Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Un nouveau désespéré des relations amoureuses (multiples?)

#
Profil

LuLutine

le mercredi 18 décembre 2013 à 00h07

jeanfifi
oui, je pense aussi : peur de se laisser aller,

Ah, la peur de se laisser aller, c'est courant, et il y a plein de raisons pour ça...

jeanfifi
Ah je peux vous dire que c'est vraiment pas agréable à vivre un truc pareil! ! on ne me l'avait jamais fait avant! !

Non, ce n'est pas forcément agréable, mais je crois qu'il faut respecter les limites de l'autre, ne pas chercher à les "forcer". Que c'est important. Surtout que la situation, elle est peut-être désagréable pour toi (bon de mon côté quand ça m'arrive je ne le vis pas trop mal, notamment la frustration je connais bien et je gère), mais elle n'est probablement pas plus agréable (voire moins) pour l'autre !

Si l'autre personne ne veut pas se laisser aller, quelle qu'en soit la raison, une solution très valable et valide me semble être le dialogue : discuter par rapport à ses peurs, pour la rassurer sur le fait qu'elles ne se réaliseront a priori pas...

Rassurer sur tes intentions en somme (par exemple dans ton cas, ç'aurait été notamment : "Je n'ai pas l'intention de t'abandonner"), tout en lui disant que si malgré tes paroles rassurantes, elle ne souhaite pas "se lâcher", tu respecteras cela.

En tout cas c'est comme ça que j'ai fait, et la situation a pris une tournure très positive.... :)

#
Profil

Pinklady

le mercredi 18 décembre 2013 à 10h08

Bonjour jean fifi,
ton témoignage est très touchant et fait écho en moi. J'ai le sentiment que dans cette relation tu as voulu être soignant et elle t'a entrainé avec elle dans sa problématique.
C'est valorisant de sentir que l'on aide les autres , les soutient , on se sent utile , aimé. Comme je comprends cela! Cela rejoint un autre fils où je parlais de l'équilibre nécessaire dans la relation. Equilibre à trouver dans le "donner et recevoir" car à terme même si on se retrouve un temps dans le donner et peu recevoir il y a un problème.
A moins d'être un grand sage qui est capable de donner sans rien attendre du tout .
Philosophiquement on tend à cela mais dans la réalité que de frustrations que de donner soutenir et de souvent s'apercevoir que c'est qqn d'autres qui en profite, un autre amour.
Ne mérite t on pas mieux que d’être une simple béquille dans la vie d'une personne?
Tu évoques aussi le problème de la capacité de cette femme à s'abandonner à l'amour . Difficulté exacerbée par ta position de polyamoureux. Tout cela est certainement vrai mais en fait je vois dans tes écrits une recherche désespérée à comprendre son comportement , à soigner .... Mais est ce que tu n'as pas le droit toi d'avoir qqn qui t'aime tout simplement sans que tu combles ses failles , sans que tu donnes au centuple?
J'ai mené ces 10 dernières années deux relations très décousues de ce type c à dire dans le déséquilibre entre le donner et le recevoir. Et je me suis aperçue que j'acceptais cette situation qui me faisait souffrir parce que j'avais analysé, décortiqué leur "pathologie " ce qui les rendaient excusable de leurs actes. Ce n'etait pas parce qu'ils ne m'aimaient pas suffisamment mais parce qu'ils ne pouvaient pas m'aimer. C'est vrai certainement vrai , tous deux sont des hommes qui ont peurs et je leur fait peur au final même si je les attire . Mais au final je me pose depuis qq jours la question : suis je obligé de supporter la déficience de l'autre si celle ci me rend malheureuse juste parce que je la comprends?
Et bien je crois que non je dois me respecter dans mes besoins. Si je m'aimais davantage j’écouterais autant, voire plus, mes besoins que ceux de l'autre.
Alors oui j'entends les discours : il faut prendre l'autre comme il est , se contenter de ce qu'il donne , nous sommes poly donc ns pouvons "compenser" ailleurs. Tres bien si certains y parviennent mais si tel n'est pas le cas il faut trouver le courage de se dire : à partir de maintenant je choisis des personnes qui me conviennent dans ce qu'ils sont dans leur pensée , dans leur actes surtout et je veillerai au juste équilibre puisque j'ai tendance à tout porter.
Les gens qui ont cette propension à soutenir attirent les êtres qui ont besoin d'une béquille. On peut aider ponctuellement ,être ami mais pas y laisser toute son énergie.
Je pense que tu as a eu une mesure de sauvegarde à t'éloigner d'elle , avec toute la culpabilité que cela doit comporter je le sais je le vis mais tu t'es respecté et tu as le devoir de te respecter avant tout.
Comme disait qqn sur ce fil je pense important d'attendre de connaitre l'autre avant de rentrer dans une relation amoureuse et donc sexuelle. Le sexe crée des liens très forts, énergétiquement je pense, et c'est très dur pour certaines personnes de se séparer après cela.
Merci de ton témoignage qui m'aide moi aussi. Bon courage :)

#
Profil

LuLutine

le mercredi 18 décembre 2013 à 14h54

gg0125
amoureuse et donc sexuelle

Le "donc" m'ennuie un peu (beaucoup) dans cette phrase. Bon ok c'est un peu hors-sujet, mais j'avais pas envie de laisser ça comme ça.

A part ça, je précise quand même que je plussoie le reste du message. :)

#
Profil

Pinklady

le mercredi 18 décembre 2013 à 20h12

Ce "donc" correspond à ma vision du terme "être amoureuse"... Chacun a en effet des mots différents pour parler des diverses facons d'aimer et pour moi et rien que pour moi "être amoureuse" va de paire avec la sexualité si je n'ai pas de désir sexuel c'est de l'amitié. Quant à l'Amour c'est encore autre chose , on parle là, pour moi encore, d'un sentiment dans lequel j'aime la personne dans ses valeurs , dans ses actes , dans son physique aussi parfois... bref c bien plus profond que le simple stade ou je suis amoureuse parfois sans savoir bien pourquoi...
Sacré vocabulaire qui nous joue bien des tours dans nos relations affectives. Je prefere maintenant les actes et les ressentis. Les mots sont trop trompeurs voir menteurs...:)

#

(compte clôturé)

le mercredi 18 décembre 2013 à 22h30

Merci Lulutine, pour une fois que ce n'est pas moi qui réagi... Oui, en effet, pour certains on est amoureux quand il y a attirance sexuelle et on ne conçoit pas la relation sans sexe...

Je ne redirais pas ce que chacun connait déjà... Vive les différences et les précisions sont toujours intéressantes afin que chacun se situe dans une discussion.

Perso, j'ai beaucoup de mal à mettre une frontière nette entre amour et amitié et, toujours à titre perso, le désir (ou l'accomplissement) sexuel ne peut en aucun cas faire office de frontière. Je vais éviter de me répéter encore et encore donc je laisse là le débat :-D

#
Profil

LuLutine

le mercredi 18 décembre 2013 à 22h35

gg0125
Ce "donc" correspond à ma vision du terme "être amoureuse"

En effet on n'a pas du tout la même définition. Je peux être amoureuse sans désir sexuel. La fascination, le désir d'être proche de la personne, je peux les ressentir de façon amoureuse sans qu'il y ait désir physique. Même si souvent il y a les deux.

Par contre, pour moi aussi "être amoureuse" et "l'Amour" ce n'est pas pareil, sur ce point on a un peu la même vision. :)

gcd68
Perso, j'ai beaucoup de mal à mettre une frontière nette entre amour et amitié

M'en parle pas ! :)

#

(compte clôturé)

le jeudi 19 décembre 2013 à 10h49

Chaque relation a une source et une identité propre. Chaque relation se gère différemment car aucune n'est semblable. Chaque relation a son histoire, son vécu, ses souvenirs, son empreinte, etc

#
Profil

jeanfifi

le vendredi 20 décembre 2013 à 12h52

LuLutine

Si l'autre personne ne veut pas se laisser aller, quelle qu'en soit la raison, une solution très valable et valide me semble être le dialogue : discuter par rapport à ses peurs, pour la rassurer sur le fait qu'elles ne se réaliseront a priori pas...

Rassurer sur tes intentions en somme (par exemple dans ton cas, ç'aurait été notamment : "Je n'ai pas l'intention de t'abandonner"), tout en lui disant que si malgré tes paroles rassurantes, elle ne souhaite pas "se lâcher", tu respecteras cela.

En tout cas c'est comme ça que j'ai fait, et la situation a pris une tournure très positive.... :)

ok. Helas, pour la communication "verbale", je me suis vite retrouvé à monologuer.....Et, être rassurant je pense l'avoir été autant que possible. J'ai respecté au maxi ses souhaits pendant ce maudit mois de septembre: pour te dire LuLutine, je la prenais dans mes bras le matin et le soir pour partager tendresse et câlins (sans sexe, je respecte). Et le reste de la nuit chambres à part: autrement dit je changeai de lit et j'allais "dormir sur la béquille" (pour mettre un peu d'humour. mais j'ai pas le coeur à rigoler là hein).
Franchement je ne vois pas ce que je pouvais faire de mieux.........Et en plus, elle ne dormait pas mieux durant la nuit, toujours à veiller.....mais à veiller quoi bondiou!!!???

gg0125
Bonjour jean fifi,

ton témoignage est très touchant et fait écho en moi. J'ai le sentiment que dans cette relation tu as voulu être soignant et elle t'a entrainé avec elle dans sa problématique.

Absolument...... Aimer, pour moi, c'est aussi aider, quand on peux.....

gg0125


Ne mérite t on pas mieux que d’être une simple béquille dans la vie d'une personne ?

Si, je m'en rends compte. Intellectuellement, je m'en rend compte. Maintenant, dans les actes, c'est souvent plus fort que moi......Je "supporte" ceux, celles que j'aime, sans même m'en appercevoir.......

gg0125

Tout cela est certainement vrai mais en fait je vois dans tes écrits une recherche désespérée à comprendre son comportement , à soigner .... Mais est ce que tu n'as pas le droit toi d'avoir qqn qui t'aime tout simplement sans que tu combles ses failles , sans que tu donnes au centuple ?

Si, si, je trouve que tu as raison, cela me paraît très juste. Et j'avais connu ça dans ma relation précédente. Je pensais sottement que cela allait se poursuivre cette fois çi sans doute? Et puis, mon côté "Saint Bernard" à du prendre le relai, une fois de trop......?

gg0125

Tu évoques aussi le problème de la capacité de cette femme à s'abandonner à l'amour . Difficulté exacerbée par ta position de polyamoureux.

Là, là, c'est bien là que JE suis perdu. D'ailleurs vous en discutez en dessous.ça prouve bien qu'on n'est tous/toutes pas vraiment au clair avec ça.......
C'est quoi, l'amour?
Depuis que j'en parle autour de moi (du "concept" "polyamour"), je me rends compte que pour la plupart des gens, c'est en fait du "polyQ" qu'ils comprennent.
Autrement dit: Amour=Désir sexuel pour la plupart des gens avec lesquels je parle......
Moi même je ne suis pas au clair avec ça: je suis un sentimental foutu: à chaque fois, je partage l'amour sexuel à la façon du livre de Leleu 'le traîté des caresses". Et cela ne date pas d'hier que je suis comme ça. Or le bouquin je l'ai découvert cette année.....
MAIS, car il y a un "mais, à chaque fois, j'éprouve l'envie et le bonheur de sortir (danser, ciné, etc..) avec d'autres copines à moi, bras dessus bras dessous, sans partager cette intimité sexuelle.
Pourquoi? à mon avis parceque l'intensité sexuelle que je ressent dans une seule relation charnelle me comble très largement (préçisément car elle dépasse les seuls organes génitaux: je vous ai écrit plus haut que lorsque j'"aime", c'est avec un plaisir sans fin que je découvre l'autre à tous les niveaux de sa vie, sans pour autant chercher à l'étouffer hein), et que je ne suis pas un "affamé" du Q, ni un "dépendant sexuel". J'ai toujours osé dire à mon amante, que je me masturbe quand elle n'est pas là, lorsque j'en ai envie, et d'ailleurs, en pensant à elle...... Ma précédente relation trouvait ça "mignon", ça ne l'a choquait pas. Alors que celle d'il y a 12 ans considérait ça déjà comme une "tromperie", car elle "n'avait besoin que de moi sexuellement" (sous entendu, elle ne se masturbait pas, ne voyait personne d'autre que moi.....)
Bref, c'est quoi l'amour?
très honnêtement, j'ai aimé M., j'ai aimé A, j'ai aimé H. Et, malgré nos séparations, aujourd'hui encore, je les aime toujours. Si je les revoyais j'aimerai leur faire l'amour à nouveau, sans hésiter.
Mais au cours de nos relations, mon désir n'était pas linéaire. A des heures très envie de toi intimement, sexe à sexe(si je puis dire), à d'autres, envie simplement d'une caresse ou d'un hug.
Suis je "anormal"?

gg0125

J'ai mené ces 10 dernières années deux relations très décousues de ce type c à dire dans le déséquilibre entre le donner et le recevoir. Et je me suis aperçue que j'acceptais cette situation qui me faisait souffrir parce que j'avais analysé, décortiqué leur "pathologie " ce qui les rendaient excusable de leurs actes. Ce n'etait pas parce qu'ils ne m'aimaient pas suffisamment mais parce qu'ils ne pouvaient pas m'aimer. C'est vrai certainement vrai , tous deux sont des hommes qui ont peurs et je leur fait peur au final même si je les attire . Mais au final je me pose depuis qq jours la question : suis je obligé de supporter la déficience de l'autre si celle ci me rend malheureuse juste parce que je la comprends ?

Et bien je crois que non je dois me respecter dans mes besoins. Si je m'aimais davantage j’écouterais autant, voire plus, mes besoins que ceux de l'autre.

Alors oui j'entends les discours : il faut prendre l'autre comme il est , se contenter de ce qu'il donne , nous sommes poly donc ns pouvons "compenser" ailleurs. Tres bien si certains y parviennent mais si tel n'est pas le cas il faut trouver le courage de se dire : à partir de maintenant je choisis des personnes qui me conviennent dans ce qu'ils sont dans leur pensée , dans leur actes surtout et je veillerai au juste équilibre puisque j'ai tendance à tout porter.


Très bonne leçon que tu me donnes là. Merci.

gg0125

Les gens qui ont cette propension à soutenir attirent les êtres qui ont besoin d'une béquille. On peut aider ponctuellement ,être ami mais pas y laisser toute son énergie.

Je pense que tu as a eu une mesure de sauvegarde à t'éloigner d'elle , avec toute la culpabilité que cela doit comporter je le sais je le vis mais tu t'es respecté et tu as le devoir de te respecter avant tout.

Comme disait qqn sur ce fil je pense important d'attendre de connaitre l'autre avant de rentrer dans une relation amoureuse et donc sexuelle. Le sexe crée des liens très forts, énergétiquement je pense, et c'est très dur pour certaines personnes de se séparer après cela.

Merci de ton témoignage qui m'aide moi aussi. Bon courage :)

ouaip, je vais vais tâcher de me souvenir de tout ça la prochaine fois, s'il y en a......
merci

JP

#
Profil

LuLutine

le vendredi 20 décembre 2013 à 14h30

jeanfifi
Helas, pour la communication "verbale", je me suis vite retrouvé à monologuer....

Ah, je connais ça, j'ai vécu ça aussi dans ma dernière relation "avec projets de vie". Ca me semble mener à une impasse en général...

jeanfifi
Et, malgré nos séparations, aujourd'hui encore, je les aime toujours

Totalement poly :)

jeanfifi
Mais au cours de nos relations, mon désir n'était pas linéaire

Ca me semble normal, d'ailleurs si tu as lu Françoise, elle dit la même chose...

jeanfifi
Suis je "anormal" ?

Tu me sembles aussi normal que moi (et que bien d'autres...), en tout cas ;)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion