Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le temps

Bases
#
Profil

jio

le mardi 06 août 2019 à 11h15

Comment gérer? Ce sont les vacances et je me vois déjà courir dans ton les sens. Je suis fatigué et je m'essouffle. Un jour une personne, l'autre jour l'autre, des jours pour ma famille, un pour moi aussi pourquoi pas? Et dans cette course la phrase " on ne se voit pas assez" qui coupe comme un rasoir.

Pourtant je mets mon corps à l'épreuve, je suis fatigué. Mon père chez qui je vis, est contre la mise en place de ma seconde relation, la situation est lourde. Il est contre car c'est une personne beaucoup plus âgée que moi.
Je cours et passe de beaux moments avec chacun mais je me sens fatigué. J'explique ce "partage" de semaine à la personne m'a dit la phrase, elle comprend mais on ne se voit pas assez. Je crois que je ne peux pas plus.

Je suis en période de vacances, que se passera t-il lorsqu'elles se finiront? Je serai bien plus occupé et plus dans la même ville. Je n'arrive pas à savoir, si c'est la faute de l'amour monogame car cette personne ne désire pas avoir d'autre relation ou juste moi qui ne donne pas assez et dans ce cas c'est affolant, je ne peux pas plus.

#
Profil

Sophie72

le mardi 06 août 2019 à 19h38

Bonjour.
Je me dis en te lisant que quand on a une vie de famille, qu'on soit mono ou polyamoureux, de toute manière on vit ce dilemme. Je ne sais pas si cela t'aidera mais savoir que c'est le ressenti de beaucoup d'hommes et de femmes qui ont une vie de famille et donc une vie affective bien remplie t'aidera peut-être à relativiser et moins te culpabiliser. ;) Bon courage.

#
Profil

Lilouette

le mercredi 07 août 2019 à 00h10

Bonsoir. Je confirme que la vie de famille en général donne le sentiment de courir après le temps : je suis maman d'un petit garçon en garde alternée, et je vis seule (aucune relation en ce moment) et je cours partout tout le temps !

#
Profil

ourscalin

le mercredi 07 août 2019 à 10h32

Ici aussi on court après le temps et c'est la routine et les contraintes qui peu à peu on fait que l'on s'oriente vers le poly. L'exclusif est rempli de contraintes et absence de liberté. Chacun de nous, exclusif à la base, avons besoin de libertés pour se détacher du quotidien. Il n'y a pas de relations tierce pour l'instant, mais on ne veut plus utiliser ou entendre parler d'exclusivité. Nous sommes en famille recomposée . chacun se donnant le droit de voir ailleurs et de vivre autre chose. Sans ça, le quotidien nous envahirait.

#
Profil

Dolcevita

le samedi 10 août 2019 à 14h36

Bonjour Jio,

Je me suis sentie pleine d'empathie quand j'ai lu ton post et son titre : "Le temps"

Je lis que tu es fatigué et que tu ne peux pas plus pour ta seconde relation.

Je ne vais pas te donner te conseils, juste quelques propositions ou constatations émanant de mon expérience que tu suivras ou pas puisque ce ne sont que des propositions...

D'abord le temps est l'une des rares "choses" avec laquelle nous sommes tous égaux, on a tous 24h dans une journée. Qu'en faisons-nous ?

Personnellement j'ai toujours essayé de l'apprivoiser en définissant clairement mes priorités après m'être reposée... Nos priorités changent selon nos différentes périodes de vie...

Et puis j'ai toujours été très organisée, avec notamment un agenda bien tenu et rempli raisonnablement. Ce qui a impliqué de faire des choix, de ne pas plaire à tout le monde et d'être traitée d'égoïste. Mais je n'ai jamais laissé les autres guider ma vie et mes choix, pour moi, je ne suis pas égoïste, j'écoute juste mes désirs profonds et je les suis. Et quand je suis vraiment à l'écoute de moi même et donc heureuse, et bien mon entourage l'est également.

Pour t'illustrer la chose : J'aime aussi les femmes, et bien je peux dire aujourd'hui que j'ai enfin rencontré la femme de ma vie, et cette femme, et bien c'est... MOI !!!

Je prends le temps d'être bien et en accord avec cette femme... et... je suis bien avec ceux que j'aime.

Je te précise que ma priorité de toujours, ce sont les relations humaines... Et que toute ma vie, il y a eu, il y a encore besoin d'ajustements impossible à faire sans retour sur soi même et à tête reposée.

Ma seule proposition, Jio, repose toi... Lâche prise, et tu verras, le temps deviendra un jour ton ami... C'est un doux apprentissage de chaque jour...

On peut en parler par mail si tu veux... Le temps, c'est mon truc...

Je te souhaite sincèrement de ne plus courir dans tous les sens. Avec toute mon amitié.

#

Intermittent (invité)

le samedi 10 août 2019 à 22h28

"je suis maman d'un petit garçon en garde alternée, et je vis seule (aucune relation en ce moment) et je cours partout tout le temps ! ".

Je ne sais pas comment font les mères séparées avec plusieurs enfants en garde non alternée, ce qui est encore la majorité des cas ...

#
Profil

HeavenlyCreature

le samedi 10 août 2019 à 22h30

Ben n'oublions pas que le polyamour reste un luxe !

#
Profil

Lilouette

le dimanche 11 août 2019 à 00h07

Intermittent
Je ne sais pas comment font les mères séparées avec plusieurs enfants en garde non alternée, ce qui est encore la majorité des cas ...

En effet, je leur tire mon chapeau.

#
Profil

Sophie72

le dimanche 11 août 2019 à 19h22

HeavenlyCreature
Ben n'oublions pas que le polyamour reste un luxe !

Oui c'est un peu ce que je voulais signifier. De manière générale pouvoir prendre soin de ses amours c'est effectivement un luxe.

#
Profil

jio

le dimanche 11 août 2019 à 21h44

Merci Dolcevita pour ta sollicitude. Ton message apaise quelque chose de ma fatigue, que j'essaie de soigner ses dernières nuits.

Suivre les désirs profonds, j'essaie peut-être de composer entre eux et ceux des autres, des autres choisi.

L'apprentissage du temps me semble aujourd'hui dur, peut-être arriverai-je à le rendre plus doux.

#
Profil

jio

le dimanche 11 août 2019 à 21h49

Se donner la possibilité d'aimer comme le propose le polyamour à partir du moment ou je l'ai vécu, m'a semblé très important.

Je ne le vis pas du tout comme un luxe mais un choix de vie qui contient beaucoup de réjouissances et de contraintes ou de contraintes et de réjouissances.

Je ne crois pas que ce soit quelque chose de fortuit ou de luxueux. En tout cas je ne le ressens pas comme tel.

#
Profil

Sophie72

le lundi 12 août 2019 à 14h17

@jio Peut être y a t'il malentendu sur l'emploi du mot "luxe". On en a parlé un peu dans un autre topic sur la place de l'amour. Moi en ce qui me concerne par rapport à ta question sur le temps, c'est que nous manquons tous de temps pour aimer et bien aimer. Et quand en plus il y a les soucis ordinaires de nos vies: boulot, santé, toutes les choses matérielles indispensables, les relations amicales et familiales... Et bien forcément le temps pour les amours peut être compliqué à trouver selon les périodes et beaucoup d'entre nous ont des périodes psychiquement et matériellement compliquée sur de longues périodes. C'est en ce sens personnellement que je dis que le temps pour aimer est un "luxe". Ce n'est pas du tout que je le considère comme futile ou non indispensable. Aimer est indispensable mais nous n'avons pas toujours la possibilité physique ou psychique pour bien aimer...

#
Profil

bonheur

le lundi 12 août 2019 à 14h28

Un luxe est quelque chose que l'on s'offre. Je suppose que c'est en ce sens que ce terme a été employé. Par exemple, moi, j'ai fait un choix professionnel allant dans le sens de ne pas m'investir plus que nécessaire en terme de temps. D'ailleurs, je suis en reconversion car au final, mon choix est encore trop prenant (imprévisibilité d'emploi du temps trop fréquent). Le luxe, c'est je pense autant la qualité que la quantité. Et puis, les poly s'interrogent. Ils ne prennent pas pour acquis les normes dictées.

Et pour de nombreuses personnes, aimer c'est vivre ensemble (alors que pas obligatoirement : d'ailleurs il faudra que je complète la discussion liée à la place de l'amour) et le gain financier est signe de bien-vivre. Rien à voir avec l'amour mais avec les conditions de vie et le confort matériel. L'amour n'a même plus de place privilégiée, puisque celui-ci se doit d'être évident. C'est comme dire, j'ai un jardin et que tout le monde s'imagine qu'il est magnifique, alors que personne ne s'en préoccupe et que tout crève. C'est imagé, évidemment.

#
Profil

HeavenlyCreature

le lundi 12 août 2019 à 15h07

Merci Sophie pour cette précision.
C'est exactement en cela que je parle de luxe.
Effectivement, même dans une relation mono l'amour passe souvent en dernière position, après le travail, les enfants, la maison, les factures, la santé physique et psychique des uns et des autres à gérer, la vie sociale à entretenir, etc. Le temps et la disponibilité mentale accordés au couple restent souvent moindre en quantité et en qualité. Et ce n'est pas qu'une question de volonté ! Combien de couple se sont ainsi usés ?
Alors multiplier les amours, ce n'est pas donné à tlm, pcq justement nous ne sommes pas tous égaux face à nos conditions d'existence.
Sans compter que nombreux sont ceux qui n'ont déjà pas la chance d'avoir un seul partenaire. Combien de personnes en misère affective et sexuelle autour de nous ?
Alors oui, c'est un luxe d'avoir plusieurs amours, ce qui n'enlève en rien les contraintes qui l'accompagnent.

Message modifié par son auteur il y a 7 jours.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion