Polyamour.info

laurent59

laurent59

Lille (France)

zesensei.wordpress.com

Participation aux discussions

Discussion : Réédition de "Aimer plusieurs hommes"

Profil

laurent59

le mercredi 17 février 2021 à 21h43

Bonjour,
Je pense que tu peux commencer un autre sujet car ta question ne me semble pas directement en rapport avec le sujet de cette discussion (qui a déjà été signalé comme redondant, qui plus est).
Dans cet éventualité, pourrais tu expliciter pourquoi il y a des guillemets au terme constructif et comparaison ? Éventuellement reformuler la question initiale au besoin qui peut être sujette à plusieurs interprétations en l'état.
Ex perso :
Quelqu'un pourrait-il me dire si cela peut être "constructif" de le lire même si on ne vit pas de relations plurielles?
Interprétation 1 : Je ne vis pas des relations plurielles mais je voudrais savoir si le fait de lire sur le sujet pourrais m'aider à en vivre ?
Interprétation 2 : Je ne vis pas des relations plurielles mais je voudrais savoir si le fait de lire sur le sujet est anxiogène/destructeur ou au contraire structurant/aidant ?
etc. (mon esprit un peu tordu interprète malgré moi ce qui n'est pas totalement explicite et sans équivoque)

Voir dans le contexte

Discussion : Rencontre autre que les cafés poly ?

Profil

laurent59

le mercredi 13 janvier 2021 à 12h36

Sinon tu as aussi
/discussion/-bsX-/Sites-de-rencontre-pour-polyamou...
et
/discussion/-be-/Moyens-eprouves-ou-a-tester-pour-...
Je ne connais pas tout et n'ai pas tout testé.

Voir dans le contexte

Discussion : Rencontre autre que les cafés poly ?

Profil

laurent59

le jeudi 07 janvier 2021 à 15h21

Bonjour @henri71,
Je pense que si tu vas sur Facebook tu pourras trouver des groupes de Polyamoureux ouverts aux échanges et relativement bienveillant (cela dépend des groupes, je ne les connais pas tous).
Il y en a plusieurs types, certains acceptent les rencontres, d'autres non, je t'invite à te renseigner sur ceux ci, voir contacter les modérateurs au besoin.
Je te souhaite une belle journée.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour ou polysexualité

Profil

laurent59

le vendredi 01 janvier 2021 à 19h21

Bonjour Polyatomique,
Je ne comprends pas la question 'Comment accepter de se limiter ?', ainsi serais je heureux que tu développes ta pensée sur ce point.
Je ne comprends pas non plus la question 'De quoi ai-je besoin ?' en regard des phrases qui précèdent qui semblent brosser (avis personnel et vision subjective) une forme d'envie de plaisirs sexuels.
Sur ce point je m'interroge sur les mots 'pratiques monogamiques' suivis de 'nourriture intellectuelle', je serais aussi heureux que tu explicite ces points.
Si tu recherches actuellement des plaisirs charnels autrement qu'avec la femme avec qui tu es en couple depuis deux ans il existe bien des options possibles, que vous pouvez envisagez ensembles ou uniquement toi (je n’interprète pas votre relation au regard des informations que tu donnes la concernant dans ton message d'origine).
En fait je comprends assez peu le but de ton message. Mea culpa (je ne réponds pas par la négative à ta dernière question mais je ne comprends pas son sens probablement).
Quelques mots au pif : sex friend, libertinage, consentements, éthique, respect.

Voir dans le contexte

Discussion : « Poly yes ! », « Polyamour 2.0 » : la question du consentement relationnel. 2/2

Profil

laurent59

le vendredi 04 septembre 2020 à 10h25

J'adore.
Merci @artichaut pour ce super boulot.
Je ne peux que partager à mon univers aussi, c'est riche (même si ça m'a bien piqué de me rendre compte du chemin que j'avais encore sur certains points, c'est le jeu).

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

Voir dans le contexte

Discussion : [Lille] Café Polyamour

Profil

laurent59

le jeudi 27 février 2020 à 18h43

L'événement a été annulé.

Voir dans le contexte

Discussion : [Lille] Café Polyamour

Profil

laurent59

le jeudi 27 février 2020 à 18h43

L'événement a été annulé.

Voir dans le contexte

Discussion : [Lille] Café Polyamour

Profil

laurent59

le jeudi 27 février 2020 à 18h42

L'événement a été annulé.

Voir dans le contexte

Discussion : [Lille] Café Polyamour

Profil

laurent59

le jeudi 27 février 2020 à 18h42

L'événement a été annulé.

Voir dans le contexte

Discussion : J'ignore ce que je vous demande

Profil

laurent59

le jeudi 27 février 2020 à 12h11

Bonjour @jio,
J'accueille tes émotions et ton partage émouvant.
Je te souhaite de trouver une nouvelle paix intérieur, de l'écoute, et t'envoie un soutient (trop virtuel à mon goût) dans cette épreuve qui te touche.
Tu écris que tu es tombée, je te souhaite aussi de pouvoir te relever.

Voir dans le contexte

Discussion : Couple ouvert - Vraiment paumé ...

Profil

laurent59

le jeudi 27 février 2020 à 11h59

Re bonjour,
J'ai beaucoup aimé les réponses apportées à ton messages (les tiennes comme celles des autres intervenants).
Je réagis par rapport à un bout de la réponse de @PolyEric : pour moi si après une déconstruction tu reviens à ton schéma initial (car tu trouves qu'il te convient bien, finalement à cet instant T) ce n'est pas une perte de temps car tu le fais cette fois avec conscience et ça change tout pour moi car cela signifie que tu es acteur de ton choix de vie.
J'ai aussi envie de réagir par rapport à @alinea7 et la tienne : je suis aussi d'un naturel plutôt anxieux (mais je rappel que nous vivons dans des sociétés où la peur est l'un des outils principaux de domination et d'incitation à la consommation, donc nous ne sommes probablement pas les seuls ;) ) mais la pratique de sport, pour moi particulièrement du yoga, m'a permis de faire baisser mon anxiété.
Je ne suis pas en mode solution (si je suis honnête avec moi même y a quand même de ça quand j'écris ces lignes) mais plus en partage d'expérience. Je ne dis pas que ça te conviendrait et je ne sais pas si c'est même envisageable pour toi.
En ce moment je (re)lis un livre sur la CNV et je trouve ça chouette la manière dont ça peut aider à structurer le mode de pensé, vis à vis de soi même en premier lieu (pour apaiser les jugements sur soi même, cerner ses besoins, ses émotions, ce genre de choses).
N'hésite pas à revenir vers nous si tu as l'occasion de parler de ce sujet avec elle.

Voir dans le contexte

Discussion : Couple ouvert - Vraiment paumé ...

Profil

laurent59

le mercredi 26 février 2020 à 15h08

Bonjour LIR,
De quoi as tu peur de souffrir si elle rencontre d'autres personnes ? (Ca c'est pour la partie travaille sur soi même)
Elle ne peut pas t'imposer son mode de relation comme tu ne peux pas lui imposer le tien (ceci est une croyance personnelle).
Quand vous parlez ensemble de cette différence de point de vue sur votre manière de relationner (qui ne vous empêche pas de vous aimer) quels sont les besoins qui sont assouvis par chacun de vos mode de relation ?
Tu parles d'une solution unique qui me semble binaire et insatisfaisante (que l'un des deux se range à l'opinion de l'autre). Ne peux tu pas envisager des accords entre vous sous forme de demi mesures, de négociations ?
Tu ne l’empêches pas de vivre la vie qu'elle a envie de vivre (à priori avec toi aussi) mais tu peux lui demander de prendre en compte tes besoins et limites. Pas sous formes d'interdictions ou d'exigences mais en te recentrant sur tes besoins (ceux dont tu as peur qu'ils ne soient plus assouvis si elle découvre de belles choses ailleurs) et en étant force de proposition d'actions concrètes qui vous permettent de mieux vivre les choses (car elle non plus ne veut pas te faire souffrir avant tout).
Par exemple, dans le livre 'compersion' il y a des exemples d'accords, dont certains font état d'une certaines 'graduation' dans le vécu de la non exclusivité.
A titre personnel ce qui me mets en grande insécurité émotionnel est l'élément de surprise. Si tu as peur de quelque chose de ce genre peut être pouvez vous passer des accord sur un délais d'information avant un date, pour que tu sois au courant, que tu t'organises à te changer les idées à ce moment là (important). Tous les accords/ententes sont envisageables s'ils vous conviennent à tous les deux.
Que tu aies peur de l'inconnu est totalement entendable, je te conseille de ne pas laisser trop de place à celle-ci si tu en as la possibilité afin de vivre votre histoire en priorité et mettre en place des outils (cités ci dessus par exemple) lorsque le cas concret se présentera.

Voir dans le contexte

Discussion : Quand on me demande choisir...

Profil

laurent59

le samedi 22 février 2020 à 18h37

Bonjour,
Je vais être brute de décoffrage mais c'est ce que je pense en te lisant :
Ton amoureux est dégueulasse de te demander de choisir.
C'est totalement irresponsable de sa part et pire encore c'est te mettre une pression folle sur le cœur et dans la tête.
Le choix lui appartient totalement.
Ce qui t'appartient à toi c'est ton ressenti sur son choix et sur la situation. Tu n'as aucun droit sur sa vie mais le droit d'exprimer tes limites, tes possibles, changer ta vie au besoin (prévoir des activités, en parler ici...)
Ce qui vous appartient c'est la possibilité de définir des accords qui vous semblent justes à tous les deux pour respecter vos limites et aussi vos libertés.
Tu penses que tu vas souffrir s'il vit sa vie comme il en a envie. Ça vaut la peine de fouiller ce qui est lié à cette souffrance pour entamer un dialogue avec lui et renforcer votre couple sur les points où tu voudrais être rassuré, peut être ?
Et même si c'est un forum Polyamour tu es évidemment libre de ne pas avoir envie d'être polyamoureuse ou amoureuse d'un polyamoureux si ça ne te semble pas supportable ou envisageable.
Je te souhaite de faire de toi ta priorité, votre relation n'en sera que plus sincère, je crois.
C'est juste mon avis perso, qui vaut pour mon expérience.

Voir dans le contexte

Discussion : [Lille] Café Polyamour

Profil

laurent59

le jeudi 30 janvier 2020 à 17h50

L'événement a été annulé.

Voir dans le contexte

Discussion : Ententes et libertés individuelles, je souffre

Profil

laurent59

le mercredi 22 janvier 2020 à 18h30

@cactus et @artichaut Je vous remercie pour vos interventions qui sont pertinentes et qui m'aident beaucoup.
@artichaut
Je comprends ta vision de 'victime collatérale' dans mon choix de rupture. J'ai fais le choix qui me semblait le meilleur et vue de l'extérieur c'est clairement une interprétation possible de celui-ci puisque je n'ai pas rompu avec mes deux relations en même temps (exemple d'autre solution envisagée). Je sais que cette interprétation est possible et je suis conscient qu'une partie de ce choix est dû à l’évolution de mon environnement, avec A qui a exprimé une limite temporelle.
Je fais avec la réalité et je me suis centré, étudié plusieurs possibilités, leur réalisme ou non et c'est avec tristesse mais justesse pour moi que j'ai mis fin à une relation qui m'apportait beaucoup car ce choix était pour moi le meilleur (je ne développe pas c'est multi factoriel et personnel).

@artichaut
Tu as visé juste sur la partie 'j’espère que tu as bien expliqué à B ce qu'était le polyamour' (je préfère d’ailleurs parler d’interprétation personnel car nous savons que chacun vis à sa manière les amours plurielles). Comme je l'ai sous entendu dans mes autres posts je n'ai pas été clair, ni avec A, ni avec B dès le début de la relation (reprise de relation pour A). Je ne culpabilise pas, j'ai fait de mon mieux dans le contexte où ces relations se sont mises en place et j'ai démarré avec un sacré boulet de mon fait (je prends ma part de responsabilité sinon je ne peux pas évoluer et apprendre de mes choix).
Une des raisons de cette rupture est pour moi que je n'avais pas le consentement éclairé d'aucun des membres de mes relations, si l'on considère que je devais leur définir précisément ce qu'étais pour moi une relation polyamoureuse (ce qui est totalement recevable comme argument).

@cactus
Tu viens précisément de me donner la clef qui me permettra de mettre en place des ententes avec mes futures relations, je crois.
La manière dont tu es capable de qualifier le degré d'inconfort (d'atteinte à tes libertés) d'une entente me permet de concevoir des ententes/accords (ne pas les rejeter comme une atteinte 'absolue' à mes libertés) et d'informer ma relation du degré de 'pénibilité' que cette entente peut engendrer, afin que l'autre partie puisse le prendre en compte sans se dire qu'iel doit renoncer à ses limites ou ses besoins. Ça m'ouvre un domaine de possibles et de serenité qui me semble plus réaliste pour tous-tes. (je suis réaliste, ça n'évitera pas les discussions ;) )

@ourscalin
Je confirme qu'il est important de ne pas passer tout son temps à parler de polyamour, surtout si c'est pour focaliser sur les problèmes que cela pose ou pourrait poser (encore plus anxiogène avec l'imagination liée au futur). Par contre je ne dirais pas qu'il faut moins communiquer mais plutôt mieux: CNV, choix des sujets, de leur durée, respect des limites d'écoutes ou de paroles de chacun, etc...
Par contre, je n'ai pas l'impression d'être dans un milieu trouble où tout est à construire (ressenti perso), sinon j'aurais fui depuis longtemps je crois.

Je vais continuer mon petit chemin amoureux enrichi de vos retours et conseils (et qui répondent à ma demande initial, le top).
J'ai l'impression d'avoir été éclairé sur bien des points et de pouvoir poser des bases plus saines pour le futur.
Merci à vous.

Voir dans le contexte

Discussion : Je le bloque

Profil

laurent59

le mardi 21 janvier 2020 à 17h42

Bonjour,
Je te remercie pour ton message Truc77.
Je n'ai malheureusement pas de réponse à tes questionnements.
Par contre je crois qu'une de mes relations a eu un vécu qui peut se rapprocher par certains côté du tien et d'avoir un regard de l'intérieur sur ce vécu me fait prendre conscience de plusieurs choses sur mon comportement et ce qui peut poser problème (je crois être 'pire' dans certains de mes comportements, d'ailleurs)
C'est en ce sens que je te remercie de ton partage car il me fait réfléchir (et j’espère ouvre la voix à des discussions et changements éventuels de ma part).
Je trouve ton récit posé et cohérent. Je te souhaite courage dans tes prochains échanges avec lui (non pas que ce sera difficile mais les sujets à aborder en demande un peu quand même).

Voir dans le contexte

Discussion : Ententes et libertés individuelles, je souffre

Profil

laurent59

le mardi 21 janvier 2020 à 17h17

@ourscalin
Sauf que A et B m'ont demandé que je ne parle pas de ces personnes à mon autre relation (jalousie, faible estime de soi, volonté de gardé une intimité de couple 'absolu', toussa) et que j'ai donc eu régulièrement eu l'impression d'être entre l'enclume et le marteau (et je le répète, je n'ai jamais demandé à personne de changer, dans ma philosophie le changement ne peut venir que de soit).
Et pour l'histoire des week-end, c'est une version simple que tu proposes. La réalité est qu'un week-end sur deux je ne suis pas dispo et qu'il ne me reste donc que deux week-end dans mon mois. Si je suis 'égalitaire' je dois donc réserver un week-end pour chacune de mes relations (si j'en ai deux, je vais prendre ce pre-supposé qui correspondait à ma réalité mais on voit de suite la limite) ce qui a deux conséquences fâcheuses et vécues : un seul week-end par mois leur semble peu à chacune, et moi je n'ai plus aucun week-end pour mes activités perso, ce qui ne me convient pas.
Quant aux explications et à la transparence je suis aussi en terrain miné (rapport à la sensibilité de A et B évoqués dans mon mon premier paragraphe) car j'ai vécu de faire mal en en disant pas assez et inversement de faire mal en en disant trop, les deux provoquant de la jalousie (l'un par imagination que ce qui est vécu ailleurs est forcément meilleur, l'autre par envie). Là dessus je recommande 'compersion' et la méthode du dialogue par étapes qui permet de s'en sortir à peu près (en vérifiant si le degré d'informations fournis est satisfaisant, pas trop, laissant la main à chacun pour avancer ou pas dans la divulgation de détails).
Mon questionnement sur le droit de regard est aussi en rapport avec le respect de l'intimité de ce qui est vécu avec l'autre relation (l'intimité étant une notion floue et personnelle) et le fait d'avoir la possibilité de garder un 'jardin secret' personnel associé à une liberté personnelle qui ne serait être remise en question par une volonté extérieure d'être rassuré (ou pas, c'est une interprétation perso), ou une transparence rendue obligatoire par un choix de vie non conformiste.
M'adapter aux demandes de chaque relation (écouter, prendre en compte oui, forcément m'adapter... ok pour 'dans la mesure de mes possibles') ne me semble pas un conseil raisonnable car cela revient à me rendre responsable d'un besoin qui n'est pas forcément le mien (ou de souffrances qui ne sont pas les miennes). J'ai à cœur de soutenir les personnes que j'aime, leur donner amour, présence, temps de qualité, les chérir et les accompagner dans le chemin de leur épanouissements en liberté
Et pour être pragmatique j'ai bien entendu leur besoin et tenté de trouver, malgré l'impasse citée au début de ma réponse, des solutions mais j'ai eu l'impression d'apaiser leurs douleurs sur le coup, de me mettre parfois en grande difficulté, pour dissiper les doutes mais ça n'a pas guéri chez mes relations la source de ces doutes qui est en elles.
Et, à titre personnel, mes relations ont aussi d'autres relations et je me questionne aussi sur mon 'droit de regard' sur celles-ci en permanence, oscillant grosso modo entre le 'mes relations font ce qu'elles veulent en dehors de ma relation avec elles, c'est forcément enrichissant je suis heureux pour elles et disponible si elles veulent m'en parler' et 'polyamour = transparence et honnêteté j'ai le droit de leur demander si elles ont d'autres relations et pour favoriser ma compersion ou me rassurer dans mes angoisses d'enfant avoir des informations sur celles-ci'.
Ces deux positions sont critiquables en bien des points, je me creuse actuellement la tête pour trouver un mode de fonctionnement que j’espérerai le plus simple possible qui puisse me satisfaire (et tout ça varie dans le temps et l'humeur, sinon c'est pas drôle).

Voir dans le contexte

Discussion : Ententes et libertés individuelles, je souffre

Profil

laurent59

le mardi 21 janvier 2020 à 15h16

@cactus
Tu es dans le fond du problème.
A savait parfaitement quand elle m'a demandé de reprendre la relation et a accepté (mais pas en connaissance de cause, n'ayant jamais vécu ça, donc limite du consentement éclairé). A n'avait pas évalué la souffrance que ça lui causerait de devoir me 'partager' avec B (elle est poly sur le principe mais elle aimerait que je respecte son rythme de déconstruction, et en trois mois de se prendre le réel de cette autre relation au quotidien elle a beaucoup évolué mais aussi beaucoup souffert, d'où sa limite).
Quant à B effectivement elle n'imaginait pas qu'avoir une histoire d'amour avec un polyamoureux ça pouvait aussi comprendre que je sois très régulièrement avec A, que je parte parfois en week-end avec (ce que je faisais aussi avec B, j'ai mis beaucoup (trop) d'énergie à essayer d'avoir des relations équitables).
Ni l'une ni l'autre de mes relations n'a jamais même sous entendu qu'elle avait un droit de regard sur mes relations, même si parfois j'ai entendu que si je consacrais du temps à une nouvelle relations cela risquait de diminuer le temps pour les relations existantes et que ça pourrait être cause de rupture (et là je me pose la question entre chantage émotionnel et définition des limites).
Maintenant, j'aimerais que tu creuse sur le 'droit de regard' dont tu parles car c'est un sujet qui m'interroge aussi. Chaque relation me demandait quand j'étais avec l'autre, par exemple. Est ce pour toi un droit de regard ?
Il s'agissait notamment pour chacune des relations d'avoir la possibilité d'anticiper sur son malaise de mon indisponibilité couplé à l'angoisse de l'inconnu (et si j'étais avec une autre relation).
Ensuite une de mes relations m'a demandé si je pouvais parler de ce que je faisais avec l'autre afin de ne pas la diaboliser comme une relation inconnue et 'tellement mieux' qu'elle et se faire moins de films, humaniser celle-ci pour pouvoir travailler sur une éventuelle compersion.
Oui, dans cette histoire je suis persuadé que personne n'est complétement déconstruit, serein avec sa vision du polyamour, ses choix, la réalité, moi en premier. Et c'est pour ça surtout que j'ai décidé de revenir à une situation plus propice à une introspection et une remise en question me concernant (je ne peux agir que sur moi même).

Voir dans le contexte

Discussion : [Outil] Application ou site d'aide au dialogue pour poly

Profil

laurent59

le mardi 21 janvier 2020 à 14h57

artichaut
ça ?

Je confirme, je parlait bien de ce formulaire, qui m'aide bien en général, encore aujourd'hui.
Mon idée aujourd'hui est plutôt de faciliter la circulation 'comment tu serais avec ça?' (extrait de Compersion).
Dans mes relations je me prends régulièrement les pieds dans la marches, le tapis, les coins de tables et autres surprises désagréables sous formes de situations non discutées et non balisées.
Comme je marche vite je me casse la figure et en général je tombe sur les autres membres de mes relations et je fais mal à tout le monde au passage (très mal parfois).
Et après coup je me dis souvent 'mince, si j'avais demandé avant si cette situation était confortable pour tous j'aurais pu anticiper, m'adapter, ou agir en connaissance de cause' (oui, avec des si...).
Hier, j'ai essayé du coup de faire une liste de toutes les situations possibles de ma vie avec mes relations (pas ambitieux, je suis) afin de les soumettre pour un avis 'à froid' des différents protagonistes.
Pour moi, c'est une sorte de pre-requis aux ententes/accords. J'ai du mal à définir mes limites et les accords-ententes qui en découleraient car j'ai besoin de pouvoir en premier 'imaginer' la situation qui me poserait problème.
C'est une limite perso en soit. Si je me projette dans une situation je peux interroger mes émotions et sentir ce qui est confortable ou pas. Et pour me projeter dans une situation il me faut en premier la qualifier précisément (pas un truc flou genre 'Si je sors sans toi, comment tu te sens avec ça ?' Cette assertion est très anxiogène pour moi car trop flou et dans le doute j'aurais tendance à dire 'je peux gérer' (trouble du comportement inside, je me soigne) pour me rassurer et 'protéger' la liberté de l'autre (et comme vu dans une autre discussion: pas assez explicite : va dans le mur).
Alors qu'une assertion de type 'Si je sors avec mon amoureux dans ce restaurant (nom du resto) un soir de semaine, comment tu es avec ça ?' Je sais quand, où, avec qui et je peux me projeter, ressentir, partager ce ressenti afin que chaque membre de la relation soit au courant, je peux m'y interroger si j'ai besoin d'infos plus précises pour me préparer, etc...
C'est un exemple bateau et simple, trivial j'imagine pour poly aguéris mais j'ai ensuite pris la roue du consentement et je me suis dis que mes assertions pouvaient tout aussi bien porter sur une présence (suivant le lieu il peut être plus ou moins confortable des métamours, avec ou sans signes publics d'affection) qu'une activité, que des dons ou des réceptions (de services, cadeaux, autres).
Perso, je ne parle pas d'accompagnement mais d'avoir un outil interactif, rempli par ses utilisateurs, qui facilite le dialogue. Genre on rentre dedans les situations qu'on envisage de vivre avec d'autres relations (avec l'informatique il devient aisé d'avoir des choix multiples éventuellement conditionnés) et on soumets ça à nos autres partenaires qui peuvent répondre sur leur feeling par rapport à ces situations (réception et éventuelles réponses à son rythme).
Une fois ces réponses données on peut revenir à une discussion IRL sur les sujets qui nous semblent important de creuser, se servir de la synthèse de ceux ci comme base de discussion (avec la possibilité de regrouper par sujet, importance, niveau d'inconfort...).
Rien ne remplace une discussion honnête, explicite et la pus simple possible à la place de ce truc et son avantage est son principal inconvénient dès la conception : déshumanisée alors qu'il s'agit de relations humaines. Donc ça fait retomber le soufflé de certaines émotions mais ça peut au contraire exacerber d'autres réactions.
Voilà, j'en ai parlé à un de mes relations et j'ai eu un gros flop, je suis donc ouvert à tout type de retour.

Voir dans le contexte

Discussion : [Outil] Application ou site d'aide au dialogue pour poly

Profil

laurent59

le lundi 20 janvier 2020 à 10h25

Bonjour,
Après quelques mois de gestation inconsciente chez moi j'ai une idée qui a surgit ce matin.
Mais avant de croire que c'est mon idée j'ai besoin de vos lumière, expériences.
Savez vous s'il existe des sites web ou des application dont le but est de faciliter la communication pour les polycules ?
J'entends par là qui proposent des aides interactives pour définir où on en est dans nos changes avec nos partenaires par exemple.
J'ai lu pas mal de bouquins qui contiennent des outils à transposer sur du papier en règle général, des conseils d'avoir de l'aide IRL mais je n'ai pas encore rencontré des tests en ligne type 'questionnaire psy' qui permettent d'être aidé dans la relation, surtout dans le domaine de la définition des limites.
J'ai souvenir d'un formulaire sur ce forum par exemple qui permettait de définir grosso modo son type de poylamour mais je ne crois pas être tombé sur autre chose
Dis comme ça c'est un peu flou.
Amis des support numériques, j'attends vos retours (si ça vous parle et vous dis).
Bonne journée

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion