Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Ma femme semble polyalmoureuse mais ne me dit rien...besoin d'aide

Besoin d'aide
#

JeSuisPerdu (invité)

le mardi 22 septembre 2020 à 19h09

Bonjour,
Je suis un homme et suis en couple avec une femme formidable depuis plus de 15 ans, c'est la seule et unique femme que j'ai connu.
Je l'aime et elle m'aime. Je n'ai aucun doute la dessus.
Mais, elle a noué une relation avec un collègue il y a plusieurs années.
Ce qui semblait être une belle histoire d'amitié semble être devenu autre chose aujourd'hui. Je sens et je sais qu'elle a des sentiments pour lui. Elle m'a avouer l'aimer mais je pas savoir vraiment sur quoi ca allait déboucher.
J'ai noté des changements dans son attitude (elle a minci, ressorti ses plus jolis sous vêtements, se fait belle pour aller travailler, téléphone inaccessible,...).
Je lui fait part une fois de mes doutes. Elle a essayé de me rassurer mais je sens bien qu'elle ne me dit pas tout. Qu'elle n'ose pas me parler par peur de me faire du mal certainement.
Je me suis beaucoup documenter sur le sujet, lis beaucoup de témoignages sur ce site.
J'ai bien compris ce qu'était la vision du polyamour. Je l'aime, je suis prêt à accepter qu'elle puisse avoir de nouvelles envies mais pas prêt à accepter qu'elle me le cache. Je souffre en silence et c'est terrible à vivre.

A ceux et celles qui ont vécu cela, comment avez vous fait pour amener votre compagne à vous parler?
J'ai peur que si je la confronte à cette situation, elle ne se braque, qu'elle nie pour protéger sa relation avec lui...

Merci pour votre aide,

#
Profil

bonheur

le mardi 22 septembre 2020 à 21h09

Bonjour JeSuisPerdu,

Si je comprends, les faits de tromperies (puisqu'elle ne dit rien) ne sont pas avérés. Lorsque l'on se sent amoureux, on se sent belle et on veut s'épanouir. L'amour sert à cela. La coquetterie et l'érotisme sont à accueillir comme un bienfait et une éclosion. En revanche, on peut se sentir ainsi et ne jamais "tromper". Autrement dit, elle n'a peut-être pas parler à ce collègue. Du coup, qu'aura-t-elle d'autre à t'annoncer ?

C'est délicat et difficile de communiquer sur un ressenti, une nouvelle attitude dictée simplement par un intérieur différent. Certes, la clé de "l'énigme" est mise en évidence et elle ne cache pas les sentiments qu'elle a développés. Le téléphone, ben c'est une volonté d'autonomie et de "jardin secret". Certaines personnes y attachent beaucoup d'importances lorsqu'elles éclosent.

Devenir polyacceptant signifie que l'on soit amoureux d'un-e polyamoureux-se. Or rien n'indique justement qu'elle le soit. Tu t'es renseigné sur le sujet. Et elle ? Et lui, ce collègue ?

Pour ce qui est de témoigner, la seule chose que je peux indiquer, c'est mon chéri de vie perçoit aussi les symptômes d'un nouvel amour. Et il est arrivé que ce soit lui (mono polyacceptant) qui amène le sujet. Il lit en moi :-D . Alors que j'en suis seulement à avoir la "tête dans les étoiles", lui pense que j'en suis à un stade plus évolué de la relation. J'entends par là que je n'ai pas encore exprimer mon amour et qui je suis, à cet autre amour. Du coup, l'anticipation sur l'action de l'autre, je confirme que c'est possible. Ca arrive.

Pour savoir vraiment où ça a débouché, il faut le lui demander, et non extrapoler de l'implicite. Alors seulement, vous pourrez envisager l'opportunité d'un débat franc, honnête, sincère et explicite = > polyamour ou polyaffectivité.

#

JeSuisPerdu (invité)

le jeudi 22 octobre 2020 à 14h54

Bonjour,

Les tromperies ne sont effectivement pas avérées. Il n'y a effectivement aucune preuve mais tous les indices montrent qu'il y a effectivement quelque chose qui n'est pas très clair. J'ai essayé de lui en parler, laisser la porte ouverte à la discussion mais elle se ferme systématiquement ou détourne la conversation sur un autre sujet. J'ai laisser des pages internet ouvertes sur le polyamour, les relations ouvertes, la jalousie. Elles les as vues mais aucune réaction. Quand une personne ne te dit pas la vérité, surtout quand c'est la femme avec qui tu vis depuis aussi longtemps, tu sens ses choses la.

Je pourrais tout a fait comprendre qu'elle ai envie de nouveauté, qu'elle soit tombé amoureuse de quelqu'un d'autre. Je ne lui reproche pas du tout cela. Car j'ai bien compris que bien que je sois son amoureux, je n'ai absolument aucun droit sur ce qu'elle peut ou ne peut pas faire, je n'ai aucun droit à entraver sa liberté.

Ce qui me fait mal au cœur c'est qu'elle n'ai pas trouver le courage de me parler, qu'elle ai si peu confiance en moi pour m'en parler, si peu confiance en moi pour accepter qu'elle puisse changer, avoir de nouvelles envies même si elles sont différentes des miennes.

Ce qui est difficile à accepter, c'est que ta compagne, la femme que tu aimes puisses s'épanouir sans toi. Quand tu aimes quelqu'un tu devrais te réjouir de son bonheur mais c'est difficile à gérer. La voir se préparer, se faire belle, choisir sa tenue, ses dessous tout ce rituel amoureux...c'est compliqué à vivre.

#

JeSuisPerdu (invité)

le jeudi 22 octobre 2020 à 16h55

Pour compléter. Je ne sais pas comment interpréter le fait de ne pas me parler.

Dois-je comprendre ca comme une façon de se protéger et protéger sa relation avec lui? ou dois-je interpréter ca comme un geste d'amour car elle m'aime et ne veut pas me faire souffrir en se disant...si je ne suis au courant de rien, je n'aurais pas de raison de souffrir...

#
Profil

bonheur

le vendredi 23 octobre 2020 à 20h34

J'utilise souvent des anecdotes de ma vie, pour illustrer mes propos. Je trouve que ça parle plus qu'un discours "théorique".

J'ai participé récemment à un diner familial. L'un des convives a été quitté par sa femme, divorce, vente de la maison... A un moment, il a indiqué que son ex communiquait via internet et qu'il n'était pas au courant. Je ne pense pas que ce soit lié à la séparation, c'était des contacts philosophiques, intellectuels. Toutefois, elle s'était rapproché de personnes que lui ne connaissait pas. Elle ne lui en avait pas parlé, car c'était un autre monde. Et je suis en adéquation avec son ex, sans doute n'aurait-il pas été en mesure de s'intégrer dans cet autre monde, vraiment différent.

Toujours est-il que cet homme se questionne, un peu façon lamentation, "oui pourquoi elle ne m'en a parlé ? Elle avait si peu confiance en moi ?" Je lui ai alors demandé s'il était en condition d'entendre ? Je considère en effet le terme "confiance" comme un faux mot. Souvent, il faut parler d'insécurité que de confiance.

Aussi, parlons insécurité. Ce que tu as commencé à faire JeSuisPerdu. Tu parles de protection, de ne pas faire souffrir. La croyance que l'absence de propos permet d'indiquer ce que l'on n'a pas dit, sauf que ça laisse le champ libre à tout l'imaginaire, justifié ou non. D'ailleurs, dans les justifications, il faut s'alerter de l'interprétation. Un message, un coup de fil, un écrit... peuvent parfois avoir plusieurs sens. Et puis, quand on épie, on a des bouts d'informations implicites, pas une cohésion explicite de données.

Faire attention au parcellaire implicite :-/

Donc oui, tu as raison de parler d'interprétation, car s'en ai une. Tu dis qu'elle fait un rituel amoureux ? Euh, si le fait d'enfiler la lingerie qui nous plait, est un rituel amoureux, alors je l'encourage. Le bien être et le bien dans sa peau, qui va avec le bien dans ses dessous, est à valoriser. Et puis, tu la complimentes pour cette attitude ou tu prends cela contre toi. Elle est à un virage dans sa vie :-D . Elle le vit bien, et toi le vit mal. Donc, si tu perçois son bien être, il est fort probable qu'elle perçoive ton mal être (tiens, pourquoi elle ne me dit rien ? Confiance ?...).

Je te propose d'entrer dans sa spirale de bonheur, de découvrir son monde, au travers de son regard et non de surveiller son portable, ses tenues... Si elle se rend belle, dis le lui <3 .

#
Profil

JM0057

le vendredi 23 octobre 2020 à 23h56

La confrontation est inévitable. Vous êtes au devant d'un bon problème qui est déjà enclenché. Il n'est plus besoin de se demander "comment empêcher la roue de mal tourner ?", la roue tourne déjà mal, c'est plus "que faire pour redresser la trajectoire ?" qu'il convient de se demander.

Je n'y vois qu'un truc positif :

JeSuisPerdu
Elle m'a avouer l'aimer mais je pas savoir vraiment sur quoi ca allait déboucher.

Signe qu'elle a pu répondre quand même (et j'imagine qu'elle te l'a avouer forcément après que tu lui ai posé la question)

mais du reste, vous êtes dans une situation tristement classique de situation adultérine qui se met en place. Alors oui, tromperie n'est pas avérée .. Ca dépend de ce que tu entend par tromperie. Je préfère le terme plus direct : "Ca n'a peut être pas été encore consommé". En tout cas, gros problème il y a déjà, qui va aboutir à des cris et des larmes dans tous les cas (désolé), polyamour ou pas.

- Ta compagne :
Elle est déjà plus que très probablement en dehors de la possibilité de réflexion rationnelle (je ne présage aucunement de ses capacités en la matière en temps normal, osef maintenant). La situation qu'elle vit est plutôt simple. Le cadre du travail est très propice au développement d'une relation. La promiscuité quotidienne, le partage de projet et d'émotions fortes (selon les professions bien sûr), de bons et mauvais moments, l'esprit d'équipe (selon les boites) et l'évolution en vase clot (selon les boites aussi, pour peu qu'elle soit dans une entreprise avec les quelques dizaines de même employés en permanence, ça fait un peu comme dans secret story). Voilà, tout les ingrédients pour mettre 2 quelqu'uns ensembles.

A ceci s'ajoute, une vie de couple longue, j'ignore entretenue comment (Elle t'aime, tu l'as dis. Elle l'aime ... est-ce le même "aime", ce "aime" a le même effet, est-il naturel d'un côté, faut faire des efforts de l'autre, etc ...) vs de la nouveauté (et sa merveilleuse chimie, très explicable, il n'y a rien de magique). Le vieux couple vs l'ENR.

Le changement d'attitude comme tu le décris n'est pas de la mise en place de nouveau rituel. Le cumul de ces changements est une simple indication d'une remise sur le marché du sexe (ou de la rencontre si tu veux plus romantique). L'individu vise à augmenter sa valeur perçue.
Complimenter, oui c'est évident. Si toi même, tu trouves ça bien, c'est évident qu'il faut la complimenter. En revanche le virage de la vie, en fait ça dépend d'où elle est dans ce virage qui fait que toi, tu peux le vivre bien ou mal déjà.

Enfin : le jardin secret ! Il a bon dos le jardin secret. Mais un jardin secret n'est pas avoir des secrets. Ca c'est un amalgame assez courant.
En plus du cocktail chimique induit par ce que je t'ai raconté au dessus, l'effet du secret peut avoir (et a très souvent en vrai) 2 effets qui ne vont pas aider.
D'une part ça ajoute une bonne part d'adrénaline, qui booste un peu le cocktail. De l'autre, c'est le pourquoi du secret. Très souvent, mine de rien le secret est conservé dans l'idée de "ne pas faire de mal à l'autre" mais dans le fond, c'est surtout "ne pas se faire mal à soi même" en se frustrant. Invoquer mon jardin secret pour faire quelque chose que je SAIS (ou même que je pense) qui va blesser l'autre ne me dédouane pas de constater que je FAIS (ou vais faire) quelque chose qui va blesser l'autre (pour ne pas blesser l'autre, une solution très simple est finalement de ne pas faire, mais à ce moment, c'est nous même qui supportons le poids de la frustration. A quel point ton partenaire t'est-il cher pour que tu prennes cette frustration pour toi ?). Et là tu as déjà de la culpabilité. L'humain n'est pas fait pour supporter la culpabilité non plus. Il se met en place tout un tas de mécanismes pour transformer cette culpabilité. Dans les cas d'adultère, c'est majoritairement en descendant la vision qu'on a du partenaire trompé. On pense rationaliser alors qu'on ne fait que justifier (mais comme dit, un cerveau imbibé du cocktail d'hormone survitaminé par la situation peut très très difficilement empêcher ça, et puis ça dépend d'autres facteurs encore ...le genre notamment)

- Toi :
Tu as remarqué ces changements (beaucoup de gens les ignorent volontairement pendant un certain temps). Parce que tu es naturellement observateur ou parce que tu es focalisé sur ta compagne et en quête de signe interprétation (pas que dans cette situation particulière) ?
Tu sembles chercher des réponses et te poser des questions, ce qui est bien. En revanche, ce que je viens de dire aussi peut avoir un effet. Cherches tu as savoir et comprendre pour avoir une vue rationnelle ou bien es-tu également déjà trop dans l'émotionnel ? (mais ça serait plus de l'émotionnel négatif là, peur, insécurité, etc)
Quel niveau de détail souhaite-tu dans ses réponses ? Pourquoi ce niveau de détail précisément ?
Tu t’inquiètes, c'est évident. Tu as déjà essayé de savoir, en regardant dans son tel par exemple (c'est surement comme ça que tu as remarqué qu'il était inaccessible, d'ailleurs était-ce le cas avant déjà ? Que tu regardes et/ou que ça soit accessible ?)
Il ne faut pas regarder dans le portable, il faut faire confiance aux gens (Tu peux être victime d'un genre d'effet de culpabilisation similaire en faisant ça). Bien sur que les gens ne doivent pas trahir ta confiance aussi hein. L'un ne va pas sans l'autre.
Enfin bref, je pense que de ton côté, tu es probablement dans une forme de dépendance émotionnelle. Ton manque d'expérience ne joue pas en ta faveur (tu ignores concrètement ta propre valeur sur le marché du sexe)

Bon, au final, ta question c'est comment amener l'autre à parler ?
En lui parlant, tout simplement.
La faire réfléchir (sérieusement) sur le concept du polyamour et les implications du mode de vie. Il n'y a pas de système parfait, des avantages et des inconvénients.
Si ça ne passe pas : La faire réfléchir à ce concept en lui faisant entrevoir la possibilité que tu vives aussi ce mode de vie (l'entrevoir toi-même aussi, mais vraiment). Déjà là ça peut déchanter (ma propre expérience lol).

Elle protège déjà sa relation avec lui. Malheureusement, il faut un moment prendre le taureau par les cornes et pousser la discussion en mode franchise complète.
Si tu lui dis que la situation actuelle ne te convient pas, elle n'a pas de raison de la maintenir comme ça dans le but que ça te convienne. Autrement dit si elle sait que son silence t'inquiète (parce que tu lui as dit), elle ne peut garder le silence pour ne pas que tu t'inquiète (ça n'a pas de sens). Pour d'autres raisons, ok (et il y en a des bonnes et pas mal de mauvaises), mais pas pour celle là en tout cas.

PS : Un peu de partage d'expérience perso de la petite période polyamour avec ma compagne, où c'était très similaire. J'étais du genre à tout dire, tout vouloir savoir. Elle au secret total .. enfin presque.
En tout cas, ce qui motivait le silence :
- Je l'anticipais tout le temps. Enfin ça depuis toujours, malgré moi. Je rationalise tout et tout le temps en permanence. C'est comme ça, c'est une partie de mes super-pouvoirs de zèbre (heureusement qu'on n'est pas nombreux lol). L'ennui c'est que ça nuit à l'image que les gens se font de l'Amour (qui selon moi n'existe pas). Et ça leur permet de plus facilement justifier la "non-maitrise" d'eux mêmes, des sentiments, etc ... ("c'est pas ma faute, c'est l'amour")
- Elle même ne voulait pas savoir que moi je puisse vivre la même chose. Surtout qu'en matière de relations, on ne veut pas nécessairement la même chose. On n'a pas nécessairement les mêmes opportunités, etc ..
Il ne faut pas oublier que derrière le débat monogame/polygame, on constate que la majorité des gens souhaitent vraiment être polygames, si leurs partenaires leurs sont exclusifs. Vivre dans le secret permet plus facilement d'entretenir l'illusion que c'est possible et aussi de maintenir la partie monogame dans son cheptel de relations.
- Une situation polyamoureuse requiert de l'action de chacun des partenaires. Si c'est une personne plutôt passive, ce mode de vie peut la rebuter.
- Enfin, garder le silence permet d'éviter de s'engager dans une voie. Parler engage. Il est plus facile de dire après coup "en fait, je voulais ça" si tu n'as pas clairement dit ce que tu voulais auparavant. C'est un peu bizarre, je te l'accorde. Mais c'est très vrai. Beaucoup préfère conserver le silence sur leurs envies pour pouvoir plus facilement changer d'avis (surtout si ce changement d'avis à un impact sur l'autre). C'est du mensonge par omission, ça peut se voir moins grave que du mensonge tout court.
Ça permet également de ne pas trop s'engager sur des limites.
Aussi, c'est énergivore de ce demander au fond ce qu'on veut, pas tout le monde qui veut/peut.

Message modifié par son auteur hier à 0h.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion