Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'événement

Rencontre polyamour Paris 8 mai

#
Profil

Siestacorta

le mardi 11 mai 2010 à 17h05

Ben t'as bien fait de pas venir, hein ?
Quel coup de bol t'as eu d'être malade, ça t'a donné le recul nécessaire !
Je te félicite de cette capacité de comprendre comment fonctionnent les gens à partir de propos de forum, c'est un super-pouvoir ça, ça doit être bien pratique pour faire du journalisme.

Si tu ne peux pas comprendre la méfiance des gens quand à exposer dans un média des détails de leurs vie intimes, ça rend plausible l'hypothèse d'une enquête mal menée.

Comme ça été dit, les cafés poly ont déjà permis à des journalistes de rencontrer des pratiquants. Perso, si ça permet à des gens de tomber sur le mot "polyamour" et de faire du chemin, je m'en fous un peu que le papier mérite le Golden Globe ou pas. Mais je crois qu'on survivra à l'absence d'article de ta plume, merci de nous avoir prévenu quand même.

Et sinon, que le polyamour ne soit pas une pratique inavouable où l'on ait besoin de porter une cagoule quand on en parle dans les journaux, c'est plutôt une bonne nouvelle.

#

Pépito (invité)

le mardi 11 mai 2010 à 17h10

Mais retourne toi Clémentine, arrête de courir et retourne toi : regarde, il n'y a personne.
Oui, tu es toute seule. Polysolo, si tu veux.
Je te classe donc dans la catégorie "je me donne de l'importance pour compenser".
Navré de te l'apprendre, tu n'es pas Angelina Jolie.

Créer un site et refuser la médiatisation, c'est antinomique.
Un site Internet est par définition un média.

#

Pépito (invité)

le mardi 11 mai 2010 à 17h16

Pour Siesta...

Je comprends parfaitement la méfiance, certainement pas l'injure.
Je prends toujours beaucoup de temps pour expliquer mes intentions, soupeser chaque point, nuancer un propos, le situer dans une histoire générale, ou personnelle.

Mais ce qui est drôle, parmi toutes ces réactions, c'est le fantasme que véhicule la presse. Comme si j'étais un infiltré, grimé et matois, portant une micro-caméra dans sa boutonnière.

#

Pépito (invité)

le mardi 11 mai 2010 à 17h19

Pour Siesta encore...

Un Golden Globe consacre des fictions, audiovisuelles ou cinématographique.

Les journalistes reçoivent des prix Albert Londres, ou des prix Pullitzer.

Tu vois, c'est ça le journalisme : recouper ses informations, toujours vérifier pour ne pas dire de bêtises. C'est ce que l'on appelle la rigueur, loin, très loin de vos fantasmes.

Autre chose ?

#

Pépito (invité)

le mardi 11 mai 2010 à 17h22

S'il y a autre chose, dites le moi, car vous le constatez : je suis guéri :)

#

(compte clôturé)

le mardi 11 mai 2010 à 17h22

Tu t'invite encore comme un porc à cette discussion. Je t'invite à relire la charte qui cadre les discussions ici, et au cas où tu ne puisse toujours pas la respecter, je t'invite à sortir. Juste par curiosité peux-tu donner le nom du média pour lequel tu travaille, ou bien as tu besoin de rester anonyme pour proférer de tels attaques personnelles sur les personnes dont tu étais censé t'intéresser ?

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 11 mai 2010 à 17h23

Pépito

Navré de te l'apprendre, tu n'es pas Angelina Jolie.

Hm, de mieux en mieux, la qualité pro monte.

Pépito
Créer un site et refuser la médiatisation, c'est antinomique.

Clem n'est pas une star, mais tu n'es pas la médiatisation.

Tu l'as pas créé, tu le vends, Ne prend par cet air important, Calme toi un peu, redescends,
comme il chante l'autre.

Pépito
Un site Internet est par définition un média.

Entre venir s'exprimer sur un forum spécialisé, contrôler ce qu'on y écrit sous pseudo et passer dans un média généraliste, il y a un monde.

Et si les sites sur le poly peuvent servir d'interface avec les journalistes, c'est normal de vouloir formaliser les contacts plus personnels qu'on pourrait avoir avec eux. Le droit à la protection de la vie privée, ça fait pas tilt ?

#
Profil

Siestacorta

le mardi 11 mai 2010 à 17h28

Right sur les golden globe, Pullitzer aurait été juste. :-/
L'avantage du forum, je peux corriger après...

#
Profil

Siestacorta

le mardi 11 mai 2010 à 17h29

786
Tu t'invite encore comme un porc à cette discussion. Je t'invite à sortir. Tu peux donner le nom du médias pour lequel tu travaille, de façon qu'on parle avec le responsable de rédaction ?

Nan mais ça, à la rigueur, que n'importe qui puisse se pointer... C'est le principe.
Ce qui est étonnant, c'est de s'attendre à n'avoir que des bonnes réactions...

#
Profil

usclade

le mardi 11 mai 2010 à 17h46

Bon faut-il entamer des négociations pour faire appliquer un cessez-le feu? Je viens de lire le fil et je comprends mieux le fond du problème. Comment peut-on faire pour que ce lieu ne soit pas un espace où on sort son flingue à la moindre contrariété?
La cohabitation est vraiment difficile quand on n'a pas le même sensibilité aux rapports humains...
N'y a t-il jamais eu de propostion pour splitter ce forum en une zone "zen & peace" et l'autre "brut de décoffrage" comme un bon vieux village gaulois coupé en deux? :-)

#

(compte clôturé)

le mardi 11 mai 2010 à 18h10

Ouh dis donc Pépito, elle passe pas bien, la soupe à la grimace? Ca doit être dur la vie de journaleux, si tu ne supportes pas la critique... Tes opinions ne font pas la pluie et le beau temps... Heureusement, il ferait encore plus chagrin! Sans rancune, et soigne-bien ta fièvre. Un petit beurre au chocolat te ferait du bien. Et moi je suis très contente d'être médiatisée au contraire, c'est drôle que tu interprètes tout de travers.

#
Profil

Junon

le mardi 11 mai 2010 à 18h16

Je réagis un peu tard, étant un WE en amoureux (oui, oui avec plusieurs amoureux. Je sais, je suis un peu pesante avec ça, mais ça me réjouit grandement).
Je ne suis pas certaine, Pépito le journaliste masqué, que tu aies véritablement cerné le polyamour. Il me semble que pour beaucoup de ceux qui le vivent, ce concept s'applique surtout à des relation sentimentales plus que sexuelles.
Alors rapprocher ça de tes expériences pros avec des pratiquants de paraphilies "véritablement inavouables" (Je suis curieuse d'ailleurs, qu'est -ce qui peut être véritablement inavouable aujourd'hui? la pédophilie revendiquée?) pour souligner notre paranoïa (souvent injustifiée, là, je suis d'accord), ça me paraît peu pertinent.
Et puis, ça ne me hérisse guère d'être une révolutionnaire de salon:
d'abord parce que certains salons ont révolutionné le monde et la perception qu'on en avait (et je ne parle pas des canapés défoncés de 68!), ensuite parce que je me suis toujours considérée comme une sympathique atypique. Défiler sous une bannière, pas mon truc, je trouve que ça obscurcit pas mal la vue quand on marche.
Tu ne parleras pas de nous, ma foi, tant pis. Mais il est dommage que tu te montres si méprisant envers un potentiel sujet.
Quant à ta remarque sur Clémentine, je la trouve totalement déplacée. Tu ne bosserais pas pour Closer, plutôt?

Pépito (olé)
Bonjour à tous...
Grâce à vous j'ai compris que "poly" ne s'écrivait pas avec un "i".

Vous avez sans doute remarqué que le journaliste n'était pas dans vos "pâtes" (sic) car il était dans les choux. Je viens de passer quelques jours alité avec une forte fièvre. Aujourd'hui je suis sur pieds, et je découvre avec amusement vos échanges verbeux.

J'ai vagabondé dans des milieux très différents, certains étant bien plus irrévérencieux que le vôtre, et j'ai traité de pratiques véritablement inavouables ; à mon sens le Polyamour est une sympathique révolution sexuelle de salon. Rien de plus. Donc les grands airs de libérateurs que se donnent les membres les plus ardents de votre site m'apparaissent comme des tartufferies pathétiques, particulièrement lorsque certains se méfient du micro caché dans ma manche, ou des propos qui seraient déformés. Il existe des groupuscules indépendantistes corses qui se défient moins de la presse, sans doute car ils lisent les journaux, aussi parce qu'ils se font une idée moins haute de leur personne.

Des réfractaires à l'interview, à la présence du journaliste-félon, j'en ai rencontré un très grand nombre. Et une règle existe, une règle presque sans exception : les plus gueulards de prime abord sont ceux qui ensuite font tout pour capter la lumière. Les râleurs se révèlent être des bêtes de scène, qui piaillent pour obtenir leur quart d'heure de gloire. Haïr le journaliste, cela fait partie de leur jeu, c'est la démonstration de leur "intégrité"... Et cela ne m'amuse même plus.

Chaque média est différent, chaque journaliste l'est aussi. Il y a ceux qui veulent comprendre, et ceux qui aiment se conforter dans leurs idées reçues. Les conservateurs d'un côté, les libéraux de l'autre. Le monde entier est divisé entre ces deux catégories : la moindre des choses, avant que vous ne preniez le temps de vous répandre en injures, serait de comprendre ces deux nuances cruciales. Cruciales comme le fait de distinguer sa droite de sa gauche.

Tous les mouvements traînent dans leur sillage des Ayatollahs. A ma grande surprise, le Polyamour compte davantage d'Ayatollahs que de gens calmes et désireux de faire connaître ce qu'ils ressentent, éprouvent, pensent, le plus justement possible.

Je ne vais donc pas parler de vous en mal...
mais ne pas en parler du tout.

Je remercie ceux qui ont pris ma défense, je loue leur vaillance.

Jean-Alain aka Pépito

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

Pépito (invité)

le mardi 11 mai 2010 à 18h44

Je suis "masqué" pour respecter le principe de ces forums, où chacun y va de son pseudonyme.

Ces développements interviennent après mon intention d'écrire sur ce sujet (polyamour), et donc de solliciter des interventions diverses et variées. Mon désir de variété a été effectivement assouvi. Mais il est étrange que personne ne se soit proposé de m'éclairer davantage.

A l'attention de cette personne (je ne me souviens plus laquelle) qui parlait de vie privée, elle devrait savoir que le fait de reproduire dans un magazine une photo, ou les propos d'une personne n'y ayant pas préalablement consenti est un délit puni par la loi, il peut conduire son auteur devant un tribunal correctionnel. Donc il est superflu d'invoquer un quelconque "respect de la vie privée". Ce respect s'exerce de facto.

Enfin, oui, il existe de très nombreuses perversions inavouables, et elles ne tombent pas forcément sous le coup de la loi, seulement sous celui de la morale la plus courante.

Pour conclure, j'ai mal terminé mon premier billet ; je vais écrire cet article. Et le conclure par une liste de sites où j'ai été très bien reçu, avec courtoisie, et même gentillesse. Celui qui se termine par .info aura le traitement qu'il mérite : j'expliquerai l'accueil qui m'a été réservé ici.

Ca, j'ai le droit.
Et qui oserait dire que les journalistes sont des menteurs ?

PS pour Clémentine.
Non, il n'y a toujours personne derrière toi.

#
Profil

Junon

le mardi 11 mai 2010 à 19h08

Je note que tu ne réponds pas à ma suggestion sur le fait que tu aies peut être mal cerné le polyamour.
Et je me répète, associer celui-ci à des pratiques sexuelles sinon inavouables, du moins spectaculaires est un non sens de mon point de vue et éclaire de manière défavorable ta curiosité de professionnel (si certains membres du site craignent le sensationnalisme à outrance sur le sujet, c'est à juste titre.)
Pour ma part, si je ne réponds pas favorablement aux demandes de journalistes, c'est tout simplement que mon témoignage seul (puisque mes compagnons tiennent farouchement, eux, à ne pas témoigner) n'aurait aucun intérêt.
Mais rien n'empêche d'utiliser les MP pour discuter, comme je l'ai fait avec d'autres, membres ou journalistes.
Quant à la référence au masque, rien à voir avec le jeu du pseudonyme mais juste au fameux justicier latino qui signe d'un Z...comme Zélote.

#

(compte clôturé)

le mardi 11 mai 2010 à 19h09

Pepito, c'est parfait, ton papier rendra crédible le PA de manière générale, il faut bien un petit bémol pour ça. Moi je suis plutôt contente qu'il soit dit quelque part qu'on n'est pas des gentils-gentils, et ça nous fera de la pub', t'inquiète.

T'as raison, y'a personne derrière moi, parce qu'on est en hémicycle démocratique.

Bon vent! :-D

#
Profil

CoffeePint

le mardi 11 mai 2010 à 19h58

Pepito, mon garçon, tu es d'une condescendance remarquable avec les gens de ce forum.

Premièrement, le site n'a pas été crée par Clémentine.

Deuxièmement, écris ce que tu veux, continue à tout comprendre de travers, et confirme ce qu'on pense de certains journaux lorsqu'ils parlent du polyamour. Super, t'as été mieux accueilli ailleurs, tant mieux pour toi. Ici, c'est pas les bisounours. Attends toi au retour des boomerangs que tu lances.

Troisièmement, je te le dis en amie, il va falloir que tu grandisse un peu et que tu commence à réaliser que les choses ne sont pas forcément binaires et ne rentrent pas forcément dans les ptites cases où tu voudrai qu'elles soient, que ce soit à propos du polyamour ou autre chose. On te l'a déjà dit sur le chan, je te le redis ici.
Qui es-tu pour affirmer par exemple (ce n'est qu'un exemple parmi tout ton babillage) que le polyamour est une "révolution de salon"? C'est pas un gros cliché ça? (Par ailleurs, entre nous, je pense que tu blesse certains à dire ce genre de choses, car pour ceux-là, c'est injustifié et une remarque parfaitement déplacée)
D'autant diraient que tu as trop d'imagination, je pense pour ma part que tu n'en as pas assez. Pas assez car ton esprit est limité à certains clichés, il affirme plus qu'il n'interroge sans se préoccuper des réponses en face, qui ne seront de toutes façons pas écoutées ou pas prises en compte à partir du moment où elles ne rejoignent pas tes petites cases.
Penser ainsi, avec des limites et des "c'est comme ci ou comme ça et basta", sur un sujet qui ne rentre pas du tout dans les réponses manichéennes (exemple type d'un sujet apportant une réponse manichéenne, "tu veux un café, le thon?", réponse, "non merci, morue ^^" ou "Oui, plus vite que ça la raie!" -vismavie j'aime les poissons) , c'est déjà triste pour le lambda, mais alors pour un journaliste... Pardon mes aïeux, mais ton professionnalisme, tu semble te l'être mis profondément dans le fondement. (+) C'est fort dommage. :-/
Maintenant, écris bien ce que tu veux, pour ma part, j'en ai rien à faire, et m'est avis que c'est le cas de bien des gens sur ce forum. De toute façons, nous ne sommes pas bien vus. Alors, un article abscons de plus ou de moins écrit par un journaliste obscur pour un magazine fém très probablement à la noix (prouve nous le contraire, fais-nous plaisir), c'est pas là-dessus que nous nous concentrerons.
Nous préférons nous concentrer sur ceux et celles de tes collègues plus sérieux (heureusement je le crois encore très nombreux) apportant une réelle recherche, sans jugement, qu'ils soient d'accord ou non sur le principe, bref, qui d'entrée de jeu ont une démarche constructive de leur projet.
Ce que tu n'a pas, même si tu en dis le contraire. (Dans mars attack, les martiens disent "nous sommes vos amis" en massacrant tout le monde. Tu me fais clairement penser à ça. Et clémentine n'est pas parano, je pense qu'elle a elle aussi une vision de ce type dans la tête... Et rien à voir, mais j'éviterai de la chercher avec aussi peu de finesse si j'étais toi, tu vas perdre)

Quatrièmement, le coup des pseudonymes qu'on a tous, il a bon dos. Certains d'entre nous utilisent un pseudo, voire deux mais cela ne signifie pas qu'ils soient forcément anonymes. C'est pas parce-que ça rime que ça veut dire la même chose. Par exemple, il te suffit de faire une simple recherche sur mon pseudo sur Google (quoi? une recherche google? Mais qu'est-ce que c'est? Je suis journaliste moi mademoiselle, rechercher des trucs, mais vous n'êtes pas sérieuse! M'enfin! On aura tout lu, Lulu!) pour savoir -entre autre- mon nom, mon prénom, et surtout, mon sexe (tu apprendra donc que je ne suis pas un "bouffon". Aaaah.... :) Il a bon dos le ouuuh les vilains ils m'insultent, Faites ce que je dis pas ce que je fais hein? ^^ ) .
Nan mais c'est vrai, une recherche google c'est quand même vachement complexe, attends. Faut ouvrir ton navigateur, faut ouvrir google, faut taper le mot de la recherche et cliquer sur ok, et après, faut lire les résultats. Lire quoi!! Le truc de oufzor qui tue les mamans ourses! Nan, je comprends que ça soit difficile à faire...

Cinquièmement et enfin (aaah ouf, elle va arrêter de parler la grognasse), tu cherchais des admins?
J'en suis une.
Bohwaz et Lulutine le sont également.
Personnellement, je trouve que le sujet dérive en vrille (pour reprendre une expression que j'aime beaucoup chère à Insognare) et en vrai troll velu des montagnes, avec des vrais morceaux de phrases-pas-sympas-insultantes dedans. J'ai été patiente jusque là, j'ai même choisi de t'ignorer sur le chan (quoique si j'avais eu l'op ce jour là, je t'aurai banni dès la première insulte, ok, je suis pas patiente). Mais tu sais ce qu'on dit, on dîne pas avec le diable, même équipé d'une cuillère à long manche.

Donc, pour conclure, deux options s'offrent à toi. Ou tu change d'attitude pour un discours plus posé et plus nuancé et pas dans la provoc' à deux ronds. A ce moment, je pense que les gens ici t'accueilleront à bras ouverts (parce que pour en avoir observé, la plupart sont pas franchement ce qu'on pourrai appeler rancuniers) .
Ou tu continue sur ta lancée. A ce moment, je fermerai ce sujet qui n'apporte rien de très décent à nos nerfs et surtout pas à la discussion.

Je te laisse le choix de corriger le tir. Ne le rate pas. ^^

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Ascheriit

le mardi 11 mai 2010 à 20h25

Pépito
Mais il est étrange que personne ne se soit proposé de m'éclairer davantage.

Il faut avouer que ton approche était des plus vagues:

Pépito
Bonjour à tous,

je suis journaliste, pour un mensuel féminin, plutôt connu au demeurant. Je voudrais savoir si ma présence est acceptée, tolérable, ou malvenue ... ?

Tu ne cites pas le journal pour lequel tu travailles, tu ne parles même pas de réalisation d'article (même si nous pouvions nous en douter), alors que dire de son orientation et de ton besoin d'éclaircissement. Il est certes vrai que quelques-uns parmi nous furent loin d'être respectueux envers toi et ta demande, mais je pense que certaines précisions de ta part sur celle-ci auraient éventuellement pu rassurer, tout du moins modérer leurs propos.
De plus, les organisateurs de cette soirée ont très vite essayé de calmer le jeu, chose qui visiblement ne t'a pas trop affecté dans ton jugement.
Enfin, comme l'a fait remarquer Junon, ta vision étriquée du polyamour (peut-être l'a-t-elle été sciemment afin de blesser les intervenants de ce forum) me laisse penser que tu ne cherches qu'à nous fustiger auprès de ton public en nous assimilant à ces milieux à pratiques inavouables auxquels tu te réfères.
A partir de là, je comprends très bien que certains puissent rechigner à accepter la présence d'un journaliste dans une rencontre où nous pouvons être amenés à parler de notre intimité (bien plus sentimentale que sexuelle).

Quant au respect de la vie privée, ce n'est pas parce qu'une loi existe qu'elle est strictement suivie et que tout un chacun est protégé contre d'éventuels excès. Les réparations (hypothétiques) obtenus après un procès ne peuvent pas effacer le mal infligé initialement.

Après, fais et pense ce que voudras, c'est ton droit le plus strict.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 11 mai 2010 à 20h38

@ Pépito

Tu dis : "Pour conclure, j'ai mal terminé mon premier billet ; je vais écrire cet article. Et le conclure par une liste de sites où j'ai été très bien reçu, avec courtoisie, et même gentillesse. Celui qui se termine par .info aura le traitement qu'il mérite : j'expliquerai l'accueil qui m'a été réservé ici."

Pépito, puisque nos chemins vont bientôt se séparer, je trouverais intéressant que tu dises si quelque chose a cloché aussi de ton côté pour que nous en arrivions là.

Si tu émettais une éventuelle autocritique sincère et respectable et que ceux qui t'ont accueilli en profitent alors pour t'enfoncer, je crois effectivement que le manque de courtoisie et de gentillesse que tu déplores serait amplement confirmé ;-)

Je crois de mon côté que le premier contact que tu as établi n'a pas été suffisamment rassurant envers des gens dont tu souhaitais qu'ils parlent de leur vie privée. Es-tu d'accord ?

J'avoue avoir lu le fil de cette discussion animée sans oser dire que je percevais dans les propos de certains un manque d'expérience dans les relations avec la presse. Ce qui aurait peut-être permis de calmer le jeu, je ne sais pas.

#
Profil

ERIC_48

le mardi 11 mai 2010 à 20h41

Quelque chose me dit que Pépito, pensait qu'on voulait se faire connaitre et qu'il allait nous faire une petite fleure.Et comme il y avait marqué "amour" dans le titre, il pensait qu'il allait être aimé ici. Bref, la même erreur que certains nouveaux. hum.

Et moi je pensais que ce journaliste avait besoin de faire un reportage et que j'allais lui faire une petite fleure. Et comme il y avait marqué "journaliste" dans le titre, je pensais qu'il allait au moins faire semblant de nous aimer. Bref, la même erreur que certains nouveaux. hum.

Le reste n'est que règlement de comptes et ton qui monte.

Mais le plus fort dans cette histoire, c'est 786. Un sacré numéro. Quand je pense qu'il a failli partir le jour ou il est arrivé !

Dit, 786, est ce que tu veux bien expliquer à Pépito, comment ça marche, s'il te plait. Parce que là, moi, je suis décidément trop bisounours pour vous, j'ai peur de me faire mordre.

#
Profil

ERIC_48

le mardi 11 mai 2010 à 20h45

Junon
Et je me répète, associer le polyamour à des pratiques sexuelles sinon inavouables, du moins spectaculaires est un non sens de mon point de vue ...

Il me semble que pour beaucoup de ceux qui le vivent, ce concept s'applique surtout à des relation sentimentales plus que sexuelles.

Et de mon point de vue aussi.
Je le répète.

Cette discussion est close, il n'est plus possible d'y répondre.

Voir l'événement

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Cette discussion est close. Il n'est plus possible d'y répondre.


Espace membre

» Options de connexion