Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'événement

Mardi, c'est Poly (juillet)

Le mardi 01 juillet 2014 à 19h30 à Paris en France.

» Voir la page de l'événement

#
Profil

Jena

le vendredi 10 janvier 2014 à 13h25

#
Profil

Jena

le mardi 24 juin 2014 à 23h46

Bientôt le prochain café poly !

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 26 juin 2014 à 00h29

Oui, d'ailleurs, envoyez les thèmes, demandes de conseil, propositions de témoignage...

#
Profil

LuLutine

le jeudi 26 juin 2014 à 00h36

Moi j'avais déjà proposé un thème (il est reformulable si vous ne voyez pas ce que je veux dire) la dernière fois qui n'a pas été retenu :

Comment communiquer entre ceux qui ne mettent pas d'étiquettes sur les relations et ceux qui en mettent ?

J'ai l'impression que parfois ça génère pas mal d'incompréhensions.
Le plus prise de tête étant a priori (dans mon expérience) avec les personnes exclusives.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 26 juin 2014 à 00h55

Beh oui, cuilà, j'ai pas su le formuler bien pour lancer un débat le mois dernier... Si tu te sens de le donner toi-même mardi en explicitant avec des exemples de "quand ça passe pas", ça me va.

(Moi ce qui m'a empêché de bien (me) poser la question, c'est que souvent pendant les café poly il y a plus de gens qui spontanément disent ne pas aimer les étiquettes, du coup j'ai l'impression qu'il y aurait pas assez de gens pour défendre l'autre façon de communiquer, donc pas facilement un débat riche. Du coup c'est pour ça que je cherche une façon stimulante de poser la question).

#
Profil

Lutra

le jeudi 26 juin 2014 à 14h45

Bonjour,

Nouvelle ici et au café, je me suis récemment découverte polyamoureuse et cette nouvelle vie engendre tout un tas de questionnements et de problèmes à solutionner…

Je serais intéressée de connaître vos expériences et vos points de vue sur la question de la « compatibilité mono-poly » :

Comment une personne monogame peut-elle s'épanouir dans une relation avec une personne polyamoureuse? Comment gérer la jalousie, la disponibilité moindre d’un partenaire poly, le fait de ne pas être « le/la seul(e) », bref, tout ce qui accompagne une relation poly lorsqu’on est plutôt de nature mono et exclusive ?

La question fonctionne aussi à double sens : comment une personne polyamoureuse peut-elle s'épanouir dans une relation avec une personne monogame, et assumer le fait d’être le/la seul(e) partenaire de quelqu’un, alors même que ce quelqu’un n’est pas le/la seul(e), situation qui engendre des sentiments tels que la culpabilité, la peur de faire souffrir l’autre, etc ?

Et elle s’applique également aux relations poly « asymétriques » : il y a probablement des phases dans une relation poly où l’un des deux partenaires ne voit pas d’autres personnes tandis que l’autre a plusieurs autres histoires. La réciprocité du nombre de partenaires conditionne-t-elle une relation équilibrée?

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 26 juin 2014 à 15h11

C'est une grande question, puisqu'elle revient tout le temps...

Là, je me retrouve un peu coincé entre deux impératifs :
- d'un côté, je pense qu'il faut la traiter, parce que beaucoup de gens qui viennent nous voir ou nous lisent passent par là, ce sont des situations qui accompagnent inévitablement la diffusion d'éthiques d'amours plurielles dans une société monogame.
- d'un autre, pour beaucoup de participants aux cafés, c'est un "marronnier", ils ont une opinion formée dessus, moins envie de rester sur le sujet. Il faut donc trouver une façon de pas trop tourner en rond pour une partie des gens, qui ont déjà bien eu ces questionnements.

Donc du coup j'aimerai avoir une bonne manière , utile et intéressante, de récolter les marrons.

Peut-être : proposer que l'échange dessus soit limité à quelques tours de parole. Un échantillon de réponses et d'intervenants. Si tu en aimerais plus, tu peux demander à la fin de ce tour si des gens veulent bien venir te voir pour en discuter en plus petit comité pendant la deuxième partie de soirée, après le temps de débat.
A toi de choisir à quel moment tu pourras confier les circonstances de ta situation personnelle, sachant évidemment que celles-ci influencent beaucoup les évolutions possibles et les réponses qui te seraient utiles.
Ca pourrait être une solution ?

Par ailleurs, je te conseille de bien parcourir le site, en plus d'aller au café. Là je vais pas faire la partie documentaliste, mais il y a pas mal de threads du forum qui évoquent ces situations. Tu as quelques fils qui tournent essentiellement autour du témoignage et questionnement d'une personne, et l'intérêt c'est que tu as pas mal de réactions, et d'autres fils moins personnels (sur la communication, la progressivité).

Enfin, note à moi-même, faire une liste des marronniers.
monopoly, donc, "le mot polyamour c'est trop bien / trop restrictif", "peut-on ne plus être jaloux"...
Vous croyez que faire un fil là dessus, ça nous permettrait de réfléchir à une bonne façon de les traiter en café ? (parce que je pense qu'il faut continuer à en parler de toute façon, ça fait partie de la fonction "accueil" des café, mais que pas bosser dessus en amont risque de démotiver un peu les habitués de participer régulièrement)

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Olympio

le jeudi 26 juin 2014 à 17h30

Oui c'est sûrement le premier souci de tous ceux qui commencent une vie polyamoureuse.
Quand on tombe amoureux on ne choisit pas, et on a beaucoup plus de chances de tomber sur un profil mono que poly. L'amour est aveugle sur ce point aussi...

Comme toi je suis nouveau ici, j'écoute avec intérêt ce que chacun dit puisque çà correspond à des morceaux de vie que je n'ai pas vécus (chaque relation est particulière) mais je reste seul face à mes situations à moi. Je te conseille de faire comme moi, lis, écoute, petit à petit tu glaneras des choses utiles pour toi :)

#
Profil

LuLutine

le vendredi 27 juin 2014 à 00h04

Je suis aussi pour que la question du monopoly ne prenne que quelques tours de parole, comme le dit Siesta je pense en avoir déjà bien fait le tour et je pense ne pas être la seule.

J'essaye de réfléchir à ma problématique d'étiquettes...pour formuler autrement.

A noter, cette problématique s'applique entre autres au cas du monopoly, parce qu'un mono la plupart du temps tiendra à apposer une étiquette sur la relation, ce que certains poly ne font pas.

En fait je suis en train de penser que ça se formule peut-être mieux en termes de "cases", mon histoire...car oui, on peut ranger les gens dans des cases sans pour autant mettre d'étiquettes. Enfin il me semble. Enfin il est tard.

Je réfléchis et je reviens...

#
Profil

Lutra

le vendredi 27 juin 2014 à 14h40

J’ai déjà beaucoup parcouru les forums ici, mais je trouve que des témoignages « incarnés » sont toujours beaucoup plus probants.

Il se trouve que je vais venir mardi avec mon amoureux mono, qui a déjà beaucoup hésité à venir. Nous avons discuté ensemble d’un sujet « soft » qui pourrait lui parler, parce qu’en venant les fois précédentes avec mon autre amoureux j’avais trouvé les débats passionnants mais relativement effrayants pour quelqu’un qui débarque, et donc assez éloignés du stade où il se trouve.

Et j’espérais que le café pourrait être l’occasion pour lui d’entendre des «  vétérans » échanger sur le sujet, d’entendre des témoignages de gens qui sont arrivés au polyamour par choix, mais aussi de gens qui sont tombés amoureux d’une personne poly et y sont venus par ce chemin.

Ayant moi-même déjà fait une bonne partie du chemin depuis 3 ans, je peux lui montrer des pistes et lui expliquer les étapes par lesquelles je suis passée avant de m’épanouir dans ce type de relation, mais j’aimerais qu’il trouve son cheminement à lui, et la pluralité des points de vue me paraît importante pour sa réflexion personnelle (en gros j’aimerais bien que d’autres personnes que moi puissent faire du prosélytisme, et comme les polyamoureux ne courent pas les rues, le café me semblait tout indiqué.. !)

J’ai eu envie de l’emmener au café poly car je trouve que les participants y renvoient une image positive, lucide et ouverte de cette façon d’aimer. Personnellement les deux débats auxquels j’ai pu assister ont été une expérience très riche, et j’ai envie qu’il découvre cela, mais à son rythme.

Quelques tours de parole me parait être un bon compromis, en espérant que les « novices » soient nombreux et que le sujet intéresse quand même quelques personnes… Et dites vous que même pour les spécialistes il est toujours bon de revoir les bases :-)

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 27 juin 2014 à 15h11

Ca intéressera sûrement, et comme je te disais, je peux faire appel aux bonnes volontés en fin de tour pour creuser plus le sujet avec vous en deuxième partie de soirée.

Sinon, content de lire que tu aies trouvé bon accueil les dernières fois.
C'est vrai que le mieux, c'est un bon équilibre entre le débat spécialisé et les rappels de base. Ca dépend aussi de la bonne volonté des participants. J'essaie pour ma part que les questions fassent débat, appellent des réponses nuancées...

J'aimerai bien imaginer une pratique d'appel à témoignages, destinée aux "vétérans", pour qu'ils viennent au café avec une anecdote ou un récit riche à partager. L'intérêt, c'est que ça incarne, comme tu dis. Ce serait intéressant de présenter ce genre de prises de paroles pour donner aux nouveau de quoi poser des questions dessus.
(ça mûrit, si vous avez des idées pour ça je note) (ya pas le feu, c'est du long terme)

#
Profil

EntreDeux

le vendredi 27 juin 2014 à 17h20

Je vôte pour le sujet de Lulutine si Siestacorta ne parvient pas à reformuler mon thème de la fois dernière qui n'avait pas été retenu non plus : celui à propos de " que recouvre exactement le sentiment amoureux ?" Sujet qu'il serait justement très intéressant d'aborder sous forme de témoignages, d'ailleurs, car chacun en a une expérience et un ressenti différent, et c'est sans doute ce qui fait que les "déclarations d'amour" peuvent donner lieu à tant de malentendus... Donc, le sujet serait plutôt : "que recouvre le sentiment amoureux pour toi, et pour moi, et pour lui, ou pour elle, ou pour eux etc... ?" C'est selon.

Et quelque part, il se peut que ça rejoigne aussi en partie le sujet des "étiquettes" de Lulutine...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 27 juin 2014 à 17h41

EntreDeux
" que recouvre exactement le sentiment amoureux ?"

Je le trouve bien comme sujet aussi, et très bien formulé comme ça pour ma part (+)

#

(compte clôturé)

le dimanche 29 juin 2014 à 19h50

Pardon si je semble rabat-joie mais je crains qu'un débat sur "que recouvre exactement le sentiment amoureux ?" risque d'être un peu trop théorique et conceptuel et que l'on se limite à des débats d'idées plutôt qu'à des échanges sur des vécus concrets.
Pas de problème bien sûr si ce thème intéresse une majorité de participants :)

#
Profil

LuLutine

le dimanche 29 juin 2014 à 22h54

Moi ça m'intéresse, et on peut peut-être le formuler un peu différemment ?

"Comment vivez-vous le sentiment amoureux ?"

Ce serai plutôt ça non...?
Parce qu'en effet sur quelque chose de théorique, on risque juste d'avoir des points de vue différents et je ne sais pas si ça apporte quelque chose...
Alors que ce qu'on vit, ce qu'on ressent...bien sûr c'est différent d'une personne à l'autre mais les vécus différents, c'est ce qui fait la richesse des cafés !

#
Profil

EntreDeux

le lundi 30 juin 2014 à 02h54

C'est bien pour ça que j'avais écrit qu'il serait bon d'aborder le sujet sous forme de témoignages...
On pourrait le traduire aussi par : "Que voulez vous dire quand vous dites que vous êtes amoureux ?"

#
Profil

LittleJohn

le lundi 30 juin 2014 à 14h45

C'est bien, les cafés philo... dans les cafés philo :P

...

Plus sérieusement, combien de fois de nouveaux arrivants nous ont dit "c'était bien mais vachement très trop théorique, philosophique, j'aurais bien aimé qu'on parle de vrais problèmes concrets, comme ceux auxquels je suis confronté..." Et ce même quand, au départ, le sujet essayait d'être concret.
Du coup, le sujet "qu'est-ce que l'amour ?" (parce que, quelque soit la formulation finale de la question, ça revient à ça), c'est quand-même pas trop trop concret...

Enfin, moi, je dis ça, je dis rien ^_^

#
Profil

MagentadeMars

le lundi 30 juin 2014 à 15h17

On pourrait éventuellement chercher une question théorique qui engage plus facilement les expériences vécues, voir "C'est quoi l'infidélité ?" (parce qu'enfin, c'est plutôt une perception qu'une définition gravée en pierre), ou "La jalousie est-elle plus que la peur ?"

Juste des idées...

#
Profil

LuLutine

le lundi 30 juin 2014 à 15h33

LittleJohn
Du coup, le sujet "qu'est-ce que l'amour ?" (parce que, quelque soit la formulation finale de la question, ça revient à ça)

Non, pour moi ça ne revient pas du tout à ça.

Bon, ça montre qu'on s'est mal exprimé(e)s.

En tout cas, pour moi c'est très concret de parler de sentiment amoureux (et non d'amour, qui n'a rien à voir pour moi avec le sentiment amoureux). C'est du concret, du vécu, du personnel.

Et je fais quoi de ce sentiment quand il n'est pas partagé, par exemple ? Ca aussi c'est concret, au moins aussi concret que la jalousie, qui fait l'objet de beaucoup de préoccupations.

(Alors que pour moi, au fond la jalousie c'est pas super concret, je l'ai ressentie en tout et pour tout une fois dans ma vie, donc de mon strict point de vue, la jalousie c'est du vent, à peine une brise légère...j'ai bien dit de mon strict point de vue ! Je sais me mettre à la place des autres et je suis capable de comprendre que ce qu'ils ressentent dans leurs tripes est tout sauf "abstrait et théorique" !).

#
Profil

Siestacorta

le lundi 30 juin 2014 à 16h10

MAJ : un déluge de sujets depuis la page FB du café de demain.

Si jamais quelqu'un peut prendre la peine d'imprimer le fil avant d'arriver au café ça serait même chouette.

- remettre en cause l'escalator relationnel dans un cadre polyamoureux
- Les limites de l'inclusivité.
- A quoi sert un engagement ?
- Comment sortir d'une crise qui s'enlise ?
- Quel engagement est possible en étant poly ? seulement avec son/sa partenaire "principale (vie commune / enfants etc) ? Quels champs des possibles sont encore possible avec les autres partenaires ? En discutez vous avec les nouveaux partenaires ? Quelle place est possible ? La question du champs des possibles encore ouvert n'est elle pas parfois niée ou évacuée ? Est ce que l'arrivée d'un nouveau partenaire peut venir modifier les projets établis ou le "tient-on" en marge ? etc
- Autre question connexe : vivre plusieurs relations nuit-il au fait de pouvoir établir des relations intimes et "profondes" cela ne conduit-il pas (avec les contraintes temporelles) à des relations plus superficielles ? (sans jugement de valeur) les personnes qui envisagent des relations sous tel ou tel angle en parle-t-elles entre elles? Vous arrive t-il de ne pas donner suite à une histoire en raison de manque de temps (pris par d'autres relations, temps pour soi, travail etc)"

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

Répondre

Voir l'événement

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion