Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.


Cette page est étiquetée ICRA pour la protection des enfants.

NRE quand tu nous tiens!

Sexualités
#
Profil

Scarlett

le vendredi 23 janvier 2015 à 12h20

Voilà: je suis poly depuis à peu près 3 ans.
Depuis que mon compagnon et moi avons commencé à avoir d'autres relations, j'ai eu une période un peu euphorique, j'ai rencontré un tas de monde dans les cafés et sur ce site (sous un autre pseudo). J'ai eu et ai toujours quelques relations très intéressantes et j'ai découvert un tas de choses sur l'amour, le sexe et compagnie. J'ai notamment "tué" le prince charmant. Et aujourd'hui je suis heureuse d'être libre. Et de pouvoir partager cette liberté avec mes partenaires.
Seulement voilà, depuis quelques temps, j'ai une relation très intense. En bonne poly que je suis, j'ai tout de suite identifié la NRE (new relationship energy) et je me suis dit, profite mais essaie de garder les pieds sur terre, de toute façon, dans 6 mois ça sera déjà plus calme.
Seulement, les 6 mois sont passés et ça ne passe pas.
Et maintenant, je n'ai plus envie de faire l'amour avec mes autres partenaires. Mais alors plus du tout. Seulement, je ne souhaite pas renoncer à ces autres relations. Je me dis tout le temps que ça reviendra, que c'est un moment à passer et en plus avec ces autres partenaires, j'ai construit et je construis encore des choses formidables.
Du coup je culpabilise parce que je me dis que je n'arrive pas à préserver la sexualité de mes relations existantes.
Est-ce que c'est normal???
Et si certains ont déjà affronté ça, je suis preneuse des bons conseils. :)

#
Profil

Strega

le vendredi 23 janvier 2015 à 13h32

J'ai une question : est-ce que cette absence de désir sexuel gêne tes autres partenaires ?
Je comprends que tu culpabilises mais est-ce par rapport à un idéal poly du genre "je dois pouvoir aimer et désirer plusieurs personnes à la fois, toujours et avec la même intensité" ou par rapport à un manque exprimé par tes autres partenaires ?

#
Profil

Scarlett

le vendredi 23 janvier 2015 à 14h18

Je culpabilise surtout par rapport à l'idéal poly du genre dont tu parles.
À mon avis, cette absence de désir gène mais mon partenaire historique m'en parle pas. Avec les autres, soit ça pose problème et on en discute, soit ça ne pose pas de problème.
Mais surtout c'est que je ne sais pas si cette absence de désir est définitive, provisoire... je suis un peu perdue.
Serais-je redevenue mono???? argh

#
Profil

Strega

le vendredi 23 janvier 2015 à 14h44

Tu ne crois pas que c'est un peu tôt pour tirer de telles conclusions (retour à la monogamie) ? La NRE peut durer plus de 6 mois...
Il me semble que le désir est soumis à fluctuations constantes, plus ou moins grandes, et en aucun cas ne peut avoir un état définitif, dans son intensité comme dans son absence (sauf cas pathologique). Il suffit souvent de nourrir la relation ou le désir autrement pour le voir ressurgir.
Mais nul doute qu'aimerplusieurshommes pourrait t'aider mieux que moi sur ce sujet.

#
Profil

Scarlett

le vendredi 23 janvier 2015 à 15h41

En fait, je sais que je ne suis pas redevenue mono... :-)
Mais est-ce que ça appartient à la NRE cette absence de désir pour mes autres partenaires?
Il faut aussi comprendre que sexuellement je ne me suis jamais aussi bien entendue qu'avec cette nouvelle relation. Et du coup, j'ai du mal à me satisfaire des autres.
Est ce que quelqu'un a déjà vécu ça?

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le vendredi 23 janvier 2015 à 17h10

Alors,
D'abord effectivement, la NRE ça peut durer tout à fait plus de 6 mois. Avec une de mes amoureuses, au bout d'un mois on s'est dit "bon, peut-être qu'on va se calmer" et on s'est pas calmés, au bout de 6 mois on s'est dit "bon, peut-être qu'on va se calmer" et on s'est pas calmés, au bout d'un an on s'est dit "bon, peut-être qu'on va se calmer" et on s'est pas calmés, au bout de 2 ans....

Bon, aujourd'hui, plus de 5 ans après on s'est quand même un peu calmés, même si on adore toujours être ensemble.

Et par ailleurs, oui, la focalisation sur une personne, ça peut faire qu'on a pas trop envie des autres, ou qu'en tous cas on n'a pas la même énergie pour prendre des initiatives - ou pas, ça dépend autant des dynamiques de chaque relation que de son propre état.

Donc tout ça me semble absolument NORMAL. :-)

Et pas définitif a priori, juste, oui ça peut prendre longtemps.

Après, comment gérer ça d'un point de vue relationnel, c'est une autre question - pour ma part j'ai la chance d'être avec des gens avec qui on s'adapte mutuellement très bien à nos rythmes, nos phases, et certaines relations peuvent ainsi passer par des phases "asexuelles" avant d'éventuellement reprendre ce cours-là. Il semble que finalement ce ne soit pas trop un énorme problème pour toi (encore que, il y a ceux avec qui c'"est un problème" même si vous en discutez), par rapport à la crainte que la NRE suscite en toi, (et c'est vrai qu'elle peut faire peur cette petite bête !).

A un moment donné de toutes façons, il faut aussi se donner la permission de dire "là, il y a juste cette personne avec qui j'ai envie d'être, et c'est comme ça" - ça ne veut pas dire renoncer à la non-exclusivité, on sait que c'est provisoire, mais juste parce qu'on a le droit à tous les parfums ça ne veut pas dire que parfois on n'a pas envie de manger de la glace à la fraise, et seulement de la glace à la fraise.

#
Profil

Scarlett

le vendredi 23 janvier 2015 à 20h01

Merci Tcheloviekskinoapparatom
ça me rebooste ce soir ce que tu dis. :)

#
Profil

LuLutine

le samedi 24 janvier 2015 à 02h28

Tchelo a bien résumé je crois, donc je voulais juste plussoyer, en ajoutant que moi non plus, des phases asexuelles ou très peu sexuelles dans une relation, ça ne me choque absolument pas...

Qu'elle soit mono ou poly, la relation d'ailleurs...

L'absence de sexe voire d'une certaine intimité physique ne remet pas en question la relation à mon sens.

#
Profil

maximum

le dimanche 25 janvier 2015 à 10h44

bonjour à tous

Je pensais que dans "l'esprit poly", chacun des partenaires devait y trouver son compte.Là ,il me semble que c'est du "poly alternatif".
Y aurait-il donc une notion de frustration et de souffrance indissociable de ce fonctionnement?

#
Profil

Angita

le dimanche 25 janvier 2015 à 11h44

Bonjour,

Mono ou poly, peu importe, il faut avant tout écouter ses envies, de non désir, de NRE ou de désir pour plusieurs personnes. L'avantage dans les relations poly, c'est que si nos partenaires le sont également, ils ne devraient pas trop souffrir de frustration sexuelle. Une absence de relations sexuelles dans une relation mono est bien plus embêtante.
Et franchement, quel est l'intérêt de faire l'amour avec un partenaire qui se force ?

#
Profil

LuLutine

le dimanche 25 janvier 2015 à 14h59

maximum
Je pensais que dans "l'esprit poly", chacun des partenaires devait y trouver son compte.Là ,il me semble que c'est du "poly alternatif".

Ca veut dire quoi, "trouver son compte" ?
Un poly peut avoir des phases "mono" (même si son partenaire est dans une phase "poly").
Voire des phases de célibat.

Et ça peut très bien lui convenir !

#
Profil

Nurja

le dimanche 25 janvier 2015 à 18h15

Angita
Et franchement, quel est l'intérêt de faire l'amour avec un partenaire qui se force ?

(+) (+) (+) (+) (+)

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

maximum

le dimanche 25 janvier 2015 à 18h32

Je disais"trouver son compte", c'est effectivement mal choisi.Il faudrait mieux dire tendre vers une harmonie.Mais il faudrait alors que tous les partenaires soient poly et pratiquant.
Moi qui ne me "sens" pas "poly ( mais en fait sans expérience je ne sais pas!) je dois bien "composer" avec les désirs de ma femme poly.C'est à dire que parfois je me sens frustré.Alors je ne peux que me dire que cette frustration ( à condition qu'elle reste "raisonnable") participe de l'harmonie de notre relation.C'est alors une affaire de dosage.

Scarlett parle de son partenaire "historique" qui semble, si j'ai bien compris, être dans la gène vis à à vis de cette relation vive et prenante.qu'advient-il de cette relation si "l historique" se sent frustré,à l'abandon.( les autres aussi d'ailleurs)
Moi qui suis un partenaire "préhistorique" (+ de 30 ans ) avec une femme qui commence d'autres relations et se sens poly ,je suis inquiet de ces phénomènes qui peuvent prendre des formes immodérées.
Il n'y a pas forcément équilibre mais parfois plutôt vases communicants.Et s'il y en a pour l'un,on voit qu'il n'y en a pas forcément pour l'autre (ou les autres).
Qu'en pensez-vous?

#
Profil

Nurja

le dimanche 25 janvier 2015 à 18h47

Peut-être que certaines personnes fonctionnent comme des vases communicants, ce n'est pas ma façon de vivre ni de ressentir les sentiments/l'affection. Je vois plutôt les choses comme un feu qui peut éclairer et réchauffer plusieurs personnes. Ou comme une bougie qui peut en allumer plusieurs autres...

#
Profil

Angita

le dimanche 25 janvier 2015 à 19h43

Si le "préhistorique" se sent à l'abandon... Alors il doit certainement travailler sur lui-même pour se sentir mieux, et se réjouir du bonheur de sa partenaire, qui lui revient toujours malgré sa NRE. Son épanouissement ne rejaillit-il pas sur vous d'une façon ou d'une autre (jovialité, rires, détente...) ?

#

polpolp (invité)

le lundi 26 janvier 2015 à 13h03

C est facile de toujours rétorquer que le partenaire doit faire un travail sur lui même mais c est pas toujours le cas.

La nre c est bien beau, mais de la a complètement delaisser ces autres partenaires quelque soit le domaine d ailleurs, je vois pas comment on peut dite que c est epanouissant, suivre ces désirs très bien mais devenir égoïste et dire a l autre qu'il doit travailler sur lui même ... Voilà...

#
Profil

Granita

le mardi 27 janvier 2015 à 10h57

polpolp
C est facile de toujours rétorquer que le partenaire doit faire un travail sur lui même mais c est pas toujours le cas.

La nre c est bien beau, mais de la a complètement delaisser ces autres partenaires quelque soit le domaine d ailleurs, je vois pas comment on peut dite que c est epanouissant, suivre ces désirs très bien mais devenir égoïste et dire a l autre qu'il doit travailler sur lui même ... Voilà...

Oui, je suis assez d'accord avec toi Polpolp. C'est difficile d'être spectateur de ce phénomène chez une personne que l'on aime. C'est pour ca que l'idéal, c'est de rester au moins dans la communication et dans la transparence de ce qu'on ressent. Ce qui est difficile à gérer pour les autres dans ces cas de la NRE, c'est le fantasme (elle l'a vécu avec moi et elle le vit avec un autre, qui est cet autre, est il une menace pour ma relation avec elle, que lui fait il pour la rendre dans cet état....), le fait de n'avoir pas de prise là dessus (c'est difficile de se sentir exclus des émotions d'un être aimé...)....
Mais c'est difficile aussi pour celle qui vit ce tourbillon émotionnel tellement intense qu'est le NRE ! C'est difficile d'arriver à se partager, à avoir envie de s'extirper de ces émotions liées à ce NRE, et arriver à partager un moment avec un autre en toute honnêtete.
Oui, le travail est à faire par tous, comme on le peut, avec ce que l'on est.

#
Profil

bonheur

le mercredi 28 janvier 2015 à 13h16

(+) polpolp et Granita.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 janvier 2015 à 13h58

Angita

Et franchement, quel est l'intérêt de faire l'amour avec un partenaire qui se force ?

ça m'arrive assez souvent d'être "celui qui se force", et je peux dire qu'il y a pas mal de raisons pour le faire:
- si j'ai des soucis (par ex. professionnels) qui font baisser mon désir, je ne vois pas pourquoi je dois faire subir cette baisse à mes partenaires
- parce que le désir des deux partenaires n'est pas toujours égal
- parce que parfois il faut pouvoir rassurer ses partenaires
- parce qu'on peut avoir envie de faire plaisir à l'autre, et pas uniquement de prendre du plaisir soi-même...

#
Profil

bonheur

le jeudi 29 janvier 2015 à 14h04

(+)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion