Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Passage de Polyamour à Exclusif: Help (attention c'est long)

Poly/Mono
#
Profil

Poulet

le jeudi 08 avril 2021 à 09h27

Bonsoir à Toûtes, j'écris ici parceque je suis dans une situation très délicate pour laquelle j'ai besoin de vrais conseils, mais je n'en trouve nul part:
Ma copine et moi étions sensés être en couple Polyamoureux/Libre mais je n'ai pas réussi à le supporter donc elle veut inverser les rôles et essayer un couple exlusif:

Pour vous faire un toppo, je suis exclusif à l'origine, sauf que j'ai rencontré une femme incroyable avec qui il y a eu immédiatement un coup de foudre réciproque.
Le soucis qui s'est malheureusement très vite révélé était notre façon de vivre l'amour.
Après avoir appris à se connaître un minimum, passé du temps ensembles et c, il y a eu un conflit vis à vis de cette question car elle avait déjà eu des relations exclusives mais il y avait toujours un moment, parfois au bout d'un an, 2 mois, parfois moins ou elle ressentait l'envie d'aller voir ailleurs et s'en privait rarement.
Nous avons failli décider de ne plus nous voir car c'était mieux pour nous deux, mais à la fin nous étions déjà tellement attaché.es elle et moi que je lui ai dit que je voulais essayer.
Essayer de devenir polyacceptant pour qu'on puisse vivre notre relation, qu'elle soit épanouie, et qu'elle vive son idéal affectif.
C'était mon objectif: la combler de bonheur en étant l'homme parfait pour elle.
Problème, je le vivais mal.

On a instauré très vite une transparence absolue, de la communication à foison, à chaque fois que l'un.e de nous a quelque chose sur le cœur, positif ou négatif il faut absolument en parler pour gérer ça à deux.

Ça a débouché plusieurs fois en moi qui disait honnêtement que c'était dur et elle qui culpabilisait d'avoir l'impression de me forcer, ce à quoi je répondait qu'elle ne me forçait pas puisque c'était mon choix de me dépasser pour nous deux, j'essayais de la rassurer, de lui dire que j'étais parfaitement conscient de ce que je faisais mais elle s'en voulait toujours.

On a aussi instauré des règles qui nous convenait à toûtes les deux, selon sa demande, car elle n'est pas poly anarchiste totale:

-Pas quand on est physiquement ensembles (besoin mutuel)
-Pas quand on est dans la même ville (besoin mutuel et comme on habite pas dans la même ville ça aide)
-Pas des gens qu'on connais tous les deux (demande perso pour que j'évite de voir ses conquêtes)
-Pas si on avait un rdv prévu (demande de sa part car elle hiérarchise ses relations et comme je suis sa plus importante elle me fait passer en priorité selon ce qu'elle m'a expliqué)
-On se protège avec les autres (safe sex oblige)
-Pas avec le ex (besoin perso car j'ai un mini trauma avec les ex à ce sujet là)
-On se prévient avant de le faire pour se laisser de l'intimité ou alors on en parle juste après (besoin personnel puis mutuel lié à la transparence)

Jusque là ça allait, c'était pas facile mais supportable pour moi, mon besoin d'exclusivité je le ravalais quand elle allait à des dates et qu'elle me prévenait puis qu'elle me faisait des débriefs, surtout que pour l'instant elle ne concluait pas.

Mais un jour alors qu'elle était en week-end chez une pote, elle m'annonce qu'il y a deux jours elle avait couché avec quelqu'un. Sur le moment ça m'a vraiment blessé mais je suis allé à l'encontre de notre principe de transparence en voyant qu'elle s'en voulait de ne pas me l'avoir dit plus tôt comme on avait dit qu'on le ferait.
Je lui ai donc menti en disant qu'il n'y avait pas de soucis et que c'était super qu'elle soit enfin passée à l'acte.
Pourtant le soir, car elle avait bien senti que je mentais, elle m'a dit que si elle me faisait autant de mal je ferais mieux de la quitter, ce sur quoi je me suis bêtement offusqué en disant que "ça sortait de nul part" que je ne "voyais pas pourquoi elle disait ça maintenant alors que tout se passait bien", mais en vérité ça m'a fait un électrochoc.
J'ai réalisé que c'était toxique d'essayer de me forcer à ce point même si c'était parceque je l'aimais de tout mon coeur et que je voulais qu'elle soit heureuse.

Comme on était loin je lui ai dit qu'elle avait raison sur beaucoup de point au téléphone et que en effet je n'étais heureux que pendant les moments où on était physiquement ensembles (à peu près chaque week end comme nous sommes étudiants en conservatoire c'est notre créneau commun), mais que le reste du temps ça n'était pas le cas.
Je lui avait déjà parlé du moment potentiel où j'atteindrais ma limite au début de notre relation et il s'est trouvé que cette nuit pendant la dispute, au bout d'un seul coup d'un soir ça me faisait déjà du mal, j'avais déjà atteint ma limite.
Je m'en voulais énormément vis à vis de toutes les belles paroles que je lui avait faites mais c'était comme ça.

On a donc décidé de se voir le lendemain. Dans ma tête j'avais prévu de la quitter en lui disant que je l'aimais mais que je n'étais pas capable de me forcer au final, que c'était trop dur et qu'il valait mieux qu'on se sépare pour éviter d'en chier toûs les deux bla bla bla
Je lui ai dit tout ça la mort dans l'âme, mais à ma grande surprise elle m'a dit qu'elle voulait essayer avec moi un couple exclusif.
Au départ j'ai refusé en block en lui disant que je ne voulais pas qu'elle vive dans la même frustration que moi mais dans l'autre sens, qu'elle devait vivre sa vie et trouver quelqu'un qui l'accepterait comme elle est au lieux de l'opprimer dans ses besoins naturels mais elle a insisté.

Déjà elle m'a envoyé chier en disant qu'elle était assez grande pour prendre ses propres décisions et que j'avais pas à l'infantiliser dessus (ce qui est vrai puisque qu'elle a 26 ans soit 6 ans de plus que moi), que j'avais fais la même chose et qu'elle avait le droit de faire pareil de son côté, que c'était juste et qu'elle ne voulait pas me perdre avant d'avoir tout essayé.

Je lui ai partagé ma peur qu'elle se fasse du mal en étant trop attaché à moi et en se forçant, ce à quoi elle a répondu qu'elle ne se forcerait pas et que si à un moment ça la faisait se sentir mal elle m'en parlerait ouvertement et on aviserait.

Elle m'a donc convaincu de tenter un couple exclusif avec elle mais j'ai vraiment peur qu'elle se fasse du mal à s'opprimer pour moi.

Ma question est donc la suivante: est ce que vous avez des idées de comment elle pourrait faire pour mieux vivre la chose ?
Sans vous mentir j'ai peu d'espoir que ça dure entre nous si elle vit la situation comme je l'ai vécue donc je prends tous les conseils possible.

Prenez soin de vous et aimez vous les un.es les autres <3

Message modifié par son auteur il y a 10 jours.

#
Profil

Caoline

le jeudi 08 avril 2021 à 09h58

Bonjour,

Je peux juste témoigner que bien qu'étant polyamoureuse depuis toujours dans mon ressenti, quand j'ai compris que ce n'était pas ok pour mon compagnon historique, nous avions 15 et 25 ans à l'époque, j'ai été exclusive pendant 20 ans sans en souffrir. Je ne lui ai jamais caché mes attirances ou mes sentiments, ça arrivait de temps en temps surtout la deuxième décennie, mais n'ai jamais rien vécu.
En 20 ans nous avions tous les 2 beaucoup évolués et ça a été ok pour lui que je vive mes envies, il l'a bien vécu. Si ça n'avait pas été le cas, j'aurais encore essayé de rester exclusive, je ne sais pas si j'aurais réussi. Dix ans plus tard nous sommes toujours très heureux ensembles même si j'ai une autre relation très forte et parfois d'autres.

Bon courage

#

E_Z (invité)

le jeudi 08 avril 2021 à 10h28

Le polyamour est basé sur la confiance. La sachant être toujours polyamoureuse, est-ce que tu penses que tu arriveras à garder cette confiance face à un compromis d'une relation exclusive, sachant qu'il peut arriver beaucoup de choses dans un couple avec le temps ?

J'ai une relation où il m'a été un peu imposé d'être polyacceptant et c'est compliqué (ca cela arrive après bien des années). Comme tu es encore jeune, je pense qu'il faut s'interroger sur le pourquoi de ces sentiments difficiles (est-ce de la jalousie ? du manque de confiance en soi ? La peur d'être moins important.e ? La peur de n'être plus cette facette qu'elle peut trouver ailleurs ? Est-ce lié à un vécu de l'enfance ?).

Je n'ai pas de solution, mais vivant une situation similaire, je remarque que c'est quelque chose qui me fait avancer. Se questionner sur les raisons du mal être lié à un polyamour. Une des meilleures solutions est pour moi d'essayer de se recentrer sur soi même et de renforcer son existence individuelle en dehors du couple (avoir des choses qui n'appartiennent qu'à soi, exister sans l'autre... ).

Je pense aussi que ta configuration ne pourrait fonctionner qu'avec une "porte de sortie". A savoir, vivre une relation mono en sachant que celle-ci peut redevenir poly si l'autre se sent le besoin de l'être.

Désolé si mon avis est un peu maladroit, mais j'espère qu'il peut t'aider. :)

#
Profil

kill-your-idols

le jeudi 08 avril 2021 à 14h32

Poulet
Déjà elle m'a envoyé chier en disant qu'elle était assez grande pour prendre ses propres décisions et que j'avais pas à l'infantiliser dessus (ce qui est vrai puisque qu'elle a 26 ans soit 6 ans de plus que moi), que j'avais fais la même chose et qu'elle avait le droit de faire pareil de son côté, que c'était juste et qu'elle ne voulait pas me perdre avant d'avoir tout essayé.

Donc, si je comprends bien, tu as 20 ans.

À 20 ans, il est tout à fait normal d'avoir des insécurités par rapport à sa vie sentimentale et affective: on a juste pas assez d'expérience pour prendre du recul par rapport à ses relations.

Avec un peu plus d'expérience, je peux dire que se poser toutes ces questions ne vaut absolument pas la peine. Mieux vaut laisser tomber toutes les règles, essayer plein de relations diverses et variées dans les deux côtés, et attendre quelques temps avant de faire des projets de vie trop sérieux.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion