Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'événement

Rencontre polyamour Paris 8 mai

#

(compte clôturé)

le samedi 08 mai 2010 à 09h42

Aurelien
Et si on considérait un peu qu'un journaliste, c'est aussi un être humain ?

et si on se rappelait qu'un garde mobile parti vider saint-bernard, sous sa tenue anti-émeute, a aussi un coeur qui bat et peut être ému par de belles choses...
pardon, ça m'a échappé :-/

aurelien
Je sais que Pepito vient "en tant que journaliste", ça n'en reste pas quelqu'un qui voudrait venir et qui s'intéresse. Et qui a eu la correction de prévenir.

c'est bien le minimum.
découvrir un micro "caché dans une manche", on sait jamais ce que ça peut engendrer...

aurelien
Il y a d'autres journalistes sur ce site, qui viennent régulièrement...

sûrement mais la caméra posée sur la table et la participation virtuelle, c'est pas tout à fait la même chose.

insognare
Par ailleurs, si une seule personne refuse la présence d'un journaliste, c'est à cette personne de gérer ça

+1 en l'occurence.

insognare
Propositions : 786 tu peux venir après le départ du journaliste ? Nous on peut peut-être fixer une limite d'heure, genre pas de journalistes après 22h30 ?

je comprends ton effort de conciliation mais proposer ça c'est comme de demander aux personnes installées de se déplacer dès qu'elles risquent d'apparaitre à l'image... donc de donner la primauté à la caméra sur des êtres humains qui sont d'abord et avant tout venus pour se rencontrer et parler en se regardant dans les yeux (lol) pas par écran interposé.
j'avoue que j'ai un peu de mal avec cette conception des choses qui voudrait qu'on s'adapte aux conditions de reportage et non pas l'inverse.

si on résume, en imaginant que 786 ne puisse pas venir après 22h30, c'est mort pour lui à cause du journaleux... ? hummm...

insognare
Bien. Après un petit tour d'horizon sur le chat, où il y a du monde et du monde qui vient aux cafés, et en l'occurence à celui de demain, il s'avère que j'ai 5 réponses positives quand à la présence de journalistes.

ce n'est pas pour le plaisir de remuer le couteau dans la plaie mais je ne vais pas sur le chat et j'ai découvert cette polémique ce matin, je tenais simplement à donner aussi mon avis.

insognare
je pense que la question est réglée...

bon ben dans ce cas, si c'est emballé, libre à chacun de venir.
ou pas...

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 08 mai 2010 à 09h51

Je suis désolée Arnaud, pour toi et pour tous ceux qui vont lire ça après que j'ai "emballé". C'est clair qu'à chaud hier soir c'était pas facile de modérer mes propos...Il y a une idée qui existe comme quoi il faudrait toujours attendre un certain laps de temps, je ne sais plus combien, avant de réagir, ce qui fait que du coup on peut davantage agir et moins réagir. Il est vrai que j'ai surtout vu l'importance de régler la question pour ce soir, donc vite.

#

(compte clôturé)

le samedi 08 mai 2010 à 10h44

Me revoilà, l'oreiller m'a parlé.
Nous sommes maintenant deux participants à cet événement, coorganisateurs de surcroit, et l'avis d'une troisième qui a tenu la barre du non au journaliste Pepito.
Eh ben soyons consensuels:
Pepito et ceux qui souhaitent ou à qui celà ne gène pas le feu des projecteurs, jusqu'à 22h, et par la suite Siesta, Inso, Lulutine, vous l'accompagnez gentilment à la sortie, vous lui payez une bierre, je vous rembourse la moitié, et le problème est finit !
qu'en dites vous ?

Que dit ce gentil journaliste qui a semé une telle pagaille...

Un petit commentaire à Insognare : j'avais proposé à un moment un hapening pour l'événement, en echo du kissin, on a laissé tombé car certains ce sont opposés. Dans ce que j'avais proposé il y avait l'idée d'une maitrise de la communication... dans un entretiens d'un magazine people tu ne controle pas les filtres, tu risque d'être peopolisée. C'est très conservateur et adapté au monde mono, des petites bêtes bizares, chez qui tu t'invites comme tu veux, et bouleversent leurs activités dès qu'il y a le feu d'une caméra...

#

(compte clôturé)

le samedi 08 mai 2010 à 10h59

@786 : je suis partante pour ce compromis, bien sûr. (+) De surcroît, les journalistes en général partent justement assez tôt quand ils n'ont pas d'intérêt personnel à la question. Même pas besoin de lui payer une bière je pense. :-)

Pour la maîtrise de la com'...je suis bien intéressée pour qu'on en reparle, sur un fil exprès ou lors des cafés. Il y a en effet sûrement qq chose à mettre en place.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 08 mai 2010 à 13h23

Pardon de n'avoir pas réagi plus tôt, je n'avais pas accès.

Quand j'ai dit à Pepito que les journalistes étaient bienvenus, c'était mon constat sur les expériences antérieures, pas une règle intégrée.
Je ne pensais pas parler au nom de tous, je m'attendais à ce que d'autres répondent en plus de mon avis, et rappellent justement que je ne suis pas plus représentatif qu'un autre.

Evidemment, j'aurai dû être plus "conditionnel", parler plus en mon nom.

Les fois où j'ai vu des journalistes au café poly, ils ont juste écouté et pris quelques contacts personnels, avec ceux qui le souhaitaient.
Ces fois-là, ça n'a pas posé de problème, c'est à dire que personne n'a dit pendant et après que ça en posait un.

Apparemment, il y a eu d'autres expériences (le 19 mars), avec les poly ou ailleurs, qui conduisent certains à plus de méfiance.

Bien.
Comme j'ai pris sur moi d'organiser un peu pour ce soir, et de répondre à Pepito en premier : s'il ne nous a pas lu jusqu'ici, je lui dirai moi-même que je n'étais aucunement délégué ou porte parole, qu'il est accueilli dans un rôle d'observation, pas de "travail avec des témoins qui sont prêt à être cités demain sur ce qu'ils disent ce soir".
On lui demandera pour qui il écrit, pour quand, comment il compte faire son papier, et de ne citer personne sous un vrai nom sauf accord personnel.
Je pense qu'il définira lui-même si ça vaut le coup pour lui de rester dans ces conditions.

Ce genre de fonctionnement est le minimum, et c'est peut-être parce que je suppose que les journalistes le pratiquent que je n'ai pas pensé à le considérer comme une condition. J'admet une erreur de jugement sur ce point.

Dit comme ça, c'est probablement imparfait, il sera bon à la prochaine occasion d'avoir défini un modus vivendi tout prêt, un accord explicite sur toute activité médiatique qui ne relève pas de l'observation.

Pour ce soir, si vous vous sentez d'exercer un plus grand contrôle, de lui attacher les mains et de lui bander les yeux, vous irez en discuter avec lui, d'acc ?
Non, je taquine.

Ceux qui sont intéressés par travailler avec le journaliste le feront (au passage, je ne le ferai pas), ceux qui ne le souhaitent pas le faire le lui diront s'il leur pose des questions.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 08 mai 2010 à 13h36

Arnaud : pourquoi on est pas à montreuil.

Les "a priori" qui m'ont fait tourner casaque sont mentionnés plus haut, ou sur l'autre fil :
- le resto ferme plus tôt qu'un bar, et comme certains aiment durer, d'autres passer en seconde partie de soirée, ce n'est pas pratique. Il est toujours possible de demander ultérieurement d'aller à ce resto, mais je pense que ça demandera de notre part d'exprimer notre attente plus précisément.
- il y a des gens ici qui ne mettent pas plus de 10 € dans une soirée. Même moins. 786 m'avait dit que le patron du resto s'attendait à un minimum de consommation de notre part. Comme on ne connaissait pas ce minimum qui aurait mis les deux parties à l'aise, j'ai préféré choisir un endroit où la question ne se posait pas du tout.

Par ailleurs, j'ai dit que je ne me sentais pas à l'aise dans le rôle de chef des G.O. Je suis désolé de ne pas être assez expérimenté pour avoir un répondant plus satisfaisant, mais je pensais que ça valait le coup de prendre les choses en mains.
Une prochaine fois, je serai ravi de ne pas être le moteur du truc, ou d'accueillir des propositions et critiques, pourvu qu'elles viennent apporter leur énergie un peu avant la veille du rv.

#

(compte clôturé)

le samedi 08 mai 2010 à 13h48

J'y viens jamais donc, c'est pas mon binz.

Mais voici deux-trois idées:

Je propose qu’à l’avenir, tout événement soit clairement libellé de manière à dire si c’est une rencontre qui tolère les journalistes, ou pas.

Une expérience de filtre des présences a été testée à partir du mois de mai 2009 je crois, quand Guilain organisait des rencontres, et qu’il est devenu évident que pour diverses raisons, mettre ces rendez-vous systématiquement en visibilité publique appelait la présence de personnes moins désirables. Cette manière de faire a perduré tant que Guilain était co-administrateur du site, je trouve que l’idée est bonne à reprendre.

Un Doodle, c’est un peu astreignant, si on veut atteindre l’ensemble des inscrits.

Question donc aux admins : y a-t-il moyen technique d’accéder, en aveugle, au listing complet des membres inscrits ? Histoire de pondre une invitation, et de faire un envoi groupé ?

Guilain faisait aussi un autre truc: il posait la date, sans mettre le lieu, et donnait sur demande, aux membres inscrits, les indications nécessaires. Evidemment, fastoche pour un journaliste de s'inscrire puis de demander dans la foulée... mais ça faisait déjà un obstacle à franchir. Et s'il avait un doute, ben il en causait avec la personne, je crois. Pas mal comme idée, de prévenir qu'en cas de coup fourré, l' "entrée" serait réservée aux membre ayant montré leur implication. Un truc dans le genre, quoi.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

kerdekel

le samedi 08 mai 2010 à 13h52

Bien.
Personnellement, je suis la première à taper sur les journalistes (surtout celui-là, qui semble être une parfaite truite, au vu du dialogue irc qu'on a eu avec -je mets pas souvent les gens en /ignore ou en /kick ou /ban il a quand même réussi un exploit là).
Je peux pas vraiment les blairer parce qu'ils viennent souvent avec leur gros sabots et finissent à mes yeux par écrire des torchons (Oui, j'avoue, j'inclue le monde 2 dedans). En plus, mon opinion sur les "mag féminins", moi que tout le monde croit enceinte (Non, non, je suis juste grosse. Non, j'aime pas les enfants. Non je me maquille pas. Non l'épilation m'intéresse pas. Bon dégage où je te crève les yeux et je te les mets dans le fondement!), elle est claire et nette. S'ils pouvaient disparaitre, je m'en réveillerai surtout pas la nuit.

L'exception sur mon opinion de journaliste se trouve dans cette charmante journaliste de la Dépêche du midi, qui a envoyé un mail à contact, et franchement, sa demande était très bien amenée, on la sent volontaire et intéressée, et professionnelle, ça fait plaisir de voir ça de temps en temps.
Bref.

Je peux pas encadrer les journalistes et j'avoue que Pepito en particulier, j'aurai adoré qu'il vienne même juste ne serait-ce que pour le tackler. Je suis presque jalouse que vous vous en soyez chargé avant moi.
Mais que de violence ^^
Et surtout quelle tempête vous faites dans un verre d'eau. C'est usant.
Il veut se ramener, très bien! Laissez-le faire. Ceux qui ne veulent pas lui parler ne lui parleront pas. Et s'il montre un irrespect envers nous en nous montrant quand nous ne voulons pas, il y a des lois sur l'image qui nous protègent.
J'ai toujours été gênée par la présence des journalistes, parceque par instinct je m'en méfie (avant de découvrir de charmantes personnes, pour ne pas la citer, tentacara) mais achte, j'en fais pas un drame! Si j'ai pas envie de leur parler, bah je les évite point.

Et si toute cette énergie que vous mettez dans vos grandes sorties mélo/dramatiques (non, non, mes yeux ne se tournent absolument pas vers 786) de diva indignée (Je me retire dignement, Sots! Adieu.), vous l'utilisiez pour écrire une pièce de théâtre? Vous feriez salle comble! Un tel sens du mélo-dramatique, pensez-vous!
Oui 786, je comprends tout à fait ton appréhension des journalistes. On partage la même. Mais je te jure qu'on peut mettre des /ignore dans la vraie vie, je te le promets, je te le garanti. Te prends pas la tête pour ça, viens, on boira un verre tranquille et s'il vient, promis, j'écraserai la vilaine araignée. ^^

Et t'en prends pas à Siesta, il a juste voulu être gentil et accueillant, ce n'est pas son genre de vouloir faire le chef et d'imposer des trucs à tout le monde. Mal choisir ses mots ça arrive à tous et tu es bien placé pour le savoir. ;) Il faut vraiment que tu prennes un peu sur toi, que tu accepte le fait de ne pas tout contrôler et qu'il y a toujours quelque chose venant se glisser dans l'engrenage. Si tu lâches du lest, je te promets que ça détends et tu n'en vivra que mieux.
Et par ailleurs, j'ai pour ma part, très bien retenu ton idée de Folie douce, et c'est très intéressant et il faudra qu'on le fasse obligé (oui, ok, j'avoue, depuis que je sais pour le Fromage, ça a attisé ma curiosité!) mais pas à la dernière minute. C'est une bonne idée, qui se prévoit un peu plus qu'une semaine avant.
Alors merci à toi de co-organiser cet évènement, c'est adorable, je loue l'effort, sincèrement. Merci aussi à inso. Et aux autres, même Siesta.

Quant à toi pépito, si tu viens, je te conseille fortement de pas faire ce que tu m'a fait sur le chan, si tu veux pas avoir ta photo à côté du mot "déconvenue" dans le dictionnaire.

Bien, reprenons où nous en étions.
Donc, on disais, Bubble bar. On apporte à manger ou bien? :) Ce serait sympa non?

#
Profil

kerdekel

le samedi 08 mai 2010 à 14h06

Clementine
J'y viens jamais donc, c'est pas mon binz.

Mais voici deux-trois idées :

Je propose qu’à l’avenir, tout événement soit clairement libellé de manière à dire si c’est une rencontre qui tolère les journalistes, ou pas.

Une expérience de filtre des présences a été testée à partir du mois de mai 2009 je crois, quand Guilain organisait des rencontres, et qu’il est devenu évident que pour diverses raisons, mettre ces rendez-vous systématiquement en visibilité publique appelait la présence de personnes moins désirables. Cette manière de faire a perduré tant que Guilain était co-administrateur du site, je trouve que l’idée est bonne à reprendre.

Un Doodle, c’est un peu astreignant, si on veut atteindre l’ensemble des inscrits.

Question donc aux admins : y a-t-il moyen technique d’accéder, en aveugle, au listing complet des membres inscrits ? Histoire de pondre une invitation, et de faire un envoi groupé ?

En fait, pour répondre à côté de ta question (oui j'adore ça être à l'ouest, je me sent un pionnier dans la far west, Bang bang!) la situation était un peu différente. Le lieu où ces "indésirables" sont venus n'était pas "public", si je me souviens bien de ce que m'en a raconté bohwaz. Et c'est après que du coup, on a décidé de faire des invitations pour inviter des gens chez Guilain et éviter ainsi de se retrouver avec des queutards.
Maintenant, il y a plein de gens (on tiendrai pas tous chez Guilain!) et c'est public. En dehors du fait que filtrer des gens soit plutôt malvenu dans un lieu public (ooh! Qui a dit que c'était la démocratie ici hein? Namého! Et plus vite le pas de l'oie!!), en vrai, le filtrage se fait déjà naturellement. Crois-moi, t'es un journaliste vaseux, ou un libertin en terrain de chasse tu te pointes pas à une réunion publique en espérant y trouver ton compte tranquillou (à moins d'être profondément niaiseux et stupide, puisque tu vas te faire chahuter forcément si tu dépasse la ligne). Le côté dissuasif d'une réunion publique pour les relous n'est pas négligeable et lorsque certains ramènent quand même leurs fraises, bah ils se font forcément recevoir. ;)

#
Profil

Siestacorta

le samedi 08 mai 2010 à 14h06

kerdekel

Bien, reprenons où nous en étions.
Donc, on disais, Bubble bar. On apporte à manger ou bien ? :) Ce serait sympa non ?

Merci pour une interprétation indulgente de mon attitude.
Ferai gaffe la prochaine fois...

La dernière fois, Guilain avait dit que le Bubble tolérait qu'on amène du casse croûte. Maintenant, c'était sur un plan organisé un peu moins à l'arrache, où on était nombreux en salle... Le mec avait peut-être pas envie de faire la police pour trop de monde.

#
Profil

Paul-Eaglott

le samedi 08 mai 2010 à 14h15

Clementine
Une expérience de filtre des présences a été testée à partir du mois de mai 2009 je crois

Juste pour préciser les circonstances : il s'agissait de réunions organisées au domicile de quelqu'un, et la personne qui recevait voulait simplement avoir la possibilité de choisir qui elle voulait accueillir (en gros ses amis et les amis de ses amis), plutôt que de faire une annonce publique avec son adresse perso, sans savoir du tout qui débarquerait.

Du coup, je ne crois pas qu'on puisse parler de "filtre des présences". Il s'agissait simplement de réunions privées. Certes, des gens qui ne se connaissaient pas s'y retrouvaient pour parler de polyamour, mais dans un cadre qui n'a rien à voir avec ce qui s'organise ici en public.

Et, à ma connaissance, il n'y a jamais eu de filtrage des entrées lors des réunion organisées via polyamour.info.

Pour en revenir à ce qui fait débat pour ce soir ou les prochaines soirées publiques, la question n'est d'ailleurs pas de savoir si des journalistes peuvent venir ou non, mais seulement de savoir ce qu'on peut répondre à un journaliste qui demande s'il peut venir...

#
Profil

Boucledoux

le samedi 08 mai 2010 à 14h22

kerdekel
Maintenant, il y a plein de gens (on tiendrai pas tous chez Guilain!) et c'est public. En dehors du fait que filtrer des gens soit (...
)la ligne). Le côté dissuasif d'une réunion publique pour les relous n'est pas négligeable et lorsque certains ramènent quand même leurs fraises, bah ils se font forcément recevoir. ;)

ouaip toutafé et outre le truc que je trouverais extrêmement désagréable d'utiliser ce site pour filtrer entre les bienvenus et les autres (et cela au non du respect de toutes les expressions individuelles en plus, formidable retournement), un des aspect sympa des café poly -pour la toute petite expérience que j'en ais- c'est précisément que, si c'est dissuasif pour les relous, c'est mieux pour la présence de gens qui viennent "pour voir", sans être inscrits, sans avoir jamais parlé sur ce site et parfois même sans le connaitre, justement parce que c'est public, donc facile et sans engagement.

Quand aux journalistes dont je comprends bien que la présence peut gêner et peser sur les discussions - en même temps qu'elle est utile à certains moment - à part aviser sur place en fonction des gens qui sont là réellement et en veillant à ce que chacun-e soit à son aise, je ne vois pas bien ce qu'on peut en dire d'autre...

#

(compte clôturé)

le samedi 08 mai 2010 à 14h52

kerdekel
lorsque certains ramènent quand même leurs fraises, bah ils se font forcément recevoir. ;)

J'vois ça, mmmpppfff... :-D (+)

#

(compte clôturé)

le samedi 08 mai 2010 à 17h02

faut dire aussi que c'est grâce aux journalistes vasseux que je vous ait connu.... le monde 2... et que j'ai pu rencontrer maintenant ma demie clémentine :-) ... bon, vu le commentaire consensuel de Siestacorta dont j'ai failli partir en croisade contre, la bonne volonté de Insognare, que je rève toujours de regarder dans les yeux, l'humour décapant de Kerkedel, ki me renvoi une image de moi même un peu ridicule, j'ai décidé de me ramener un peu plus tôt avec ma caméra pour prendre en photo le journaliste Pepito, de façon que nous puissions étudier sa phisionomie dans les jours qui viennent, au cas où....

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

LuLutine

le samedi 08 mai 2010 à 17h38

Question journaliste : Moi je refuse d'être filmée ou prise en photo.
Ensuite, pour discuter un peu y a pas de souci.

Paul-Eaglott
il n'y a jamais eu de filtrage des entrées lors des réunion organisées via polyamour.info.

Très juste, il n'y a pas de filtrage lors des réunions publiques.
Elles sont ouvertes à tous. Poly comme mono comme polycurieux...

D'ailleurs j'amène sans doute un polycurieux, j'espère que ça ne dérange personne ?

#

(compte clôturé)

le samedi 08 mai 2010 à 17h42

786
j'ai décidé de me ramener un peu plus tôt avec ma caméra pour prendre en photo le journaliste Pepito, de façon que nous puissions étudier sa phisionomie dans les jours qui viennent, au cas où....

MDR

LuLutine

D'ailleurs j'amène sans doute un polycurieux, j'espère que ça ne dérange personne ?

Il a sa carte du parti?

#

(compte clôturé)

le samedi 08 mai 2010 à 18h15

Moi aussi je veux pas être photographié, filmé, interviewé par un journaliste, d'autant plus que nous savons peu de choses sur ses objectifs. M'enfin bon j'ai déjà organisé des évènements proches par l'esprit de celui de ce soir et pour moi aussi adopter une position face à la presse a été précédé de beaucoup d'interrogations, et d'expériences...

#
Profil

Ascheriit

le samedi 08 mai 2010 à 18h20

786
j'ai décidé de me ramener un peu plus tôt avec ma caméra pour prendre en photo le journaliste Pepito, de façon que nous puissions étudier sa phisionomie dans les jours qui viennent, au cas où....

Bah tu ne l'as jamais croisé? Pourtant on le voit de temps en temps à la télévision. Il est est typé latino. Il est super sympa, surtout avec les enfants à qui il apporte des petits gâteaux au chocolat. Il porte souvent un grand sombrero et ponctue ses phrase d'un "Ay Pépito!" au cas où tu ne l'aurais pas reconnu.

D'ailleurs j'espère qu'il apportera des Pepitos, j'ai trop faim! :D

... Désolé...

#

(compte clôturé)

le samedi 08 mai 2010 à 18h29

Complètement choco. :-D

#
Profil

ERIC_48

le dimanche 09 mai 2010 à 01h56

Je découvre seulement ce fil, ya de l'ambiance et de la lecture.
J'espère que ça s'est bien passé, en tout cas.

Je vais dire un truc que personne n'a dit, il me semble, c'est que Pepito s'y est pris un peu tard.

Si j'étais parano, je dirais qu'il l'a fait exprès pour avoir plus de chance de ne pas être refoulé, car je ne pense pas qu'il ait découvert polyamour.info juste à ce moment là, mais comme chacun le sais, je ne suis pas parano, non, pas du tout.

En tous les cas, instaurer une règle qui dit que tout journaliste qui ne prévient pas, ou qui ne prévient pas au moins X jours à l'avance doit être refoulé, me parait simple et salutaire à mettre en place, ne serait ce que pour avoir le temps de réfléchir (et éviter les hauts le coeur des uns et des autres, sachant que parfois, on met une grosse partie de nous-même dans ce site et ces réunions et que les sentiments galopent tout naturellement).

En particulier, savoir si le groupe doit s'aligner sur le plus frileux ou sur la majorité, est quand-même une question qui n'est pas facile à répondre, car les deux se défendent, sans compter que l'on peut faire certaines réunions avec telle règle et certaines autres avec telle autre règle, etc. Plus on est nombreux, moins le groupe est homogène, plus ce genre de problème se pose.

Il nous faut donc du temps pour y réfléchir.

Cette discussion est close, il n'est plus possible d'y répondre.

Voir l'événement

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Cette discussion est close. Il n'est plus possible d'y répondre.


Espace membre

» Options de connexion