Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

-Help- Comment sortir de ce cercle vicieux ?

Bases
#
Profil

Alain.Deloin

le vendredi 08 novembre 2019 à 13h36

Bonjour.

Voilà quelques mois que j'hésite à écrire ici. Je me lance, ce n'est pas facile.

La question finale qui me taraude est : «  Comment puis-je faire, ou que faire, pour que ma compagne aille mieux ?»
Thème : confiance

Mais pour m'aider dans ma reflexion, voici la situation :
Ma compagne a 33 ans, et j'en ai 39.
Nous vivons une superbe relation depuis bientôt 9 ans (complice, fusionnelle, super duo, etc, beaucoup nous envient). Nous avons vécu pas mal de relations diverses avant de nous rencontrer et je pense que c'est une excellente chose.
Il y a un peu + de deux ans, alors que je connaissais pas du tout le terme "polyamour", ma compagne me dit qu'elle conçoit totalement qu'on puisse aimer + d'une personne à la fois, qu'aimer une deuxième personne n'enlève rien à la première relation. J'étais quasi choqué car ma vision était que le sentiment d'Amour était forcément envers une seule personne, pas +.
Il y a un peu + d'un an, ma compagne a appris mon adultère (3-4 ans + tôt) par une tierce personne. Dans la foulée (et j'avoue, ne sachant pas trop ce dont on lui avait dit, ni par qui), je lui ai avoué mon autre adultère de 4 ans encore + tôt), au moins elle découvrait tout d'un coup.
Oui je m'en veux terriblement, encore aujourd'hui.

Avant qu'elle apprenne cela, son point de vue était d'absolument tout se dire dans le couple (elle pense de même aujourd'hui), et le mien était le banal «  toute vérité n'est pas bonne à dire» ainsi que «  c'est possible de cacher un mensonge à vie » (j'ai totalement revu ma pensée depuis évidemment).

Depuis 14 mois nous discutons énormément, absolue transparence des méandres de nos pensées. C'est d'ailleurs l'occasion d'un gros travail sur soi. C'est très intéressant, passionnant, et le couple se lie encore bien d'avantage : je suis ravi d'avoir découvert ça (et amer de l'avoir découvert si tard). Pour autant ce n'est pas si facile... mais ça vaut vraiment le coup.

Depuis une année nous nous sommes intéressés de près à la polyamorie (articles, documentaires, web, livres, plusieurs café-poly, projection du film d'Isabelle Broué, ... ) . Nous n'avons pas passé le pas : par crainte de se jeter à l'eau surtout et aussi parce que n'avons pas vu de personne avec qui nous voulions passer le pas (nous ne confondons pas avec le libertinage, ça n'est pas du tout l'intention).

Aujourd'hui ma compagne est convaincue qu'elle aurait parfaitement adhérée au polyamour _SI_ et seulement si elle n'avait pas vécu cette profonde blessure de trahison/mensonges (de ma part) qu'elle a découvert il y a un peu + d'un an. L'aspect dont elle m'en veut (encore aujourd'hui) le plus, ça n'est pas mon acte mais la trahison et nombreux mensonges froids droit dans les yeux (ne me jugez pas mal sur ça, c'est inutile, je le fais déjà moi-même depuis longtemps).
Et je reconnais/je pense qu'elle a en effet le profil/état d'esprit pour la polyamorie, depuis longtemps.

Et je me dis que je pourrais accepter (j'ai bien conscience qu'entre la théorie et la pratique il peut y avoir un gouffre et que les émotions ne sont pas encore fait entendre).

Quant à moi .....
Avant de rencontrer ma compagne, j'ai eu beaucoup de relations qu'à l'époque je qualifiais d' «  amitié+++» : je n'aimais pas les "plan cul", et encore moins les relations d'un soir (ultra fade), mais j'adorais avoir certaines amies avec qui parfois il ne se passait rien, parfois de la tendresse, parfois du sexe, qu'importe tant que c'était une relation saine et authentique et sincère et bienveillante et réciproque (certainement pas égoïste) . En 1999-2000 je m'amusais à discuter avec mon entourage sur «  C'est quoi une salope selon toi ?» et à leur faire comprendre qu'ils devraient revoir leur pensées et être + ouverts d'esprit par émancipation et dans l'intérêt de tous. En 2019 j'ai découvert le livre "la salope éthique", je me suis pris une claque de 20 ans ;-)
Toutes les personnes de mon entourage me trouvaient "bizarre" à ce sujet car je ne correspondais pas au schéma (à leur yeux) du mec qui couche à droite à gauche : mes relations charnelles étaient amicales, avec de l'émotion et sensibilité et très libérée et sincères.
Mais curieusement, lorsque je rentrais dans une relation très sérieuse, l'Amour avec un grand A, là je me sentais automatiquement vouloir l'exclusivité (des deux côtés) .... mais malgré tout, avec le temps, j'étais à nouveau infidèle (exactement sur le même schéma d'avant).

Ces derniers mois qui passent je m'interroge sérieusement sur «  Suis-je un polyamoureux qui s'ignore ? Suis-je un polyamoureux refoulé car trop formaté par l'éducation/société/autre ?»

Et parallèlement à tout ça, je vois ma compagne qui souffre encore régulièrement (pas tous les jours non, mais régulièrement quand même). Et je vois, et je l'entends, qu'elle aurait eu envie d'avoir ce type de relations (polyamour) mais qu'elle ne se sent pas aujourd'hui uniquement par manque de confiance en moi et par traumatisme de ce qu'elle a découvert il y a un an. J'ai la sensation d'avoir tout foutu en l'air, à tous les étages : un immense gachi, donné d'immenses souffrances.
Il est évidemment hors de question que je la pousse au polyamour (évidemment).
Et aussi, je pense que ça serait une très mauvaise idée que je passe le pas (avec son consentement évidemment) du polyamour AVANT elle car je pense que ce serait pour elle (et notre relation) trop violent émotionnellement.

Nous sommes différents (loin de léser, au contraire, la différence enrichie ;-) ) : je suis du genre à m'émouvoir facilement régulièrement pour quelqu'un (pas tout le monde non plus hein) et à avoir un petit coup de coeur facile (notamment, mais pas seulement, sensible à la sensibilité de l'autre), et ma compagne est du genre à avoir rarement un coup de coeur pour quelqu'un mais lorsqu'elle en aura un (selon elle) ça sera pour longtemps.

Fait du "hasard", 2 mois avant qu'elle n'apprenne mes adultères, elle avait justement eu un gros coup de coeur pour quelqu'un avec qui elle s'était retrouvée lors d'une formation d'une semaine. Elle s'était empêchée de faire quoique ce soit avec lui uniquement pour respecter les règles que nous nous étions dites (et que je n'avais pas respecté, à son insu). Elle ne souhaite surtout pas revoir cette personne (distance, circonstances, etc etc). Bis repetita : je m'en veux terriblement encore aujourd'hui.

Je me retrouve dans une situation où ma compagne que j'aime souffre encore beaucoup, où le polyamour aurait pu être une bonne chose pour elle (et peut-être pour moi aussi), mais dont elle ne veut pas à cause du traumatisme que je lui ai fait vivre il y a un peu + d'un an.
Elle me dit que dans le livre "Compersion" (que je n'ai pas lu) nous sommes justement pile dans la situation où ce serait émotionnellement trop dangereux pour notre couple.

Lorsque je rencontre quelqu'un qui, peut-être pourrait m'intéresser pour d'avantage (parce que feeling etc), évidemment l'unique personne à qui j'en parle (en totale transparence, jusque dans les méandres des pensées) c'est ma compagne : parce que ce qui compte le + pour moi c'est de savoir comment elle vit/ressent la situation. Et là pour elle c'est «  panique à bord» (zone de panique). Ce qui a pour conséquence naturelle de me couper toute envie de faire éventuellement quoique ce soit avec une autre : ça ne pose aucun problème vis à vis de l'autre femme (qui n'était de toutes façons au courant de rien), mais ça me montre bien que la femme que j'aime (c'est vraiment un profond amour) va mal (et c'est ça qui me préoccupe totalement).

J'ai la sensation d'être pris dans une spirale, un cercle vicieux : un des piliers merveilleux de la polyamorie c'est l'absolue sincérité, nous sommes dans un schéma/comportement/relation d'absolue sincérité, ma compagne est profondément marquée par la trahison que je lui ai faite et n'arrive pas à s'en sortir, elle aurait aimé tenter le polyamour (je ne suis pas contre l'idée d'être seulement poly-acceptant), et ... ... .. et les différents éléments ne match pas : je me retrouve face à un puzzle qui me semble à la fois pas si complexe et à la fois impossible à résoudre.

Y a t il parmi vous des personnes qui ont vécu des expériences similaires ?
Comment puis-je faire, ou que puis-je faire, pour que ma compagne aille mieux ?

Ca m'est impossible d'aborder le sujet du polyamour ailleurs que sur des groupes/forums dédiés. Je vous remercie par avance grandement pour vos mots bienveillants.

(vous pouvez m'appeler Alain ;-) )

#
Profil

noelmarie

le dimanche 10 novembre 2019 à 10h12

Bonjour Alain, le passé c'est le passé , ce qu'il vous faut maintenant c'est partir sur de bonnes bases et elles sont multiples, le dialogue étant un des point fort de votre couple...dans l'instant un seul conseil, profites du week-end et lis Compersion et au fil de ta lecture, relisez ensemble certains passages et échangez vos impressions et surtout aucune conclusion hâtive avant d'avoir fini le livre ensemble... on en reparle si tu veux après cette lecture commune... rien de désespéré dans votre situation .Amicalement.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion