Polyamour.info

Harmonica

Harmonica

()

Participation aux discussions

Discussion : Tester le polyamour? Questionnement d’une a priori mono

Profil

Harmonica

le dimanche 22 décembre 2019 à 18h36

Bonjour à tous,

Les échanges et témoignages sur ce forum semblent vraiment ouverts et bienveillants. J’aimerais donc vous demandez votre avis, pour m’aider à y voir plus clair sur la situation que je vis et sur les prochains choix que je peux faire.

Je suis avec mon amoureux depuis 2 ans et demi. Dans le passé il m’a trompée à 2 reprises et a tenté à 2 autres reprises. Je dis «  trompée » parce qu’il ne m’en a pas parlé avant d’agir, mais bien après et après avoir essayé de me cacher la situation. Ces événements m’ont beaucoup fait souffrir car je suis quelqu’un qui base normalement ses relations sur la confiance. La 1ère tromperie m’a même plongé dans une dépression qui a duré 9 mois. Malgré tout j’ai souhaité rester avec lui parce que je l’aime.

Je lui ai expliqué à maintes reprises que ce qui me blesse n’est pas tellement qu’il ait couché avec quelqu’un d’autre (on en a parlé et je comprends que certaines personnes ne lient pas sexe et sentiments), ce qui me blesse c’est qu’il m’ait menti. Je suis ouverte à la discussion et je me mets à la place des autres pour comprendre leurs points de vue, ce qui fait que j’aurais peut-être pu comprendre et accepter son besoin de coucher avec d’autres personnes s’il m’en avait parlé avant de passer à l’acte. Malheureusement je ne saurais jamais qu’elle aurait été ma réaction si la situation avait été différente (communication puis passage à l’acte par la suite).

Aujourd’hui je souhaite vraiment continuer mon histoire avec lui, malheureusement j’ai un peu l’impression de vivre avec une épée de Damoclès au dessus de la tête. Il a toujours trompé ses compagnes avant moi, donc je ne le prends pas personnellement, je vois ça comme quelqu’un qui n’a pas encore trouvé/assumé la bonne façon de vivre des relations saines. Mais j’ai peur qu’il recommence et que j’ai encore plus de mal à m’en relever.

Nous communiquons beaucoup, ce qui lui a permis de finalement admettre que même s’il est très heureux avec moi et qu’il m’aime, les 1ers instants d’une relation peuvent lui manquer (flirt, 1er baiser, 1ère nuit,...) et qu’il aura dans le fond toujours un peu envie de revivre ça, tout en étant avec moi.

Présenté comme ça, et après avoir lu quelques posts sur ce forum, il semble assez évident d’en conclure que mon compagnon est un polyamoureux qui n’a jamais trouvé (pas encore trouvé) une façon saine et ouverte de vivre son envie.
J’ai essayé de faire preuve d’ouverture d’esprit et je lui ai proposé qu’on tente une relation libre (a priori plutôt basée sur des relations sexuelles et non sentimentales extérieures - de notre choix à tous les 2). L’idée étant de faire un essai de disons 3 mois et de faire un bilan à la fin de cette période. Soit il voit que c’est vraiment ce qu’il veut, soit moi qui me pense mono me rend compte que finalement le poly pourrait me convenir, soit on se rend compte que la mono nous convient mieux, soit on a des envies divergentes et on se sépare pour que personne ne souffre.

Et c’est là où je m’y perds et que je n’arrive plus à bien comprendre. En proposant cette période de test, j’ai dit que je trouverais normal que j’essaye moi aussi d’aller voir ailleurs (sans m’y forcer si finalement devant une opportunité, je ne le sens pas), à la fois pour voir si ça peut me plaire et si on peut vivre tous les 2 avec le même mode de fonctionnement, mais aussi pour qu’il comprenne qu’il serait difficile de me demander des choses que lui n’accepterait pas de moi.
Et là d’un coup, c’est devenu bien plus compliqué pour lui: il est pas sûr de supporter de savoir que je vais voir ailleurs, il est pas sûr de ne pas être jaloux et ne pas souffrir.

J’avoue ne pas avoir été très fine, et avoir joué sur le «  j’ai beaucoup souffert de tes choix passés dans lesquels tu n’as pas laissé la place à des discussions préalables, je reste humaine et je ne peux pas te garantir que si j’arrive à passer un cap et avoir des relations avec d’autres personnes, je ne m’en donnerais pas à cœur joie en pensant avoir une petite forme de vengeance, puisque tu admets toi même que cela pourrait te faire souffrir ». C’était pas très malin de ma part, et mon idée et de lui reproposer cette période de test (qu’il n’a pas souhaité accepter pour l’instant vu qu’il s’est senti menacé par mes propos et qu’il a peur de tenter le coup) en établissant des règles claires qui nous conviennent à tous les deux.

J’aimerais ajouter qu’il a déjà tenté d’être en relation libre/polyamour avec une de ses ex, et que ça s’est très mal passé pour tous les 2. Ça les a rongé, ils se sont séparés violemment et ont tous les 2 fait une dépression.

Je dois aussi admettre que je pense à re-proposer cette période de test sans être sûre que ce soit une bonne idée, en ayant un peu peur du résultat. Mais je me dis qu’au moins ça nous permettrait à tous les 2 de savoir ce que nous voulons vraiment, et de prendre par la suite les meilleures décisions pour être tous les 2 heureux.

Des avis sur cette situation?
Merci d’avance.

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion