacheent aux gens lorsque je me sens bien avec eux. Je suis entière et souvent c' est tout ou rien et je ne peux attendre que difficilement une autre visite . Je ne suis pas patiente en general. J' ai l' impression que je les harcele en demande de dialogue lorsque je suis sur le net et que je vois leur adresse connectee, alors qu' ils sont surchargés de travail.
Nous ne sous sommes pas revus, je pense qu 'ils en ont envie car lorsqu' elle m' a reconduit a la gare elle a ete chercher deux horaires et m' en a donné un (donnerait on un horaire de train pour une destination à une personne qu' on a pas envie de revoir ?). Mais je me pose tout de même la question, desirent ils réellement me revoir, dans quelles conditions ? etc ... pour eux ... ce n' est peut etre que sexuel ? Comment le savoir ?
J' aimerais continuer ce trio , à chaque fois qu' il nous est possible de nous voir, mais malheureusement en gardant à l' esprit qu' ils peuvent faire d ' autres rencontres. Moi je n' en désire pas d'autres ... avec les deux autres couples que je connais plus mes nouveaux amis, j' ai mon équilibre sexuel (car les echanges sont tous tres differents).
Je ne sais pas quoi faire pour garder la possibilité de les voir, sans sentir que je les harcele de demandes ... l' on me dit de laisser venir (meme si ce n' est que pour un trio) , (même si eux n' ont pas la meme force d'attirance que moi). Ilsd m' ont apporté durant deux jours ce dont je cherchais depuis quelqeus années.
A vrai dire , je cherche un couple a voir le plus souvent que possible et partager avec eux des moments de la vie de tous les jours, pas que des plaisirs charnels. Si nous avons une passion commune ce n' en est que mieux et là, oui nous en avons une ...

Je me pose la question (encore une) à savoir lorsque ils me diront bjr en dial ... si je peux dire que j' ai ete troublée par les deux jours passes chez eux ? Ne vais je pas leur faire peur ? Vont ils garder l' envie de me revoir si c' etait le cas ?
J' ai peur de tout gâcher .... mais je pense que a partir du moiment ou je SAIS qu' ils desirent me revoir, je me sentirai deja un peut mieux.

J' aimerais vos conseils .... merci.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 17 février 2009 à 19h29

Pour ce qui est de revoir ce couple, je ne sais pas du tout dire, tu verras bien.

Par contre, ton impatience et ta jalousie, je serai d'avis que tu travailles dessus, soit en en parlant avec des amants, ou un ex, ou un psy...
Parce que cette insécurité te fait souffrir toi, et elle vient de toi, pas des gens que tu rencontres.
Que ce soit des couples ou des personnes seules, il y aura toujours des moments de manque, même si la relation devient autre chose que charnelle. Tant que ce manque te fait plus de mal que de bien, et engendre de mauvaises réactions, tu risques de confondre l'attachement et la dépendance.

#
Profil

troublee

le mardi 17 février 2009 à 20h39

Bonsoir,
En ce qui concerne les nouveaux amis et moi , je pense qu' il est préférable que je les laisse venir vers moi, que je ne montre pas trop que je tiens déjà à eux, sans cela je risque plus de les faire fuir qu' autre chose (cela je le sais) et souvent je reproduis avec de nouveaux amis les erreurs du passé. Mais en ce qui concerne l' impatience de les revoir ... n' es tu pas impatient de revoir une personne avec qui tu te sens bien, avec qui tu as passé de merveilleux moments comme tu n' avais pas connus depuis longtemps ?
Mais je pense aussi que lorsque ils viendront en dialogue , même si ce n' est que dans longtemps ... je leur parlerai de cette jalousie. D' ailleurs les deux autres couples que je connais mais avec qui il y a plus du sexe qu' autre chose , même si on s' entends très bien, savent cela ... Seulement avec mes nouveaux amis je n' ai pas eu le temps d ' en parler.
Il est vrai que l' insécurité a savoir si cette relation va durer ou non (meme si eux en ont d'autres ailleurs) engendre de la souffrance, car je n' aime pas les gens a moitie.
>>>mais n' oublies pas que elle m' a donne un horaire de train pour leur region et ne l' aurait pas fait si l' envie de me revoir n' existait pas, du moins , je le pense ... ou me plais à le penser .
Mais tu sais, les deux couples que je connais me disent aussi ... laisse leur le TEMPS.
Et c' est une chose que je ne maîtrise pas, je connais parfaitement mes faiblesse.
La seule chose que je desire savoir vite est ... desirent ils reellement me revoir. Alors même si ce n' est que dans un mois ou deux, je serai rassurée.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 17 février 2009 à 22h03

Si, j'ai souvent envie de voir vite mes amis, mes aimés, vite...
Mais sans doute avec moins d'urgence, puisque j'ai du goût pour la solitude !

Je te parlais de ce sentiment d'insécurité de manière plus générale, pas seulement dans cette situation.
Tout le monde ne peut pas être comme moi, pépère et peu passionné, mais inversement, ta jalousie, ton impatience, ton avidité de rencontreS, j'ai l'impression que ça vaut le coup d'être travaillé. Juste pour savourer les sentiments, pour qu'il n'y ait pas trop de peur mélangée au désir.

C'est valable pour ces personnes croisées, aux gestes desquels tu es très attentive, mais je crois que ça pourrait arriver avec plein d'autres de tes rencontres, que ça t'est déjà arrivé, et, tu le dis, t'as déjà valu quelques malentendus.
Dans ton premier message, ce "stress" est très présent, et très distinct de ton attente pour ce couple particulier.

#
Profil

troublee

le mercredi 18 février 2009 à 07h56

Bonjour,

J' apprécie tes interventions car tu tombes juste dans ce que tu me dis.

Tu dis aimer la solitude ... >>> je la FUIS - on peut se sentir seul dans une grande ville et même en connaissant des gens- , c' est pour cela je pense que je suis une passionée dans mes relations avec les personnes que je rencontre (amitié, amour) .
Tu me parles aussi de peur, mais qui n' aurait pas peur de perdre une très belle amitié ?
Et mes attentes envers eux , que te répondre ...
Lorsque des personnes t'apportent quelque chose que tu attendais depuis près de 20 ans et que tu sais que cela pourra se reproduire -chose qui n' a rien à voir avec le sexe-, lorsque tu as une quelconque attirance pour eux, que l' échange ... le partage qu' il y a eu était une belle osmose, comment ne pas attendre d'eux qu' ils te demandent de revenir ?
Donc pour garder cela je vais les laisser me contacter... hier ai laissé un message demandant si on peut se voir pour mon anniversaire, puis ... je laisse les laisse venir.

Et justement ce retrait confortera l' amitié que j' ai pour eux ... il est bon de laisser parfois de la distance entre des personnes pour permettre de se retrouver dans de belles conditions.

Quand à la jalousie, QUI n' a pas des défauts ? Et je suis loin de ne PAS en avoir...

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 18 février 2009 à 14h51

"Lorsque des personnes t'apportent quelque chose que tu attendais depuis près de 20 ans et que tu sais que cela pourra se reproduire -chose qui n' a rien à voir avec le sexe-, lorsque tu as une quelconque attirance pour eux, que l' échange ... le partage qu' il y a eu était une belle osmose, comment ne pas attendre d'eux qu' ils te demandent de revenir ?"

La question c'est plutôt : comment attendre sans que ça devienne douloureux. Et, je me sens radoter, ça, c'est sur toi que tu dois travailler, à long terme.
C'est pas vraiment comme défaut, d'être jaloux, de craindre la solitude, d'être en attente, que je vois ça. Tel que je te lis, je dirais que ce sont des symptomes d'une douleur.
Un soin de toi-même qui ne peut pas venir seulement de l'affection qu'on t'apporte, mais aussi d'un travail sur toi. Je radote...

#
Profil

troublee

le mercredi 18 février 2009 à 15h42

tu sais, je vois deux autres couples, mais pas souvent et lorsque je sais que j' irai les voir, je suis aussi excitée, car même si avec eux nous n' avons que du sexe, sans partager plus, nous nous entendons bien.

Avec ce nouveau couple il s'est produit quelque chose auquel je ne m' attendais pas et c' est cela qui est troublant ... je suis attirée autant par l' un et par l' autre et nous avons une passion commune. C' est cela que j' y suis plus attachée... déjà.

Et pour parler de polyamour(s), lorsque j' ai ouvert ce sujet j' ai parlé d 'un couple de connaissance qui ont eu longtemps une amie commune qui venait regulièrement en semaine chez eux et aussi en wend à la campagne avec sa propre fille et en compagnie des enfants du couple, sans que cela ne pose de probleme ...
>>> je recherche quelque chose de similaire, mais si je ne trouve pas ce type de relation, une relation trio régulière avec un couple tel que j e viens de rencontrer me plairait énormément.

Wait and see ...
Mais rassures toi .... je ne vis pas toute la journée en attente de ... il y a la vie de tous les jours à côté, et heureusement.

<<< j' aurais désiré d'autres avis ...

#
Profil

LuLutine

le mercredi 18 février 2009 à 23h39

"[...] engendre de la souffrance, car je n' aime pas les gens a moitie."

Je voudrais juste répondre à cela.
Moi non plus je n'Aime pas les gens à moitié (et tu remarqueras la majuscule), mais ce n'est pas pour cela que leur absence doit me faire souffrir.

J'en suis arrivée à un point où je suis capable d'Aimer quelqu'un et d'être satisfaite (càd de ne pas ressentir de douleur ou de manque, même si j'aimerais bien en avoir +) lorsque j'ai la simple possibilité de rester en contact avec la personne et de la voir de temps en temps, même en tant que simple amie.

Aimer, c'est donner, pas demander. Dans l'idéal, on devrait même pouvoir Aimer quelqu'un sans jamais éprouver de besoin à son égard (comme le simple fait de le voir, avoir de la complicité avec lui, l'embrasser, ou encore faire l'amour avec lui).

Évidemment nous sommes humains et cet idéal est difficile à atteindre, mais on peut travailler sur soi pour tendre vers cet idéal.
C'est ce que j'ai fait (notamment avec quelqu'un que j'Aime et qui systématiquement m'envoyait balader assez violemment lorsque j'essayais de l'aider, ce qui m'a conduite à prendre mes distances et à apprendre à l'Aimer "de loin", et je peux te garantir que ça n'a pas réduit mes sentiments pour lui).

Je rejoins donc l'avis de Siestacorta comme quoi il faut travailler sur toi (et moi je travaille encore, y a toujours des progrès à faire) pour être moins "en attente" car tu l'es peut-être un peu trop pour que ça te permette d'être sereine.

Une chose qui m'aide beaucoup (mais chacun a ses astuces qui sont différentes d'une personne à l'autre) c'est d'écrire des lettres à la personne que j'Aime, des lettres que je n'envoie jamais, en fait comme une sorte de journal intime. Ca me permet de sortir ce que j'ai dans le coeur, quand je ne peux pas le dire à la personne concernée (soit que je juge que ce n'est pas adapté, soit qu'elle ne veuille pas m'écouter).
Si tu écris et que ça ne te suffit pas, si tu as besoin que tes textes soient lus par des personnes extérieures, poste-les sur un blog anonyme par exemple.
Tu auras peut-être même droit à des commentaires encourageants d'anonymes qui auront aimé tes textes :-).

Bien entendu le fait de venir en parler ici est bien aussi mais il y a peut-être d'autres choses que tu aurais besoin de "sortir" : ce que tu ressens exactement pour eux, des détails intimes que tu n'as pas envie d'écrire ici mais qui auraient besoin d'être exprimés.
D'où l'idée du journal intime, où tu écris uniquement pour toi, et pas pour être forcément comprise par d'autres. Ta façon d'écrire ne sera pas la même, ni ce que tu écriras. C'est une autre approche, en somme.

#
Profil

troublee

le jeudi 19 février 2009 à 08h11

Bonjour,

cette relation est nouvelle (elle a 3 semaines) et nous ne nous sommes vu que une seule fois durant deux jours.
Oui j' ai fait ce genre de chose, ecrire sur un blog que j' avais ... cela aide beaucoup puis tu as parfois des réactions intéressantes.

Tu sais, je travaille sur moi à avoir moins d'attente envers les personnes que j' aime, mais le monde s'est il construit en un jour ? Cela prend du temps.
Une personne d 'ici m' a suggéré d'ouvrir un sujet pour en parler justement et voir les avis divers des personnes.

Lorsqu' ile me demanderont de revenir, je saurai que c' est "gagné" pour un beau départ.

>>> j' ai un copain psy qui me disait ... et il a raison, les questions que l' on se pose et dont on pense ne pas avoir les réponses. Bien souvent on les a déjà, mais soit on ne les voit pas, soit on se les occulte ...
<<< la réponse, je crois l' avoir ... et mes deux autres couples amis me disent ... laisse les venir (ils ont raison) .

Une question tout de même. Des trois couples que je connais le premier est juste libertin et on s'entends bien. Le second est libertin, renconte peut et après deux années on est devenu des "amis". Le troisième est (je sais pas ... ils désirent du piment dans leur relation) et on a la potentialité de devenir de grands amis ...
>> suis- je une polyamoureuse envers ces trois couples ?

#
Profil

LuLutine

le jeudi 19 février 2009 à 10h44

Si c'est de l'Amour (oui moi je tiens à la majuscule, je suis comme ça ;-)) que tu éprouves pour eux, je dirais que tu es polyamoureuse.

Mais on l'a déjà vu sur ce forum, la définition du polyamour n'est pas immuable.
Toutefois, tout le monde semble à peu près d'accord que le simple libertinage (sans sentiments amoureux) n'est pas du polyamour.

En tout cas, il y aura sûrement d'autres avis que le mien à ce sujet...

#
Profil

troublee

le jeudi 19 février 2009 à 11h12

Envers les deux premiers couples, non. Mais j' éprouve plus d'affection pour le deuxième couple que le premier. Le deuxième connait beaucoup sur moi,mais ils ont mit du temps à se dévoiler. Et je précise que les deux premiers couples pour eux , mis à part le deuxieme ou une relation amicale a ete developpée, ce n' est que du sexe.

Le troisième couple, le dernier ...
>>> j' ai été troublée comme je l' ai déjà expliqué, car je suis autant attirée par les deux, sexuellement, alors que je ne suis pas bi. J'ai aussi ENVIE de lui donner à elle, comme à lui bien évidemment.
De l' Amour avec un grand A comme tu le dis ? On ne tombe pas Amoureux ainsi ... surtout de deux personnes à la fois. Mais c' est peut-être un coup de foudre pour les deux ???

#
Profil

LuLutine

le jeudi 19 février 2009 à 11h26

Chacun a son opinion mais je pense aussi qu'il faut du temps pour savoir si on Aime quelqu'un...

Dans ton cas je te dirais, wait and see...profite de ces relations puisqu'elles te font du bien, il n'y a pas de raison de te priver, et ce n'est peut-être pas la peine de chercher à y apposer à tout prix une étiquette pour le moment.

Un jour, tu les connaitras mieux et tu sauras si ce sont des amis, des amours, ou juste des gens avec qui tu passes du bon temps...

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 19 février 2009 à 12h08

Ben moi, je ne suis pas très porté sur la majuscule à amour... Donc oui, je penses Troublée (c'est joli comme pseudo mais heureusement qu'on a le contexte...) que tu appliques plusieurs formes d'amour dans ce que tu décris.

l'amtié amante, amantié avec un des couples, une relation érotique suivie qui déborde sur le personnel, un coup de foudre... Et,, comme elles disent par ici, tu lutines.
Ce sont des façons d'aimer différentes, mais ce sont toujours des sentiments, des rapports de personnes. Ce sont des gens qui seraient peut-être à tes côtés si tu en avais besoin.
Alors...

#
Profil

troublee

le jeudi 19 février 2009 à 12h34

Sies ...

Non je ne lutine pas, car les deux premiers couples, je les connais depuis deux ans et je ne fais pas d'autes rencontres.
Si j' ai rencontre le troisieme couple, c' est que j' ai une recherche particuliere qui consiste à m' entendre et sexuellement et moralement avec un couple avec qui je partage une passion et eux justement ... je suis tombée dessus. En fin, c' est eux qui sont venu vers moi.
Sexuellement parlant tu peux rechercher diverses ambiances sexuelles que tu n'as pas forcement avec un couple, d'ou les deux premiers (pour moi).
Le troisième m' apporte ce qui me manquait et aussi ce que je cherche en particulier avec un couple.
>>> il est vrai que je n' ai probablement pas été assez claire dans mes premières explications.
Si ce troisième couple est effectivement LE bon, devrais je pour autant laisser tomber les deux autres que je vois très occasionnellement ? Est ce que parce que tu rencontres de nouveaux amis que tu dois laisser tomber les autres ? ...

Donc si ce troisième couple est LE bon (pour moi) , même si pour eux je suis juste une troisième personne qui partage des moments avec eux de temps en temps ou plus régulièrement, alors, je serais la plus heureuse ... peut-être alors, avec le temps se développera une amitié plus poussée qui deviendra LE bonheur. Comme ce que j' avais décrit avec un couple de vieilles connaissances qui ont eu une amie commune.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 19 février 2009 à 12h36

Par rapport à la réponse de Siestacorta :

Oui en fait ça dépend de ce qu'on appelle Amour (avec ou sans majuscule).
Si moi je mets la majuscule c'est parce que j'utilise un sens bien précis du mot, ce que certains appellent "Grand Amour", et je trouve que ma définition ne correspond pas à ce que j'éprouve pour d'autres personnes qui m'attirent un peu (mais sans que ce soit pour moi un Amour inconditionnel) ou pour des amis.

Prenons par exemple mon meilleur ami - je dis "mon" parce que pour le moment il n'y a que lui avec qui j'ai cette relation, cette profondeur et cette solidité de lien, même si d'autres arrivent pas loin derrière.
Je ne me sens pas Amoureuse de lui - mais alors pas du tout - en revanche je tiens à lui comme il tient à moi et nous savons que nous pouvons compter l'un sur l'autre. J'appelle cette relation que j'ai avec lui, de l'Amitié et non de l'Amour.

Mais je crois qu'au final, chacun se construit SA définition des mots amour, amitié (avec ou sans majuscule), et même au sein d'un même individu cette définition évolue avec le temps.

Finalement, on met des mots, des étiquettes sur des relations, mais l'important, c'est je pense de se mettre d'accord avec les gens qu'on fréquente sur ce qu'on attend de la relation ("j'aimerais du sexe", "j'aimerais que tu sois là pour moi", ou bien "j'aimerais passer chaque jour de ma vie avec toi"..."et toi, qu'attends-tu ?").

Chacun a sa définition, troublee, et quand tu me demandes "suis-je (poly)amoureuse ?", j'ai envie de te répondre : à mon sens, probablement pas (tu ne les connais pas assez), mais si chacun trouve son compte dans la relation et que vous êtes d'accord sur les modalités de cette relation, qu'est-ce qu'on en a à faire finalement ? ! ;-)

La seule chose qui me fait éviter de parler d'Amour lorsque je n'ai pas un Amour inconditionnel et total pour quelqu'un, c'est la peur que certains en entendant "je t'A/aime" entendent trop de promesses que je ne pourrai pas tenir...
Ca m'est même arrivée d'être parfaitement claire avec quelqu'un ( en résumé : "je ne suis pas amoureuse, mais tu ne me déplais pas, ta compagnie m'est agréable et ça me plairait qu'on sorte ensemble") et la personne a cru visiblement que c'était le Grand Amour...bon c'était aussi une personne pas très mature (je ne m'étais pas rendue compte à quel point, car quasiment le même âge que moi) alors on peut peut-être supposer que c'était un cas à part...

#
Profil

LuLutine

le jeudi 19 février 2009 à 12h40

"Si ce troisième couple est effectivement LE bon, devrais je pour autant laisser tomber les deux autres "

Je crois que le concept de polyamour t'offre justement la réponse : si tout le monde est d'accord, il n'y a pas de raison de laisser tomber qui que ce soit tant que ces relations t'apportent (et leur apportent) quelque chose !
Même si c'est occasionnel !

Comme tu le dis c'est pareil avec les amis.
Il y a ceux qu'on voit souvent et ceux qu'on voit une fois l'an (ou moins), mais on ne les laisse pas tomber pour autant.

#
Profil

troublee

le jeudi 19 février 2009 à 13h00

LuLutine

>>> à propos de promesses ... bcp de gens promettent , juste pour faire plaiir ou se valorise raux yeux des autres.
Personnellemen je ne fais une promesse que si je suis CERTAINE d epouvoir la tenir, sinon je m' abstiens.
J' ai eu des personnes dans mon cercle relationnel en qui j' avais confance et qui etaient pour moi des amis. Ils faisaient bp de promesses qu' ils ne tenaient pas, a la longue je n' ai plus pu être en relation avec eux, ne leur faisant plus confiance.
Un ami, des amis , je crois que tu peux aussi les dénominer de cette façon lorsque tu peux leur faire confiance totalement.

<<<amitié, amour, ami ... ces termes sont utilisés facilement par bcp de gens et tous je pense nous en avons une definition bien différente. Par ex... trop de personnes disent j' ai des "amis", alors que ce ne sont que de simples connaissances.

>>> pour revenir au troisième couple. Tu parlais d'être en accord avec les modalités de la relation. Je pense que cela se contruira naturellement ou alors on en parlera la prochaine fois qu' ils me demanderont de venir chez eux.
A ce moment il restera à savoir ce que eux éprouvent pour moi et ce qu' ils attendent de moi et à l' heure actuelle, je n' en sais strictement rien.

Tjrs ... wait and see :D

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 19 février 2009 à 13h20

>Troublée
Ayayay, Troublée...
Je crains que tu ne cherche le paradis perdu... Version "groupée" du prince charmant, ici.
LE bon... Je vais essayer de passer à autre chose une prochaine fois, mais vraiment, tu mets beaucoup dans ton attente amoureuse.
J'y suis sensible en tant qu'archétype (et pas caricature, mauvaises langues ! tss-tss !) du mec qui ne veut pas qu'on lui mette la corde au cou. Je me méfie des attentes romantiques, fusionnelles, à titre personnel.

J'en suis pourtant venu à concéder que d'autres gens y trouvaient leur compte, merci pour eux... Je n'ai vraiment pas le monopole du bien vivre amoureux.
Pourtant, je tiens toujours à mette en garde : LE BON Amour et LE Bonheur, ce sont des notions qui ne devraient pas être si proches... ni si importantes. Je me dis que ce sont des choses si grandes qu'on essaie de mettre tout dedans, tout ce qu'on est et tout ce qu'on aime, et que quand on est déçu on se croit trahi... alors qu'on a participé à construire un lien trop serré !

Pareil avec le bonheur... Il y a forcément des tas de moments heureux, variés... pourquoi croire que c'est un ensemble, une sorte de lieu qu'on ne quitte pas quand on l'a atteint ? C'est un état, des attentions, des questions, des réponses à la vie qui continue.

Ce que je veux dire, c'est que mettre amour + bonheur + personne idéale dans le même tiroir, espérer que tout soit dans le même pack, c'est demander énormément à la personne qui aura cette "chance", et c'est aussi prendre le risque d'atteindre un moment de sommet, et de voir ensuite, peu à peu, sa vie rentrée dans une suite de déceptions, frustrations, concessions. On devient comme la majorité des gens, un peu fadasse.

On se dit que puisque il y a "le principal", on s'y tient. Mais comme au départ on a surchargé le principal, on ne sait plus reconnaître toutes les joies qui peuvent surgir d'ailleurs. On s'interdit le polyamour quand on est en couple, on se sent malheureux sans le partenaire idéal quand on est pourtant entouré d'amis et d'amants...

Voilà ma crainte par rapport aux "Grandes Espérances".

LuLutine : je crois qu'on utilise pas exactement le même vocabulaire, mais que finalement on arrive à des resultats proches.
Je suis moi aussi très prudent avec les faux "je t'aime", et en même temps, j'ai très envie de le dire facilement... Si les gens pouvaient entendre le "je t'aime" comme un truc ouvert, et pas forcément "je t'Haime", ils seraient contents de se savoir aimés sans pour autant être déçus de ne pas être les seuls...

#
Profil

troublee

le jeudi 19 février 2009 à 13h31

Sies ...

Lorsque je parle d' avoir trouvé LE bon couple, ... c' est le couple qui se rapproche le plus de mon idéal évidemment. Mais relis aussi ... je n' abandonnerai pas pour autant les deux autres relations, même si elles sont epistolaires pour moi.
Je n' ai pas parlé d'être amoureuse, mais d'avoir eu un coup de foudre ... je ne pense pas non plus être la première personne qui aie un coupde foudre pour un couple, sans pour autant laisser tomber ... ses autres amis.J' éprouve juste le désir de les voir a chaque fois que c' est possible ... hem hem;-)
Ais-je dit que je ne verrais plus mes autres amis , si je suis excellement bien avec de nouvelles personnes ? :D
Dans tes relations amoureuses, ou polyamoureuses, ou libertines etc ... n'as tu pas envie de voir le plus souvent la ou les personnes avec qui tu te sens le mieux, ou qui t' apportent plus que les autres personnes que tu vois ? Et bien moi c' est cela .

Tu sais, le couple de connaissance avec qui j' ai eu il y a quelques années une discution sur le polyamour. Ils ont eu longtemps une amie "commune", une presque réelle vie à trois on pourrait dire, vu qu' elle venait toutes les semaines chez eux plus ppssait des weekends avec eux.... etc ... avec tous les enfants comme une famille agrandie . Cette femme a pris peur lorsqu' ils ont desiré partir avec elle en vacances à eux trois, elle est partie, puis revenue , puis repartie.
Elle n' etait peut etre pas polyamoureuse, mais eux oui. Vu que la femme du couple a ses petites copines personnelles lorsqu' elle en a envie. Lui ... je ne sais pas mdrrr

re
Wait and see ...

#
Profil

LuLutine

le jeudi 19 février 2009 à 13h35

"Personnellemen je ne fais une promesse que si je suis CERTAINE de pouvoir la tenir"

Moi aussi !!! :)

Sinon par rapport à ce que disait Siestacorta sur le bonheur : je pense qu'A/amour (et/ou "Grand Amour") et bonheur ne sont absolument pas liés...
Etre heureux cela dépend de nous, pas des autres !

Bien sûr ça aide d'avoir au moins quelques personnes sur qui on peut compter. Mais ton bonheur, troublee, ne dépend que de toi.

Aujourd'hui tout n'est pas toujours facile pour moi, tout n'est pas toujours rose, et je sais que rien ne sera jamais parfait ; mais je suis heureuse de ma vie, de mes choix et du chemin que j'ai choisi, même si je n'ai pas encore (et loin de là) tout ce que je pourrais espérer.

Oui, il m'arrive de me sentir triste, déprimée, en colère, énervée etc.
Mais je suis *heureuse*, globalement. Marcher dans un parc et sentir le vent ou le soleil sur mon visage, le simple fait d'être en vie, et d'assumer mes choix même s'ils m'ont causé maintes difficultés, tout cela me rend heureuse.
Aussi étrange que ça puisse paraître, même lorsque je me sens triste, je continue d'être heureuse, globalement (bien dans ma vie et dans ma peau, car ressentir de la tristesse est normal et ne signifie pas "être malheureux(se)").
Si tu es intéressée par des détails sur ce point tu peux lire "La thérapie du bonheur " d'Etienne Jalenques. J'ai beaucoup aimé ce livre.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion