Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Je ne contrôle pas

Jalousie
#
Profil

NATURE

le jeudi 26 janvier 2012 à 10h54

Je sais que le sujet est déjà bien traité, mais, j'ai besoin d'aide. Comme je l'ai déjà mentionnée dans différents fils, mon mari vit un coup de foudre, réciproque, depuis maintenant 5 mois. J'essaie tant bien que mal, de m'y faire. Au début, je devais croire, à quelques choses de passager. (Nous n'avons jamais connu ce genre d'épreuve, mono tout 2 à la base). Les amoureux se rencontrent tout les jours, quelques heures en plus le WE. Les préliminaires ont été bien avancés. J'ai su retrouvé le soir même mon époux. Avec le recul, je me demande comment ? Pourquoi ? Parce qu'il m'a dit ne pas lui avoir fait l'amour, qu'a-t-il fait alors ? et qu'il m'aimait ? Et que pour moi, j'espérais que cela soit éphémère ? Je ne sais pas. Il y a eu beaucoup de tracas, ils se sont peu vu, mais s'entendent énormément par téléphone. Seulement j'ai eu à percevoir leur amour, et depuis, je sais que c'est sérieux. Depuis, je me suis effondrée, ma jalousie est réveillée plus que jamais et me bloque. Au début j'ai tout fait, pour leur faciliter les choses, rencontres, qu'il téléphone de la maison, et lui dise "au revoir je t'aime". Quand je lis ce site, et que je suis bien, épanouie, au calme avec mon mari, il pourrait la rencontrer sans problème. Mais, là, il ne la voit pas. Il change nos heures d'appels, car il se peut qu'il ne l'entende pas et à le moral à zéro. Maintenant, cela devient une routine et libère l'heure qui m'était impartie pour la rencontrer ou l'entendre. Et me rappelle avant de prendre ses fonctions et après l'avoir entendue, vue. Le soir, quand j'appelle, c'est soit, il reçoit mal et crie au téléphone, "comment discute-t-il entre eux ? C'est affreusement désagréable" Soit : vous ressentez une joie de vivre, de bien être, un rayon de soleil alors que semble-t-il," il n'échange rien d'extraordinaire, mais la réconforte, à défaut de ses bras, car mauvaise journée, et retourne auprès d'un mari exécrable". Alors qu'avec moi, son ton est normal, pas plus, pas moins enjoué, neutre. C'est la deuxième fois que je le surprends, stationner devant la maison et prenant tout son temps pour raccrocher. Alors qu'il est arrivé !!! Ah ba oui, mais ça ne fait que 5mn qu'ils sont en ligne...! Et ne voulais pas conclure en ma présence, pour ne pas aiguiser ma jalousie. Délicate attention. Je deviens une furie, je l'invite à être intime avec elle, je deviens violente, en paroles, en gestes, appréhende leur prochaine rencontre. De plus, il risque de me laisser en plan, alors que notre fils reçoit ses copains, certes, ils sont peu et des enfants, pour la retrouver. "L'avoir simplement dans ses bras, pas forcément plus, mais qu'elle se repose car elle est crevée" La pauvre enfant...J'en suis à apprécier la chaleur de ses bras, mais, refuse baisers et intimité. On pratique la promotion canapé.
Je sais que pour lui ces 2 relations sont nécessaires. Mais, je ne suis plus. Je pense une séparation. Lui, finirait par si plier, mais, sans moi, il n'est rien. Je lui reste essentiel mais il faut que je lui sois entière, sinon, il n'a plus sa source de forces. Je reste son équilibre qu'il complète avec elle en plus.
J'ai peur de leur faire du mal, nous faire du mal, à nous et nos enfants qui ont moins de 10 ans. De nous détruire, je pense un arrangement à l'amiable, car après 22 ans, si on doit agir autant que cela soit à l'amiable. Mais, le problème est que l'on s'aime toujours autant, d'où son refus, on a toujours autant besoin de l'un et l'autre. Mais, si lui dit que notre couple n'est pour rien dans cette relation, moi, je ne sais plus. Qu'il m'aime toujours, ainsi que notre famille, que ce n'est pas pareil. Il ne me cache rien. Car il a besoin, de se confier et mon opinion, il est lui-même perdu, et ne peut que reconnaître ses sentiments envers elle. Ils sont aussi complet que pour moi, alors qu'il ne l'a connait que depuis 5 moi, l'entend plus qu'il ne la voit, et que nous, si ce n'est pour le travail, on gère tout, vit tout ensemble, depuis 22 ans. J'ai vu mes parents se déchirer, alors que je rentrai moi-même dans ma vie de femme. Cela s'est très mal passé. Ma mère était mauvaise, sa vie de femme a été malheureuse, bafouée, SOS Femme battue, n'était pas connu, à cette époque, mais vraiment pas un mariage conte de fée. Je suis loin de connaître le même sort. Mais j'ai peur que l'histoire se répète, par une rupture.
Que faire ? Je lui dis de me dire qu'il est heureux et je le perçois bien au téléphone. Il dit que nous, c'est toujours nous. Je ne vois que pleures, déchirures, consolations, pas de sourire, de rire, on se rassure, rien de plus.
Je suis au courant de tout. Il ne me cache rien. De leurs échanges, espoirs, désarroi, le temps qu'ils se parlent, se voient. Pour les choses, plus intimes, il y a un "voile", mais il sera incapable de passer à l'acte sans me le dire au moins la première fois...
Je redoute un "inévitable" qui a déjà eu lieu, mais qui sera plus complet, très certainement la prochaine fois, et qui les fera se rapprocher encore plus.
Je commence seulement à revivre, à m'activer dans la maison après 5 mois... Je fais des projets. Mais, si j'ai l'esprit plus calme, à son retour, je suis une vraie hystérique, depuis quelques jours, que faire ? Comment maîtriser ? Il est vrai qu'ils ne sont pas vu depuis décembre...est-ce que je reprenais espoir et que devant les embuches qu'ils traversent, et qu'il me dise à chaque fois, "c'est fini" parce qu'ils se sont pris la tête. Chose que je ne crois pas mais que j'aimerai bien surtout si cela vient d'eux et non de moi. Tout, comme, j'aimerai aussi, pouvoir m'adapter, à son désir de vivre ses 2 amours ? mais que c'est difficile. Je ne me savais pas jalouse, j'ai l'impression qu'avec le temps, c'est plus terrible. Merci de vos conseils.

#
Profil

coquelicot

le jeudi 26 janvier 2012 à 11h28

Je pense que la jalousie est incontrolable au debut.
A la longue tu l apprivoise tu la gere .
Tu l utilise autrement.
Occupe toi surtout de toi.
Transforme le temps qu il passe avec elle en temps pour toi;
Occupe ton esprit et peut etre aussi ton coeur ailleurs.
La joie de le savoir heureux te rendra moins triste .
Si il rentre chez vous en trouvant une femme souriante et gaie il n aura plus que du plaisir a rentrer.
Dis toi bien que chaque femme apporte des choses differentes a un homme (et inversement)
Tu as ta force ,elle a la sienne.
Ne vis surtout pas que par lui et pour lui.tu t y perdrait .
Tu as besoin d etre rassurée mais lui aussi.
Ca doit etre aussi dur pour lui a vivre que ca l est pour toi.
Je l ai vécu donc je peut te dire qu une seule chose:
Apprend seulement a vivre un peu pour toi!
Ouvre toi au monde exterieur

#
Profil

NATURE

le jeudi 26 janvier 2012 à 12h32

"Occupe toi surtout de toi.
Transforme le temps qu il passe avec elle en temps pour toi;"
C'est que je vais essayer de faire, j'ai tellement pris de retard dans mes projets, et il faut remonter la pente ...
"Occupe ton esprit et peut etre aussi ton coeur ailleurs." Occuper mon esprit, ok. Mon coeur, il est super jaloux, sujet abordé dans d'autre fils, et ne le conçoit pas. Je rappelle que l'on n'est pas de pure PA. Je le redoute, maintenant que la porte est ouverte. Chaque chose en son temps. faut-il encore trouvé une deuxième âme soeur...Mais tout difficile que cela sera, je pense que cela peut aider à avancer et comprendre ce qu'il vit et m'équilibrer en plus, car si lui l'est auprès de nous 2, alors que nous pensions l'être depuis 22 ans, moi, je ne le suis plus. Et il le sait, le comprend, mais ne l'envisage absolument pas, mais qui sait, avec le temps...Il sait déjà comment et combien cela me coûte, ce qu'il ne ferait pas du tout, il changera peut-être, d'ici là.
"La joie de le savoir heureux te rendra moins triste .
Si il rentre chez vous en trouvant une femme souriante et gaie il n aura plus que du plaisir a rentrer." Je l'ai déjà vu être heureux de rentrer, et je l'ai entendu aussi alors qu'il venait de la quitter. C'est vrai que c'est plaisant... Il pourrait-être pleinement heureux mais, nous, je suis un frein...et c'est ce que je redoute ne plus apprécier ni pour lui et moi ses retours. Et il n'attend que ça, rentrer et me retrouver pleinement, en tout point, après l'avoir entendu rencontré, pour me l'avoir dit je le sais. Mais, j'ai d'énormes périodes de haut et bas.
"Dis toi bien que chaque femme apporte des choses differentes a un homme (et inversement)Tu as ta force ,elle a la sienne." C'est là que le bât blesse, sait-on pourquoi on est avec une personne ? Lui envers elle, il ne sait pas pourquoi, sinon, qu'elle est tout son opposé, mais qu'elle l'attire, contrairement à moi, qui est plus dans son "optique".
"Ne vis surtout pas que par lui et pour lui.tu t y perdrait ." Là, j'ai tout faut car c'est l'histoire de notre couple.
"Tu as besoin d etre rassurée mais lui aussi.
Ca doit etre aussi dur pour lui a vivre que ca l est pour toi."
Lui aussi, effectivement, on est déstabilisé par cette rencontre. Nos idéaux en prennent un coup. Il n'a rien provoqué, c'est le destin, alors qu'on était bien, très bien. Pour lui, c'est terrible, même si, pour et par amour, il est perdu, mais ne peut le refuser.
"Apprend seulement a vivre un peu pour toi !Ouvre toi au monde exterieur " Oui, mais c'est avec les enfants. Car les confiés, ce n'est pas notre façon d'agir, et cela à un coût. Et en dehors du travail, école, après, c'est la vie de famille qui reprend le relais. De plus, cela a un coût, que je ne peux me permettre, et que lui n'ont plus d'ailleurs. D'où la nécessité, qu'elle se libère, et qui devrait se faire, car mal en ménage, et par la suite, partage des gains, car je pense qu'il doit s'investir financièrement, en plus, auprès d'elle, cela me paraît logique. S'il vit une double vie.
Merci, ça me fait du bien, d'étudier ces différents points. C'est incroyable, comment on peut se rassurer, et reprendre confiance.
J'ai tellement peur de nous détruire. Je passe par différentes phases. Ne pas y croire, reconnaître, m'adapter, contrôler, et qui sait accepter, mais entre temps, il y a énormément de tourments qui surviennent. Il suffit d'un grain de sable, rien n'est prémédité, mais ça fait tellement mal et à nous 2, nous 3...Car, elle le ressent également. Enfin, je me sens mieux armée, je vais devoir me promener avec des mémo afin de me contrôler quand une crise arrive.

#
Profil

Plusssdamour

le jeudi 26 janvier 2012 à 13h02

"Je lui reste essentiel mais il faut que je lui sois entière, sinon, il n'a plus sa source de forces. Je reste son équilibre qu'il complète avec elle en plus"

Il est sincère avec toi et il t'aime, il te dit qu'il a besoin de toi,
crois le ! ce n'est pas facile au début, "cougar" à raison, difficile a gérer quand il est avec sa N°2, c'est pas évident au début !!! prends du temps pour toi, pour tes enfants, et sois comme avant, à son retour, ce n'est pas qu'il ne t'aime plus, c'est qu'il en aime deux ! Il a besoin de toi, comme toi de lui !

"L'avoir simplement dans ses bras, pas forcément plus, mais qu'elle se repose car elle est crevée" La pauvre enfant...J'en suis à apprécier la chaleur de ses bras, mais, refuse baisers et intimité. On pratique la promotion canapé.

Ils vivent mal leur relation, elle n'est pas libre, tout n'est pas aisé pour eux, non plus !
ton mari voit que tu es malheureuse, lui, l'est aussi, sa relation avec elle n'est pas sereine, tu refuses de dormir avec lui !
tout ne va pas bien dans le meilleur des mondes pour lui !
Offre lui de le comprendre, aide le, ne le culpabilise pas plus, ce n'est pas facile, je le conçois ! réfléchis sur toi, sur votre avenir, ce que ça lui apportera que tu sois avec lui, dans cette vie à trois,que tu sois sereine pour lui et avec lui !!!
pèse le "pour": sérénité,pour vous deux, et le "contre" : combat avec toi-même, déprime, vous deux malheureux !!!

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

NATURE

le jeudi 26 janvier 2012 à 14h07

@PTITECHATTE : cette relation, non recherchée est mal vécue. Son amoureuse (et non N°2) ne peut qu'en vouloir, car elle ne connait pas ce bonheur dans son ménage. Seulement, mon mari, dès le départ, ne peut vivre ce nouvel amour sans moi et donc inconcevable de me tenir à l'écart, car nos sentiments sont toujours présents et profonds. Cela reste indépendant de nous 2. Et sinon, elle, elle a peur, de n'être qu'une simple "maitresse" alors que pour lui, elle n'est qu'une deuxième épouse. Ce que moi, je sais. Pour moi, c'est bien, mais, nous sommes mariés, et non des adolescents qui cherchons l'amour. Cependant, on discute elle et moi, rarement, mais on s'ouvre. Et je sais que si on "l'attaque" je prends sa défense et quand mon mari me rapporte le sujet de leurs désaccords, il m'arrive selon le cas, de l'appuyée, elle. Elle ne le sait que bien après, et j'ai cru comprendre qu'elle appréciait. Entre femme, on peut être solidaire, et je crois qu'elle en ferait de même pour moi. Et ce n'est pas de la flatterie.
"Offre lui de le comprendre, aide le, ne le culpabilise pas plus, ce n'est pas facile, je le conçois ! réfléchis sur toi, sur votre avenir, ce que ça lui apportera que tu sois avec lui, dans cette vie à trois,que tu sois sereine pour lui et avec lui !! !
pèse le "pour" : sérénité,pour vous deux, et le "contre" : combat avec toi-même, déprime, vous deux malheureux !! !" C'est ce que nous faisons, ensemble, depuis le début, mais, pour moi, c'est dernier temps, je suis confrontée à une rage, colère, qui me parait destructible, d'où mon appel. Car, tout compte fait, je ne veux pas ternir notre couple.
La promotion canapé, c'est de son propre chef. Il ne supporte pas que je dorme en pyjama, et il a besoin de mon contact. Moi, sa présence me suffit, et qui sait, avec mes sens aussi en éveil, ...mais, j'ai trop peur, pour me laisser aller, car si c'est pour après, "on s'embrasse et on oublie tout" c'est trop simple. mais il n'est pas assez patient pour rester à mes côtés. Et il se lève tôt et on se couche assez tard. On parle énormément aussi. Il s'endort mieux sans craindre de réagir à ma présence et d'être repoussé dans le canapé. Je ne désespère pas, mais c'est loin d'être évident !
Vos messages, m'encouragent à continuer. Me donne espoir.
Mais, depuis le début, je suis partagée, j'avance, je recule, je suis positive pour enchaîner sur du négatif. C'est déstabilisant pour nous 2. Surtout, que je ne prémédite rien.
Si, je comprends bien, au diable mes inquiétudes, vivons comme si de rien n'était, et acceptons totalement la présence de son amoureuse. Ce qu'il voudrait, que j'essaie de faire. Seulement, quand il me parle d'elle, c'est en tant qu'amoureuse et non amie, et c'est dernier temps on sent toute l'importance qu'il lui accorde, ce n'est pas encore évident pour moi. Lui, dit ne pas avoir changé mais alors, c'est moi qui ressent mieux encore leur amour ? Comme je ressens le rayon de soleil alors qu'il était quelques secondes avant en ligne avec elle ? Ou que les voir assis face à face, je ressens et vois leur bonheur ? Et malgré cette clarté éblouissante, nous, on existe toujours ? Ca fait mal, même si c'est dans, par, et pour de l'amour. Aussi, pour l'instant, je crise, je réalise...dites moi que la prochaine étape, la tranquillité est pour demain, car je n'en peux plus et j'aimerai le vivre sereinement, pour pour lui, pour nous, pour nos enfants et pour elle. Car comme lui, elle n'a rien prémédité, et l'aime. Le savoir est une chose, le reconnaître et l'accepter en est une autre. Il faut que j'avance...dans leur sens et pour le bonheur de tous.
Encore merci à toi et Cougar de vos conseils.

#
Profil

zina

le jeudi 26 janvier 2012 à 15h17

Esperanza : ton mari s'est il renseigné sur le polyamour?

Moi comme beaucoup d'autres, j'étais mono-amoureuse avant de devenir poly.
Une des choses importantes, quand j'ai commencé une deuxième relation, a été pour moi de gérer l'énergie et l'attrait "fort" de la nouvelle relation. J'avais traduit à l'époque un article : /discussion/-fl-/NRE-et-limerence-presque-en-FR/

Une chose importante peut être pour ton mari serait de reconnaitre qu'il peut agir pour préserver votre couple, notemment en respectant les promesses que vous vous faites, si il tient à votre relation. Tu mentionne des heures que vous aviez convenues pour vous deux et qu'il ne respecte plus. C'est une des choses qu'il peut être très important de préserver, même si c'est difficile quand on a la tête "prise dans un amour naissant".

L'amour naissant, on est d'accord, tu es d'accord, ton mari le revendique "je ne l'ai pas voulu, ca me tombe dessus". Mais c'est pas une raison pour se dire complètement irresponsable, et négliger des horaires privilégiés avec le/la partenaire plus "ancien", surtout si on tient à préserver cette relation.

Je me suis retrouvée dans les deux cas, celui de la femme qui aime deux hommes, et je me suis alors imposée beaucoup de limites pour ne pas négliger mon "plus ancien" amoureux tout en vivant mon amour épanouissant avec mon nouvel amoureux.

J'ai été aussi l'amoureuse délaissée, car plus ancienne. Au final, les promesses n'ont jamais été tenues, et c'est cela - les engagements bafoués - lié à d'autres paramètres (distance) qui ont signé la fin de la relation. Il y avait bien une autre amoureuse "nouvelle", mais je ne la tient pas pour responsable de quoi que ce soit.

J'espère que cela peut t'être utile Esperanza (et sinon, ca serait super si il pouvait y avoir juste un peu plus de retours à la ligne dans tes messages :) )

#
Profil

tentacara

le jeudi 26 janvier 2012 à 15h28

Bonjour Esperanza,

D'abord, je ne comprends pas très bien ton histoire de "promotion canapé".
Ensuite, j'ai le sentiment que tu agis en fonction de ses besoins plus que des tiens. Si tu as besoin de dormir en pyjama ou dans une autre pièce, pour te sentir plus à l'aise, tu le fais, c'est tout.
Je lis attentivement des posts depuis quelques semaines et l'évolution de ton ressenti me fait beaucoup penser aux étapes du deuil :

Le choc : une sorte d'état de sidération lorsque la rencontre de ton mari avec son amie (qui n'est pas une "seconde épouse", elle ne partage pas sa vie, ne lave pas ses chaussettes, n'éduque pas ses enfants, ne se bat pas pour éviter le naufrage de 20 ans de vie commune). La remise en cause de tout ce en quoi tu croyais, de ce sur quoi tu as construit ta vie est un vrai choc, violent.

Le déni : Tu as espéré pendant longtemps que ce n'était qu'une passade, au point de favoriser et faciliter leurs rencontres en te disant qu'ils se lasseraient.

La colère : La phase que tu traverses en ce moment. Tu refuses d'accabler l'un ou l'autre pour ta souffrance, mais elle est là et elle a besoin de sortir. Du coup, elle s'exprime de façon intempestive, le moindre incident te met hors de toi, ce qui te donne cette sensation de perte de contrôle.

Les étapes suivantes sont :

L'abattement : une profonde tristesse risque de s'emparer de toi. Je pense que tu pourrais d'ores et déjà consulter pour ne pas être prise au dépourvu et éviter une dépression grave.

Que tu restes avec ton mari ou pas, quelle que soit ta décision, tu atteindras probablement le stade suivant, la résignation.
Et enfin, tu seras prête à accepter, soit avec fatalisme, soit en trouvant dans la situation ce qui peut ouvrir de nouveaux horizons pour toi.

La période que tu traverses est très difficile, on est sur les nerfs tout le temps, on ne se reconnaît plus, on a l'impression de pourrir la vie de tout le monde et on culpabilise.
La jalousie que tu ressens est avant tout le produit de ta propre construction affective : consulter un psychologue pourrait t'aider à identifier la source de tes fragilités et à les combattre plus efficacement.

Enfin, il est très important que tu cesses de faire passer les besoins de ton mari avant les tiens. Tu as intégré sa problématique et même celle de son amie, mais je n'ai pas l'impression qu'il tienne vraiment compte de la tienne.

Je te souhaite beaucoup de courage, sans vouloir te décourager, je crois qu'il te reste beaucoup de route à faire avant d'atteindre la sérénité. Tu fais le deuil de ce que tu pensais être ta vie. C'est dur et douloureux et long, mais d'une façon ou d'une autre, accroche toi à l'idée que tu finiras par sortir de l'ornière et reprendre ta vie.

#
Profil

NATURE

le jeudi 26 janvier 2012 à 16h05

@ZINA: je vais essayer de mettre en pratique les retours à la ligne.

Mon mari, ne me délaisse pas. Si ce n'est pour retrouver son amoureuse. Sinon, mon mari, est, il faut le reconnaître plein d'attentions envers moi, il l'a toujours été et encore plus en ce moment. Ce qui fait, qu'en plus de la situation de son amoureuse, il va doucement.

Mais, je ne supporte pas de l'attendre, sachant qu'il devrait être là, et que tout compte fait il est là, dans la voiture, dans le noir au téléphone, avec elle !!!! J'allucine !!! S'il peut lui dire, à ma demande, devant moi par téléphone "au revoir je t'aime" il peut rentrer et finir sa conversation. Mais, bon, encore un point à mettre sur un i. Je sais je suis lunatique...

Sinon, la jalousie me prend, je dois apprendre et lui aussi, à ne pas commettre d'impair afin de la réveiller. On est sur 2 terrains inconnus. Je vais lire plus tard le site que tu recommandes, il peut être utile.

Le polyamour. On ne connaissait pas, c'est en cherchant à comprendre ce qu'il peut vivre et par conséquent nous faire vivre, que j'ai trouvé le site. Malgré ses 2 amours, il ne se sent pas PA. Et ne comprendrait pas que je puisse vivre ce qu'il vit. Mais, c'est un autre sujet et comme je le disais si dessus, une chose à la fois. Cependant, si son amoureuse venait à vivre une autre relation, il se sent capable d'abandonner, car ne le supporterait pas. Mais, pour l'instant, le problème ne se pose pas. Nous sommes tous 3, des mono à la base. Et on pensait que l'adultère, existait que si le couple ne fonctionne pas, pas comme dans notre cas quand tout va bien. Et encore moins, comme le poly ! mais c'est quand même plus beau, que les club échangiste ou autres activités de ce genre.

Il sait, et connait le site car je lui montre et on réfléchit, réagit ensemble aux différentes discussions.

Mon appel au secours est justement, que j'ai peur que ma réaction, le fatigue, le fasse fuir. Mais sinon depuis le début, il m'a inclus, dans cette relation. Il m'a tout avoué de suite, car on ne se cache rien et ne pouvait le vivre autrement. Je l'ai relativement bien pris, mais vivre ses absences est un supplice, mais je m'adaptais petit à petit, mais l'engrenage a été cassé, à plusieurs reprises, et reprendre le créneau, doit m'effrayer. On sait rencontrer à plusieurs reprises, elle et moi, et avec lui. Ils nous arrivent de nous entendre également. C'est encore tendu, mais ça s'installe.

Si je le quitte, il ne le supportera pas. Il préfère se passer d'elle, mais j'estime, que s'il en ressent le besoin et qu'il est incapable d'agir autrement, il va se démolir intérieurement et on va s'en ressentir. Elle, elle a besoin de lui également. Rien que le fait qu'ils s'entendent au téléphone leur fait un bien fou ! Que nous ayons ou pas des hauts et des bas.

Je suis la plus ancienne 22 ans, elle, 5 mois, comme dirait mon mari, elle n'écrase pas notre amour, et j'ai toujours ma place et elle le dit aussi, il n'y a que moi qui ne le réalise pas....Nous sommes sont équilibres, pourquoi, comment après 22 ans ? Une orange, un kiwi qui lui apportent les vitamines dont il a besoin ? Il faut croire que COUGAR a raison : "Dis toi bien que chaque femme apporte des choses differentes a un homme (et inversement)Tu as ta force ,elle a la sienne." Mais quand on a été seule pendant 22 ans à lui apporter, cela ne s'accepte pas du jour au lendemain, surtout quand il y a beaucoup de cassures dans le nouveau couple. Le problème est qu'ils ne sont pas adolescents, ce qui pourrait leur facilité les choses. Mais, elle n'est pas encore libre, et moi, je suis toujours présente, aussi, les choses trainent, on s'écorche, on apprend, on se fait mal. Parfois, il me rappelle nos propres débuts chaotiques. Et je me dis que s'ils s'accrochent ils peuvent y arriver. Maintenant, après mes efforts, je peux surement aussi les suivre, sinon à quoi cela aurait servi ? Mais pas facile, d'accepter que son mari puisse être complet en intimité avec une autre, parfois un cauchemar éveillé, surtout qu'il pense toujours me retrouver...! Je vais suivre tout vos conseils et en reparler calmement avec lui. Il ne manque plus qu'un feu de cheminée en ces longues nuits d'hiver....pour compléter nos longues discussions.

#
Profil

NATURE

le jeudi 26 janvier 2012 à 19h16

Bonjour TENTACARA, on se connait un peu effectivement par le biais de différentes discussions que j'ai pu lancer.

Au passage, j'ai visité ton site, que tu as indiqué sur Bébépoly. Comment vas ta puce ? Le reportage est fort intéressant pour nous, novices. Un peu, chamboulé, par le fait que cela puisse impliquer d'autres relations, autour d'une même personne, mais de jolies histoires d'amour. J'ai tout apprécié, contrairement à mon mari, par contre le reportage sur France 2, nous n'avons pas adhéré.

Bref ! Promotion canapé ou si on préfère, faire chambre à part.Chez nous, c'est sur le canapé, à moins de sortir les matelas pneumatiques et de rester dans la même chambre ou de squatter chez les enfants, mais le canapé est plus confortable. C'est son choix et non le mien, pas définitif, normalement, que contrairement à lui, effectivement j'accepte à regret. Il préfère se passer de ma présence que de rester à mes côtés....

Le choc : oui, sidérée, car inattendu, et il la met au même rang et titre que moi. Malgré une légère différence qui n'explique pas. De plus, très vite, la solution a été de penser, à une cohabitation, voir une proximité, pour faciliter les 2 "unions" d'où la considération d'une deuxième épouse, avec un planning partagé. Et on partage dans l'entente, tous les tâches, les fonctions, récupérations des enfants, suivi des leçons. Et surtout, tout le monde se soutient pour le bien-être de tous. Choc violent, en effet. J'ai l'impression que je saurais une matrone. Je n'ai pas un métier à responsabilité. Il la considère comme moi, mais c'est une cadre, et ne peut la contrôler sur ce fait. J'ai l'impression d'avoir été formaté, et qu'il essaie d'en faire de même. On en parle, cela nous permet de voir nos erreurs, mais, il est peut-être un peu tard.

Le déni : n'ayant jamais vécu et eu d'alerte, je pouvais croire que cela ne durerait pas. (Par contre moi, dans nos moment noir, je me suis demandée si je ne pouvais pas être attiré par quelqu'un. Mais, n'ayant pas reconnu de signes, je me suis dit que je fantasmais, la personne concernée ne l'a jamais su. Mais j'en ai parlé à mon mari, il ne l'accepte toujours pas, bien qu'il n'y ait absolument rien eu). J'ai rencontré et mis tout en œuvre pour accueillir son amoureuse et son enfant. Mais, je ne savais ce qui me poussait à le faire, sinon le confort du bébé et de ce fait, le mien. Et tu m'avais d'ailleurs dit, Tentacara, que c'était un bon début.

La colère : Oui, depuis, que j'ai pu me rendre compte par moi-même de leur amour, qui a été dévoilé lors d'une conversation téléphonique, (le rayon de soleil) comme celle que je site plus haut et lors d'une rencontre. Ils étaient "sages," assis face à face, mais quelque chose en ressortait, une clarté éblouissante. Et depuis...la colère est là. Elle s'exprime de différentes manières : ivresse, façon intempestive, le moindre incident me met hors de moi, ce qui me donne cette sensation de perte de contrôle et l'impression d'empoisonner la vie de tout le monde. Effectivement et depuis,

Un abattement : qui est tombé, ces 2 derniers mois, encore plus lourd que les 3 premiers. Et avec les fêtes, l'anniversaire de fiançailles, le jour du réveillon de Noêl...Quelle idée !!! La sienne... C'est vrai, que c'est l'horreur.
Là, je ne sais ce qu'il se passe en moi, depuis 1 semaine, je suis pleine d'énergie, et réalise ce que je reporte depuis 5 mois. J'aimerai reprendre mes activités, loisirs créatifs, qui me manquent. L'inspiration me revient petit à petit. Et il le faut re-positiver pour mes enfants. Les résultats scolaires sont très bons, ouf ! Mais, à côté de ça, ils ressentent mon désarroi, et s'occupent beaucoup par eux-mêmes. Une chance que leur âge, demande moins d'encadrement et un peu plus d'indépendance pour les jeux. Mais, il me réclame encore malgré tout.
Mais, il y a des jours, c'est grâce à eux que je me lève, car sinon, je ne vaux rien.

La résignation, car que je reste ou non, ils seront toujours ensemble, au moins par téléphone et cela sera du vécu, nous rattrapera toujours. De plus, à défaut d'accepter, je ne peux que constater, reconnaître, à moi de m'accommoder ou pas. Mais, j'ai peur que cela nous détruise à petit feu. D'où l'idée d'une séparation. A leur côté ou le vivre de toute façon, il y aura toujours un pincement au coeur.

Consulter, je crois savoir la source de fragilité. "impression de pourrir la vie de tout le monde et on culpabilise" comment le combattre, là est ma grande question. Un spécialiste peut-il vraiment m'aider ? Encore des frais, et j'aimerai une autre solution, tout aussi efficace.

Reconnaître la problématique de mon mari et de son amoureuse. C'est vrai que c'est fait. Et reconnaître mon problème ? On reconnait mon problème, mais ne sait comment le résoudre. Par contre, je fais surement passer les besoins de mon mari, avant les miens. Il me couve, mais je le materne également même sur sa relation. Je peux être sa confidente, mais, parfois, je préfère garder mes réflexions pour moi, car j'ai peur que cela se retourne sur moi. Comme cela a déjà été le cas. Maintenant je prends un peu de distance.

Je fais le deuil de ce que je pensais être ma vie. effectivement. C'est dur, douloureux et long. C'était également un challenge par rapport à mon enfance, mes parents.(1 Des raisons de ma fragilité) La seule différence, est que dans mon couple, il y a de l'amour. Et que comme dirait mon mari, ce dernier n'est pas rompu, mort, mais, intensifié et revalorisé par un second amour. Je veux bien y croire, mais je me demande ce que l'on a vécu pendant 22 ans, rien qu'à nous 2. Parfois, j'entends dire, et je pense : il est là, pour le confort, un port d'attache, un foyer accueillant, pour lui, il en est rien. Il veut se partager, mais pas me rejeter, ni la prendre pour maîtresse, mais la considérer comme une épouse. Avec entente pour nous 3, pour notre bien et celui des enfants. Utopie ? Peut-être. J'ai aussi, l'impression d'être prise dans un tourbillon de bonnes paroles, et je sais que pour arriver à ses fins, il est fort à ce jeu. Je lui ai fait part de tout ces doutes. Et il me dit ne jouait aucun jeu. Pourquoi me dire la vérité depuis le début, si c'est pour me mentir maintenant ?

Quand je vois, ce que tu vis entre tes 2 amours Tentacara, je ne peux que croire en sa bonne volonté. Il est heureux que quand on est heureux (ses) autour de lui. Il ne connaissait pas le PA, mais l'avait en tête dans la solution suite à la découverte de son 2ème amour.

Je ne sais comment cela va finir, j'espère seulement ne pas nous déchirer plus, en souvenir de nous et pour nos enfants. Car quand je vois ma dernière réaction, je m'effraye moi-même, et je crois qu'il est temps de prendre une décision.

#
Profil

coquelicot

le vendredi 27 janvier 2012 à 10h52

N e prend surtout pas de decision sous le coup de la colere ,du stress.
Attend un peu que ca se calme .
Ne fait surtout rien que tu pourrai regretter.

#
Profil

NATURE

le vendredi 27 janvier 2012 à 15h45

Je vais essayer, j'ai besoin de lui, mais j'ai du mal à le retrouver. Dernièrement, il chamboule totalement nos heures d'appels. Ils m'envoient faire les magasins, alors que c'est quelque chose que l'on fait toujours à 2, sous le prétexte de me faire plaisir. Oui, cela serait super, mais pourquoi, seule alors que l'on choisit toujours ensemble même pour lui, et quand les finances sont basses. Pareil, il me dit ne prend que le strict nécessaire en courses et propose un resto rapide ??? Tout ça pour faire plaisir aux enfants !!!
Je sais qu'il a besoin de moi, il est perdu, malgré sa présence. Mais, quand ils passeront à l'acte comment faire abstraction du fait qu'ils se soient retrouvés intimement alors que cela nous étaient réservés et qu'il revient vers moi ?!?! S'obliger à nous retrouver est une solution ? Déjà, savoir, qu'ils peuvent rire, projeter, être simple ensemble et apprécier et partager chaque instant n'est pas facile. Je sais bien qu'il est le cadeau qu'elle reçoit, alors que je le convoitait et lui, une désillusion du Pére Noël. Je le comprends, mais comment se retrouver pleinement alors que savoir qu'il l'a embrassée est déjà insupportable. "lave ta bouche", essuyage de baisers...Je n'en peux plus. Et il persiste à dormir sur le canapé, (vraiment il est trop confortable !) car je n'arrive pas et ne ressens pas le besoin de nous retrouver, surtout après les âneries que je site ci-dessus ! Sans compter, qu'il est rentré excessivement rapidement après le travail, tout ça pour me retrouver. Il s'est essuyé des reproches de son amoureuse et moi. Car pour elle, rentré trop rapidement, soit moins de temps au téléphone, avec elle et peut-être aussi pour sa sécurité et son permis. Et moi, pour sa sécurité et permis. Son excuse ? La route était dégagée à cette heure là !
Il n'a pas voulu discuter car il n'a pas de réponses à mes questions. Je lui ai proposer de vivre en cohabitation et qui sait avec le temps...Mais, refuse, dit que je fais tout pour rompre. Mais, je suis perdue devant ces agissements, soi-disant pour me plaire...!
Je suis perdue, anéantie, il se dit sérieux, m'aimer, je ne sais plus, je ne sais pas comment réagir et surtout le retrouver après qu'ils aient été intimes. De plus, cela n'est pas reculé pour mieux sauter, mais dans le mauvais sens, soit une séparation ? Et lui même, ne se rassure-t-il pas sur ses sentiments envers moi ? Il a beau me dire que non, mais dans cette situation, je suis totalement perdue et il n'est pas mieux que moi, d'où les conneries ci-dessus. Lui qui considère St Valentin, comme une fête commerciale, cette année a pensé à me faire un cadeau ! Cela fait 21 ans qu'il ne me l'a pas souhaité !!! Tout simplement parce qu'il se dit amoureux de moi, et le redécouvre !!! Ah ! elle a de l'influence...positive, mais enfin ! J'ai plus l'impression qu'il perd la tête ! L'amour rend fou et aveugle...Je crois qu'il est tombé dans le panneau !

#
Profil

tentacara

le vendredi 27 janvier 2012 à 16h12

Deux choses m'interpellent :
d'abord, l'anecdote du coup de fil dans la voiture. Tu ne comprends pas pourquoi il ne veut pas terminer sa conversation devant toi alors que tu le laisses dire "je t'aime" à son amie en ta présence. Mais je suppose qu'ils ont simplement besoin d'intimité. Alors même que mes hommes vivent la moitié du temps sous le même toit et s'entendent très bien, on ne se dit pas les mêmes choses quand on est tous dans la même pièce et quand on est en tête à tête. Ta tolérance à l'égard de leurs communications n'est-elle pas une façon inconsciente d'essayer de contrôler ce qu'ils se disent ?

Ensuite, tu sembles focaliser totalement sur le contact physique entre eux. Il me semble que c'est sur ce point qu'une aide pourrait t'être utile. Chacun de nous a des déclencheurs différents de jalousie. Par exemple moi, quand un de mes chéris a des relations sexuelles avec quelqu'un d'autre, je lui demande de prendre une douche car je suis très sensible aux odeurs, mais l'idée en soi ne me fait pas spécialement souffrir.
En revanche, je me sens beaucoup plus vulnérable et menacée lorsque l'un d'eux m'annonce qu'il est amoureux. En bref, je m'inquiète plus de leurs sentiments profonds pour quelqu'un que de leur désir, si intense soit-il. Tout ça pour dire que ce qui nous fait réagir dépend avant tout de notre vécu et de nos failles personnelles et que l'on ne peut lutter que quand on sait précisément de quoi il s'agit.

Quelle insécurité leur intimité physique réveille en toi? Quelles sont les images qui te viennent?
Ton mari est certainement déboussolé et un nouvel amour est un tourbillon d'émotions très fortes dont il est difficile de sortir pour prendre le recul nécessaire à la gestion de situations compliquées.
Il essaye de te montrer qu'il t'aime toujours, y compris avec des moyens inhabituels. C'est plutôt positif. Essaye de régler les problèmes séparément et le plus rationnellement possible.

Tu ne peux pas surmonter l'idée de leur intimité physique pour l'instant. Ok, laisse ça de côté.
Il a besoin d'intimité pour lui parler et reste dans sa voiture : c'est normal, il pourra ensuite vous rejoindre les enfants et toi avec l'esprit plus libre.
Les horaires que vous fixez doivent absolument être respectés. C'est sa responsabilité de ne pas dépasser les limites que vous avez fixées ensemble.

Fais un pas à la fois et accroche toi.

#
Profil

tentacara

le vendredi 27 janvier 2012 à 16h38

Concernant ton post précédent, ma puce se porte à merveille. Elle grandit très vite et illumine nos journées de ses sourires.
Les reportages auxquels nous avons participé n'ont pas pour objet d'emporter l'adhésion de qui que ce soit. Nous ne nous posons pas en modèle mais en exemple de ce qui est possible parmi toutes les voies ouvertes par le PA. Le reportage de France 2 était composé de trois exemples différents et Françoise,Guilain et moi appliquons notre philosophie de façons diverses. Ce que montrent ces reportages, c'est que nous avons tous choisi des modes de vie qui nous conviennent, qui correspondent à la fois à nos convictions et à nos schémas affectifs respectifs.
Nul ne pourra vous dire comment vous sortir de la situation difficile où vous vous trouvez, mais n'essayez surtout pas de plaquer votre histoire sur un canevas déjà existant. Vous l'avez déjà fait pendant plus de 20 ans et plus dure est la chute. Vous avez l'occasion de construire une vie basée sur la réalité. A vous de chercher en vous-même ce dont vous avez besoin et ce que vous pouvez faire pour les satisfaire.

#
Profil

NATURE

le vendredi 27 janvier 2012 à 19h08

n'essayez surtout pas de plaquer votre histoire sur un canevas déjà existant. Vous l'avez déjà fait pendant plus de 20 ans et plus dure est la chute. Vous avez l'occasion de construire une vie basée sur la réalité. A vous de chercher en vous-même ce dont vous avez besoin et ce que vous pouvez faire pour les satisfaire.

Nous calquer sur une vie n'est pas notre idée. D'ailleurs, mon mari, a pensé réunir ses "2 foyers" bien avant que je découvre PA. Mais, cela nous a permis de voir que nous n'étions pas si "étrange" que ça.

Sinon, pendant 20 ans, nous avons calqué notre vie sur personne. A moins que tu estimes qu'être mono est un calque avec les idées et préjugés reçus. Nous sommes un couple, qui semble agir, se comporter, différemment des autres, en général, pas vraiment marginal, mais notre dévotion mutuelle, dérangeait souvent comme pouvait plaire. Mais, on est aussi montré du doigt, car après 20 ans, nous restons jeune d'esprit. C'est d'ailleurs ce qui a du m'aider à laisser mon mari, vivre sa rencontre. Très peu de mes connaissances, l'aurait laisser faire, supporter et essayer de s'adapter à défaut de l'accepter.

"Ta tolérance à l'égard de leurs communications n'est-elle pas une façon inconsciente d'essayer de contrôler ce qu'ils se disent ? "
Non, car j'évite d'intervenir, mais si je ne souhaite pas qu'il soit trop démonstratif devant nous, j'estime, qu'un "Je t'aime" est toujours agréable à entendre. Pour moi, c'est également un pas en avant. Pour une fois, qu'elle était chez elle, et pouvait parler librement, et pour avoir une idée de ce qu'elle vit, je sais qu'elle a apprécié. Mon mari, a besoin, parfois, que je le pousse à dire, à faire, surtout dans cette situation, aussi bien pour ne pas nous froisser, l'une et l'autre et être attentif sans redouter les coups de griffes. On est en apprentissage, tous les 3. On connait les sentiments de chacun, autant ne pas les cacher et éviter d'attiser les jalousies et les déceptions inutiles. Une entre-aide à nous 3, ne peut qu'être bénéfique. S'il doit vivre avec cette relation en plus, je dois apprendre, à l'entendre lui parler. Si conversation plus intime, il s'éloignera. Je ne le force pas à me rapporter ses conversations téléphoniques ou vis à vis, s'il en a le besoin, il m'en parle de lui-même. Je suis un peu sa conseillère, mais là, je me méfie, car ça peu se retourner sur moi. Mais, je reste surtout sa confidente. Ca m'aide également à les comprendre et à la connaître. Si cela va trop loin, on se le dit.

"Ensuite, tu sembles focaliser totalement sur le contact physique entre eux" "Tout ça pour dire que ce qui nous fait réagir dépend avant tout de notre vécu et de nos failles personnelles et que l'on ne peut lutter que quand on sait précisément de quoi il s'agit. "
C'est exact, je focalise, et je ne sais comment lutter ! Mais, c'est aussi bien sur les sentiments et encore plus sur l'acte par lui même.
Je lui ai demandé également de prendre une douche, mais par hygiène et respect envers moi.

Pour l'intimité, je crois que l'on en a tous besoin. Et elle et moi, lui avons déjà dit. Après, il y a des choses qui peuvent se dire en présence des uns et des autres. A lui, de juger selon la conversation. Mais, là, il n'y avait pas de quoi s'isoler, sinon, qu'en ce moment, je suis à prendre avec des pincettes.

"Il essaye de te montrer qu'il t'aime toujours, y compris avec des moyens inhabituels. C'est plutôt positif."
Oui, mais, il marche souvent sur des oeufs. J'aurais aimé qu'il le fasse avant cette rencontre. Plus de liberté et de plaisirs surprises...

Pour les horaires, on va en reparler. On s'aperçoit, que pour lui le terrain est nouveau, et que sans le vouloir, il attise la jalousie. On a un travail à faire dessus. Nous en sommes conscients.

On va essayer de passer un bon WE.

Bon WE à toi, et tous et à toutes

#
Profil

LuLutine

le vendredi 27 janvier 2012 à 19h16

ESPERANZA
Pour les horaires, on va en reparler. On s'aperçoit, que pour lui le terrain est nouveau, et que sans le vouloir, il attise la jalousie. On a un travail à faire dessus. Nous en sommes conscients.

Oui, je pense que c'est une bonne idée !
Tu nous dis à plusieurs reprise qu'il annule ou déplace des moments que vous aviez prévus pour vous.

Or je trouve que c'est important qu'il se comporte de manière fiable à ce sujet et - sauf réelle urgence, genre crise énorme ou question de vie ou de mort - qu'il soit avec toi lorsqu'il a dit qu'il le serait.
Comment poursuivre une relation avec quelqu'un sur qui on ne peut pas compter ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion