Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

La relation "primaire"

Engagement
#
Profil

miss

le vendredi 20 avril 2012 à 11h06

A la lecture de vos différents échanges, je lis cette même phrase " prioriser la relation "primaire"..
J'aimerai comprendre pourquoi cette notion de prioriser une relation....

#
Profil

Paul-Eaglott

le vendredi 20 avril 2012 à 11h14

J'imagine que c'est un choix que certains peuvent faire, ou décider de faire ensemble.
Dans certains cas, ça peut par exemple être la condition nécessaire pour qu'un couple accepte de s'ouvrir à d'autres relations, de façon à conjurer la peur que l'ouverture ne rime avec rupture.

Mais ce n'est pas une loi immuable du polyamour :-)

(La loi immuable, selon moi, c'est "La non-exclusivité, on en parle et on trouve des façons de la vivre qui conviennent à toutes les personnes impliquées.")

#
Profil

coquelicot

le vendredi 20 avril 2012 à 11h20

Je pense a mon humble avis que dans le poly amour il n y a pas de relat.ion
primaire ou secondaire.
Il y a juste "des" relations egalitaires.
Sinon on ne s en sort pas.
Apres on les vit differement selon les personnes et les disponibilités de chacun.
Mais en aucun cas on ne donne plus a l un qu a l autre.
On se donne tout simplement.
Librement et gratuitement.

#
Profil

Plusssdamour

le vendredi 20 avril 2012 à 11h26

miss
A la lecture de vos différents échanges, je lis cette même phrase " prioriser la relation "primaire"..
J'aimerai comprendre pourquoi cette notion de prioriser une relation....

Bien souvent, à la lecture des divers posts, une première relation mono est déjà en place, le second amoureux d'un des deux conjoints vient embellir leurs vies, d'ou le terme de relation "primaire" pour le couple initial, mais, je ne suis pas experte, d'autres plus anciens sauront peut être mieux !

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Paul-Eaglott

le vendredi 20 avril 2012 à 13h17

Si c'est un éclaircissement sur le sens même de l'expression "relation primaire" que tu cherchais, effectivement ça a une signification, qui varie d'ailleurs selon ceux qui l'emploient. Pour moi, c'est -- quand il y en a une -- la relation qui a une existence sociale manifestement plus importante. Par exemple ça peut être la personne avec qui on est marié ou pacsé, ou la personne avec qui on vit, ou l'autre parent de ses enfants...
C'est a priori une relation dont il est nécessaire de tenir compte pour organiser sa vie, et donc ses autres relations.
Mais -- dans mon esprit, du moins -- ça ne veut pas du tout dire "relation préférée", par exemple.

Ensuite, la question de donner ou non la "priorité" à sa relation primaire, ça dépend des gens...

Personnellement, célibataire vivant seul et sans enfants, je n'ai pas de relation primaire, et je n'ai pas à résoudre cette question-là.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 20 avril 2012 à 13h59

Moi je suis assez d'accord avec Paul-Eaglott, parce que je ne me vois pas donner "plus" à un amoureux qu'à un autre.

Par contre, d'un point de vue strictement organisationnel, j'imagine très bien donner une certaine "priorité" à l'homme avec qui je vis et/ou avec qui j'ai des enfants, par exemple.
Ca découle en fait immédiatement d'une organisation de vie : un couple "central" mais dans lequel l'un (voire les deux) a (ont) d'autres relations.

C'est sans doute pourquoi certains polyamoureux ne veulent aucun engagement d'aucune sorte avec personne. De cette manière, ils ne se retrouvent pas "obligés" de donner une "priorité" à l'un(e) de leurs amoureux(ses).

Pour ma part, le fait de passer plus ou moins de temps avec un amoureux ne change pas sa place dans mon coeur, et je suis certaine qu'il en est de même pour eux ("quand on aime on ne compte pas"), alors c'est relativement secondaire. Ce qui est important pour moi, c'est faire le maximum pour qu'ils se sentent bien (sans pour autant me "sacrifier" bien entendu).

#
Profil

Lilly

le samedi 21 avril 2012 à 00h00

Juste en passant, un article qui m'avait beaucoup fait rire (jaune) sur l'importance de la relation primaire :
tacit.livejournal.com/346761.html

#
Profil

Junon

le samedi 21 avril 2012 à 10h44

Lorsque j'utilise le terme, il n'est pas connoté qualitativement, juste chronologiquement car je connais l'un de mes amoureux depuis 16 ans et l'autre depuis 2 ans.

#
Profil

boucledor

le samedi 21 avril 2012 à 10h55

Etant mariée avec un homme depuis 9 ans qui est de surcroît le père de mes deux enfants, je ressens tout naturellement notre relation comme étant un "pilier" dans ma vie sentimentale. Et même si le choix du poly-amour est individuel (c'est moi seule qui le vis pour l'instant) je souhaiterais que cela devienne un "choix de couple" car cette relation "initiale" est primordiale pour moi. Je comprends davantage l'idée de "relations égalitaires" dans le cas de personnes non-engagées dans une relation avant de faire le choix du poly-amour...

#

(compte clôturé)

le mardi 24 avril 2012 à 12h28

Bonjour à toutEs,

Je ne sais pas si le bon endroit pour poser cette question. Je suis nouvelle et pas très habituée à l'utilisation des forums. Je voudrais savoir si l'unE d'entre vous ont trouvé d'autres noms pour décrire "primaire" et "secondaire". Actuellement je les utilise pour décrire mes relations mais je trouve ça un peu "rude" comme mots. Surtout "secondaire", hein. Et puis "satellite" c'est guère mieux. Du coup, votre avis m'intéresse...

:-)

#
Profil

Junon

le mardi 24 avril 2012 à 14h35

A une époque je disais "mon amoureux" et "mon amoureux bis" (clin d’œil à une passion commune pour les B movies). Maintenant...je dis parfois "mon amoureux historique" et "mon autre amoureux" mais ce n'est pas très satisfaisant....

#

(compte clôturé)

le mardi 24 avril 2012 à 15h49

Bonjour Miss, bonjour à tous et à toutes,

Moi aussi j'ai ce "problème" de vocabulaire. Je suis mariée depuis plus de 20 ans et même si aujourd'hui je suis contre le mariage, je perçois ma relation avec mon mari comme essentielle. Je m'explique : je distingue deux choses : entretenir une relation amoureuse satisfaisante et vivre ensemble. Avec mon mari, les deux sont possibles et je dirais même que c'est le fondement de mon équilibre personnel. Cela ne m'empêche pas d'avoir vécu pleinement les relations amoureuses que j'ai pu entretenir par ailleur. Chaque relation est unique mais j'admets que je privilégie mon mari. Par exemple, si je suis invitée alors que mon mari travaille, je lui indiquerais juste que j'ai choisi de répondre favorablement à cette invitation. Par contre, s'il est également disponible, je privillégierais de passer du temps pour mon couple plutôt qu'en dehors. Eventuellement, on pourra se voir ensemble. Si les deux amoureux se respectent, c'est faisable. Un jour, ils m'ont fait la surprise de m'inviter tous les deux au restaurant : instant magique et inoubliable. Evidemment, j'ai fait en sorte de ne pas exacerber les jalousies. Aujourd'hui, je n'entretient plus de relation(s) en dehors de mon couple mais je priviligérais toujours celui qui m'aime depuis si longtemps. Il le fait si bien et m'apporte tellement. Il respecte mes choix et ma liberté amoureuse et réciproquement. L'important c'est le bonheur et celui-ci n'est ni primaire, ni secondaire, ni autre chose. Il vaut tout simplement la peine d'être vécu, au sein comme en dehors du couple "officiel" (mot que je déteste aussi).

J'espère avoir répondu à la question initiale (en fonction de mon vécu, bien sûr)

#

(compte clôturé)

le mercredi 25 avril 2012 à 09h40

Merci pour vos réponses... Je vais m'en inspirer et continuer de chercher des termes qui me conviennent davantage!(+) (+) (+) :-)

#
Profil

miss

le mercredi 25 avril 2012 à 11h19

Merci à vous tous pour vos réponses...Chacun d'entre nous semble chercher le "terme" le plus approprié pour "définir", si cela devient nécessaire, celui ou celle qui entre en second dans notre vie..Certains mettent tout en oeuvre pour que les différentes relations amoureuses entretenues soient "égalitaires" et d'autres ressentent le besoin d'en mettre une "comme pilier"...Mais, si finalement, nous nous mettions à la place de celui ou celle qui reçoit l'amour d'un "polyamoureux", qu'en penserait il ? Se considérerait il comme "secondaire" ?

#
Profil

LuLutine

le jeudi 26 avril 2012 à 19h16

Pas besoin de mettre des étiquettes aux gens, on peut les appeler simplement par leur prénom !
Et si quelqu'un me demande "Ah bon Pierre c'est ton amoureux ? Tu n'es plus avec Jean ?", et bien je répondrais "Si bien sûr, je ne suis pas exclusive !" (Ce qui nécessite ensuite quelques explications, mais si on ne voulait pas en parler, on n'aurait pas évoqué la personne en premier lieu, n'est-ce pas !)

Et pour les gens qui savent déjà que je ne suis pas exclusive, il n'y a pas de souci. Quand je parle de "mon amoureux", c'est comme si je parlais de "mon frère" et que j'aie plusieurs frères : n'importe qui qui le sait interprétera correctement "un de mes frères".

Sinon, on fait comme kerdekel, on dit "un de mes amoureux" et on observe le regard interloqué des gens en face (dans le cas où ils ne sont pas au courant, sinon ça n'a même plus rien de problématique en fait, donc pourquoi se poser la question ?) ! :P

#
Profil

PolyEric

le vendredi 27 avril 2012 à 01h12

Moi, je ne dois pas être comme les autres, parce que je n'ai pas de relation primitive.
Je n'ai en effet, que des relations évoluées ! :-)

#

(compte clôturé)

le samedi 28 avril 2012 à 15h11

Dans mon cas, la différence réside peut être dans le fait que j'avais une vie monogame qu'un coup de foudre, bienheureux, est venu chamboulé. Ma situation ne peut pas être la même que celle d'une personne célibataire qui entretient plusieurs relations "égalitaires". Choisir la monogamie séquentielle (comme beaucoup le font) aurait été une solution mais j'aurai été malheureuse car je les aime tous (chaque amour étant unique, je ne qualifierai pas mes sentiments d'égalitaires). I'amour oui, mais on doit savoir ce que l'on attend de l'autre. Avec mon mari vient s'ajouter une vie de couple. Avec les autres relations que j'ai entretenues, c'était des moments de bonheur, d'amour, de complicité. Avec mes "amis" (terme qui m'est venu naturellement pour le premier et qui m'est resté), nous avons été là lorsque l'autre avait besoin d'aide, nous avons partagé beaucoup et ma vie de couple ne s'oppose pas à cela. Mon entourage proche sait cela, qu'il l'accepte ou non. D'ailleurs, c'est en général bien perçu. Récemment une amie me disait qu'elle ne connaissait aucun "vieux couple" comme le nôtre qui soit aussi proche et aussi complice. Je lui ai répondu que c'était sans doute parce que l'on était un peu hétéroclite. Elle a souri, réfléchi puis affirmé qu'au fond, c'était peut être les autres qui étaient bizarres, que l'amour avait l'air si naturel pour nous.
Pour répondre à Miss, le terme de "secondaire" ne me dérange pas. Aucune conotation péjorative de ma part. Les instants de bonheur vécus sont ni primaire, ni secondaire, ni autre chose qu'unique. Simplement, j'ai une vie de famille, une vie sociale "officielle". Même si j'ai redéfini les bases du mot "mariage" (pour mon cas), même si j'ai ma liberté de ressentir de l'amour pour qui me plait, même si je suis libre de donner de l'amour et du bonheur à un nombre pluriel de personnes simultanément, je ne partage mon toit qu'avec une seule personne, qui a le même toit que moi, les mêmes enfants que moi, etc. Par contre, je ne cache pas mes autres relations. Elles font aussi partie de ma vie et je l'assume publiquement, tout comme mon mari.
Pour répondre à Eric, je pense que toutes relations assumées sont évoluées. D'ailleurs je descends du singe, pas du mouton (à prendre uniquement avec de l'humour :-) ). En juin, je viendrai avec mon costume de Lucie (gag!!!). => voir rubrique évènements

#
Profil

coquelicot

le samedi 28 avril 2012 à 18h53

Eric_49
Moi, je ne dois pas être comme les autres, parce que je n'ai pas de relation primitive.
Je n'ai en effet, que des relations évoluées ! :-)

evoluees ou evolutives?
en cours d evolution ou d evaluation?
primaires ou primates?

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Plusssdamour

le samedi 28 avril 2012 à 22h21

Eric_49
Moi, je ne dois pas être comme les autres, parce que je n'ai pas de relation primitive.
Je n'ai en effet, que des relations évoluées ! :-)

J'espère, parce que "tu le vaut bien................."

#
Profil

Abel

le dimanche 12 mai 2013 à 10h56

Permettez-moi de relancer ce fil car il est l’un des points qui questionne ma relation actuelle avec mon amie polyamoureuse (voir ce fil). Je comprends parfaitement que certain(e)s polyamoureux « expérimentés », et/ou instinctifs, ou n’ayant tout simplement pas envie de hiérarchiser leurs relations/sentiments soient gêner par les notions de « primaire » ou de « secondaire », voir de « tertiaire ». Toutefois, je trouve que c’est un bon outils à l’usage des partenaires mono ou des polyamoureu(se)x débutant(e)s pour ne pas se perdre.

Désolé de reparler de mon histoire, mais je ne peux parler qu’à partir de mon expérience, évoluant ainsi au fil des posts. Comme je l’avais expliqué, au début de notre relation avec mon amie, bien qu’elle soit polyamoureuse, j’étais alors son unique relation sentimentale. Si d’après moi, nous n’étions pas en couple (pas de bien ni de projets en commun), nous étions bel et bien « ensemble ». Lorsqu’a débuté sa seconde relation et que nous en avons discuté, celle-ci ne remettait pas en cause notre propre relation car justement elle était « secondaire » (nous n’employons pas ce terme alors). Pour elle et lui, qui était en couple de son côté. Cela m’a rassuré un temps et permis de tolérer la situation qui était nouvelle pour moi, jusqu’au moment ou ma jalousie a pris le dessus. N’assumant plus le fait d’être Un « avec » les autres, je suis devenu Un « parmi » les autres (je ne connaissais pas alors les notions de primaire et secondaire). De fait nous n’étions plus ensemble. Pour le mono que je suis, il fallait qu’il y ait rupture, afin que je puisse me positionner et contenir ma jalousie en lui ôtant toute légitimité. Me plaçant ainsi à égalité vis-à-vis de son/ses autre/s relation(s), je ne me donnais plus le « droit » de regard sur celle(s)-ci. Chez un couple de mono la rupture aurait sans doute été définitive, mais vu qu’elle est poly et moi toujours amoureux, nous avons continué ainsi. Nous avons donc maintenant une relation « secondaire» formelle entre deux célibataires et "égalitaire" vis-à-vis de(s) l'autre(s).

Aujourd’hui, à l’heure où je me sens prêt à recouvrer ma situation de « primaire », je commence à penser qu’à terme, cette hiérarchisation des relations/sentiments pourra être dépassée. Elle n’aura été qu’un outil, une étape nécessaire à la (re)construction de notre relation. Il n’y aura alors peut-être que des situations différentes suivant les partenaires à gérer au mieux suivant les disponibilités et les désirs de chacun. Pour le mono que je suis, s’il pense avoir découvert la partenaire avec laquelle il voudrait faire sa vie, la perspective du couple reste.

Pour mon amie non plus, qui est plus « instinctif » ça n’a été facile. Elle semble toujours se questionner là-dessus. D’un côté, dans son cœur je suis toujours resté au niveau « primaire » c'est-à-dire au plus haut dans ses sentiments et dans l’importance de notre relation, et d’un autre côté, elle exprime le besoin de rester célibataire, pour le moment au moins, afin de mieux pouvoir repenser et gérer ses relations.

Pour conclure, je pense qu’il ne faut pas confondre, hiérarchisation des relations et hiérarchisation des sentiments. D’autre part, je pense aussi que hiérarchisation des relations ne veut pas dire classement qualitatif. Chaque relation doit avoir son importance. Que l’on emploi les notions de primaire, secondaire ou d’autres, l’important pour les différents partenaires est de trouvé sa place, son équilibre, au sein des relations multiples de sa/son/ses partenair(e)s. Bref, de savoir où l’on habite.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion