Polyamour.info

SaturnFox

SaturnFox

Le Tampon (Réunion (Île de la))

Participation aux discussions

Discussion : Où sont les lutines ?

Profil

SaturnFox

le vendredi 23 mai 2014 à 23h15

Il est très tard ici à la Réunion (une heure du matin), mais étant l'initiateur de cette discussion, je me sens la responsabilité d'y apporter une touche d'espoir. Ma première publication était pleine d'amertume et de ressentiment, mais j'ai fait énormément de chemin depuis : je reste très rarement à faire du sur-place en pleurnichant. Après avoir lu (sans trop intervenir) tous vos échanges, et avoir vécu certaines belles choses entre-temps, j'ai envie de contribuer à l'inverse à une solution plutôt qu'à de l'atermoiement. J'essaierai de rédiger une proposition et apporter un témoignage de ce que je vis en ce moment, mais il faudra malheureusement attendre demain pour ça...

Voir dans le contexte

Discussion : Où sont les lutines ?

Profil

SaturnFox

le mardi 20 mai 2014 à 19h56

Eh ben dis donc, si j'avais su que ma crise existentielle mènerait à une telle discussion !!! O__o
Comme quoi c'est un vrai malaise... Mais personnellement, je suis arrivé à la conclusion qu'il ne sert pas à grand chose d'en discuter, puisque l'asymétrie entre hommes et femmes ne sera pas résolue autrement que par une égalité totale entre hommes et femmes (dans 10000 ans peut-être ?) Et si on se bougeait plutôt le c** pour militer pour la libération des femmes ? Allez, tous dans la rue !! :-D

Voir dans le contexte

Discussion : Nos plus beaux témoignages d’Amours de poly-heureux ☺

Profil

SaturnFox

le vendredi 16 mai 2014 à 12h40

Belle surprise aujourd'hui de la part de mon fils de huit ans, qui n'est pas encore vraiment au courant de l'ouverture de notre couple (mais qui, au passage, a 4 ou 5 amoureuses à l'école et que ça n'a pas l'air de déranger plus que ça) :

- Si papa ou maman va passer quelques jours de temps en temps chez d'autres amoureux ou amoureuses, comment tu te sentirais ? Et est-ce que tu aimerais dormir chez les autres ?
- Ah non, moi je n'aimerais pas ça !!
- Mais pourquoi, qu'est-ce qui ne va pas ? :'(
- Parce que quand tu m'as fait dormir chez G et L*, j'ai eu trop chaud, et le parquet grinçait quand je me levait la nuit pour aller faire pipi !

(G et L sont un couple d'amis avec lesquels j'ai vécu une sorte de ménage à trois pendant un court moment.)

Lol, bon, ben il n'y a pas de problèmes alors, il n'y a que des solutions !

Voir dans le contexte

Discussion : L'inventeuse du mot "polyamour" n'est plus...

Profil

SaturnFox

le vendredi 16 mai 2014 à 11h29

Le fait qu'elle fut païenne n'entre pas en ligne de compte avec l'amour libre je pense... Mais dès lors qu'on s'intéresse aux spiritualités alternatives, on s'intéresse aussi aux modes de vie alternatifs, on s'ouvre l'esprit et on devient plus libre dans tous les domaines !
(J'ai été plus ou moins païen bien avant de découvrir que je pouvais vivre librement ma sexualité et mes sentiments, mais je n'ai pas tellement l'impression qu'il y ait un lien énorme entre les deux...)

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Comment rentrer dans les cases de la CAF, et de l'administration en général ?

Profil

SaturnFox

le vendredi 16 mai 2014 à 10h12

Voici pour commencer un résumé de ma propre situation, et des problèmes rencontrés.

J'ai vécu (peu de temps seulement, mais le problème se serait posé à la longue) avec un couple d'amis. Si j'avais su gérer correctement mes sentiments, ça aurait probablement pu tourner à la triade, avec un enfant en bas-âge.
J'étais alors déclaré comme célibataire à la CAF, hébergé chez les amis en question. Solution plutôt simple vis-à-vis de la CAF, et pas trop mensongère... (Mais si notre relation s'était concrétisée sur du long terme, nous nous serions vites heurtés aux limites d'autres administrations ! Une nuit, j'ai fait un cauchemar atroce dans lequel mon amie était aux urgences à l'hôpital, on n'acceptait que son mari à ses côtés, et je n'avais pas le droit de la voir... Je n'ose pas imaginer tous les problèmes que nous aurions pu avoir, en fonctions des différents scénarios possibles dans l'évolution de notre relation... surtout que je commençais à être très attaché au bébé.)

Après cette courte histoire, je suis revenu vivre avec ma compagne et mon fils de huit ans. Jusqu'à récemment nous n'avions aucun mal à rentrer dans les cases de la CAF car nous étions une famille tout ce qu'il y a plus de monogame standard. Mais ma compagne et moi savons que nous ne pouvons pas vivre ensemble 7 jours sur 7, pour l'équilibre de notre relation. Je crois que l'idéal pour moi serait de vivre pour moitié avec elle, et pour moitié ailleurs, que ce soit seul ou avec une autre amoureuse.
Sachant cela, j'hésite énormément à me déclarer à nouveau "en couple" auprès de la CAF, car notre situation est peut-être amenée à évoluer dans peu de temps. D'un autre côté, je ne peux pas non plus prétendre que je suis un célibataire, hébergé chez ma compagne et élevant mon fils, ça ne tient pas debout ! Chaque changement de situation prend du temps à être traité, et retarde d'autant plus le versement des prestations pour tout le monde... Existerait-il une solution miracle ? Y a-t-il quelqu'un-e parmi vous qui vit une situation semblable ?

Voir dans le contexte

Discussion : Comment rentrer dans les cases de la CAF, et de l'administration en général ?

Profil

SaturnFox

le vendredi 16 mai 2014 à 10h11

Après quelques recherches sur le forum (et même sur le reste du web), je suis étonné de constater que personne ne parle de ce sujet qui doit pourtant toucher tout le monde ou presque ici.

Ma compagne et moi débarquons tout juste dans ce mode de vie, et pourtant le problème se pose déjà : que dire à la CAF ? Comment réussir à déclarer sa situation en se rapprochant autant que possible des cases qu'ils proposent, sans mentir pour autant ? Car une fois qu'on devient créatif en matière de relations, pour concrétiser les projets de vie de chacun, on s'aperçoit très vite à quel point les deux seuls choix possibles "célibataire" ou "en couple" sont parfaitement ridicules ! (Et encore, la CAF accepte depuis très longtemps les couples homosexuels, c'est déjà pas mal...)

Je propose que chacun-e apporte ici son témoignage à ce sujet, et surtout la ou les solutions trouvées pour parvenir à rentrer plus ou moins dans les cases... Histoire que d'autres n'aient pas à réinventer l'eau chaude !

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : L'inventeuse du mot "polyamour" n'est plus...

Profil

SaturnFox

le jeudi 15 mai 2014 à 19h03

Il y a beaucoup d'articles qui circulent dans la communauté anglophone, ça n'arrêtait pas ce matin... Je ne sais pas si j'aurais le temps, mais je vais voir si je peux choisir le meilleur et m'y coller !

Voir dans le contexte

Discussion : L'inventeuse du mot "polyamour" n'est plus...

Profil

SaturnFox

le jeudi 15 mai 2014 à 10h05

Morning Glory Zell-Ravenheart, pionnière de l'amour libre et inventeuse du mot "polyamour", est décédée le 13 mai d'un cancer.
Plus d'infos : polyinthemedia.blogspot.com/2014/05/morning-glory-...

Voir dans le contexte

Discussion : Où sont les lutines ?

Profil

SaturnFox

le mercredi 14 mai 2014 à 19h17

Dieu
Je ne pense pas que le fait que les femmes soient libérées impliquera que les hommes pourront "baiser" quand ils veulent, ni même qu'ils pourront "baiser" davantage, si tant est que "baiser davantage" ou "baiser quand on veut" soit un objectif intéressant à se fixer... Ma vie sexuelle n'a pas été démultipliée depuis que je fréquente des polys (pourtant, on peut considérer qu'en moyenne, les femmes polys sont davantage libérées que les autres). La liberté, ce n'est pas de dire tout le temps "oui" (ce serait une liberté bizarre), ni même de le dire plus souvent (certaines femmes peuvent coucher pour de mauvaises raisons qui n'ont rien à voir avec l'expression de leur liberté la plus authentique : par conformisme, pour faire plaisir, par faiblesse, parce que tel mec est un challenge, etc.). La liberté, c'est aussi la liberté de dire : "non, je n'ai pas envie de coucher avec toi" voire "non, je n'ai vraiment pas envie de coucher avec toi" (pour ceux qui penseraient qu'il y a forcément une résistance psychologique profonde à lever à chaque fois qu'une femme leur dit "non" ;) ).

En fait, je "baise" même moins depuis que je suis chez les polys. Et pourtant, je suis plus heureux et je me sens bien plus aimé, apprécié et compris (à part peut-être quand je commence à discuter économie ;) ). Je ne suis pas un cas unique. Je connais des polys qui ont 5 ou 6 relations simultanées et qui font peut-être l'amour une fois tous les deux ou trois mois dans le meilleur des cas...

J'ai effectivement trop focalisé la discussion sur la quantité, et non pas sur la qualité ; et quand j'y réfléchis, je reconnais que je n'ai jamais manqué en quantité lorsque j'étais en couple mono. Mais pour un-e célibataire, je suis persuadé que le manque est un réel problème.
Et évidemment, nous sommes d'accord sur le fait que les femmes doivent toujours avoir le droit de dire "non". Mais le problème, c'est que toute la société les empêche aussi de pouvoir dire "oui" quand elles en ont envie, car l'un ne va pas sans l'autre (un "oui" ne sera jamais totalement franc si on a pas le pouvoir de dire "non" sans la moindre ambigüité). Une femme libérée sera beaucoup plus encline à accepter ses pulsions et à dire "oui" franchement quand elle en aura envie ; et plus il y aura de femmes libérées, moins il y aura de personnes frustrées (les hommes bien sûr, mais les femmes elles-même aussi, car je suppose car ça ne doit pas toujours être drôle de remplir les rôles de parfaites petites saintes soumises comme le leur a assignés la société). Et moins il y aura de domination masculine, ça me semble aller de soi.

Voir dans le contexte

Discussion : Où sont les lutines ?

Profil

SaturnFox

le mercredi 14 mai 2014 à 08h12

Dieu
Je ne crois pas non plus qu'aborder les relations humaines en termes d'offre et de demande soit tout à fait adéquat ^^

Et pourquoi pas en terme de coût / bénéfice, de stratégie marketing ou de retour sur investissement pendant qu'on y est ?

Dit comme ça, ça peut paraître malsain en effet, et pourtant c'est bel et bien la réalité dans le monde des monos ! Inutile de se voiler la face pour faire dans le politiquement correct, je pense au contraire qu'en prendre conscience permet de faire évoluer les mentalités. De manière extrêmement prosaïque (et volontairement provocante) : le jour où les hommes se rendront compte qu'il est de leur intérêt que les femmes soient libérées pour pouvoir baiser quand ils veulent, ils descendront tous dans la rue pour réclamer eux-mêmes l'égalité la plus totale ! Ils deviendront plus féministes que Virginie Despentes...

En ce sens, nous sommes des avant-gardistes, et nous avons la possibilité d'influencer le reste de la population (ce qui aurait comme regrettable dommage collatéral d'accroître le nombre de polys, donc de partenaires potentiels ;-) ). Ou bien nous pouvons rester dans notre coin, vivre heureux cachés, et laisser 99,99% de la population mondiale continuer à souffrir du sexisme...

LuLutine
Je ne me rends pas dans un endroit spécifiquement pour y rencontrer des poly...enfin, ça peut arriver, mais c'est loin d'être toujours le cas !

Je faisais de l'humour, en réponse à ton propre humour, pas besoin de te justifier ! :-) De même, je ne vais pas inviter des personnes uniquement parce qu'elles sont poly, mais ça fait quand même une sacrée affinité à la base, pour quelqu'un qui n'en fréquente pas... (Bon là c'est moi qui me justifie, lol.)

Pour la moquette en poil de licorne, désolé mais j'ai confondu, c'est Tentacara qui en parle dans le fil des témoignages d'amours de poly-heureux.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Où sont les lutines ?

Profil

SaturnFox

le mardi 13 mai 2014 à 21h50

GreenPixie

Bienvenue à la minute hebdomadaire ‘ je fais de la pub gracieuse pour OKCupid parce que c’est le meilleur site de rencontres of the galaxy ! ’ , yeah ! !

à la semaine prochaine pour la prochaine minute !
( et si ce n'est pas déjà fait, inscrivez-vous sur OKC ! pour zéro zeuro )

Ah pardon, j'ai enfreint une règle de la charte du forum concernant les noms de services commerciaux ? Toutes mes excuses si c'est le cas, je ne l'ai pas lue avant de contribuer... :-/ Mea maxima culpa !

Voir dans le contexte

Discussion : Où sont les lutines ?

Profil

SaturnFox

le mardi 13 mai 2014 à 20h35

LuLutine
Il n'y a pas autour de toi que des "monos en couples", si ?
Il doit bien y avoir des célibataires...non ?

Des célibataires qui restent avec leur convictions de monos, oui, il y en a... Leur réaction ? "Ah mais c'est génial ce que tu vis, fantastique ! Mais... moi j'pourrais pas." Envieuses, mais elles n'ont pas le courage de le tenter...

Pour vous, vous avez peut-être la chance de vivre au pays des bisounours (je crois me rappeler que c'est toi qui a de la "moquette en poil de licorne", non ?), et de pouvoir fréquenter beaucoup de polys, avec lesquels la question de l'exclusivité ne se pose même pas !

Mais à la Réunion encore plus qu'en Métropole, l'adultère et la jalousie sont des sports locaux qui se pratiquent à très haut niveau, avec force coups de sabre entre finalistes pour départager les scores (je n'exagère qu'à peine, les faits divers des journaux l'illustrent malheureusement trop souvent...)

Ma compagne a préféré ne pas aller plus loin dans une relation avec un gars qui est marié depuis 14 ans, mais qui ne partage plus rien avec sa femme (ils n'ont pas fait l'amour depuis 1 an). Car ladite femme ne semble pas disposée à lui donner sa liberté, et lui ne semble pas disposé à prendre ses responsabilités pour s'en libérer... Histoire classique ici, et j'en aurais tellement d'autres à raconter, dont j'ai été témoin avec mon métier !

Et sinon, euh... Ça te donne toujours envie de venir ? Les forêts sont belles, hein, et les arbres sont libres ;-)

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Poly nouvellement assumée + partenaire mono / comment supprimer sa souffrance...

Profil

SaturnFox

le mardi 13 mai 2014 à 17h19

reve_errance
La douleur est vive pour lui, déchirement pour moi de me trouver responsable de cette souffrance...

Dis-toi bien que tu n'es pas responsable de sa souffrance. Rappelle-toi que tu l'as prévenu dès le début de la possibilité que ça arrive un jour... Alors bien entendu, personne ne peut lui en vouloir non plus de réagir comme ça, car comme d'autres l'ont dit, il y a tout un monde entre une simple éventualité imaginaire, et une situation réelle.

As-tu pensé à lui proposer de lire des livres sur le sujet ? Personnellement je n'ai lu que "la salope éthique", mais je le crois assez rassurant sur sa façon de présenter la liberté de l'autre ainsi que la jalousie.

Voir dans le contexte

Discussion : En mai à Avignon « we poly fais ce qui te plaît » ☺

Profil

SaturnFox

le mardi 13 mai 2014 à 13h32

Dites... Vous ne vous cotiseriez pas pour me payer le billet d'avion, par hasard ? ;-)
(D'accord, par ici la sortie...)

Voir dans le contexte

Discussion : Où sont les lutines ?

Profil

SaturnFox

le mardi 13 mai 2014 à 12h31

Merci encore pour vos nouvelles réponses ! Je ne dirais pas que je ne suis pas d'accord avec vous : en effet, je me focalise trop sur le besoin de nouvelle relation et ce n'est pas forcément ce qu'il y a de mieux à faire. (Neuf ans d'exclusivité forcée expliquent cela, j'ai envie de goûter à ma nouvelle liberté !)

Et effectivement, les sites de rencontres sont certainement les pires endroits pour trouver des personnes qui collent vraiment (sauf OK Cupid qui est vraiment bien fait, et où j'ai peut-être une bonne surprise...) Mais au moins, on sait que ces personnes sont à la recherche de... quelque chose, quoi que ça puisse être, à la différence des monos en couples qui sont (théoriquement) fermées à de nouvelles relations.

Mais tout ceci ne change rien au fait que le rapport entre offre et demande (dans les relations hétéro "mainstream") est très clairement en défaveur des hommes, et que c'est un problème féministe fondamental, dont découlent beaucoup d'autres problèmes. Je n'ai jamais eu autant envie de militer pour le féminisme radical !

Et en effet, pour en revenir aux lutines, je comprends parfaitement qu'elles soient plus accessibles, puisqu'elles sont plus libérées et ne sont plus influencées par la pression sociale. J'en ai des exemples autour de moi (à commencer par ma copine, qui est vraiment très compréhensive et gentille dans ses rapports avec ses prétendants, qui doivent apprécier le respect dont elle fait preuve !)
De même dans le milieu libertin que nous commençons à fréquenter, je m'aperçois que les femmes sont libérées donc aussi demandeuses que les hommes (voire plus), et qu'en retour les hommes font preuve d'un respect extraordinaire, que je n'avais encore jamais pu observer... (Malheureusement elles sont moins nombreuses, ce qui continue à poser problème.)
Quand l'offre et la demande sont à égalité, les frustrations disparaissent, et qu'est-ce que ça détend !!

Bon sinon, la bonne nouvelle c'est que je commence à mieux supporter tout ça car je suis de plus en plus dans la même optique que vous (de laisser faire), et du coup ce fil de discussion peut s'arrêter là...

(Et sinon, les lutin-e-s, si jamais vous passez par la Réunion, sachez que vous serez très bien accueilli-e-s) :-)

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Où sont les lutines ?

Profil

SaturnFox

le lundi 12 mai 2014 à 11h15

Merci à vous deux pour vos réponses... Je m'aperçois que j'ai oublié de préciser plusieurs choses dans mon premier message :

1. Je suis à la Réunion, et pour ce qui est de l'amour libre, ce n'est pas l'extase... (voyons le côté positif des choses : je ne suis pas en Arabie Saoudite !!) Il m'est donc extrêmement difficile de trouver des personnes qui ont l'esprit assez ouvert pour me comprendre, surtout quand j'essaie d'être honnête dès le début sur mon statut. On peut trouver pas mal de libertins ici, ce qui est déjà bien mais je ne recherche pas uniquement du sexe pur, j'ai aussi envie de (re)tomber amoureux !

2. J'ai fait un passage par la case "séducteur" avant de découvrir l'amour libre (même si j'avais toujours été libre dans ma tête). Dans le milieu de la séduction, on apprend (pour caricaturer) qu'il est normal que ce soient les hommes qui soit entreprenants, qu'ils doivent assumer de prendre les rênes dans une relation, que les femmes se doivent d'être rassurées parce qu'elles n'assument pas leurs désirs... En bref, on ne cherche pas à remettre le système en cause, on cherche juste à composer avec pour parvenir à ses fins, avec des filles qui sont harcelées et sollicitées de toutes parts. J'étais convaincu de la justesse de cette démarche, et je me croyais féministe...
Mais lire "La salope éthique" m'a fait profondément changer ma vision des femmes, et je comprends maintenant la nature du véritable féminisme.
Malheureusement, je reconnais que les techniques de séduction sont très efficaces pour pouvoir rétablir un SEMBLANT d'égalité entre hommes et femmes (même si elle repose sur des bases fausses). Je me refuse quand même à les utiliser, car je réclame maintenant une véritable égalité entre les sexes ; égalité qu'il me sera à tout jamais impossible à obtenir puisque notre société est encore loin d'y parvenir, surtout à la Réunion où le sexisme est effrayant.

Je suis donc doublement handicapé : comme le dit Dossie Easton, être éthique n'est pas toujours facile !

Voir dans le contexte

Discussion : Où sont les lutines ?

Profil

SaturnFox

le dimanche 11 mai 2014 à 19h21

Pour ma première publication, j'avais commencé à rédiger une présentation et un témoignage sur l'expérience que je vis actuellement avec ma compagne. Mais il devient plus urgent que je vous demande de l'aide, car je suis actuellement dans une situation que je vis de plus en plus mal, au point de menacer mon couple, et j'ai vraiment besoin de conseils...

Pour résumer très rapidement, ma compagne et moi sommes officiellement un couple totalement libre depuis très peu de temps. Cette libération s'est faite de manière très positive, en un temps record (moins d'un mois), car toutes les conditions étaient parfaitement réunies pour ça (mais j'en parlerai dans un autre témoignage, beaucoup plus optimiste celui-là...)

Le problème, c'est que je m'aperçois qu'il est très difficile pour un homme d'être un lutin, dans un monde où persiste l'inégalité entre hommes et femmes. Je crois que nous tous ici sommes convaincus, que le sexe libre et l'amour libre sont de formidables vecteurs du féminisme. Dans un monde idéal, les femmes assumeraient autant que les hommes leurs envies, et iraient vers les hommes autant que l'inverse. Mais nous ne sommes pas dans ce monde idéal. Je sais maintenant que c'est totalement culturel et biaisé, mais il faut composer avec...

Audren en fait l'avertissement dans "Les fesses de la crémière" (et Dossie Easton en parle aussi je crois) : les hommes pleuvent autour de ma compagne sans qu'elle n'ait à bouger le petit doigt pour ça (à vrai dire, elle ne cherche même pas activement ces relations, elle se contente de "ramasser" ce qui tombe de plus intéressant, car elle n'est pas du genre à sauter sur tout ce qui bouge), tandis que je galère pendant des jours pour décrocher un rendez-vous où j'aurai finalement droit à un lapin. En fin de compte, ma compagne est la seule à pouvoir savourer pleinement sa liberté...

J'ai beau me dire que ce n'est pas parce qu'on prend conscience du véritable féminisme, que le reste du monde aura changé de même du jour au lendemain ; mais cette situation est très difficile à vivre car je me sens de plus en plus aigri. Je sais que ma compagne n'est absolument pas responsable de tout ça, et je fais tout pour la rassurer à ce propos, mais elle se sent coupable quand même et son bonheur est gâché. Je me sens totalement incompris, car elle ne semble même pas percevoir la différence monumentale qui existe, entre l'infinité de choix qui s'offrent à une femme libérée, et les galères d'un homme qui voit sa confiance en soi fondre au soleil...

Je suppose que certain-e-s d'entre vous ont vécu cette situation aussi, comment avez-vous réussi à vous en sortir ? Merci d'avance pour votre soutien...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion