Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Conseils pour un début de Polyamour (Vée)

Bases
#
Profil

PolySwany

le mardi 24 décembre 2019 à 21h21

Bonsoir :)

Tout d'abord merci beaucoup pour vos différents articles et témoignages, votre bienveillance est un vrai plaisir à lire et fait vraiment du bien :)

Je souhaitais écrire ici car je suis très amoureuse et heureuse en couple depuis 4 ans, et depuis quelques mois nous avons une amitié avec un homme assez géniale, très naturelle et belle, et à chaque fois que nous sommes ensembles, c'beau, c'doux c'chaud, c'est vraiment beau.

Mon compagnon qui est plutot réservé et qui a une confiance en lui très fragile, a lui aussi développé cette amitié, et je ne l'ai encore jamais vu aussi à l'aise comme ca avec quelqu'un. Ils se dorlotent, se font des tas de compliments, rient beaucoup ensemble etc..

C'est vraiment une boule d'amour très saine et bienveillante et très complice et drôle ( dans le sens on rigole beaucoup :,) ) quand nous sommes ensemble.

Il y a quelques temps, nous avons réalisé avec mon compagnon qu'une séduction s'était également mise en place, où l'on sentait qu'une attirance physique et sexuelle était aussi de mise.

Après en avoir bien discuté, et après en avoir parlé en soirée avec notre Ami, nous avons fait un plan à 3, quelques jours après... Ce n'était pas programmé avec une date précise, mais après une soirée délicieuse, où tout a été très naturel, et où tout le monde y trouvait sa place.

Pour être le plus précise possible, je parlais de relation Vée ( mais j'ai peut être tort, désolée si c'est le cas ), car les 2 hommes n'ont pas de sexualité entre eux. Une grande complicité et de l'excitation pendant l'acte, mais pas d'actes sexuels concrets de l'un à l'autre :)

Le seul hic est que mon compagnon a eu à un moment donné une panne, et il a du mal à s'en remettre, ca lui a fait remonter toutes ses peurs et ses complexes.

De mon coté, nous avons beaucoup discuté lui et moi, et je lui ai expliqué que pour moi, ca avait été un vrai déclic, je suis véritablement amoureuse de notre trio, je pense que je pourrais dire de notre ami aussi, mais je crois que c'est juste de la pudeur ou de la peur de blesser, car c'est totalement nouveau pour moi, que mon compagnon est déjà en malêtre, et la découverte de ce bonheur et cet épanouissement que me donnait notre relation à nous 3 était déjà absolument folle et perturbante, très intense en émotions aha ^^

Pour le moment, je vous avoue que nous n'en avons pas encore parlé avec notre Ami, pas du tout par snobisme ou pour le diminuer ( il est aussi important que nous ), mais je préfère juste que tout soit clair avec mon compagnon avant qu'on lui en parle plus concrètement pour voir lui comment il se sent et voit les choses, pour ne pas l'embarquer dans une histoire où tout n'est pas clair.

A l'heure actuelle, mon compagnon m'a dit qu'il voulait continuer cette relation à 3, mais je sens qu'il est terrifié et sur la défensive. Il voit bien à quel point je rayonne depuis, il me l'a dit lui même, lui de son coté a adoré beaucoup de choses lors de notre soirée aussi, ( même sur le plan sexuel, il était très excité et s'est aussi pour ca que la panne a été d'autant plus frustrante et mal vécue ), mais j'ai peur qu'il dise cela car il ne veut pas me faire du mal, ou avoir le rôle de "la méchante personne".

Mais du coup j'ai peur aussi pour la suite. Car j'aime vraiment notre trio. J'aime de tout mon coeur mon compagnon, mais j'ai l'impression d'être dans un mini paradis quand je suis avec eux 2, quand nous somme tous les 3 ensembles, on rayonne tous. Vraiment. Ca se voit jusque dans nos regards.
Et en même temps étant totalement amoureuse de mon compagnon, je ne veux pas être égoiste et lui faire du mal, où passer à coté d'un malêtre qui pourrait vraiment le blesser, et blesser notre couple également.

Du coup je voulais savoir si vous pouviez me donner des conseils ? Je lis beaucoup d'articles et de témoignages depuis, mais avoir votre avis, vos conseils, des pistes de réflexion ou vos propres témoignages me ferait vraiment plaisir et nous aiderait beaucoup :)

Je vous remercie dans tous les cas, et je vous souhaite de très belles fêtes ^^-

#
Profil

Caoline

le mercredi 25 décembre 2019 à 18h21

Bonsoir,

Je n'ai pas de conseils à donner, ce n'est vraiment pas mon truc.
Par contre, en accord avec mon compagnon historique, je peux témoigner du fait que lors de nos premiers trios, il a eu des soucis d'érection. Ça me préoccupait beaucoup, je pensais qu'il n'aimait pas, était très mal à l'aise mais il a insisté en me disant qu'il appréciait, que ce n'était pas significatif, qu'il était juste un peu perturbé par la présence d'une tierce personne mais pas du tout envie d'y renoncer à cause de ce souci. Ça a duré quelques fois, de façon de moins en moins perturbante, puis la présence d'un autre homme n'a plus eu du tout d'influence.

Bonne continuation, vous me semblez commencer une bien belle histoire.

#
Profil

Leolu

le jeudi 26 décembre 2019 à 16h47

Hello @PolySwany ,

Votre petite aventure est géniale, et vous faites bien d'en profiter, sans a-priori ni moralisme.
Pour qu'elle dure, il me semble qu'il faudrait juste éviter de trop formaliser les choses. Comme vous l'avez fait jusqu'à présent.

Pour la petite panne, c'est tout à fait normal et compréhensible. Même chez une personne qui n'est pas du genre "inquiet". C'est juste l'inconscient qui ne sait plus comment réagir face à une situation nouvelle, et qui coupe tout, par précaution. Cela reviendra sans problème avec le temps, mais il faut quand même en tenir compte.

Par exemple, ton copain pourrait ne pas participer activement à vos ébats à trois, juste une fois ou deux, tout en étant présent et plein de tendresse, et puis se l'autoriser la troisième fois.

- Vous pourriez faire d'abord l'amour à deux, juste avant d'accueillir le troisième, lors de la première fois d'inaction, ce qui l'empêcherait d'avoir des raisons d'être inquiet, et lui permettrait d'avoir tous ses esprits lors du trio .
- Et la seconde fois, faire l'amour à deux APRES le trio où il sera inactif, pour retrouver le plaisir de l'excitation... qui sera récompensée après le départ du troisième larron.
- La troisième fois devrait être beaucoup plus simple et naturelle ! Sachant qu'il serait libre d'agir comme bon lui semble (actif ou pas).

C'est en tout cas ce que je ferais...
Voilà. J'espère avoir pu aider ;)

#
Profil

PolySwany

le jeudi 26 décembre 2019 à 18h20

Merci beaucoup Caoline et Leolu pour vos réponses :)

C'est adorable et en effet ca m'aide beaucoup ! Vos témoignages et vos conseils, vos encouragements aussi sont géniaux, merci de tout coeur ^^-

Je note tout ca, et j'essaierai de vous tenir au courant :)

Merci encore ^^- Et belles fêtes à vous

#
Profil

Aoi

le vendredi 27 décembre 2019 à 16h05

salut !
Juste un retour expérience sur le plan sexuel.
On a aussi dans notre couple hétéro eu un moment de trio avec un autre garçon (je suis un garçon ;) ).
Et simplement pour rassurer ton copain, alors même que je suis aussi attiré par les mecs, cette nouvelle configuration m'a apporté beaucoup de plaisirs, mais aussi pas mal de perturbations, qui se sont aussi traduites par des "pannes", ou des éjaculations ultra rapides suivies de "pannes" longue durée ;) .

C'est hyper nouveau, hyper excitant, en même temps assez perturbant de passer de deux à trois, avec toutes les nouvelles interactions que ça génère, les différences de point de vue et les possibilités que ça ouvre. En plus, avec de l'amour dedans, et un passif, c'est pas si simple.

PolySwany
étant totalement amoureuse de mon compagnon, je ne veux pas être égoiste et lui faire du mal, où passer à coté d'un malêtre qui pourrait vraiment le blesser, et blesser notre couple également.

Parlez parlez parlez !

En ce qui me concerne, le sexe à trois était très appréciable, en revanche j'avais très peur et pas envie de passer d'une configuration couple à trouple. Quelques moments à trois, qu'ils soient sexuels ou simplement affectifs/amicaux, ou les deux, à une dose réduite me convenait très bien. Je ne me suis pas ouvert assez tôt à mes partenaires pour le leur exprimer, ce qui fait que ce trio est devenu trop envahissant par rapport à ce que je voulais/pouvais. On a donc coupé court, de manière un peu violente émotionnellement. Et ça a mis du temps à re devenir quelques chose de chouette.

Donc peut être contrairement à @Lelou, pour ma part ça m'aurait peut être aidé à ce moment là qu'on formalise un peu les choses. Sans formaliser bien sûr des heures de cul ou quelque chose comme ça, il faut que ça vienne quand ça veut.
Non l'idée aurait été d'essayer de chacun savoir ce que nous voulions faire de cette relation, pour qu'il n'y ait de déconvenues pour personne.

Salut !

#
Profil

PolySwany

le lundi 06 janvier 2020 à 02h05

Merci beaucoup Aoi pour tes conseils et ton témoignage, ca m'aide beaucoup :)

Merci à tous les 3, ca me fait vraiment du bien de vous lire, merci beaucoup ^^- <3

Et comme promis, les nouvelles ^^-

Je suis désolée de ne pas vous en avoir données avant, mais c'était tellement particulier et changeant, que je ne voulais pas vous écrire avant de voir une "stagnation" des émotions de chacun, pour ne pas vous faire perdre votre temps ou vous dire blanc et noir juste après ^^-

Je vais essayer de faire simple et de ne pas trop me perdre dans ces dernières semaines aha ^^

Pour faire simple, je vous fais ca chronologiquement:

- Juste après le plan à 3, mon compagnon s'est totalement fermé. Et avec un regard... que je connais car il a eu auparavant et à chaque fois ca puait, mais qu'est ce que ca puait... Et ca a pas loupé, même pas 2 jours après, où il était vraiment distant et froid, il commence à discuter, et de but en blanc il me dit qu'il ne sait pas s'il ne va pas me quitter. Qu'il a détesté ces moments à 3. Qu'il l'a fait pour moi, qu'il en avait pas envie. Que j'ai vu que ce que je voulais voir etc.... Et que ce ne sera plus jamais. Et que soit je choisi de rester avec lui, et en relation monogame standard et rien d'autres, soit bah va t'amuser mais sans moi.... .
Sur le coup, c'était d'une violence inouïe, il m'a déjà fait des montagnes russes comme ca, mais c'est à chaque fois plus violent... C'est un peu un champion du " oui oui tout va bien ", et après quand il est en panique ca devient " c'est de la mer** et je vais te quitter. Je crois... peut être".
Sur nos 4 ans il m'a fait 3 fois le coup en comptant celle ci, mais je m'y ferais jamais...
Bref j'ai trouvé ca très injuste, mais j'aime mon compagnon, et j'ai répondu du tac au tac " bien sure qu'on reste ensemble. Je t'aime". Ce qui est vrai. J'aime vraiment mon compagnon. Mais je sentais une partie de moi hurler. Et je pensais à notre ami... Plus jamais ?

- Après ca, on a passé du temps tous les 2, pour se remettre de tout ca ( j'étais vraiment bouleversée et détruite de ce revirement brutal de situation, et lui reprenait petit à petit confiance en lui ).

- Notre couple reprends des couleurs, respire à nouveau, bulle d'amour, sexe à gogo, tout va bien. On reprends des discussions sur la suite, il me pose des questions, sur comment j'y verrais, mes envies etc... J'étais pas prête aha et on en reparle, je lui dis comme ce que je lui ai toujours dis, que je l'aime, que je crois en notre couple, on est heureux ensemble, et que oui j'ai des sentiments pour notre ami, oui j'aimerai continuer, mais je ne veux plus d'ascenseurs émotifs comme ca, car j'ai pris ca presque comme une trahison.
Le plan à 3 on en avait longtemps parlé avant, il était même plus chaud que moi le jour J, il y avait un tas de regards, de sourires, et de signes corporels pour montrer que tout allait bien, et la panne ensuite, mais de là à me dire tous ces mots, c'beaucoup trop injuste.
A partir de ce moment là quand on parle d'une potentielle suite de notre plan à 3 ou d'une relation Vée, il oscille entre " oui / non peut être / je sais pas / ca m'excite / nan mais enfaite non / non mais y'a une différence entre fantasme et réalité " etc etc etc...

- On revoit notre ami dans différentes soirées. Ca se passe super bien. Des purs moments. J'en discute avec lui, et il me dit pour le plan à 3 qu'il y pense tous les jours, qu'il a adoré, qu'il aimerait le refaire mais qu'il comprendrait si c'était non, et qu'il ne nous en voudrait pas une seconde. Et qu'il réfléchit à ce qu'il aurait pu faire différemment ou fera pour que mon compagnon se sente mieux.

- On reparle de tout ca avec mon conjoint, et là il me dit de le faire mais seule. Que je peux coucher avec notre ami, mais plus de plan à 3. Ca me surprends énormément, donc on pousse la discussion... Et je me dis qu'on va attendre un peu, voir si ca ne bouge pas.
En tous cas cette idée l'excitait beaucoup. Que je couche avec notre ami... Comme pour le plan à 3... Il était vraiment excité dés qu'on en parlait, et pas qu'un peu.

- Au bout de quelques jours, on en reparle, et là... Bah ca a changé... Il ne veut plus. Ou alors on fait un break. On arrête le sexe de notre coté, et je couche avec notre ami. Je lui explique alors que bah ... non... Il a pas compris. Car déjà un break, bah... ca pue, et que je ne veux pas coucher avec notre ami au détriment de notre couple, pendant que mon conjoint pourra s'imaginer des choses seul dans notre appart, vraiment, non. Et aussi que j'ai de forts sentiments pour notre ami, c'est pas une phase ou un coup d'un soir, à pars faire morfler tout le monde, je ne vois pas ce que fera cette solution....

- On laisse le temps faire, car honnêtement, c'est trop en dents de scie pour moi, et avec ce qu'il s'est passé 48h après le plan à 3, où pour moi ca avait été mais tellement intense et fort, et où j'avais vraiment l'impression de me trouver, pour au final me prendre ce coup derrière la nuque euh... Je me méfie :,)
On voit notre ami une fois par semaine, les soirées sont toujours géniales, et même s'il n'y a pas de sexe, je suis mais tellement heureuse qu'on passe du temps tous les 3.... C'est... J'ai même pas de mots, mais en quelques heures j'ai l'impression d'avoir eu un massage de l'âme et c'comme si j'avais été en vacances, et je me sens tellement moi même et en paix avec tout c'est... Je ne sais pas comment expliquer.... Mais ouai. Je me sens moi et heureuse. Tellement heureuse.

- La dernière fois, ce samedi soir, notre ami est venu chez nous. Soirée jeux de société, jeux vidéos, apéro etc... Tranquille. On commence la soirée tous les 3, tout se passe bien. Mon compagnon se couchant pas très tard en ce moment va dormir. Du coup avec notre ami, on joue à des jeux vidéos, puis on continue l'apéro, et on fait un jeu d'alcool. Et il ne s'est rien passé de déplacé, absolument rien. On a beaucoup rigolé, on a flirté aussi mais pas plus que devant mon compagnon et rien de trop engagé ou qui pourrait blesser mon chéri.
Notre ami est tombé malade, du coup bassine, bouteille dos, et je suis allée voir mon compagnon pour lui dire, et lui demander si je pouvais dormir avec notre ami car pas rassurée du tout ( il avai l'air vraiment mal ). Mon chéri dit ok pas de soucis, sourit, bisous, je t'aime.
On dort donc tous les 2 avec notre ami. On a fait beaucouuuuuup de calins, c'était adorable. Au début je n'osais pas, mais dans la nuit je me suis retrouvée la tête contre un de ses bras, et on s'est pris mutuellement dans les bras l'un de l'autre, et ca me faisait beaucoup de bien, ca avait l'air pour lui aussi, et au final on s'est pas quittés de la nuit. Le lendemain matin, gueule de boit, on se dit qu'on va se matter un film tranquille, mon compagnon lui veut bosser, on regarde du coup le film dans le canapé avec notre ami, en papotant avec mon chéri quand il fait une pause ( il bosse à la maison ), on est tous les 3 dans la même pièce, tout le monde a l'air d'aller bien. Puis on reprends nos calins en mode cocooning film avec notre ami, mon compagnon le voit bien sure, je redoute sa réaction ( défensive, toujours aha ), et au final il est aux petits soins avec nous, a pleins d'attentions adorables etc.... Du coup oui, je suis encore sur mon nuage, et je vis l'instant comme j'ai l'impression d'avoir rarement savouré ma vie. Je les vois tous les 2, je souris, je suis bien. Ca scintille en moi.

Du coup voilà.... J'ai essayé de faire court, et en même temps vous avez déjà un beau pavé aha désolée ! (é_è)

Honnêtement, à l'heure où je vous écris, je ne sais pas.... Je suis totalement perdue....
J'ai 2 parties de moi qui sont constamment en train de prendre le pouvoir l'une sur l'autre. Y'en a une c'est " j'aime mon compagnon, ca m'a tellement fait mal quand il m'a parlé de ruptures, je veux pas lui faire de peine ou de mal, puis ouai jsuis heureuse dans mon couple, jpeux pas juste me calmer ? Je suis pas foutue de me sentir déjà chanceuse de ma relation ? C'est pas juste pour mon copain... " et de l'autre " ah mais bon sang comme je me sens bien, MON DIEU c'est moi ! Je pensais même pas pouvoir ressentir ce genre de choses, et put*** je vais avoir 30 ans, j'ai passé ma vie à mettre sous le tapis des envies, j'arrête pas de dire aux gens de s'écouter, de s'épanouir etc... et oui je les aime tous les 2, tout est clair et sain pour moi, et de toute facon je ne peux pas me dire que plus jamais... Je n'y arrive pas... Vraiment pas...Et j'aime mais tellement nos moments à 3... Et nos moments à 2 avec notre ami aussi.... "

Et au final, si je perds mon compagnon, je ne sais même pas si notre ami partage les mêmes sentiments que moi, je ne sais même pas si c'est notre trouple qui me rends si heureuse, dans le sens où si mon compagnon me quitte, ou qu'on décide de se séparer, bah... Notre ami, je ne pense pas être en couple avec, ou est ce que ca nous plaira autant que le temps passé ensemble à 3 ? Ou quand j'étais en couple ?

Je sais que je les aime. A pars ca... je ne sais pas. Je ne sais pas quoi faire, je veux éviter le plus possible à tout le monde de souffrir, en tous cas au maximum....

Et je les aime... Tous les 2...

Merci beaucoup si vous avez eu la patience et la gentillesse de lire tout ca, merci beaucoup !

Vos avis sont toujours et véritablement d'une aide précieuse, ce sera un plaisir et un soulagement de vous lire, n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ou quoi, je vous en serai très reconnaissante !

Et belle année 2020 à vous ^^

Merci encore !

#

Polyarthrite (invité)

le lundi 06 janvier 2020 à 11h55

Je pense qu'il faut laisser du temps à ton compagnon pour digérer tout cela et il a peut être besoin que vous vous recentriez sur votre couple.

Et j'ai l'impression que cette question de Vée prend bcp trop d importance pour toi et que ton compagnon le ressent.

Il n'a peut être pas envie d'une relation aussi forte mais peut être de qlq chose de plus léger. Le V signifie une sorte d'égalité entre lui et votre ami.
Il aimerait peut être qlq chose de plus hiérarchique avec votre couple en priorité et le Vée ensuite.

Car en très lisant on peut comprendre que ce Vée remplacera votre couple

#
Profil

PolySwany

le lundi 06 janvier 2020 à 12h49

Merci @Polyarthrite :)

Alors tu as certainement raison, en effet, cette question est importante, et oui ca doit lui faire peur, c'est sûre.

Ensuite pour l'égalité, on voit notre ami max une fois par semaine, et on est toujours aussi proches avec mon compagnon, on arrête pas d'avoir des petites attentions en ce moment etc...
Enfin c'juste en comparant, il n'y a pas de "moins", au contraire, y'a même plus de pleins de petites choses.

Enfin je comprends ce que tu veux dire, et tu as raison je pense, sur ce qu'il doit penser.

Pour moi c'est clair que non, mais je pense que j'ai tellement peur de tout perdre que je ne dois pas être rassurante au final.

Merci beaucoup pour ton avis :)

#

Polyarthrite (invité)

le lundi 06 janvier 2020 à 13h42

Pour le moment vous le voyez comme ça, mais si ce Vée se réalise, vous comptez rester sur ce même schéma ? Car ton compagnon peut avoir peur que cette relation soit trop envahissante.

Le plan a 3 à pu en effet être dévastateur pour lui, encore plus avec sa panne, si il a vu par exemple que tu prenais plus de plaisir avec l'autre, que l autre a par exemple un penis plus grand, donc comparaison de la part de ton compagnon et confiance en lui qui baisse.

Bref tout un tas de chose peut jouer, car chez l'homme après l ejaculation, il y a une periode réfractaire plus ou moins sur selon les individus.

En tous cas, c'est bien de ne pas forcer les choses et de revoir l autre de manière amicale pour l'instant.

#

invité (invité)

le lundi 06 janvier 2020 à 21h51

Une petite question, qui pourra peut être t'aider...comment vivras tu le fait qu'un de tes deux amoureux ait un second (ou plusieurs) amour(s) en dehors de toi ?? Parce que ça me semble assez logique de te sentir super bien dans un contexte où tu reçois le double d'attention qu'en temps "normal".
Mais en toute logique - dans le cas où vous parveniez à mettre en place ce trouple - comme dans toute relation les choses évolueront, et tu ne resteras sûrement pas la seule bénéficiaire de ces attentions et interactions qui te comblent...Je pense qu'il est intéressant que tu te poses cette question, peut être y verras tu un éclairage sur la suite de vos relations...si cela t'inspire ;)

#

invité (invité)

le lundi 06 janvier 2020 à 22h20

J'ai écris "un de tes amoureux" mais j'aurais dû écrire "un ou les deux"...
Une autre remarque, tu dis avoir reçu un coup de massue quand ton compagnon t'a annoncé qu'il s'était forcé pour te faire plaisir, mais tu dis aussi que c'est ce que tu craignais après votre plan à 3, qu'il se soit forcé pour ne "pas passer pour le méchant"...
Peut être que tu as une part des réponses en toi, mais que tu ne veux pas les voir parce qu'elles ne t'arrangent pas???

#
Profil

Marylou

le lundi 06 janvier 2020 à 22h23

Bonsoir

#
Profil

PolySwany

le lundi 06 janvier 2020 à 22h45

Merci pour vos retours...

Je vais réfléchir à tout ca.

Et je suis désolée si mes termes ou mes mots ne sont pas exacts ou maladroits, mais tout ca est nouveau pour moi, pour nous.

Polyarthrite: Pour la relation trop envahissante, non, ce sera toujours notre couple en premier, et notre ami on en a pas parlé encore avec lui car on veut d'abord se laisser du temps, et être sure, trouver ce qui nous va, ce qu'on fait etc avant de lui en parler, pour ne pas lui créer des tracas ou des espoirs, ou quoi pour au final lui dire non. Et jusque là quand on en parle ca a l'air de très bien lui aller comme ca.

Ensuite comment on voit ca encore une fois c'trop tôt, on a besoin de temps pour se rassurer et voir ce qui nous va vraiment ou non, et il y aura aussi l'avis et les envies de notre ami, et on ne les sait pas pour le moment, donc difficile de répondre pour la question du schéma, mais dans tous les cas, notre couple sera prioritaire ( je ne sais pas si le mot convient, mais vous comprenez l'idée ).

Invité: Alors là dessus bien sure que c'est une idée que j'ai tout de suite amenée à mon compagnon notamment, et bien sure qu'en vivant ca, j'accepterai pour mon ( ou mes ) compagnons :) Encore heureux ^^ Plus y'a d'amour plus ca me va, et s'ils en ont envie et qu'ils sont encore plus heureux, du moment qu'il y a une bonne communication, des règles etc ( là ensuite on parle de quelque chose qui n'existe pas encore une fois donc difficile de vraiment savoir les détails etc ), mais en tous cas sur le principe oui bien sure :) C'est pas une idée que me gêne ou me fait peur en tous cas.

Et quand je parlais " de passer pour le méchant ", je parlais des premières conversations avec mon compagnon après le plan à 3, où il était perdu et disait peut être vouloir continuer, mais que justement là APRES si on continuait, j'avais peur qu'il dise "oui peut être" par peur de me faire du mal en disant non ou de passer pour le méchant ;)

Pas très empathiques tes réponses Invité, je sens un peu de jugement hâtif ^^

#
Profil

PolySwany

le lundi 06 janvier 2020 à 22h47

Et en tous cas merci pour vos réponses .

On a passé une super journée, on en a reparlé, et oui on pense en effet qu'on a juste besoin de ne pas se précipiter et de prendre le temps :)

#
Profil

Aoi

le mardi 07 janvier 2020 à 19h19

Salut ! et bonne année aussi :)

Un retour comme ça, avec un temps de retard car j'ai commencé à écrire en lisant ton post du 6.
Je précise que tout ce que j’écris est ce que j’ai vécu, c’est un témoignage. J’ai du mal à ne pas faire de comparaisons, mais tout est différent car toutes les personnes et toutes les relations sont différentes.. . Ce que je dis, c’est pour te donner une image de ce qu’une relation à trois a pu générer à un moment donné, avec des personnes données, et racontée avec mon prisme. Les comparaisons qui se glissent par ci par là ne sont pas forcément adaptées, mais je ne peux m’empêcher d’y penser.En ésperant que ça te donne de simples pistes de réflexion :)

« Dents de scie émotionnelles » ça me rappelle moi.
C'était hyper troublant. J'étais à la fois joyeux et totalement apeuré. A la fois jaloux et complètement excité (sexuellement, affectivement).
La configuration est différente. Notre ami était un grand ami en commun depuis pas mal de temps. C'est lui et moi qui avions commencé à avoir des relations sexuelles. Ca a beaucoup plu à ma copine, et sans réfléchir les choses se sont faites à trois un peu plus tard. Ce n'est donc pas une relation Vée, dans le sens où deux des personnes dans la configuration à trois ne ressentent pas de lien sexo-affectif entre eux (si j'ai bien compris la définition ;) )

Ce que je sentais, sans avoir à y réfléchir, c'est que je voulais rester "en couple primaire" avec ma copine. Et que cette configuration à trois ne soit "que" du bonus de temps en temps. C'était plus pour notre part des grands week end de temps en temps (genre une fois par mois), je me souviens plus exactement mais ça a duré plusieurs mois. Mais ça faisait déjà beaucoup de chamboulements intérieurs pour moi. Alors une fois par semaine à l'époque ça m'aurait paru vraiment beaucoup je crois. Trop habituel pour du bonus peut être.
Le couple, c'était tellement un cocon chaud, d'intimité, de connivence, de sécurité, de calme. Que BADABOUM, à chaque fois que l'on se voyait, tout ça volait plus ou moins en éclat pour moi. C'était certes excitant, car nouveau et enrichissant. Mais je ne voulais pas perdre ce cocon si important pour moi. Je n'étais pas prêt à réellement ouvrir cet espace à quelqu'un d'autre, alors même que j’aimais et désirais fort ce quelqu'un d'autre (ce qui n’a pas spécialement l’air d’être le cas de ton copain). Je voulais bien créer et imaginer un nouvel espace, une nouvelle forme de cocon, mais de temps à autres seulement, et surtout qui soit par nature autre ET différencié du cocon couple. Inventer un cocon en parallèle, dans lequel nous irions tous les trois, de manière peu fréquente. Mais ne pas dissoudre le cocon couple pour se mettre dans un nouveau cocon trouple.
J'avais peur que ma copine et notre ami aient envie d'un trouple, qu'un unique cocon à trois leur soit suffisant. Et c'est effectivement ce qui a émergé petit à petit, sans vraiment en parler, à un moment où on a passé une longue semaine ensembles. J'étais très en dents de scie cette semaine-là, et c'était probablement lié à ces envies divergentes. Je le sentais. Ma copine était aux anges. C'était très beau mais qu'est-ce que ça pouvait m'effrayer.
Notre ami nous aimant beaucoup et nous connaissant en couple s'est "retiré" de notre couple.
Cela après des discussions et pas mal de pleurs, de tous les côtés. J'étais triste de ne pas accepter quelque chose qui semblait beau à priori (et en plus développait une certaine peur et un rejet vis à vis de notre ami que j'aime), ma copine était triste car elle ne s'était jamais sentie aussi follement entière, notre ami était triste car il nous aime vraiment tous les deux et qu'il pensait construire une belle relation avec nous, sans se rendre compte de ce que je vivais intérieurement.
Comme je disais au dernier post, ça a mis du temps à re devenir quelque chose d’apaisé car les émotions générées ont été très fortes et ambivalentes.

Bref. Ton copain semble apeuré et perdu. Et tu sembles aimer votre relation à deux. Tu sembles aussi avoir découvert une configuration qui a l'air de t'apporter beaucoup de bonheur.
Juste, ça a l'air compliqué de le savoir car ton copain change tout le temps d'avis, mais je pense que c'est important de vraiment savoir ce qu'il souhaiterait. Ou au moins avoir une idée de la situation qu’il jugerait « sereine », « safe », »secure », pour en acceptant (surtout que toi tu acceptes) que ça puisse prendre un certain temps à se mettre en place. Et en toi te posant fortement la question, est ce que cette situation que mon copain aimerait est confortable pour moi ?
En sachant, que la théorie ne peut se confirmer ou s'infirmer que dans la pratique (ce n'est que mon point de vue) en ce qui concerne les émotions. Et donc je crois que la démarche est avant tout : d'accepter de vivre des émotions qui découlent d'une théorie mise en place par vous, de les "critiquer" (dans le sens de prendre du recul, observer et émettre des hypothèses d'ajustement) pour pouvoir aménager la théorie d'après en fonction du vécu.
S’il et tu n'as pas réellement envie de faire ce travail, je ne suis pas certain que vous arriviez à quelque chose.
Vu comment tu décris ses réactions, ça va lui demander à priori du travail et un certain investissement émotionnel, mental... probablement chronophage et long.
Aussi, creuser les peurs de ton copain semble important, et je rejoins @Polyarthrite là-dessus. Au niveau du sexe, comparaisons faciles dans une configuration comme ça, et premiers plans à trois potentiellement traumatisants vu ce que tu décris.
Ensuite, un truc que je regrette aujourd'hui dans mon expérience à trois est d'avoir un peu oublié notre ami. Dans le sens où j’ai beaucoup plus parlé avec ma copine qu’avec lui pendant ces mois-là. Et vu comme ça c’est terminé, il en a souffert. Il était tellement attentionné envers nous et semblait tellement juste content quand on se voyait que nos échanges sur ce qu’il voulait ,lui, ont été quasi nuls avant cette fameuse semaine compliquée.

Ca peut paraître chiant de se poser toutes ces questions. Je donne juste ma manière de fonctionner un peu aujourd’hui. Je théorise beaucoup les choses, pour en faire part, à moi d’abord, puis aux impliqué-es. Puis pour essaye de vivre la théorier, puis les re théoriser, que ça ait crée du bon ou du moins bon ou les deux. Ca n’est pas la manière de fonctionner de tous !

Donnez vous du temps, et communiquez.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion