Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Communication

Social
#

(compte clôturé)

le vendredi 19 février 2010 à 17h15

Ouvert pour Eric!

Et si le polyamour débouchait sur des trucs assez inattendus, comme se sentir assez solide pour s'affranchir de certaines normes de communication, dans la foulée de l'affranchissement des normes amoureuses.

A explorer, c'est assez étonnant comme le messager peut-être confondu avec le message, lui-même compris avec le filtre du lecteur.

Et si je postulais que le polyamour, ça peut aussi être ne pas laisser les conventions de communication être source de malentendus bisounoursiers et d'espoirs déçus?

Appeler un chat un chat, quoi. Dire que quelque chose nous dérange, sans aménité, le dire, juste ça.

Intéressant, sociologiquement parlant, et trouvant sa place dans la constellation.
Trouvé-je.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Drya

le vendredi 19 février 2010 à 18h34

La communication se base nécessairement sur des référentiels qu'on suppose communs (c'est pas de moi, c'est les bases de la linguistique, et si quelqu'un a lu "l'étoile et le fouet", c'est flagrant): je repense à ce fil où la question de "l'omission est-elle un mensonge?" a été soulevée: on ne peut pas toujours redéfinir ce qui entoure un dire, ça reviendrait à définir le monde où on vit, on suppose nécessairement des bases communes. Si on sait que l'autre admet implicitement une base et qu'on ne le dément pas, sachant que ça a une importance... c'est un mensonge, un demi-mensonge ou une non précision qu'on estime ne pas avoir forcément à faire, parce qu'on suppose que ce n'est pas forcément compris comme acquis... (chuis pas claire ptètre?)
Ca explique aussi pas mal de malentendus et de redéfinitions aperçues à travers ce forum: rien d'anormal! le tout est d'arriver à se comprendre e approfondissant pour trouver d'où vient le désaccrod ou l'incompréhension.

#
Profil

titane

le vendredi 19 février 2010 à 18h49

cela me semble vouloir reprendre les "trucs" de la communication non-violente développée par les québécois...

#
Profil

titane

le vendredi 19 février 2010 à 18h51

je ne suis pas sur de comprendre la question originelle de ce fil... est-ce que le polyamour se doit de redéfinir des codes de communication "amoureuse" ?

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 février 2010 à 18h54

Je pensais en effet à des techniques comme celle-là pour débloquer des situations, et à d'autres aussi.

Des outils pour avancer, car chercher à ménager tout le monde, pour finir ça donne de l'immobilisme et du non-sens.

Typique, quand les échanges commencent à ressembler à "J'ai pas dit que... mais que...". Un exemple parmi d'autres.

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 février 2010 à 18h57

titane
je ne suis pas sur de comprendre la question originelle de ce fil... est-ce que le polyamour se doit de redéfinir des codes de communication "amoureuse" ?

Pas se doit, ni seulement en amour, mais peut et dans tous types de relations.

#
Profil

Drya

le vendredi 19 février 2010 à 19h03

Comme le polyamour remet de fait en cause pas mal de "normes" considérées comme acquises pour la majorité ("normes culturelles") et qu'il n'y a justement pas (encore?) de norme établie (quoique, la définition donnée sur ce site et d'autres en est déjà un début d'une): on est forcément amené à redéfinir les bases sur lesquelles on discute ici, et donc au fur à mesure, pas mal d'autres...
Enfin, moi j'ai compris la question à l'origine du fil comme ça. J'ai bon?

#
Profil

titane

le vendredi 19 février 2010 à 19h10

Clementine
Pas se doit, ni seulement en amour, mais peut et dans tous types de relations.

ok... je vois... ça va un peut compliquer, mais cela fait un lien avec la philo PA qu'on avait abordé dans un autre fil...

#
Profil

titane

le vendredi 19 février 2010 à 19h16

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 février 2010 à 19h21

Drya


Enfin, moi j'ai compris la question à l'origine du fil comme ça. J'ai bon?

C'est pas directement ce à quoi je pensais, mais, oui, ça en fait partie

#
Profil

Drya

le vendredi 19 février 2010 à 19h29

Ah je vois, échanges d'opinions (dit à la britannique, faut pas s'arrêter aux apparences...) plus ou moins musclés ^^
Oui, la communication écrite est toujours un média très parasité.

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 février 2010 à 19h45

Une parole forte, je préfère la considérer comme impliquée et engagée qu'autre chose; ça change pas mal l'angle de vision, et de réception. Et le renvoi aussi.

#
Profil

ERIC_48

le vendredi 19 février 2010 à 21h01

Merci clémentine d'avoir ouvert ton sujet pour moi, ça me fait bien plaisir.
Je vais faire un tour et je reviens

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 février 2010 à 21h22

Oui, pour toi: j'espère arriver à bien m'expliquer sur ce qui me fait écrire des choses que tu trouves méchantes, sur ma supposée dualité / la différence entre cordialité et amitié / les bienfaits de l'assertivité qui est la seule alternative que je trouve honnête en matière d'expression (les autres étant l'agressivité, la manipulation et la soumission) / le droit à être en progrès et à lutter pour rester bien-communicant (jamais acquis pour personne, faut pas s'en conter!)

Mon défaut à moi c'est l'agressivité, comme d'autres se soumettent (et accusent ensuite autrui d'être leur bourreau) ou utilisent les ressorts d'autres relations pour désigner un supposé bourreau. J'ai été soumise (l'enfer c'est les autres), et la communication de base que j'ai apprise, dans laquelle j'ai grandi, c'est la manipulation (bonne école si on arrive à en sortir).

L'idéal, ce serait d'être tous assertifs, mais c'est un idéal, hein.

Il y a plein de trucs intéressants, à côté de ça... comme le triangle bourreau-victime-sauveur, et toute autre idée est bienvenue.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

ERIC_48

le vendredi 19 février 2010 à 21h31

j'ai dû loupé un truc, je vais voir, et je reviens

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 février 2010 à 21h33

Déjà, je repose un credo ici: la violence n'est pas une tare en soi (d'un tableau ou d'une musique qui nous bouleversent, on peut aussi dire qu'ils sont violents), la colère et Cie non plus.

C'est de l'énergie qui sort par un canal qui est momentanément libre, comme un cours d'eau fraye son chemin dans les accidents de terrain. L'énergie, c'est ce qui nous tient en vie et mieux encore.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 février 2010 à 21h37

titane
communication non violente

Ca ne dit rien sur "comment la pratiquer", dommage.

Je propose wiki wiki, une fois de plus.

#
Profil

ERIC_48

le vendredi 19 février 2010 à 22h00

Bon, en fait, je n'ai pas l'impression d'avoir des problèmes de communication avec toi.
J'aurais bien des choses à te dire, mais il faudrait parler de toi, et donc aussi de moi
Ce n'est pas un lieu approprié (public)
Ce n'est pas un bon moment (je n'en sais pas assez sur toi et peut être sur moi)
Mais il y a une question que je me pose, et que je peux te poser en public. Je te la pose pour être sûr de ne pas répondre à ta place (tant je crois connaître la réponse). Est ce que ça t'intéresserait de parler avec moi de toi pour répondre aux questions que tu ne te poses pas ? Par exemple, ci-dessus, tu dis vouloir t'expliquer sur ce qui te fait écrire des choses que je trouve.... Donc tu ne te pose pas la question de savoir pourquoi je trouve... Celà t'interesserait-il de savoir pourquoi je trouve que...., ou cherches tu juste à t'expliquer ?

#
Profil

titane

le vendredi 19 février 2010 à 22h09

Clementine
Ca ne dit rien sur "comment la pratiquer", dommage.

Je propose wiki wiki, une fois de plus.

Tu as raison... J'ai fait un peu vite yen a un wagon de sites... J'ai suivi dans le temps un séminaire pro sur le sujet au Canada... Apparemment tout oublié. Si ça intéresse le fil je peux en faire un résumé.

Qu'en penses-tu?

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 février 2010 à 22h12

@ Eric: je parlais de manière générale et non particulière. Je n'ai pas à expliquer quoi que ce soit, ni à justifier ce que je dis. Je le dis en tâchant d'être assertive le plus possible, c'est du boulot permanent

Et pour reprendre au vol, à mon sens c'est à toi de décider d'être assertif, à le faire seul, et à chacun de le faire seul.

J'ai été prise à témoin de ta recherche en matière de communication, et je pense qu'il faut travailler les choses de manière séparée, pour soi. Personne ne peut rien pour autrui, c'est un chemin de solitude et d'introspection, d'expérimentation.

Un petit lien

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion