Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Reflexions et réajustement à venir avec mon "polyamoureux"

Jalousie
#
Profil

polynovice

le lundi 16 septembre 2013 à 22h20

Bonjour,
Je vous ai raconté mon histoire de "mono" vivant mal et assumant mal le fait de vivre avec un amoureux qui aime aussi une autre femme.
Pour résumer : nous vivons ensemble (je me suis installée chez lui), et il part environ deux fois par semaine et quelques week-ends rejoindre son autre amoureuse.
Ces départs étaient souvent mal vécus pour moi : jalousie, malaise de le savoir avec une autre pendant que je vis chez lui, etc...
Du coté de son autre amoureuse : la situation était de plus en plus mal supportée pour elle, qui se sentait plus "maîtresse" qu'amoureuse officielle, avec l'impossibilité d'avoir des projets avec lui, notamment celui d'avoir un enfant de lui (nous avons ensemble une fille de 20 mois), et l'impression d'être sa "femme de l'ombre".
Il y a donc eu une interruption de leur relation, période difficile, qui a eu des incidences très importantes sur notre vie de couple. Il vit mal le fait de ne pouvoir donner davantage à son autre compagne, me demande de me mettre à sa place, d'envisager des solutions qui puissent tous nous satisfaire. Ces solutions nécessitent qu'il passe plus de temps, voire autant, avec elle qu'avec moi. Une sorte de mi-temps.
Pour ma part, j'ai mal accepté ce sentiment d'être celle qui a tout eu et qui devrait passer son tour, alors qu'il avait été établi que les choses seraient toujours ainsi.
J'ai échangé par mail avec son amoureuse (nous ne sommes vraiment pas prêtes à nous rencontrer).
A force de réflexion, j'en suis arrivée à la conclusion que je ne veux définitivement pas le perdre.
Néanmoins, je ne peux pas envisager de continuer à vivre chez lui, si c'est pour qu'il soit présent la moitié du temps.
Son autre compagne me dit que la situation serait plus supportable pour elle si je ne vivais pas avec lui.
Même si je n'ai pas aimé cette suggestion, j'y avais toutefois pensé.
Je me dis qu'en vivant dans mon "chez moi", les choses seraient plus faciles à assumer tant personnellement que vis-à-vis de l'extérieur.
En effet, hormis un ami proche, j'ai toujours caché ce mode de vie à mes amis et ma famille, de crainte d'être incomprise et jugée, et de crainte aussi, des jugements sévères qui seraient posés sur mon compagnon, et que je serais bien en mal de contrer, vu ma difficulté à assumer moi-même cette situation.
Cette solution ne plait pas du tout à mon amoureux qui pense que ce serait catastrophique que nous vivions chacun chez nous. Il aurait moins de temps à nous consacrer à l'une et l'autre, cela changerait toutes les habitudes et repères de nos enfants (en plus de notre fille, nous avons chacun un enfant de nos unions précédentes), sans compter les aspects matériels.
Mais j'ai beau y réfléchir, ces derniers mois tellement difficiles depuis qu'il a "rompu" temporairement avec son autre compagne m'ont donné envie de partir, de me réfugier dans un cocon qui me serait propre, et dans lequel je serais bien sans lui, quand il est avec l'autre.
Je n'envisage même plus qu'il reparte chez elle, même ponctuellement, alors que je suis seule ici chez lui. Cela va certainement se reproduire, mais je sais déjà que je le vivrais mal, même si je l'ai déjà vécu ces trois dernières années à de nombreuses reprises.
Des paroles dures du type "tu es ici chez moi", "si ça ne te convient, tu dégages", dites, certes sous le coup de la colère ont contribué à me donner cette envie de partir.
Je me demandais ce que vous pensiez de cette solution que j'envisage, et de sa réaction à lui face à cette solution qui ne lui convient pas.
Je ne peux pas supporter l'idée que notre relation amoureuse s'arrête. Mais il a besoin de cette relation croisée pour son équilibre, être ce qu'il est et ce que j'aime qu'il soit. Je dois donc faire avec.
Nous avons beaucoup échangé et en sommes arrivé à la conclusion que le plus dur à vivre pour elle comme pour moi est, d'une part, le regard extérieur sur ce mode de vie.
D'autre part, aussi trivial que cela puisse paraître, il est très difficile de supporter l'idée qu'il fasse l'amour avec cette femme. Elle ressent la même chose.
Comment gérez-vous cet aspect des choses ? Mes soirées seules sont dures à vivre car je sais, et peux imaginer, et savoir quasiment en temps réel les moments où ils font l'amour. Cette jalousie et ce malaise sont énormes pour moi. Des sentiments et pensées très négatifs me viennent dans ces moments-là et perdurent quelques temps après qu'il soit revenu auprès de moi. Comment se détacher de ce problème, qui est, je m'en rends compte de plus en plus, le nœud du problème ?

#
Profil

LuLutine

le mardi 17 septembre 2013 à 01h53

polynovice
il est très difficile de supporter l'idée qu'il fasse l'amour avec cette femme. Elle ressent la même chose.
Comment gérez-vous cet aspect des choses ?

Difficile de te répondre, le fait d'imaginer un amoureux faire l'amour à une autre ne m'a jamais rien provoqué de "viscéral". A une époque, j'étais plus ou moins conditionnée à penser que si jamais il faisait ça, ça voudrait dire qu'il ne m'aimait pas ou me respectait pas, mais je n'ai pas gardé très longtemps ces idées...sans doute que ma "non-jalousie" viscérale a aidé !

Alors, je le gère parce que quand j'imagine un amoureux avec une autre, dans quelque situation que ce soit, je ne me sens pas jalouse, car je pense et ressens que ça ne m'enlève rien. Je ne suis pas propriétaire de son corps, ni de son temps ou de son énergie, etc. Qui serais-je pour lui dire ce qu'il peut faire ou non avec d'autres ? Ca ne change en rien ce qu'il fait avec moi !

Pour ce qui est d'habiter séparément, ça ne me semble pas absurde bien au contraire, surtout si tu le sens mieux comme ça et que ça ne perturbe pas trop les enfants (un facteur à prendre en compte je pense : qu'est-ce qui les perturbera le plus, voir leurs parents ne plus habiter ensemble ou bien les voir ensemble mais dans le mal-être ?).

Tout ça n'est que mon opinion bien entendu.

#
Profil

papagab

le mardi 17 septembre 2013 à 10h16

J'étais moi aussi très mal à l'aise à l'idée d'imaginer ma compagne avoir une relation sexuelle avec quelqu'un d'autre que moi. J'avais mal au ventre en y pensant.
Et puis j'ai lu les classiques souvent cités sur ce site (guide des amours plurielles, le livre de Thalman, etc).
Et puis j'ai beaucoup réfléchi. Essaye de réfléchir de façon introspective, de chercher en quoi cette idée te dérange au plus profond de toi-même. Possessivité ? sacralisation du sexe ? peur des maladies ? un peu de tout cela ? pose toi les questions, donne toi du temps pour y répondre, et sois honnête avec toi-même.
Aujourd'hui je n'ai quasiment plus de difficulté avec ça.
Le fait d'avoir moi aussi des relations sexuelles en dehors de mon couple m'a aidé je le reconnais. Mais ne vas pas te forcer !
Sinon comme beaucoup l'évoquent dans ce forum, il est important que tu profites des moments où Monsieur est absent pour penser à toi, faire des activités qui te plaisent, et non pas rester plantée à attendre le retour de l'être aimé. Quand il est absent ta vie continue, vis-là !

#

(compte clôturé)

le mardi 17 septembre 2013 à 11h33

J'ai "survolé" et j'espère que je ne serai pas à côté de la plaque.

Pour ce qui est de l'aspect sexuel je suis "off course" mais je comprends que cela puisse te rendre malade au même titre que la jalousie, la culpabilité, etc.

Pour ce qui est d'assumée publiquement, je crois que tant que tu n'es pas à l'aise et bien dans ta peau, inutile de rajouter les remarques et réflexions extérieures de personnes qui ne comprendront rien et surtout qui n'accepteront pas. On peut faire face si l'on est soi-même armé et que l'on a tous les outils pour expliquer (livres précités évidemment mais aussi des ouvrages sur des thèmes annexes car il en existe en pagaille). Si ça t'intéresse j'en ai tout une liste mais trop longue à mettre sur le site dans son intégralité. A part sur ce site, tu peux trouver une aide extérieure par ce biais. Perso, ce fut indispensable à ma réflexion personnelle mais également à pouvoir comprendre le ressenti de mon conjoint.

N'hésite pas à me joindre en MP (il te suffit de cliquer sur mon pseudo ici-même et indiquer "envoyer un message". Un conseil, coche la petite cas en dessous du cadre réservé à l'écriture, ça te permettra de conserver une trace de ton msg)

#
Profil

Anarchamory

le mardi 17 septembre 2013 à 11h37

LuLutine
Difficile de te répondre, le fait d'imaginer un amoureux faire l'amour à une autre ne m'a jamais rien provoqué de "viscéral". A une époque, j'étais plus ou moins conditionnée à penser que si jamais il faisait ça, ça voudrait dire qu'il ne m'aimait pas ou me respectait pas, mais je n'ai pas gardé très longtemps ces idées...sans doute que ma "non-jalousie" viscérale a aidé !

On peut être viscéralement content pour lui/elle qu'il/elle passe un excellent moment avec quelqu'un qu'il/elle aime bien ! :D

LuLutine
Alors, je le gère parce que quand j'imagine un amoureux avec une autre, dans quelque situation que ce soit, je ne me sens pas jalouse, car je pense et ressens que ça ne m'enlève rien. Je ne suis pas propriétaire de son corps, ni de son temps ou de son énergie, etc. Qui serais-je pour lui dire ce qu'il peut faire ou non avec d'autres ? Ca ne change en rien ce qu'il fait avec moi !

Exact ! Ça me paraît tellement évident que, du coup, c'est la logique monogame qui me paraît bizarre... J'y vois une sorte de pensée magique... Comme si le fait d'avoir couché avec une autre femme, un autre homme, laissait une empreinte "mystique" sur le corps de son chéri, sa chérie.

#

(compte clôturé)

le mardi 17 septembre 2013 à 11h46

MetaZet
On peut être viscéralement content pour lui/elle qu'il/elle passe un excellent moment avec quelqu'un qu'il/elle aime bien ! :D

Je pense que l'on peut à la fois être malade de savoir que sa-son partenaire aime une autre personne et en même temps ressentir ce que tu décris qui est à mon sens une forme de compersion. L'un n'exclue pas l'autre, je crois.

Quant à l'empreinte mystique, je pense que dans l'esprit de certains elle peut être une réalité. On fait, je pense, trop souvent l'impasse sur les effets de l'imaginaire. Peut être que certains poly demandent à leur partenaire de prendre une douche en arrivant, simplement pour effacer les traces, l'odeur, de l'autre. Je ne trouverai pas cela idiot mais plutôt sain comme réaction.

#
Profil

Katouchka

le mardi 17 septembre 2013 à 18h05

Polynovice,

Il me semble te l'avoir déjà dit mais ton histoire et la mienne se ressemblent. Enfin presque puisque j'ai surmonté la plupart de mes difficultés.
Alors comment j'ai fait?
Je me suis libérée en tant que femme.
Je ne reste pas seule à la maison à garder les enfants.
J'ai décidé que si lui avait le droit de passer une soirée avec qqn d'autre, moi aussi j'en avais le droit. Déjà si tu rétablis l'égalité ce sera bon pour toi et ton égo.
Ensuite pendant le temps que j'ai eu de libre, j'ai réussi à m'autoriser à mon tour d'autres histoires.
Désormais je ne suis plus seule à la maison quand il part. Je suis avec mon autre amoureux. (Non, ça ne pose pas de problème aux enfants...)
Concrètement ça se passe comment:
2 nuits avec son/mon autre amoureux(se) sont planifiées.
1 nuit à la maison (chacun son tour de garder les gosses quand l'autre sort), une autre hors de la maison.
Mais maintenant on est plus souple.
Sa chérie vient passer 4 nuits à la maison pour des raisons inutiles de mentionner ici: on alternera les nuits.
Maintenant je voudrais bien passer des soirées seule avec mes enfants. :)

Comment je fais pour ne plus être jalouse quand je sais qu'ils font l'amour ensemble? Je tue le mythe.
Comment je tue le mythe? (si ça t'intéresse vraiment, alors joins moi en mp :) )

#
Profil

Katouchka

le mardi 17 septembre 2013 à 18h13

Ah oui, j'ai oublié de dire qu'à un moment, j'ai pensé très fortement à partir. Sur le moment, je pensais vraiment que ce serait mieux ainsi. Mais finalement pour des raisons financières je ne l'ai pas fait et bien je ne le regrette pas. Au contraire!
Je suis si heureuse que mon enfant vive sous le même toit que son père. (ce qui n'est pas le cas du premier, et c'est regrettable)

#
Profil

LuLutine

le mardi 17 septembre 2013 à 21h05

Katouchka
Comment je fais pour ne plus être jalouse quand je sais qu'ils font l'amour ensemble ? Je tue le mythe.
Comment je tue le mythe ? (si ça t'intéresse vraiment, alors joins moi en mp :) )

Ah mais c'te teasing !!!
Moi aussi je veux savoir !

#
Profil

lutinette

le mardi 17 septembre 2013 à 22h24

Katoucka
Comment je fais pour ne plus être jalouse quand je sais qu'ils font l'amour ensemble ? Je tue le mythe.
Comment je tue le mythe ?

moi aussi !

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Katouchka

le mercredi 18 septembre 2013 à 10h24

Ah ah ah! RDV au prochain café poly! ;)

#
Profil

Douxlutin

le mercredi 18 septembre 2013 à 23h07

Ha ha ha ... T'es pas chouette Katouchka :-(
Je crois fort de ne pouvoir être au prochain café poly.
Donnes nous quelques pistes... S'il te plait ?????

#
Profil

LuLutine

le mercredi 18 septembre 2013 à 23h19

Katouchka
Ah ah ah ! RDV au prochain café poly ! ;)

De pied ferme ma chère, de pied ferme ! ;)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion