Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'événement

[Paris/IDF] Café-poly confidentiel, pour Yohann et Jezebel

Le vendredi 07 novembre 2014 à 19h00 à Paris en France.

» Voir la page de l'événement

#
Profil

Chupapink

le vendredi 10 octobre 2014 à 18h54

Bonjour Yohann,
J'ai été très intéressée sur la version confidentielle des cafés poly, car ayant découvert le polyamour depuis peu en venant à un café poly du mardi, j'ai trouvé cela très intéressent. J'en suis ressortie également étonnée du nombre d'intervenants. J'étais venue avec mon mari pour pouvoir discuter avec des personnes qui vivent un peu la même chose que nous mais vu le nombre de personnes présentes, c'était un peu juste.
Du coup la version confidentielle me tente un peu plus, c'est différent. Et le sujet que tu y proposes concerne un peu ma situation également. Pour faire un peu court car c'est un peu plus compliqué que ce qu'il n'y paraît, mon mari et moi nous sommes éloignés sentimentalement pour en arriver à voir une conseillère conjugale. A la suite de ça je découvre qu'il a une maîtresse depuis plusieurs mois. Au bout de semaines, je le mets à la porte : c'est terminé parce que c'est pas possible autrement. Mais le voilà qu'il revient vers moi pour me dire qu'il ne veut pas me perdre et que en fait il m'aime toujours. Le fait de risquer de me perdre l'a finalement chamboulé et s'est rendu comte qu'il voulait continuer à me voir. Ce qui n'est pas du goût de son amoureuse puisqu'elle pensait enfin l'avoir récupéré. Depuis, nous avons découvert le poly amour qui semble correspondre à ce que nous voulons continuer de vivre. Donc, voilà mon mari devenu polyamoureux (pas complètement, juste un pied dedans), et moi une poly acceptante (pour l'instant).

Je pense du coup que la rencontre avec le groupe d'invités sur les questions que tu te poses et la vie qui se présente à toi, se rejoigne sur la mienne et pourront aussi m'apporter quelque chose. Il y a quelques similitudes sur la façon de voir l'avenir et en discuter ouvertement et librement serait vraiment intéressant.

Voilà, donc je suis ravie de pouvoir intervenir dans ton café poly confidentiel.
A bientôt

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 10 octobre 2014 à 23h39

Jezebel est donc invitée, et sera une des questionneuses de la soirée !

#

Pascal29 (invité)

le dimanche 12 octobre 2014 à 00h26

Bonjour,
Complètement dans le même questionnement que Yohann en ce moment. Et vivement intéressé par l'intervention récente de Françoise Simpère sur France Inter.
Je serais ravi de participer à votre conversation.
Merci d'avance

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 12 octobre 2014 à 02h31

Arf... Désolé Pascal, la personne pour qui on a lancé ce café poly "confidentiel" (yohann) a demandé qu'ont soit au maximum 7-8 sur cette rencontre, elle est plus à l'aise avec cette fluidité des échanges.
Or entre invitations "en suspens" et les personnes qui nous accueuillent, on sera déjà dans ce quota.

Cependant, pour entendre parler de poly, il y a aussi le débat mensuel, le prochain est le 28 octobre (voir sur la page "évènements").

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

Pascal29 (invité)

le dimanche 12 octobre 2014 à 23h12

Ok, je comprends. Si désistement d'un participant, aurais-je une chance ? Encore merci pour vos sujets.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 12 octobre 2014 à 23h26

Oui, j'ai noté la priorité, par contre il faudra que tu remplisses une inscription au site pour ça.

#
Profil

Yogan

le lundi 03 novembre 2014 à 23h57

Bonsoir, l'évènement est-il toujours plein ou une place s'est-elle libérée ?<3

#
Profil

Siestacorta

le mardi 04 novembre 2014 à 00h27

Oui, celui-ci est plein-plein-plein et pas de désistements en vue !
La demande de groupe restreint à un très petit effectif m'a obligé à éconduire plusieurs autres personnes, en MP.
Donc...
N'hésitez pas à faire des demandes pour qu'on en organise d'autres...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 08 novembre 2014 à 02h31

Voilà, c'était génial, on a dit des ssssecrets, on a tout compris et tout résolu, et après on a niqué comme des bêtes.

Bon, non, pas tout à fait, mais je raconterai plus tard ce que je peux raconter, et hésitez pas à demander/proposer des rencontres, parce que c'est super riche.

Merci encore à nos hôtes de la plancha du bonheur.

#
Profil

LuLutine

le samedi 08 novembre 2014 à 03h21

Compte-rendu : j'ai découvert que contrairement à ce que je pensais, le dernier tram partait après le dernier métro.

Ce qui m'a évité de devoir rentrer à pied chez moi.

Quoi, c'est pas ça qu'il faut écrire ?
Hum. Je reviendrai quand j'aurai dormi pour écrire des trucs plus intéressants ! ^^

#

(compte clôturé)

le samedi 08 novembre 2014 à 12h02

Le timing calculé pour avoir l'avant-dernier train s'est révélé un peu juste, il est parti littéralement sous notre nez, à trente secondes près on l'avait, j'aurais du savoir que le temps des bises d'au revoir aux polys est toujours sous-estimé. Du coup, on a poursuivi la discussion en attendant le dernier train...
Cette formule à effectif réduit est vraiment intéressante, l'écoute peut être assez longue, dans une ambiance cosy et détendue. Écoute neutre et bienveillante comme on dit chez les psys, mais tout à fait chaleureuse et même drôle, ce qui permet d'évoquer plus facilement des situations qui pourraient sembler coincées ou dramatiques, et de découvrir, à travers le vécu des participants, qu'il reste des fenêtres ouvertes, des possibles... et que la majorité des polys ont traversé des moments franchement rock-and-roll sans en mourir. Or ce qui ne tue pas rend plus fort :-)
Merci à nos hôtes pour leur hospitalité, et aux différents apporteurs de bouffe et boissons.
Je pense d'ailleurs que les cafés-poly-confidentiels ont tout intérêt à être chez des gens plutôt que dans un café, ça crée une atmosphère toute différente. Enfin, je serai preneuse de lieux plus centraux (genre Châtelet, Gare du Nord) pour ne pas me taper à chaque fois une heure de trajet pour venir :-) Je peux aussi recevoir dans ma banlieue: y a de la place et c'est tranquille, pas plus loin dans le sens Paris/ banlieue que dans le sens banlieue/ Paris, je vous rassure!

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Yohann

le samedi 08 novembre 2014 à 16h04

C'est la moindre des choses que je vous envoie quelques retours, mais comment vous décrire l'intensité de ce que j'ai vécu dans cette soirée ?

Allez, je vais dire que là, c’était la grosse dose d’huile essentielle (si, si, c’est l’opposé d’une insipide tisane, quelque chose de puissant, quoi !) : du dense, intense, concentré, diversifié, profond et fin (rien que ça !). Des sourires débordant de partout, une simplicité qui va de soi, de l’ouverture toute grande... Bref, j’étais bien chez les humains vivants qui parlent et écoutent vraiment (c’est pas si courant).

En fait, ça m’a fait l’effet d’un énorme cadeau, quelque chose qu’on m’a offert, je ne sais pas trop pourquoi, qui est tellement précieux : pouvoir entendre un peu qui est chacun-e, pouvoir exprimer sans retenu la situation amoureuse, passionnelle, complètement intense que je vis et pouvoir écouter les retours, les observations, les questions : voir ma situation à travers les yeux (et la fréquence) de chacuns !
Quel magnifique cadeau vous m’avez fait !
Ce qui est très puissant dans une telle soirée, c’est cette multiplication des regards, c’est cette compréhension particulière de chacun que j’ai reçu. Impossible d’élaborer seul ou à deux un tel spectre de perception : tellement dedans, impliqués jusqu’à se noyer dans un lac d’amour/larmes...

Je l’ai vécu comme un propulseur, un accélérateur de temps (je ne plaisante pas du tout), où, en quelques heures, j’ai reçu grâce à chacun/chacune la vision la plus complète possible de la situation que je vis actuellement, si difficile, complexe, passionnelle, submergeante. Quelque chose de si important pour moi.
Un vrai grand cadeau qui me semble tellement extraordinaire !

J’ai particulièrement apprécié que personne ne réponde aux questions à ma place ou à la place de ma compagne. Pas la moindre trace de médicament à deux balles : la vie c’est complexe, particulier - chacun et toutes les situations sont différentes - et ici, ça semble être une évidence pour tout le monde... Pas d’a priori, pas de trace non plus du “méchant” et de la “gentille” ou vis versa.

Franchement, à vous qui étiez là, immense merci pour ce grand réétalonnage que vous m’avez offert : je crois repartir dans ma forêt avec une vision beaucoup plus globale de ce que je vis, plus large. Je crois être un peu moins dans le feu dévastateur et un peu plus dans la perspective du possible.

En fait, grâce à vous, le café poly confidentiel m’a permis de voir de l’extérieur (et non de l’intérieur comme d’hab.) ma/notre situation. Ca parait bête... mais en fait, c’est de la grande, grande magie. Une magie qui transforme.

Immense merci à chacun-e (je ne le fais pas en nominatif parce que je n’ai pas mémorisé tous les pseudos, x’cuses...), merci pour le lieu superbe, pour les franches rigolades... et la table super réjouissante !

Une bise et un sourire à chacun-e

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Chupapink

le samedi 08 novembre 2014 à 18h17

Wouah ! Comment exprimer tout ce que cette soirée m'a apportée ?
Tout cet échange m'a ouvert les yeux sur beaucoup de questionnements intérieurs qui restaient sans réponses. Non que j'ai aujourd'hui des réponses complètes mais à travers ces discussions j'ai surtout trouvé des orientations vers mon choix de vie.

Des conversations où chacun amène son histoire et son "expérience" sur les mauvais mais aussi les bons moments, redonnent le peps de continuer. Je suis d'accord avec Yohann pour dire que tout cet échange agi comme un propulseur (pour reprendre ses mots). Le fait de d'avoir créer ce café poly confidentiel est vraiment une bonne initiative car je trouve qu'il apporte plus de choses, de sentiments, de visions personnelles qu'on ne développe pas lors des café poly du mardi.

Ne pas être jugé, ne pas sembler sortir d'une bande dessinée de science fiction, être là tout simplement à parler de ce qu'il nous arrive sans pour autant s'inquiéter de ce qu'on doit dire (même quand c'est un plus personnel), c'est tout ça que j'ai apprécié dans cette soirée (et toutes les petites choses à manger que je ne connaissais pas ! :-D).

Alors un grand merci à vous tous de toutes vos interventions, questions, remarques, qui vont me forcer à m'ouvrir à cette question qui m'est souvent revenue : qu'est-ce-que j'ai envie, moi ?
Le lendemain dans "la maison du bonheur" et le retour en train (que j'ai eu juste à temps) m'ont laissé le temps de dériver dans mes pensées et je pense pouvoir répondre à cette question assez rapidement. Je crois que le mois de novembre va marquer un tournant.

Et aussi un immense merci à nos hôtes pour m'avoir hébergé. Une énorme bise (et un gros câlin :-D) à vous tous.

#
Profil

LuLutine

le samedi 08 novembre 2014 à 19h56

Super vos retours, Yohann et Jezebel !

Vous mettez le doigt sur un truc qui me semble assez contagieux quand on débarque chez les poly : le non-jugement. ;)

C'est vrai qu'on oublie très vite que tout le monde ne fonctionne pas comme ça...

(Disclaimer : Après, bien sûr qu'on est humains et imparfaits et il peut aussi nous arriver de juger, je ne dis pas le contraire, mais disons que par exemple notre propension à montrer du doigt les gens en mode "Bouh ! C'est pas bien ce que tu as / il a / elle a fait !" est peut-être inférieure à la moyenne de la population ? En tout cas c'est mon impression.)

Bon alors, petit retour de ma part, que j'ai déjà donné pendant le feedback (mais certains étaient déjà partis et puis Siesta a dit que sa mémoire cache était pleine alors je vais répéter - enfin je vais essayer ^^ !).

------- ------- -------

|| Du côté du fond ||

Je m'attendais à réagir sur les histoires de Yohann et Jezebel, un peu "au feeling" et "au fil de l'eau" (ce qui est arrivé, entre autres), mais quand on a commencé par faire un tour de table en me demandant de résumer mon parcours, je me suis sentie très embêtée : je commence par quoi ? Je raconte tout ? Depuis six ans et plus ? Mais y en a pour deux heures !!
(Et encore vous avez de la chance, j'aurais même pu commencer à mon enfance...quand l'une des personnes présentes a dit qu'elle n'avait jamais conçu l'exclusivité amoureuse, et ce depuis l'enfance, j'aurais pu renchérir :P !)

(Et puis mince en fait, zaviez qu'à lire mes interventions sur le forum depuis 2009 si vous vouliez connaître mon histoire ! Bah quoi ! A l'heure où j'écris doit y avoir environ 5300 messages à lire, c'est vraiment pas la mer à boire :P !)

En fait, même en ayant lu les histoires de Yohann et Jezebel, je ne savais pas sur quoi mettre l'accent dans mon histoire.

On m'a dit que je parlais beaucoup de ce qui s'était mal passé (en fait pas que, car si on réfléchit bien : j'ai notamment expliqué que j'en étais venu au polyamour, étant à l'époque en relation avec quelqu'un qui comme moi se sentait capable d'aimer/désirer plusieurs personnes : en soi, c'est pas quelque chose de négatif, même si par la suite d'autres événements ont été difficiles à vivre !).

D'un autre côté, j'ai été invitée à ce café par quelqu'un qui m'avait dit (si j'ai bien compris) que ça lui semblait important de montrer que le choix du polyamour ne devait pas être pris pour un choix de facilité et que les situations n'étaient pas toujours roses - qu'on soit "nouveau" ou "vétéran", d'ailleurs - qu'il y avait des hauts...et des bas.

Bref, j'étais un peu perdue sur quoi dire dans ma présentation, quoi résumer, quoi développer...
Quand on m'a arrêtée j'aurais pu continuer pendant dix minutes encore je pense (voire + si on m'avait posé des questions !).

Ce qui m'a manqué peut-être dans la description de l'événement, pour "préparer" mon intervention, ç'auraient été des question très précises. Dire qu'on a envie de partage d'expériences ou de savoir comment fonctionnent les autres, c'est trop vague pour que je trouve des trucs précis à dire a priori.

Accessoirement (et très honnêtement) je ne sais absolument pas si ma présence a changé ou non quelque chose, si j'ai été "utile" ? D'autres peut-être pourront me le dire. Sincèrement, c'est important pour moi de savoir si mon témoignage ou ma présence a servi à quelqu'un...

------- ------- -------

|| Du côté de la forme ||

Premier point :

Il est arrivé que quelqu'un (moi comprise, donc !) parle pendant longtemps. Je ne sais pas dans quelle mesure c'est souhaitable tout court, ou encore plus ou moins souhaitable selon qu'on est "newbie" ou "vétéran" ou bien selon qu'on est "celui/celle qui expose son problème" ou "celui/celle qui répond par un partage d'expérience". (?)
Comme plusieurs d'entre nous je crois, j'ai trouvé qu'on avait parfois un peu de mal à faire circuler et répartir la parole.
En petit nombre comme ça, je pense que le bâton de parole (nous en avions utilisé un samedi 1er novembre à Toulouse, où nous étions 15) peut être une bonne solution pour mieux fluidifier les choses, à tester pour les prochains cafés confidentiels ?

Second point :

D'autre part, on a évoqué rapidement une problématique, qui était l'idée de garantir que quelqu'un - qui se poserait en "vétéran" style "j'ai la solution ultime" (donc pas du tout dans le sens où le terme a été utilisé ici, en fait) - ne débarque pas en café confidentiel en mode "gourou" avec un discours type (je cite) "J'ai LE programme à suivre pour résoudre ton problème, ça commence par sortir avec moi !" :D

J'ai suggéré la rédaction d'un texte d'introduction - deux ou trois phrases, pas un truc à suivre à la lettre mais un texte qui "donne le ton" en quelque sorte - utilisable par les organisateurs de cafés confidentiels, et diffusé publiquement (ici par exemple).
Je comprends bien que ça puisse aussi avoir l'air de "J'ai le programme, ça commence par fonctionner comme-ci comme-ça", mais je continue de penser que si moi par exemple, je choisissais d'organiser un café confidentiel pour aider quelqu'un, j'apprécierais d'avoir à disposition deux-trois phrases-clefs d'introduction pour poser un genre de cadre - cadre tout-à-fait adaptable par ailleurs, si les poly étaient complètement rigides ça se saurait non ? :)

Bref, juste un petit nombre de "principes-cadres" (bienveillance, non-jugement, libre parole etc.), un peu posés, écrits quelque part.
Je sais bien qu'on m'a dit que je pouvais "faire à ma sauce", mais moi ça m'aiderait vraiment qu'il soit fait un petit résumé (je le redis, y a pas forcément besoin de plus de trois lignes !) parce que je ne me sens pas forcément à l'aise comme Siesta ou bouquetfleuri (qui l'a très bien fait à Lyon) pour poser ça "à partir de rien" au départ d'un café.

C'est pas faute de savoir parler devant un public pourtant (!), mais là c'est un outil que j'apprécierais, alors je me dis que d'autres peut-être l'apprécieraient aussi ?
Et vraiment, rien n'empêcherait ensuite que je fasse quand même les choses à ma sauce (si vous pensez le contraire c'est que vous me connaissez très très très mal :P !).

------- ------- -------

Pour finir, j'évoquerai rapidement la remarque de Caelur sur le fait qu'on a beau se prétendre non-normatifs, en fait si, on est quelque part en train de créer une norme, c'était très intéressant mais je pense qu'il l'expliquera mieux que moi s'il passe par ici. Ca mériterait peut-être même un fil à part entière ! (Auquel je serais probablement ravie de participer et dont en tout cas je serais très très intéressée de lire les développements !)

Bonne soirée à tous, et félicitations aux courageux qui ont lu mon message en entier ! :)

#
Profil

Yohann

le dimanche 09 novembre 2014 à 10h58

Juste à propos de ta présence, Lulutine, de ton "utilité" :-)
C'est vrai que le début dans le genre tour de table "exprimez en quelques minutes votre expérience, ce que vous vivez..." c'est carrément pas simple et ça doit être assez frustrant, en fait. Ce qui est certain, c'est que j'ai vraiment apprécié la présence de chacun-e. Et là, je ne suis pas du tout dans le sirupeux passage de crème : bien au-delà des mots eux-même, la présence parle, l'énergie de chacun-e. Le simple fait de voir qui tu es, de sentir comment tu prends la parole ou non m'a parlé. Je suis aussi sensible et attentif à ce que dit le silence que ce qu'exprime les mots. Même si, faut pas exagérer non plus, tu n'as pas été que silencieuse :-)
Mais au bout du compte, je veux dire que - de toute façon - la présence de chacun-e, de quelque façon qu'elle s'exprime, apporte à celui/celle qui est en demande de repère.
A propos de la "feuille d'introduction", ça a sûrement du sens et le bâton de parole aussi...
Dans tous les cas, je veux répéter que cette première a été pour moi un très grand cadeau.
Merci.

Répondre

Voir l'événement

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion