Polyamour.info

clown.et.lapin

clown.et.lapin

(France)

Participation aux discussions

Discussion : Où sont les hommes activement polyamoureux?

Profil

clown.et.lapin

le mercredi 26 août 2009 à 15h05

Siestacorta

Cela dit, on a vu que certains hommes polyamoureux, mettons... moi (vu que les deux monsieurs de la fondation du site sont des feignasses du forum) aiment parler, exposer... Qu'ils sont sensibles aux besoins du discours sentimental, jusqu'à truster le forum, certains mois.

Alors...

(vite, je me sens seul, là...)

Non, je suis de tout coeur avec toi (et j'écris sur le forum)

Voir dans le contexte

Discussion : [Le site] Le chat remarche

Profil

clown.et.lapin

le vendredi 24 juillet 2009 à 23h33

je cherche quelqu'un pour jouer au mono poly (elle n'a pas encore été faite celle-là, non ?) avec moi

Voir dans le contexte

Discussion : Critique du livre "Guide des amours plurielles" de Françoise Simpère, par Guilain Omont

Profil

clown.et.lapin

le vendredi 24 juillet 2009 à 23h31

LuLutine
Yep ça veut dire que j'ai passé ce que j'avais à passer, et que je peux faire la carrière que je voulais !

La carrière, la carrière, on en reparlera dans 35 ans ! C'est comme le mariage, ça tourne pas toujours comme on le pensait à la noce. Certaines fois, c'est bien quand même. De toute façon, bravo

Voir dans le contexte

Discussion : Arguments contre le polyamour et pour la monogamie strictement exclusive ?

Profil

clown.et.lapin

le vendredi 24 juillet 2009 à 23h23

au risque de me répéter ou de passer pour un radoteur, je pense que le vrai problème du polyamour n'est pas la jalousie (possessive) mais le partage du temps. Qui existe dans les couples monogames, l'un pouvant reprocher à l'autre de passer toute sa vie à son travail, ou tout son temps libre avec les copains, au foot ou au bistrot, au syndicat ou au parti politique...ou avec les copines, les associations, les enfants...
Bien entendu Lulutine a raison de pointer la confusion amour/passion amoureuse. L'épouse de Meta-Zet semble (méthode Coué) se positionner dans l'exclusivité passionnelle parcequ'elle regrette peut-être que cette passion ait évolué vers l'amour tranquille. On voit d'ailleurs cette attraction qu'a la passion (sans jeu de mots) pour les croyants qui veulent définir Dieu (jésus) comme passionnément amoureux des hommes donc d'eux.
Sacralisation du sexe et érotisation de l'agapè, avec, en plus, la recherche de la souffrance ou de la privation conduisent au bazar affectivo-amoroso-sexuel auquel l'homme du 21e est arrivé.
Alors que oui, le sexe est au départ fait pour la procréation. Mais on ne parle pas de la jalousie des animaux, que je sache ! Et que le plaisir, l'érotisme sont les meilleures réponses de l'Homme contre l'angoisse de la mort ou du temps qui passe, et qu'on a réussi à transformer la plus belle des sources de bonheur en pire instrument de domination, de frustration et d'angoisse !

Voir dans le contexte

Discussion : Arguments contre le polyamour et pour la monogamie strictement exclusive ?

Profil

clown.et.lapin

le vendredi 24 juillet 2009 à 15h45

Autre réflexion : pourquoi, finalement, cette cristallisation autour du sexe ? Si ce n'est plus lié à la reproduction, pourquoi en faire quelquechose de sacré ?

Voir dans le contexte

Discussion : Arguments contre le polyamour et pour la monogamie strictement exclusive ?

Profil

clown.et.lapin

le vendredi 24 juillet 2009 à 15h37

Votre discussion est vraiment excellente. Je me permets juste d'ajouter ma position personnelle : je pense que le "couple avec projet d'enfants à éduquer pendant 20 ou 25 ans" doit être unique. Qu'il n'est pas incompatible avec des amours plurielles (passion et sexe compris) secondaires, et même qu'il peut aider le couple (je parle par expérience) à perdurer dans l'entente et le bonheur serein.
L'opposition émotion/rationnel que vous citez me semble aussi être un archaisme. On éduque bien les enfants à ne pas être violents, à ne pas mordre quand ils se sentent agressés. Pourquoi ne les éduque-t-on pas à ne pas être jaloux ? A être heureux du bonheur (et du plaisir) que ceux qu'ils aiment prennent avec d'autres...
J'interprète l'enseignement du Christ comme celà, et je le différencie totalement des lois et autres interdits qui viennent souvent de St Paul ou de l'Ancien Testament...mais je suis sans doute un blasphémateur...Celà mériterait peut-être un autre fil

Voir dans le contexte

Discussion : Arguments contre le polyamour et pour la monogamie strictement exclusive ?

Profil

clown.et.lapin

le jeudi 23 juillet 2009 à 17h21

Penser qu'un autre amour épanouit le couple est tellement subversif...

Voir dans le contexte

Discussion : Arguments contre le polyamour et pour la monogamie strictement exclusive ?

Profil

clown.et.lapin

le jeudi 23 juillet 2009 à 17h19

l'exclusivité sexuelle est une survivance historique (d'avant la contraception) qui date de la plus haute antiquité comme précepte moral impliqué par les hommes qui voulaient être surs de leur paternité. C'est pourquoi le désir FEMININ est toujours diabolisé, au point que cet interdit (désirer un autre que son mari et passer à l'acte) s'est intériorisé chez la femme actuelle.
L'attachement est celui des enfants communs, à élever.

Mais peut-être, à force d'apprendre qu'une femme ne peut avoir de relation/plaisir sexuels qu'en étant passionément amoureuse, ton épouse pense que si elle avait un amant, elle te quitterait forcément ?

Voir dans le contexte

Discussion : Critique du livre "Guide des amours plurielles" de Françoise Simpère, par Guilain Omont

Profil

clown.et.lapin

le samedi 06 juin 2009 à 18h43

Lulutine, l'éducation des enfants en dehors de la structure d'un couple est, à mon avis, un autre sujet. Et l'échec apparent (statistique) des communautés d'après 68 à cause des problèmes d'argent, d'enfants, dépasse complètement la question du lutinage ou des amours plurielles. Justement : F.S. démontre qu'entre la famille couple monogamique+ enfants et la vie en communauté, il y a une autre voie.

Voir dans le contexte

Discussion : Extraits - littérature - essais

Profil

clown.et.lapin

le vendredi 22 mai 2009 à 12h34

Chères amies, je n'ai vu nulle part dans le code civil (qui régit entre autres les questions du mariage, de la séparation, du divorce) une quelconque allusion au sexe. "Les époux s'obligent à une communauté de vie" implique un DOMICILE commun (habité conjointement la plupart du temps) Mais je ne vois aucune implication au sexe, ou au non-sexe.
Il est vrai que le viol entre époux -impossible autrefois- est reconnu maintenant (je crois depuis la modification du code pénal) comme un viol, donc comme un crime.
Mais la "séparation automatique de corps" est prononcée, sur demande d'un conjoint, quand il est prouvé qu'ils n'HABITENT plus ensemble (pas de question de non-baise là dedans) au bout se six ans.
Je signale que l'adultère, même constaté par huissier, n'entraîne pas TOUJOURS le divorce aux torts de celui qui est pris "la main dans le sac" (ou la foufoune dans le pilou-pilou pour rendre hommage à Pierre Desproges), et que la notion de TORTS, en cas de divorce, évolue de plus en plus vers "TORTS PARTAGES DE FAIT". Enfin que, contrairement à une idée reçue très commune, la détermination des pensions alimentaires et autres dommages (en pépettes) n'est pas toujours corrélée avec ces fameux torts. Le jugement ne sanctionne jamais la "faute civile" que constitue l'adultère de personne mariée mais le "déséquilibre financier subi par le conjoint, du fait de son mariage (et non pas de son divorce). Par exemple, une femme qui arrête ses études pour suivre son mari muté à l'étranger, puis élève les enfants, puis prend un amant vers les 40 ou 50 ans. Le mari demande le divorce aux torts de madame qui se verra tout de même attribuer une "prestation compensatoire", les juges considérant que l'interruption de brillantes études a privé madame de diplomes de valeur, d'une situation et donc de revenus personnels importants et donc que c'est son mariage, et non pas son divorce, qui entrainent le dénûment.
A propos de la fellation interdite dans certains états des USA, aucune pratique sexuelle entre adultes consentants n'est interdite dans la loi française actuelle (ou alors citez-moi l'article l'interdisant) Loi d'un état qui ne se soucie pas de réglementer l'intimité de chacun, même si les plus hauts personnages de l'état aiment, parfois, à étaler leur intimité -fabriquée ? - à des fins électorales

Voir dans le contexte

Discussion : Extraits - littérature - essais

Profil

clown.et.lapin

le jeudi 21 mai 2009 à 13h20

A Françoise : Si la rupture unilatérale d'un contrat (de travail, civil, commercial...) peut amener devant un tribunal civil qui peut accorder des dommages et intérêts à une des parties, c'est que, justement, le droit considère que se délier d'un contrat sans l'accord de l'autre peut entraîner un devoir de réparation (par l'argent parcequ'évidemment on ne connaît que çà comme réparation, en ce monde matérialiste). A ma connaissance, la rupture de PACS n'entraîne pas, si l'une des parties le demande, à un règlement judiciaire de séparation, ni à de quelconques dommages et intérêts. Ou alors j'ai mal suivi la jurisprudence. Le tribunal ne fait que constater la rupture de PACS, non ?
Ce qu'il faudrait inventer, c'est un nouveau "mariage", contrat d'"assistance mutuelle à long terme, de communauté partielle de vie, excluant toute idée d'exclusivité amoureuse ou sexuelle.

Voir dans le contexte

Discussion : Extraits - littérature - essais

Profil

clown.et.lapin

le jeudi 21 mai 2009 à 10h54

Françoise, je ne suis pas d'accord avec ta vue du PACS ( PACS qui est en totale opposition avec notre droit : un contrat dénoncable unilatéralement n'est plus un contrat). Les amours plurielles me semblent au contraire aller parfaitement avec un "mariage de fidélité non exclusive" avec le "conjoint" (celui avec qui on fait un projet de vie à long terme, comportant éventuellement la conception et l'éducation d'enfants) contrat-engagement des deux "conjoints" de fidélité (pas d'exclusivité amoureuse ni sexuelle). Le mariage a sans doute UN défaut : faire confondre la fidélité (au sens latin, premier : est fidèle celui sur qui l'autre peut TOUJOURS compter) avec exclusivité, ce qui entraîne la confusion entre amour et passion amoureuse (le fait que le mot amour, seul dans la langue française, puisse signifier les deux, est significatif à cet égard). Le PACS a le même défaut, plus le côté contrat sans engagement, c'est-à-dire non-contrat. Les problèmes de sortie de PACS sans la volonté de l'un des deux attestent ceci.
Mais y-a-t'il besoin d'un contrat quelconque pour l'amour ? C'est une autre question...

Voir dans le contexte

Discussion : Toute une histoire sur France2

Profil

clown.et.lapin

le lundi 11 mai 2009 à 17h34

Serait-il possible qu'Interpelée se déclare sur le site ? J'aimerais lui envoyer, via le site et en tout anonymat, une question en privé (qu'on pourrait mettre publique si elle est d'accord, après)

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils : Quand deux "monogames" se découvrent poly

Profil

clown.et.lapin

le mercredi 29 avril 2009 à 19h00

Pour répondre à la question initiale de Lulutine :
Je pense que tu cherches à "mettre au carré" tes idées, tes désirs et tes amours. Et que les amours plurielles sont la solution. J'essaierai de dire tout ce que tu as écrit ici à ton "ami cohabitant", ou de le lui faire lire (pas les réponses des autres). Il peut comprendre que la poly-monogamie à fréquence rapide qu'il pratique est moins cohérente que ce que tu proposes. Même bien imprégné de valeurs "judéo-chrétiennes" (à voir...) il peut changer.
Quant à toi, essaie d'éviter de mélanger les histoires d'argent, d'amour et de sexe : ca n'arrange ni l'un ni l'autre.
Bonne chance !

Voir dans le contexte

Discussion : Un Taïwanais épouse des jumelles

Profil

clown.et.lapin

le mercredi 29 avril 2009 à 18h41

Clementine
Tu sais, en virtuel, je fais 175 cm, 55 kg, je suis blonde et suédoise... On demande à voir!

pourquoi suédoise ? Chuiche ché moins chexy ?
pourquoi blonde ? yen a marre de ce soi-disant angélisme. Et du racisme des couleurs. On veut des poly-multicolores. (sans rancune Clem)

Voir dans le contexte

Discussion : Rencontre polyamour.info - Paris - mercredi 6 mai 2009 ?

Profil

clown.et.lapin

le samedi 25 avril 2009 à 20h02

le 2 mai je serai sans doute des votres

Voir dans le contexte

Discussion : L'encouragement au polyamour

Profil

clown.et.lapin

le jeudi 16 avril 2009 à 01h06

celà commence par la remise en question : qu'est-ce qui est moral et pourquoi ?

Voir dans le contexte

Discussion : Moyens éprouvés ou à tester pour rencontrer d'autres polyamoureux

Profil

clown.et.lapin

le jeudi 16 avril 2009 à 00h10

ca me rappelle (je ne sais pas pourquoi) : "ne dites pas à ma mère que je suis dans la publicité, elle me croit pianiste dans un bordel".
Ne dites pas à ma copine que je mange de la viande, elle me croit poly-amoureux !
C'était sans agresser personne, juste pour déconner, hein...

Voir dans le contexte

Discussion : L'encouragement au polyamour

Profil

clown.et.lapin

le jeudi 16 avril 2009 à 00h06

Même chose pour moi. 100% d'accord avec Clem et Siesta que je salue amicalement.
Discussion très récente avec une ex, je lui explique le poly-amour (amours plurielles) et je lui indique ma grande attirance vers ce mode d'existence.
Elle se récrie, que je suis immoral, anormal etc...Que la dernière chose à faire c'est de dire...Qu'elle est jalouse pour son mari avec lequel elle n'a plus de relation, "genre colocataire"...
20 minutes après, elle avoue qu'elle aime cette liberté qui lui permet d'avoir des relations sentimentales ou seuelles avec plusieurs et que c'est dommage que ce soit caché...Où est la cohérence ?

Voir dans le contexte

Discussion : Rencontre polyamour.info - Paris - mercredi 6 mai 2009 ?

Profil

clown.et.lapin

le jeudi 16 avril 2009 à 00h01

personnellement, je serai à Paris le 2 et le 9 mai mais pas le 6...mais je ne représente que moi bien sur...

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion